Stanley Kubrick (1928-1999)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Cololi

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Post by Cololi »

Jeremy Fox wrote:
Cololi wrote:Je ne vois pas comment nier que beaucoup d'œuvres produites ne sont pas impérissables, et sont même conçues pour satisfaire uniquement les désirs du moment.
Tout à fait. Ca ne me les rend pas antipathiques pour autant. Je peux prendre devant certains de ces films autant de plaisir voir plus que devant un "film d'art" (même si je réfute cette appellation, le cinéma étant pour moi l'un ou l'autre, l'un et l'autre).
Je suis d'accord en fait. :oops:
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89244
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Post by Jeremy Fox »

Cololi wrote:
Jeremy Fox wrote:
Tout à fait. Ca ne me les rend pas antipathiques pour autant. Je peux prendre devant certains de ces films autant de plaisir voir plus que devant un "film d'art" (même si je réfute cette appellation, le cinéma étant pour moi l'un ou l'autre, l'un et l'autre).
Je suis d'accord en fait. :oops:

:mrgreen:
Cololi

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Post by Cololi »

Jeremy Fox wrote:
Cololi wrote:
Je suis d'accord en fait. :oops:

:mrgreen:
Je veux dire par là qu'on ne peut pas trier "à la serpe", c'est à dire grossièrement. Il faut le faire œuvre par œuvre. Et il sort beaucoup trop d'œuvres pour les voir ...
J'aime certains blockbusters (même si c'est rare). Donc condamner le genre en soit ... difficile. Mais peut on pour autant nier la consommation en masse de navets ? (et derrière l'idée de faire toujours plus simple, pour vendre toujours plus)
A serious man
Assistant(e) machine à café
Posts: 297
Joined: 15 Feb 13, 21:24
Location: Bates motel

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Post by A serious man »

Cololi wrote:Ca dépend surtout ce qu'on met derrière "divertissement" (je ne suis pas sûr qu'on y place la même chose).
2001 est il un divertissement pour toi ? Pour moi non. Comme tout l'œuvre de Kubrick, car celui-ci n'est pas aliéné par le marketing de l'industrie culturelle, c'est tout.
Effectivement si tu entend le terme de divertissement par rapport au marketing de l'industrie culturelle, non 2001 n'est pas un divertissement ce n'est pas un film pop corn pour utiliser une expression que je n'aime pas beaucoup mais qui a le mérite d'être parlante. Il n’empêche que je trouve que la gymnastique intellectuel que m'offre ce film et le cinéma de Kubrick d'une maniére général profondément distrayante, de même que le trip sensorielle que constitue le film.
Je n'entend certainement pas le divertissement comme quelques chose d'aliénant qui serait uniquement un produit de la société de consommation mais quelques chose qui distrait, qui divertit et oui 2001 me divertit ce qui ne veut pas dire qu'il ne véhicule pas de pensée.

Sinon bien sur que la plupart des films (et en fait de tout ce qu'on appelle œuvre d'art) seras oublié dans 100 ans mais je ne pense pas que le trie s’opère dans la distinction entre blockbuster (terme que l'on utilise pour désigner a peu prés tout et n'importe quoi aujourd'hui) et film auto-proclamé artistique ces frontières ont tendance a s'abolir avec le temps ce qui montre bien qu'elles sont assez artificiel (le cinéma américain en est une preuve, qui au cœur de son système industriel a su créer des formes artistiques variés et riches)

« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky
(j'ai toujours adorer cette citation :mrgreen: )

mais je vois qu'on est d'accord pour dire que le tri se fait œuvre par œuvre et non par genre
Last edited by A serious man on 27 Aug 15, 23:51, edited 1 time in total.
"Il ne faut pas être timide avec la caméra. Il faut lui faire violence, la pousser jusque dans ses derniers retranchements, parce qu'elle est une vile mécanique. Ce qui compte, c'est la poésie."

