Nagisa Oshima (1932-2013)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
monk
Décorateur
Posts: 3656
Joined: 21 Jun 05, 09:55

Re: le cinéma cruel de Nagisa Oshima

Post by monk »

(Il y a un sujet dédié ici)
ballantrae
Accessoiriste
Posts: 1860
Joined: 7 Dec 10, 23:05

Re: Nagisa Oshima

Post by ballantrae »

Ah!Il était donc là!!!!
Ravi de lire vos avis qui vont me permettre de combler mes lacunes nombreuses concernant ce grand inventeur.
J'ai entendu des critiques le comparer fréquemment à PP Pasolini or il me semble que la réinvention primitive du cinéma par ce dernier et la beauté aussi moderne qu'ostentatoire d'Oshima sont des univers très différents malgré la politique, les 60', la sexualité.Il faudrait que je revoie Porcherie pour vérifier.
User avatar
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Posts: 15905
Joined: 30 Mar 09, 20:11
Location: Avec mes chats sur l'Atalante

Re: Nagisa Oshima

Post by Père Jules »

Mon premier Oshima si l'on peut dire que cette Pendaison (je n'avais vu jusqu'ici que la dernière demi-heure de L'empire des sens - comment dire... spécial :lol: ). Je crains d'être passé à côté. J'admire la démarche militante du réalisateur, la volonté d'exorciser une certaine tendance nippone au nationalisme, mais le ton général de l'ensemble (plus que la forme, même si je n'en suis pas fanatique) m'a complètement décontenancé. L'absurde le dispute à l'assommant. On a d'un côté un condamné à mort qui survit à son exécution et des bourreaux qui cherchent par tous les moyens à confondre/convaincre le nouvel amnésique de sa culpabilité, et de l'autre deux heures de bavardages qui n'en finissent plus. Le tout dans un quasi huis-clos qui ne m'a presque jamais laissé l'occasion de respirer, de prendre mes repères. Et pourtant, je crevais d'envie de l'adorer ce film. J'étais emballé dès la lecture du pitch. La déception est donc à la mesure de l'attente.
User avatar
gnome
Iiiiiiil est des nôôôôtres
Posts: 19158
Joined: 26 Dec 04, 18:31
Location: sleeping in the midday sun...

Re: Nagisa Oshima

Post by gnome »

Tu risques de ne pas aimer ses autres films ATG alors... Dommage parce que Il est mort après la guerre est une merveille.
Journal d'un voleur de Shijuku aussi...
Image
julien
Oustachi partout
Posts: 9045
Joined: 8 May 06, 23:41

Re: Nagisa Oshima

Post by julien »

J'ai visionné Été japonais : double suicide, il n'y a pas longtemps, c'est assez chelou aussi. J'y ai absolument rien compris.
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.
User avatar
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Posts: 15905
Joined: 30 Mar 09, 20:11
Location: Avec mes chats sur l'Atalante

Re: Nagisa Oshima

Post by Père Jules »

gnome wrote:Tu risques de ne pas aimer ses autres films ATG alors... Dommage parce que Il est mort après la guerre est une merveille.
Journal d'un voleur de Shijuku aussi...
J'ai quelques-uns de ses films encore sous le coude: Le retour des trois soulards, L'obsédé en plein jour et Furyo. Je les verrai un jour mais celui-ci a un peu tempéré mon enthousiasme. :|
Last edited by Père Jules on 8 Feb 13, 14:25, edited 1 time in total.
Anorya
Laughing Ring
Posts: 11859
Joined: 24 Jun 06, 02:21
Location: LV426

Re: Nagisa Oshima

Post by Anorya »

Père Jules wrote:
gnome wrote:Tu risques de ne pas aimer ses autres films ATG alors... Dommage parce que Il est mort après la guerre est une merveille.
Journal d'un voleur de Shijuku aussi...
J'ai quelques-uns de ses films encore sous le coude: Le retour des trois soulards, L'obsédé en plein jour et Furyo. Je le verrai un jour mais celui-ci a un peu tempéré mon enthousiasme. :|
Il y a sans doute plus de chance que tu apprécies Furyo que les deux autres je pense.
Personnellement dans ce que j'ai vu du monsieur des 60's, je suis convaincu techniquement sur la mise en scène, moins sur le propos. Un peu comme toi Père Jules. ;)
Image
User avatar
beb
Machino
Posts: 1151
Joined: 18 Oct 08, 20:19

Re: Nagisa Oshima

Post by beb »

J'ai revu L'obsédé en plein jour il y peu de temps, et j'ai été impressionné par la beauté de la mise en scène et aussi le propos rejettant toute psychologie.
Ce film est superbe, et je dirais plus facile que la pendaison et les autres films ATG.
User avatar
monk
Décorateur
Posts: 3656
Joined: 21 Jun 05, 09:55

Re: Nagisa Oshima

Post by monk »

Père Jules wrote: J'ai quelques-uns de ses films encore sous le coude: Le retour des trois soulards, L'obsédé en plein jour et Furyo. Je les verrai un jour mais celui-ci a un peu tempéré mon enthousiasme. :|
Furyo est beaucoup plus traditionnel dans l'approche. Il y a Kitano, Bowie, Sakamoto, tu peux y aller.
Pour le reste, l'ATG c'est tout ou rien j'imagine, mais ça a été ma grande passion il y a quelques années. J'ai vraiment adoré découvrir ces films et Oshima tient une place particulière dans mon "coeur de cinéphile".
La pendaison est un film assez radicale (comme beaucoup de films ATG, mais Le voleur de Shinjuku est bien moins difficile d'approche par exemple, ce qui n'en fait pas un plus mauvais film hein), et je comprend qu'on puisse ne pas y adhérer. Pour ma part je l'avais trouvé assez extraordinaire. C'est un des plus durs mais aussi un des meilleurs Oshima.
User avatar
gnome
Iiiiiiil est des nôôôôtres
Posts: 19158
Joined: 26 Dec 04, 18:31
Location: sleeping in the midday sun...

