Jacques Demy (1931-1990)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Mr-Orange
Assistant(e) machine à café
Posts: 142
Joined: 22 Jan 13, 17:10

Re: Jacques Demy (1931-1990)

Post by Mr-Orange »

Je connais peu l'oeuvre de ce réalisateur, mais Les Demoiselles de Rochefort est un de mes films préférés :
Véritable bonheur que procure ce film au parfum d'été, ultra coloré et rythmé, vivace, avec ces chassés-croisés amoureux, ces décors kitsch, le soleil omniprésent, source de vitamines et d'énergie pour nous les spectateurs. Le but de Jacques Demy était de faire un film "où le spectateur soit moins maussade en sortant de la projection qu'il ne l'était en entrant dans la salle". C'est réussi. Le film est fabuleux à tous les points, le concerto piano magnifique de Michel Legrand, ces joyeuses chansons "Nous voyageons de ville en ville" et "Nous sommes les soeurs jumelles", Gene Kelly présent dans le film avec son très classe accent ricain et les deux jumelles, Deneuve et Dorléac qui illuminent à elle seules le film, mais aussi tous ces seconds rôles plaisants (Darrieux, Piccoli, les forains, Crémieux) et tous ces marins qui déambulent à Rochefort, ville que j'ai vraiment envie de visiter maintenant que j'ai vu le film. Qu'il y aie un meurtre horrible, un désespoir amoureux, il y aura toujours un prétexte à danser sur la place, dans les rues, avec ces voitures aux couleurs excentriques. Et la fin, lorsque tous se retrouvent, est l'une des plus belles que j'ai vue. Je ne connais pas d'autres antidotes aussi puissants contre la morosité que celui-ci. Si seulement la vie était si belle !
Nouveau sur ce site.
User avatar
cineberry
Accessoiriste
Posts: 1684
Joined: 15 Aug 09, 14:11

Re: Jacques Demy (1931-1990)

Post by cineberry »

D'après mes sources, Gene Kelly était doublé.
A part ça, je partage tout-à-fait votre analyse (et votre enthousiasme !)
User avatar
odelay
Mogul
Posts: 10360
Joined: 19 Apr 03, 09:21
Location: A Fraggle Rock

Re: Jacques Demy (1931-1990)

Post by odelay »

Oui il était doublé par quelqu'un qui avait une voix assez similaire à la sienne.

Sinon à signaler ce petit bijou qui vient juste de sortir :


Image

L'intégrale de collaboration entre Legrand et Demy en 11 CD bourrés d'inédits pour... 32 €!
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Jacques Demy (1931-1990)

Post by AtCloseRange »

Merci pour l'info!

Le détail du coffret:
L'Intégrale Jacques Demy / Michel Legrand
Coffret 11 CDs
Livret 60 pages, interview avec Michel Legrand, photos rares


The Complete Edition Jacques Demy / Michel Legrand
11 CDs set
60 pages booklet, including an interview with Michel Legrand and previously unused photos and stills


«Dans la conception d’un film, j’ai besoin de gens qui soient mes alliés. J’essaye donc de m’entourer de collaborateurs qui appartiennent à la même famille que moi. Avec Michel Legrand, le lien est encore plus fort : il n’est pas un collaborateur mais un frère. Il n’est pas davantage un compositeur mais une fontaine à musique.»
Voilà les mots avec lesquels Jacques Demy saluait son double musical, partenaire de vie et de création pendant trente ans et neuf longs-métrages. Une rencontre fusionnelle qui a offert au cinéma français une œuvre organiquement musicale, profonde et complexe, en rose et noir.

À l'occasion de l'inauguration le 10 avril 2013 de l'exposition Jacques Demy à la Cinémathèque Française, la collection Ecoutez le cinéma ! est fière de publier le projet le plus ambitieux entrepris depuis sa création : un coffret de 11 CDs réunissant en version intégrale les chefs-d'oeuvres de Michel Legrand pour Jacques Demy. Pour concrétiser ce projet, il a fallu mener une longue traque, mener des recherches acharnées, bordurant l’archéologie. Elles ont donné lieu à plusieurs découvertes providentielles : celle des bandes trois pistes originales des Parapluies de Cherbourg a permis un nouveau mixage de ce classique, celle également de la version américaine des Demoiselles de Rochefort, enregistrée par Legrand et Demy à Los Angeles, mais jamais publiée discographiquement. Pour Lola, son premier Demy, Michel Legrand a relevé les trois thèmes principaux d'après le film lui-même, avant de passer en studio pour les réenregistrer à l'identique, au plus près de la version de 1960. On pourra aussi écouter pour la première fois l'intégralité de la partition de Lady Oscar, luxuriante production japonaise se déroulant sous la Révolution Française.

L'exploration des archives respectives de Michel Legrand et de la famille Demy a également permis de mettre à jour des bandes ou disques acétates de maquettes, de recherches, de séances de travail. Elles occupent un CD complet du coffret, permettant à l'auditeur d'entrer dans les coulisses de la création entre Demy et Legrand. Enfin, un dernier CD réunit des relectures et reprises en tous genres des chansons nées des films de Jacques Demy, interprétées aussi bien par Sergio Mendes, Isabelle Aubret, Tony Bennett, Bill Evans, Astrud Gilberto, Stéphane Grappelli… Comme un témoignage de la pérennité de ces mélodies, de la façon dont elles se sont échappées des films pour conquérir la planète.

Demy et Legrand semblent avoir été l'un pour l'autre un bain révélateur. L'univers coloré et cruel du cinéaste semble indissociable des orchestrations à haute-sophistication du compositeur, de son lyrisme, de son appétit pour tous les langages, du baroque au jazz. Cette histoire vous est ici contée en 11 CDs. Un coffret enchanté pour se souvenir d'une collaboration en-chanté.


1-Les Parapluies de Cherbourg (1/2)
2-Les Parapluies de Cherbourg (2/2) + Lola + La Baie des anges + Les 7 péchés capitaux
3-Les Demoiselles de Rochefort (1/2)
4-Les Demoiselles de Rochefort (2/2) + L’Evènement le plus important depuis que l’homme a marché sur la lune
5-The Young Girls of Rochefort (version américaine des Demoiselles de Rochefort)
6-Peau d’âne
7-Lady Oscar
8-Parking / Trois places pour le vingt-six
9-Suites symphoniques : Peau d’âne (suite symphonique) / Les Demoiselles de Rochefort (version instrumentale) / Les Parapluies de Cherbourg (suite symphonique)
10-Maquettes, essais, séances de travail, play-backs
11-Reprises et relectures : Bill Evans, Tony Bennett, Stéphane Grappelli, Sergio Mendes, Bud Shank, Catherine Michel, Isabelle Aubret, Phil Woods…


1-The Umbrellas of Cherbourg (1/2)
2-The Umbrellas of Cherbourg (2/2) + Lola + Bay of Angels + The Seven Deadly Sins
3-The Young Girls of Rochefort, French version (1/2)
4-The Young Girls of Rochefort, French version (2/2) + A Slightly Pregnant Man
5-The Young Girls of Rochefort, English version
6-Donkey Skin
7-Lady Oscar
8-Parking / Three Seats for the 26th
9-Symphonic Suites : Donkey Skin (symphonic suite) / The Young Girls of Rochefort (orchestral version) / The Umbrellas of Cherbourg (symphonic suite)
10-Demo-recordings, work sessions and playbacks
11-New readings and reprises: Bill Evans, Tony Bennett, Stéphane Grappelli, Sergio Mendes, Bud Shank, Catherine Michel, Isabelle Aubret, Phil Woods…
Image
User avatar
Miss Nobody
heureuse d'être contente
Posts: 9517
Joined: 23 Oct 05, 16:37
Location: Quelque part ailleurs

Re: Jacques Demy (1931-1990)

Post by Miss Nobody »

Mr-Orange wrote:Si seulement la vie était si belle !
Image
Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Jacques Demy (1931-1990)

Post by Federico »

Rétrospective Demy à l'Institut Lumière du 7 mai au 7 juillet.
Pas encore de programmation détaillée.
Sur la même période et au même endroit : rétrospective Peckinpah, comme ça, il y en aura pour tous les goûts... :wink:
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Jacques Demy (1931-1990)

Post by AtCloseRange »

