Allan Dwan (1885-1981)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Rick Blaine
Howard Hughes
Posts: 19617
Joined: 4 Aug 10, 13:53
Last.fm
Location: Paris

Re: Allan Dwan (1885-1981)

Post by Rick Blaine »

Les Rubis du Prince Birman (1955) et La Perle du Pacifique (1955)

Après avoir découvert il y a quelque mois les 3 premiers films du coffret Carlotta, trois réussites, notamment pour le sublime Silver Lode, je me suis enfin attaqué à la suite, avec ces deux films qui trainent derrière eux une réputation assez moyenne et qui me faisaient un peu peur à la lecture de la chronique sur le site.

Finalement, le défaut majeur de ces deux productions est leur scénario. Que cela manque de réalisme, peu m'importe, mais le fond et quand même très faible, et la cohérence de l'ensemble généralement douteuse. On a tout de même du mal à croire que Talbot Jennings ait pu collaborer à l'écriture de ces deux machins quand on voit également son nom au générique de Across the Wide Missouri, western d'une subtilité exceptionnel, et je serais curieux de savoir ce qu'il a exactement écrit des Dwan et du Wellman.
Dans les deux cas, Dwan cherche à s'affranchir du scénario le plus possible, et tente de sauver les meubles par le divertissement. J'ai trouvé que l'entreprise fonctionnait plutôt bien dans Les Rubis, où il peut se reposer sur Robert Ryan et Barbara Stanwyck pour donner un peu de consistance à l'ensemble. Les décors sont jolis (ce seraient apparemment des décors inutilisés du Conquérant de Dick Powell), bien photographiés par Alton, Dwan prend visiblement du plaisir à nous servir de beaux plans de la nature, des animaux, et finalement le tout passe comme une lettre à la poste. Sans vraiment casser des briques, le film se révèle au moins divertissant et agréable.
Même principe donc pour La Perle, mais pas le même résultat. On ne peut pas s'appuyer sur Virginia Mayo comme sur Ryan et Stanwyck. Mayo est très mignonne, mais c'est une actrice limité, Walsh avait réussi à la rendre magnifique dans White Heat, mais ça tiens du miracle des chefs d'œuvres. Autour d'elle les autres acteurs semblent perdus (ce que confirme Dwan), et le film ne se tient pas du tout. Le reste est globalement à l'avenant, conséquence également d'un tournage catastrophique, toujours dixit Dwan. Le film n'est pas totalement insupportable à regarde, on est face à un divertissement tourné avec professionnalisme par un bon réalisateur, mais c'est tout de même un navet.

Voilà, j'ai passé ces deux films, oubliables, même si les Rubis sont distrayants, je vais pouvoir sereinement finir le coffret avec Le Mariage est pour Demain et Deux Rouquines dans la Bagarre, dont j'attends tout de même beaucoup plus. :D
Grimmy
Assistant opérateur
Posts: 2878
Joined: 1 Feb 04, 11:25

Re: Allan Dwan (1885-1981)

Post by Grimmy »

Tu as été plus courageux que moi. Perso, j'ai fait l'impasse sur ces deux films là et suis passé directement à "Le mariage est pour demain". Film symapthique, mais sans plus. De toute manière, aucun autre film du coffret ne surpasse le formidable "Silver Lode"...
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89544
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Allan Dwan (1885-1981)

Post by Jeremy Fox »

Rick Blaine wrote: je vais pouvoir sereinement finir le coffret avec Le Mariage est pour Demain et Deux Rouquines dans la Bagarre, dont j'attends tout de même beaucoup plus. :D
Tu ne risques pas grand chose :wink:
User avatar
Rick Blaine
Howard Hughes
Posts: 19617
Joined: 4 Aug 10, 13:53
Last.fm
Location: Paris

Re: Allan Dwan (1885-1981)

Post by Rick Blaine »

Jeremy Fox wrote:Tu ne risques pas grand chose :wink:
Le contraire m'aurais vraiment fait peur :D