Re: Nagisa Oshima

Post by gnome »

monk wrote:
Père Jules wrote: J'ai quelques-uns de ses films encore sous le coude: Le retour des trois soulards, L'obsédé en plein jour et Furyo. Je les verrai un jour mais celui-ci a un peu tempéré mon enthousiasme. :|
Furyo est beaucoup plus traditionnel dans l'approche. Il y a Kitano, Bowie, Sakamoto, tu peux y aller.
Pour le reste, l'ATG c'est tout ou rien j'imagine, mais ça a été ma grande passion il y a quelques années. J'ai vraiment adoré découvrir ces films et Oshima tient une place particulière dans mon "coeur de cinéphile".
La pendaison est un film assez radicale (comme beaucoup de films ATG, mais Le voleur de Shinjuku est bien moins difficile d'approche par exemple, ce qui n'en fait pas un plus mauvais film hein), et je comprend qu'on puisse ne pas y adhérer. Pour ma part je l'avais trouvé assez extraordinaire. C'est un des plus durs mais aussi un des meilleurs Oshima.
Tout à fait en accord avec ce qui est dit plus haut !
Image
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14477
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Nagisa Oshima

Post by Demi-Lune »

Père Jules wrote:je n'avais vu jusqu'ici que la dernière demi-heure de L'empire des sens - comment dire... spécial :lol:
Toi aussi, des nanas qui recrachent des œufs par la foufoune, ça te laisse perplexe ?

Image
bruce randylan
Mogul
Posts: 11511
Joined: 21 Sep 04, 16:57
Location: lost in time and lost in space

Re: Nagisa Oshima

Post by bruce randylan »

Perso, le voleur de Shinjuku je l'ai vraiment trouvé hardcore. Par contre, Il est mort après guerre est plus abordable. J'avais adoré même si c'est pas franchement du cinéma facile d'accès. (comme l'obsédé en plein jour qui m'avait impressionné et subjugué du début à la fin)

Mieux vaut découvrir le petit garçon :wink:
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
User avatar
-Kaonashi Yupa-
Tata Yuyu
Posts: 10716
Joined: 21 Apr 03, 16:18

Re: Nagisa Oshima

Post by -Kaonashi Yupa- »

Demi-Lune wrote:
Père Jules wrote:je n'avais vu jusqu'ici que la dernière demi-heure de L'empire des sens - comment dire... spécial :lol:
Toi aussi, des nanas qui recrachent des œufs par la foufoune, ça te laisse perplexe ?
C'est dans la dernière demi-heure, ça ? Mon souvenir du film est lointain.
Imamura a aussi illustré ce fantasme bizarre dans Kanzo Sensei, que j'avais vu avant de découvrir L'Empire des sens. Sauf que chez Imamura, c'est un peu moins frontal.

Pour Oshima, Je recommande vivement Furyo, son film le plus occidental (si tant est que cela signifie quelque chose) ; son dernier, Tabou. L'empire de la passion m'a laissé un meilleur souvenir que L'Empire des sens (d'ailleurs les deux films n'ont que la première partie de leur titre en commun).
Et finalement je connais peu le reste de sa filmo. Ses trois premiers films sont à découvrir : Une ville d'amour et d'espoir pour voir les prémices des thèmes d'Oshima dans un emballage assez classique ; Contes cruels de la jeunesse pour ce qu'il apportait de nouveau, de fort, et même si je le trouve un peu fastidieux ; et L'Enterrement du soleil, film étrange, et gros coup de poing.
Dans les suivants, je n'ai vu que La Pendaison (bien mais un peu trop démonstratif) et La Cérémonie, assez exigeant mais très fort.
Max mon amour, c'est une curiosité, à voir comme ça mais pas en attendre plus.
User avatar
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Posts: 15905
Joined: 30 Mar 09, 20:11
Location: Avec mes chats sur l'Atalante

Re: Nagisa Oshima

Post by Père Jules »

-Kaonashi Yupa- wrote:
Demi-Lune wrote: Toi aussi, des nanas qui recrachent des œufs par la foufoune, ça te laisse perplexe ?
C'est dans la dernière demi-heure, ça ? Mon souvenir du film est lointain.
Spoiler (cliquez pour afficher)
Je faisais plutôt référence au mec qui se fait couper la bite. Mais on est dans le même esprit...
User avatar
gnome
Iiiiiiil est des nôôôôtres
Posts: 19158
Joined: 26 Dec 04, 18:31
Location: sleeping in the midday sun...

Re: Nagisa Oshima

Post by gnome »

En même temps, c'est tiré d'un fait divers réel... Oshima n'a rien inventé (je parle du spoiler de Père Jules)...
Image