Une Chambre en Ville
ça me fait mal de le dire mais je reverrais Parking avec davantage de plaisir.
La musique de Colombier et le chant déclamé permanent (quand ça s'engueule, c'est très pénible), c'est bien simple, je n'y arrive pas et ça n'a pas été loin d'être un calvaire. Le talent de mise en scène, les qualités pictorales du film (toujours ces intérieurs aux couleurs improbables) ne peuvent pas y changer grand chose. C'est du beau cinéma mais faut juste couper le son.
Les critiques qui voulaient que les spectateurs de l'As des As aillent voir ce film étaient complètement à la ramasse (et ce inépendamment des qualités du film).
Image
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90459
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Jacques Demy (1931-1990)

Post by Jeremy Fox »

Aujourd'hui sur le site : Un bouquin pour Père Jules :mrgreen:

A l’occasion de l’Exposition Jacques Demy organisée par la Cinémathèque française du 10 avril au 4 août 2013, Skira-Flammarion et la Cinémathèque Française ont édité, en partenariat avec Ciné-Tamaris (société de production et de distribution fondée par Agnès Varda et se chargeant notamment des films de Jacques Demy), Le monde enchanté de Jacques Demy, imposant ouvrage collectif consacré au réalisateur.
User avatar
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Posts: 15868
Joined: 30 Mar 09, 20:11
Location: Avec mes chats sur l'Atalante

Re: Jacques Demy (1931-1990)

Post by Père Jules »

:) Si Miss Nobody me le dédicace, pourquoi pas.
User avatar
Miss Nobody
heureuse d'être contente
Posts: 9517
Joined: 23 Oct 05, 16:37
Location: Quelque part ailleurs

Re: Jacques Demy (1931-1990)

Post by Miss Nobody »

Jeremy Fox wrote:Comme toujours avec les ouvrages de la Cinémathèque liés à des expositions, le livre vaut surtout par sa riche iconographie, parfaitement mise en valeur par la qualité des reproductions et le format du recueil. Les photos, images et autres reproductions constituent d’ailleurs plus de 70% du contenu, et certains films peu connus de Demy sont à peine mentionnés. Le lecteur ne doit donc pas se tromper : nous sommes ici en présence d’un catalogue d’exposition amélioré et non d’un ouvrage de référence sur le réalisateur.
Même écueil que pour l'exposition (et toutes celles de la cinémathèque???), franchement légère au niveau du contenu, assez décevante au final.
Père Jules wrote::) Si Miss Nobody me le dédicace, pourquoi pas.
A quand Peau d'Ane mon bon Père Jules? Je ne vois vraiment pas ce qui t'effraie.
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
User avatar
cinephage
C'est du harfang
Posts: 22404
Joined: 13 Oct 05, 17:50

Re: Jacques Demy (1931-1990)

Post by cinephage »

Il n'est pas vraiment simple de faire une exposition sur le cinéma... L'exercice en est compliqué : il faut s'adresser au grand public, donc ne pas virer dans un excès d'analyse de films, parler de cinéma sans vraiment montrer les films (ou alors ce n'est plus une expo, mais une séance de cinéma), il faut un peu d'accessoires, de documents, quelques photos, mais tout cela se survole, ça reste une approche rapide d'une oeuvre. Et ça ne fait pas les films non plus, donc ça peut être frustrant...

Cela dit, j'avais apprécié celle sur Burton et celle sur Mélies, essentiellement parce que ces expositions avaient su garder l'esprit graphique des univers de ces cinéastes, et offrait donc quelque chose de réjouissant à l'oeil.
Derniers visionnages...
ImageImageImageImageImage
User avatar
Miss Nobody
heureuse d'être contente
Posts: 9517
Joined: 23 Oct 05, 16:37
Location: Quelque part ailleurs

Re: Jacques Demy (1931-1990)

Post by Miss Nobody »

cinephage wrote:Il n'est pas vraiment simple de faire une exposition sur le cinéma... L'exercice en est compliqué : il faut s'adresser au grand public, donc ne pas virer dans un excès d'analyse de films, parler de cinéma sans vraiment montrer les films (ou alors ce n'est plus une expo, mais une séance de cinéma), il faut un peu d'accessoires, de documents, quelques photos, mais tout cela se survole, ça reste une approche rapide d'une oeuvre. Et ça ne fait pas les films non plus, donc ça peut être frustrant...
Pour moi, il doit justement y avoir toujours deux façons d'appréhender une exposition, quel qu'en soit le sujet : le survol et l'approfondissement. Le visiteur peut effectuer l'un ou l'autre, idéalement les deux (survoler puis s'attarder sur ce qui l'intéresse plus spécifiquement). Scénographie, accessoires, gadgets, iconographie, permettent de s'imprégner de l'univers certes... mais il est important d'avoir un peu de matière à se mettre sous la dent pour aller au delà si on le souhaite, et c'est définitivement ce qu'il manque à l'expo Demy (même s'il y a quelques petites choses intéressantes... extraits sonores et interviews sur lesquels on peut s'attarder un peu notamment).
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 16725
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Jacques Demy (1931-1990)

Post by Supfiction »

Jeremy Fox wrote:Aujourd'hui sur le site : Un bouquin pour Père Jules :mrgreen:

A l’occasion de l’Exposition Jacques Demy organisée par la Cinémathèque française du 10 avril au 4 août 2013, Skira-Flammarion et la Cinémathèque Française ont édité, en partenariat avec Ciné-Tamaris (société de production et de distribution fondée par Agnès Varda et se chargeant notamment des films de Jacques Demy), Le monde enchanté de Jacques Demy, imposant ouvrage collectif consacré au réalisateur.
Image Image

J'ai feuilleté il y a quelques jours à la Fnac les deux livres actuels sur Demy. Je ne sais pas ce que vous en pensez mais j'ai trouvé que le premier (tiré de l'expo) valait surtout pour la qualité des photos (magnifiques) et du papier mais que le second était mieux en terme de textes et contenu éditorial (par contre les reproductions étaient moyennes en comparaison)..
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14477
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Jacques Demy (1931-1990)

Post by Demi-Lune »

Le premier ouvrage est un catalogue d'expo. Il n'a pas été conçu pour être une étude critique/analytique de l’œuvre de Demy même s'il y a quelques contributions intéressantes. J'ai notamment bien aimé le texte d'Harrison Ford (avec les photos prises par Varda où il est encore tout jeunot) qui explique sa rencontre déterminante avec Demy. Ce livre est, effectivement, un "coffee table book" qui brille par son iconographie d'archives et sa qualité de reproduction. Mais ça reste léger.
Le second est un peu dans la même lignée d'un point de vue iconographique, mais il me semble en effet qu'il était un poil plus approfondi s'agissant de toute l'élaboration des films, leur tournage. Si mes souvenirs de feuilletage sont bons, je crois quand même que ça restait succinct.
Si tu veux un livre qui étudie vraiment le processus créatif et technique de Demy, c'est vers les Cahiers du cinéma que tu dois te tourner, avec Le cinéma enchanté de Jacques Demy de Camille Taboulay. C'est un ouvrage plus petit mais qui explore justement, au travers des documents de travail du réalisateur, toute la fabrication de ses films, des premières idées de scénario au tournage.
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 16725
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Jacques Demy (1931-1990)

Post by Supfiction »

Demi-Lune wrote:Le premier ouvrage est un catalogue d'expo. Il n'a pas été conçu pour être une étude critique/analytique de l’œuvre de Demy même s'il y a quelques contributions intéressantes. J'ai notamment bien aimé le texte d'Harrison Ford (avec les photos prises par Varda où il est encore tout jeunot) qui explique sa rencontre déterminante avec Demy. Ce livre est, effectivement, un "coffee table book" qui brille par son iconographie d'archives et sa qualité de reproduction. Mais ça reste léger.
Le second est un peu dans la même lignée d'un point de vue iconographique, mais il me semble en effet qu'il était un poil plus approfondi s'agissant de toute l'élaboration des films, leur tournage. Si mes souvenirs de feuilletage sont bons, je crois quand même que ça restait succinct.
Si tu veux un livre qui étudie vraiment le processus créatif et technique de Demy, c'est vers les Cahiers du cinéma que tu dois te tourner, avec Le cinéma enchanté de Jacques Demy de Camille Taboulay. C'est un ouvrage plus petit mais qui explore justement, au travers des documents de travail du réalisateur, toute la fabrication de ses films, des premières idées de scénario au tournage.
Merci, oui il y a également le numéro special des cahiers du cinéma que l'on peut trouver d'occasion facielement. Je suppose qu'il tourne autour du fameux ouvrage dont tu parles.