J'ai failli faire l'impasse en fait, comme Grimmy, à la vue de ce qui se disait, et puis je me suis dit que ça pourrait être intéressant, par intérêt pour l'auteur, de découvrir ces films. J'étais de bonne humeur hier, je me suis dit que c'était le moment, finalement ça m'a quand même un peu diverti, surtout le premier. Ça m'étonnerais beaucoup que je les vois à nouveau tout de même.
Alligator
Réalisateur
Posts: 6629
Joined: 8 Feb 04, 12:25
Location: Hérault qui a rejoint sa gironde

Re: Allan Dwan (1885-1981)

Post by Alligator »

Escape to Burma (Les rubis du prince birman) (Évasion en Birmanie) (Allan Dwan, 1955) :

http://alligatographe.blogspot.com/2011 ... burma.html

Image
_______________

Argh! Damned! Pour une découverte du cinéma d'Allan Dwan, je crains d'avoir mis le pied dans un trou de taupe. J'attendais certainement beaucoup trop de ce cinéaste. La galette du dvd contient un autre film "La perle du Pacifique Sud" : il aura donc une seconde chance. Mais je pense même à lui donner au moins une troisième avec un essai sur sa période muette.

Cette escapade en Birmanie n'est pas des plus reluisantes. Le scénario ne suscite guère d'intérêt. Il ne ménage pas non plus de grandes scènes pour le trio d'acteurs majeurs. Qu'est-ce que la grande Barbara Stanwyck, l'immense Robert Ryan et l'élégant David Farrar sont venus faire dans cette pitoyable galère? Même eux devaient courir le cachet? Cruelle Hollywood! Ça sent le contrat à honorer coûte que coûte.

Bref on se retrouve avec nos trois grands comédiens qui font les guignols dans une fausse jungle birmane et dans un récit poussif bourré d'incohérences. Le film ne tient pas debout et misère de plus, le format cinémascope n'est pas respecté. Pouvait-il en être autrement? Je n'en sais rien, toujours est-il que la photographie est dégueulasse, floue, les couleurs passées et on sent que certains mouvements de caméra latéraux ne sont en fait que des ajustements lors du transfert pour recadrer l'action.

Du réalisateur, rien de précis n'accroche l'œil, rien de particulier n'apparait dans la mise en image, tout est bien trop pépère, routinier, le plus plat ordinaire en somme. La direction d'acteurs se résume à deux ou trois gros plans à mimiques et puis basta... du travail salopé. Indigent.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89544
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Allan Dwan (1885-1981)

Post by Jeremy Fox »

Alligator wrote:Escape to Burma (Les rubis du prince birman) (Évasion en Birmanie) (Allan Dwan, 1955) :

http://alligatographe.blogspot.com/2011 ... burma.html


Argh! Damned! Pour une découverte du cinéma d'Allan Dwan, je crains d'avoir mis le pied dans un trou de taupe. J'attendais certainement beaucoup trop de ce cinéaste. La galette du dvd contient un autre film "La perle du Pacifique Sud" : il aura donc une seconde chance.

.
Attention, je déteste ces deux films d'aventure, (voir mon test du coffret Dwan) alors que je suis en adoration devant certains de ses westerns de la même période : Tennessee's Partner et Silver Lode. La perle du Pacifique Sud est le pire film de Dwan que j'ai vu.
User avatar
feb
I want to be alone with Garbo
Posts: 8750
Joined: 4 Nov 10, 07:47
Location: San Galgano

Re: Allan Dwan (1885-1981)

Post by feb »

Tu es tombé sur le plus mauvais film du coffret Allan Dwan avec La perle du Pacifique Sud (comme le dit Jeremy Fox, c'est vraiment pas bon). La reine de la prairie (Cattle queen of Montana) est un film avec Barbara Stanwyck plus agréable à regarder (même si c'est loin d'être un chef d'œuvre) et les 4 autres films sont plus intéressants même si je n'ai vu que Deux rouquines dans la bagarre (Slightly scarlet) et Quatre étranges cavaliers (Silver lode) qui sont d'un autre calibre.
ed wrote:Portrait de la jeune fille en feu
L'un des films les plus rigoureux, scénaristiquement et formellement, qu'il m'ait été donné de voir depuis longtemps (...)
Profondo Rosso
Howard Hughes
Posts: 15848
Joined: 13 Apr 06, 14:56