Orson Welles
Cololi

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Post by Cololi »

Jolie citation :)

Il m'est arrivé d'aimer des blockbusters (Gladiator par ex !) ... et de détester du cinéma dit artistique (le seul Godard que j'ai regardé - Pierrot :uhuh: ), donc effectivement le tri est loin d'être évident (je veux dire à catégoriser).
User avatar
Truffaut Chocolat
Rene Higuita
Posts: 5662
Joined: 28 Jul 05, 18:33

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Post by Truffaut Chocolat »

Je ne sais pas si c'est passé mais :
http://blogs.indiewire.com/theplaylist/ ... n-20150331

:)
Dale Cooper
Machino
Posts: 1029
Joined: 4 Nov 14, 23:03
Location: Twin Peaks

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Post by Dale Cooper »

Dans la revue Positif de janvier 2013, Laurent Vachaud avait écrit l'article "Kubrick et le secret de la pyramide", dans lequel il proposait une sorte de décodage d'Eyes Wide Shut, en évoquant la Scientologie, la symbolique maçonnique, les théories de la conspiration, etc.
Gasface (Mathieu Rochet et Nicolas Venancio), avait à partir de ça fait un documentaire de 30 minutes, baptisé Kubrick & The Illuminati, avec un interview de Vachaud qui désapprouve apparemment le choix des extraits de films et leur montage "sur lesquels je n'ai eu aucun contrôle et dont je leur laisse l'entière responsabilité". :) Mais le doc est là :

User avatar
Truffaut Chocolat
Rene Higuita
Posts: 5662
Joined: 28 Jul 05, 18:33

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Post by Truffaut Chocolat »

Nom d'un chien...
Mais c'est convaincant !
Amarcord
Assistant opérateur
Posts: 2827
Joined: 30 Oct 06, 16:51
Location: 7bis, rue du Nadir-aux-Pommes

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Post by Amarcord »

Article intéressant sur le rapport (tout sauf anodin) de Kubrick à la musique, dans ses films...
http://www.tasteofcinema.com/2015/the-1 ... rick-film/
[Dick Laurent is dead.]
Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Post by Federico »

Me souvenais plus de cette réplique d'All that jazz...

Image
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Post by AtCloseRange »

Lettre de refus d'Audrey Hepburn de jouer le rôle de Joséphine dans Napoleon

Image
Image
User avatar
Thaddeus
Ewok on the wild side
Posts: 5665
Joined: 16 Feb 07, 22:49
Location: 1612 Havenhurst

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Post by Thaddeus »

Pas de regret à avoir, donc.
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 20606
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Post by Major Tom »

George Lucas va s'occuper de la réédition de 2001, l'odyssée de l'espace.



Apparemment, il faudra s'attendre à quelques nouveautés, apportées par Lucas lui-même.
I’ve always been a huge fan of the Kubrick original but there were always a few things which took away from my enjoyment and I imagine also distracted other people. For instance the monkeys never looked realistic to me. So I got Andy Serkis in to do some motion capture and now all the monkeys are fantastic. Being CGI they can do much more acrobatic things as well and fly.
Spoiler (cliquez pour afficher)
:mrgreen:
Image
Clique ici Image ... et ta vie va changer pour toujours
User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 17771
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Post by Kevin95 »

SPARTACUS - Stanley Kubrick (1960) révision

Dalton Trumbo, scénariste sous le manteau ? Stanley Kubrick, génie en stage ? Kirk Douglas, star emmerdeuse ? Connaitre le véritable auteur de Spartacus importe peu, seul compte le résultat et quel résultat ! Film d'une ampleur folle (le revoir sur grand écran dans une copie 4k c'est se prendre en pleine gueule les moyens déments et l'incroyable beauté du film), d'une intelligence évidente, d'une émotion à fleur de peau (les premières notes du Love Theme d'Alex North - soit le plus beau thème d'amour de l'Histoire du cinéma - et je chiale comme une ado plaquée), une distribution à rendre honteux n'importe quel comédien péteux (on s'emmerde pas et on prend les meilleurs acteurs anglais, bon appétit !) pour le plus beau des peplums, jamais kitsch, jamais pompeux, jamais daté. C'est grand, c'est splendide, c'est à la fois une ode au Hollywood classique sur le point de disparaitre et un appel d'air vers un cinéma plus complexe, plus tordu (huitres ou escargots ?) Ça fait du bien par où ça passe.
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 8504
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Post by Alexandre Angel »

Kevin95 wrote: (huitres ou escargots ?) Ça fait du bien par où ça passe.
:fiou: