Georges Lautner (1926-2013)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 94647
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Georges Lautner (1926-2013)

Post by Jeremy Fox »

Non mais pas de soucis ; votre discussion est passionnante.
User avatar
Dale Cooper
Accessoiriste
Posts: 1564
Joined: 4 Nov 14, 23:03
Location: Twin Peaks

Re: Georges Lautner (1926-2013)

Post by Dale Cooper »

Jerome wrote:J'ai même trouvé des images inédites du tournage dans une banque d'images à l'étranger. Belmondo est suspendu dans le vide, et discute tranquillement avec Verneuil de l'autre côté de la fenêtre
Sympa. Et si tu en as une ou deux qui le montrent sur le toit du métro à Bir Hakeim, ça serait une preuve utile pour Demi-Lune qui pense dur comme fer qu'il a été doublé.

Diane, je pense que j'ai trouvé un témoin important pour résoudre l'affaire du "cascadeur du métro dans Peur sur la ville", et prouver à Demi-Lune que j'avais raison: c'est bien Belmondo qui grimace allongé sur le toit du métro de la ligne 6.
Federico
Producteur
Posts: 9462
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Georges Lautner (1926-2013)

Post by Federico »

Bien sûr qu'il n'était pas doublé et il fallait oser. Mais c'est presque de la gnognotte comparé à ce que fit Barbara Stanwyck (et à 50 ans !!) sur 40 guns de Fuller ou ce qu'endurèrent les acteurs - et les équipes - de La fille de Ryan de Lean ou de La sanction d'Eastwood (pour ne prendre que ces deux exemples de tournage costaud de chez velu).
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
Julien Léonard
Duke forever
Posts: 11824
Joined: 29 Nov 03, 21:18
Location: Hollywood

Re: Georges Lautner (1926-2013)

Post by Julien Léonard »

J'apprécie beaucoup tes arguments, car j'en partage une partie cher kevin. D'ailleurs, on parle de Flic ou voyou (recentrons Lautner), c'est un film que j'aime énormément. :wink: C'est une oeuvre très tenue, très maîtrisée visuellement et musicalement.

Bon, après attention hein, j'utilisais le terme "beauf" sans y mettre autant de signification que tu le faisais. En cela réside peut-être l'erreur d'appréciation que j'essayais de faire passer. Et j'utilisais ce terme de façon assez légère.

Il est vrai que Verneuil tente de faire passer beaucoup de choses dans Le casse et Peur sur la ville, mais aujourd'hui, je trouve ces films vraiment trop limites... Le premier a bien trop de longueurs pour moi, quand le second ne tient pas une seconde la comparaison avec les polars italiens qu'il prétend imiter. La réalisation de Verneuil est trop terne pour prétendre rivaliser avec la dynamique frénétique d'un Lenzi, d'un Dallamano, et ne parlons même pas d'un Di Leo. Et les films américains qu'il prétend imiter sont également bien supérieurs en terme de gestion dynamique, visuelle et musicale (malgré Morricone...). Par contre, Belmondo ne s'économise pas, c'est le moins que l'on puisse dire !

M'enfin eh, dans le fond, on partage ce même amour du cinoche populaire hein ! :mrgreen: C'est juste que certains films ne passent plus, me concernant.
Image
Edouard
Accessoiriste
Posts: 1717
Joined: 24 Oct 14, 09:28

Re: Georges Lautner (1926-2013)

Post by Edouard »

Je viens de découvrir Quelques messieurs trop tranquilles en BR. Certes ce n'est pas le film du XXème siècle ni même le meilleur Lautner mais je l'ai trouvé très sympathique, assez délirant avec la sensation de voir Hot Fuzz en mieux :fiou:
Le casting est bien même si certains ont l'air de réciter leurs dialogues, de cracher la valda et puis c'est tout. Ce n'est pas le cas de Galabru qui est génial dans la scène avec les deux prostituées. De plus, c'est toujours un plaisir pour moi de voir un film avec Pousse. Enfin, Renée Saint-Cyr est parfaite en Comtesse.
Même si les dialogues ne sont pas d'Audiard, on sent son influence (la dialogue sur la comtesse et les allemands; Pousse: "crois moi, je vais défendre la propriété individuelle").
Sinon, on sent que Lautner s'est fait plaisir à la réalisation (cascades en voitures et fusillades extravagantes sont au rendez-vous) qu'il mixe les deux courants que l'on retrouve dans sa filmographie: le cinéma de papa et sa "confrontation" avec la jeunesse, ici, comme dans d'autres de ses films, l'esprit libertaire post-mai 68.
Un film sans prétention autre que celle de divertir le spectateur et qui accompli cet objectif avec bio.
Image
User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 18289
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Re: Georges Lautner (1926-2013)

Post by Kevin95 »

Y'a même une des plus grandes répliques de l'Histoire du cinéma... 8)
Spoiler (cliquez pour afficher)
On n'est pas à Katmandouuuu !