Re: Allan Dwan (1885-1981)

Post by Profondo Rosso »

Suis je le seul a avoir aimé Les Rubis du Prince Birman et La Perle du Pacifique Sud sur ce coffret ? On dirais bien :mrgreen: , mais ces aventures désuètes exotiques marchent toujours bien sur moi...
Alligator
Réalisateur
Posts: 6629
Joined: 8 Feb 04, 12:25
Location: Hérault qui a rejoint sa gironde

Re: Allan Dwan (1885-1981)

Post by Alligator »

Ok... donc j'ai pris le mauvais dvd à la médiathèque... :cry:
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89544
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Allan Dwan (1885-1981)

Post by Jeremy Fox »

Alligator wrote:Ok... donc j'ai pris le mauvais dvd à la médiathèque... :cry:

Franchement, je te conseille de prendre n'importe quel autre DVD du coffret plutôt que de regarder La Perle du pacifique car au vu de ton avis sur le premier, tu risques d'avoir une vision erronée du cinéaste et il y a de grandes chances pour que tu le trouves encore plus indigent. Un autre de ses chefs-d'oeuvre selon moi est Iwo Jima avec John Wayne : un des plus beaux films de guerre des années 40. Slightly Scarlett est excellent aussi, un film noir au ton assez original et, plus important encore, avec deux magnifiques rousses !!
Alligator
Réalisateur
Posts: 6629
Joined: 8 Feb 04, 12:25
Location: Hérault qui a rejoint sa gironde

Re: Allan Dwan (1885-1981)

Post by Alligator »

Sur les conseils de ma femme "Jeremy Fox est un sage, on ferait mieux de l'écouter", je vais rendre ce dvd et en prendre un autre... Histoire de ne pas se cabrer sur Dwan.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89544
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Allan Dwan (1885-1981)

Post by Jeremy Fox »

Alligator wrote:Sur les conseils de ma femme "Jeremy Fox est un sage, on ferait mieux de l'écouter", je vais rendre ce dvd et en prendre un autre... Histoire de ne pas se cabrer sur Dwan.

:lol:

Le conseil du sage : en matière de western, même si j'ai une préférence pour Le Mariage est pour Demain, Quatre étranges cavaliers fait bien plus l'unanimité en sa faveur. On peut même avancer qu'il y a consensus positif à propos de ce dernier :wink:
bruce randylan
Mogul
Posts: 11493
Joined: 21 Sep 04, 16:57
Location: lost in time and lost in space

Re: Allan Dwan (1885-1981)

Post by bruce randylan »

Non le relou de service que je suis trouve 4 étranges cavaliers parfois agaçant à cause du comportement du héros qui fait tout pour se mettre toujours plus de problème sur le dos (on sent les scénaristes qui lui font prendre les mauvais choix juste pour relancer l'action). Mais c'est vrai que la mise en scène est géniale.
(J'ai le même souci avec la reine de la prairie.)

Toujours est-il que je préfère le mariage est pour demain plus touchant et chaleureux.
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Allan Dwan (1885-1981)

Post by AtCloseRange »

Profondo Rosso wrote:Suis je le seul a avoir aimé Les Rubis du Prince Birman et La Perle du Pacifique Sud sur ce coffret ? On dirais bien :mrgreen: , mais ces aventures désuètes exotiques marchent toujours bien sur moi...
Parce que tu aimes tout? :idea:
Image
User avatar
Jack Carter
Certains l'aiment (So)chaud
Posts: 22228
Joined: 31 Dec 04, 14:17
Location: Dans le cerveau de Dale Cooper

Re: Allan Dwan (1885-1981)

Post by Jack Carter »

Profondo Rosso wrote:Suis je le seul a avoir aimé Les Rubis du Prince Birman et La Perle du Pacifique Sud sur ce coffret ? On dirais bien :mrgreen: , mais ces aventures désuètes exotiques marchent toujours bien sur moi...
pour ma part, j'y ai pris aussi du plaisir, ça se regarde sans ennui, meme si, effectivement, ce ne sont pas de grands films.