Image
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
Edouard
Accessoiriste
Posts: 1717
Joined: 24 Oct 14, 09:28

Re: Georges Lautner (1926-2013)

Post by Edouard »

Kevin95 wrote:Y'a même une des plus grandes répliques de l'Histoire du cinéma... 8)
Spoiler (cliquez pour afficher)
On n'est pas à Katmandouuuu !

Image
:lol:
Image
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 94647
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Georges Lautner (1926-2013)

Post by Jeremy Fox »

Mort d'un pourri - 1977

Corruption, chantage, meurtres... rien de bien nouveau mais... le duo Sarde-Getz pour l'atmosphère sonore, un Audiard qui ne joue pas à faire son petit malin et qui, quand ça arrive, se révèle prodigieusement juste et percutant (je ne suis pas du tout amateur de ses mots d'auteur ; là, il m'a totalement convaincu), un scénario carré, une description du monde politique et des affaires qui n'a pas vieilli (tout au contraire), une mise en scène d'une efficacité à toute épreuve, un Delon d'une classe et d'une animalité étonnante entouré d'un casting exceptionnel, cela donne un des meilleurs films noirs français que j'ai pu voir avec ceux de Corneau... là où je dois avouer, je n'en attendais pas grand chose. Merci à Julien Léonard de m'avoir donné envie de m'y pencher. D'ailleurs, rien de mieux que de replacer ici sa conclusion à sa longue chronique du film à laquelle j'adhère à 100%

Mort d’un pourri demeure l’un des meilleurs films noirs français des années 1970, et un classique du polar hexagonal de façon générale. Son scénario efficace et le plaisir procuré par chaque situation, au sein desquelles sourd un curieux mélange de dialogues amers et piquants, font de lui un très beau moment de cinéma populaire qui trouvera aisément son public. Les amateurs adoreront, les profanes aussi, pour peu qu’ils se laissent porter par un rythme dont la dynamique à vitesse variable privilégie avant toute chose une atmosphère unique en son genre, et dont le regard sur notre société politique n’a absolument pas vieilli. Mieux, le discours de Mort d’un pourri trouve encore davantage sa résonance dans un monde dominé par l’argent, le profit et les magouilles de toutes sortes. Un monde en noir, tellement plausible qu’il dépasse aisément le cadre de sa fiction pour imprimer notre propre réel. Mort d’un pourri n’est malheureusement, et tragiquement, qu’un portrait des véritables décideurs politiques de notre temps. Et son désenchantement permanent ne fait qu’en renforcer sa nature lucide et mélancolique.

Mon Lautner préféré... et de loin.
User avatar
Dale Cooper
Accessoiriste
Posts: 1564
Joined: 4 Nov 14, 23:03
Location: Twin Peaks

Re: Georges Lautner (1926-2013)

Post by Dale Cooper »

Jeremy Fox wrote:Mon Lautner préféré... et de loin.
"Un scénario carré"... "une description du monde politique et des affaires qui n'a pas vieilli"... "une mise en scène d'une efficacité à toute épreuve"... "un des meilleurs films noirs français que j'ai pu voir..." Bien. Maintenant que tu apprécies Lautner à sa juste valeur, et dans exactement le même style, je te conseille La Vie dissolue de Gérard Floque.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 94647
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Georges Lautner (1926-2013)

Post by Jeremy Fox »

Ce n'est pas une comédie ?
User avatar
Dale Cooper
Accessoiriste
Posts: 1564
Joined: 4 Nov 14, 23:03
Location: Twin Peaks

Re: Georges Lautner (1926-2013)

Post by Dale Cooper »

Jeremy Fox wrote:Ce n'est pas une comédie ?
Et du meilleur goût.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 94647
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Georges Lautner (1926-2013)

Post by Jeremy Fox »

Je note. Mais n'oublie pas que je goute guère aux barbouzes et autres tontons.
User avatar
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Posts: 16786
Joined: 30 Mar 09, 20:11
Location: Avec mes chats sur l'Atalante

Re: Georges Lautner (1926-2013)

Post by Père Jules »

Dale Cooper wrote:
Jeremy Fox wrote:Mon Lautner préféré... et de loin.
"Un scénario carré"... "une description du monde politique et des affaires qui n'a pas vieilli"... "une mise en scène d'une efficacité à toute épreuve"... "un des meilleurs films noirs français que j'ai pu voir..." Bien. Maintenant que tu apprécies Lautner à sa juste valeur, et dans exactement le même style, je te conseille La Vie dissolue de Gérard Floque.
:lol:
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 94647
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Georges Lautner (1926-2013)

Post by Jeremy Fox »

:twisted:
Jerome
Producteur Exécutif
Posts: 7262
Joined: 23 May 03, 15:29
Location: Parti chercher des archives inédites

Re: Georges Lautner (1926-2013)

Post by Jerome »

Jeremy Fox wrote:Je note. Mais n'oublie pas que je goute guère aux barbouzes et autres tontons.
on en est très loin
"Sa place est dans un Blu-Ray"