Cannibal Holocaust (Ruggero Deodato - 1980)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 13232
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Cannibal Holocaust (Ruggero Deodato - 1979)

Post by hellrick »

Mais non, c'est un chef d'oeuvre, combien de fois faudra t'il le répéter!
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
Nomorereasons
Dédé du Pacifique
Posts: 5151
Joined: 29 May 07, 20:19

Re: Cannibal Holocaust (Ruggero Deodato - 1979)

Post by Nomorereasons »

C'est sûrement un chef-d'oeuvre mais je raisonnais pour moi seul... En ce qui me concerne, la catégorie des films fantastiques-qui-pensent m'ennuie (autant regarder les interventions télé de Georges Marchais si on veut faire des cauchemars sociétaux)
julien
Oustachi partout
Posts: 9045
Joined: 8 May 06, 23:41

Re: Cannibal Holocaust (Ruggero Deodato - 1979)

Post by julien »

yaplusdsaisons wrote:la catégorie des films fantastiques-qui-pensent m'ennuie
Cannibal Holocaust ça n'a rien de fantastique quand même. On peut même le voir comme une sorte de relecture moderne des "Cannibales" de Montaigne voire une dénonciation virulente des Mondo Movies. (Même si Deodato ne fait pas toujours dans la finesse et n'évite pas l'excès de caricature).
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.
Outerlimits
Assistant opérateur
Posts: 2703
Joined: 26 Apr 08, 23:24

Re:

Post by Outerlimits »

Patrick Bateman wrote:Oui c'est l'idée que j'avais mais je ne pensais pas cela possible (gros diamètre du bâton sortant le la bouche, alignement difficile dû au poid et à l'inclinaison de la tête, mais bon avec un faux bâton ultra léger cela peut passer) encore une fois je n'ai pas vu le film, c'est peut-être bref dans le métrage contrairement aux photos.
J'ai toujours été étonné du questionnement des gens à propos de cette scène, certes trés bien faite, sur le "pourquoi du comment", car pour moi facilement explicable.
Lorsque j'ai découvert le film en VHS en 83 (ou 84), je ne me suis même pas posé de question au moment de ce passage : il semblait évident que la femme était "assise" sur un bâton avec un dossier/reposoir (le reposoir demeurant invisible par rapport à l'angle de vue), et qu'elle tenait dans sa bouche un faux bâton du même diamêtre mais ultra-léger (genre carton), peint imitation bois.
D'ailleurs, vous remarquerez que, pour certains gros plans insistants (quand l'équipe se rapproche), on ne voit pas l'extrêmité du haut du bâton ressortant de la bouche de la jeune fille : on peut alors (pourquoi pas) aisément penser que quelqu'un hors champ, ou encore un appareillage (c'est plus stable) retient le bâton par le haut pour le maintenir immobile.
Je crois aussi que, ce qui m'avait tout de suite mis la puce à l'oreille, c'est le fait que la jeune fille garde malgré tout son visage "intact" (elle n'est en effet pas du tout défigurée). Comment pourrait-on imaginer un truc pareil sans que le visage ne soit "explosé" ?

Un oeil habitué constatera aussi que l'alignement du bâton reste incertain dans sa continuité (même si l'on peut penser qu'il présente à la base une irrégularité, ...).
Cela n'enlève en rien la qualité de l'effet.

Sinon, j'ai revu le film, et réévaluation à la hausse puisque j'ai bien apprécié (même s'il n'égale en aucun cas le surprenant "Dernier monde cannibale", pour moi la référence du genre).
Bien plus efficace en tout cas que le trés moyen (mais pas mauvais) "Cannibal ferox", son "clone du pauvre", avec son affreuse musique disco-funk ne faisant que souligner davantage le côté cinémabis de l'entreprise, ses acteurs médiocres, et son histoire urbaine "en parralèle" qui ne sert à rien et ne fait qu'amoindrir la tension.
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 13232
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Cannibal Holocaust (Ruggero Deodato - 1980)

Post by hellrick »

D'ailleurs, la scène de la fille suspendue par les nichons dans CANNIBAL FEROX m'apparait bien plus étonnante... au niveau des effets spéciaux c'est quand même assez splendide (même si le film en lui-même n'est "que" sympa)

Spoiler (cliquez pour afficher)
Image

Image

:o :o :o
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
Outerlimits
Assistant opérateur
Posts: 2703
Joined: 26 Apr 08, 23:24

Re: Cannibal Holocaust (Ruggero Deodato - 1980)

Post by Outerlimits »

Oui, d'ailleurs si Cannibal Ferox est nettement moins bon thématiquement parlant et au niveau de la mise en scène, je pense qu'il comporte certaines scènes surpassant son modèle : cette fameuse scène des crochets (impressionnante), le tranchage de crâne (là bon effet simple mais parfaitement atroce), l'éventration du défunt (supérieure à celle, assez approximative, de CH), l'énucléation (effet simple mais saisissant)...
Outerlimits
Assistant opérateur
Posts: 2703
Joined: 26 Apr 08, 23:24

Re:

Post by Outerlimits »

Dave Garver wrote:Je viens de voir ce truc à midi accompagné d'un bon sandwich qui n'a pas quitté mon estomac. Si je peux comprendre le point de vue de Deodato : le monde civilisé est-il celui que l'on croit, je ne peux cautionner la mort d'animaux. C'est un scandale qui ne se justifie aucunement. Cela ne renforce par le film, bien au contraire. Utiliser des marionnettes ou des trucages n'aurait rien modifier au film, après tout l'émasculation est crédible, Deodato n'a pas eu besoin de castrer réellement son acteur pour faire croire à son supplice...
Peut-être que si, mais que celui-ci fut en contre-partie royalement payé pour la circonstance.
Outerlimits
Assistant opérateur
Posts: 2703
Joined: 26 Apr 08, 23:24

Re:

Post by Outerlimits »

Sven Ben Israel wrote:Juste une petite précision : Il me semble bien que sur les scènes d'animaux "massacrés", Deodato est clair sur le sujet - c'est le producteur du film qiu les a ajouté à la fin de la production, et ce à l'insu du réalisateur! C'est en tt cas cez que j'ai compris des propos de Deodato... Cela appaisera-t-il le débat? 8)
J'ai pu lire quelques interviews consacrées au réalisateur : celui-ci était au contraire parfaitement d'accord pour les snuff animaliers qui parsèment le film, c'est lui qui les voulait (la scène de la tortue notamment), et il se justifie de ce massacre animal avec une rare hypocrisie et mauvaise foi.
Quand j'entend dire ici et là qu'il n'était pas au courant et qu'il déplora ces scènes, soit-disant mises à son insu. :?
J'avoue que quelques uns de ses commentaires m'ont laissé pantois.
Je vais rechercher les revues où j'ai vu ça (si je retrouve les articles) et mettrait ces articles sur ce topic.
User avatar
cinephage
C'est du harfang
Posts: 22518
Joined: 13 Oct 05, 17:50

Re: Cannibal Holocaust (Ruggero Deodato - 1980)

Post by cinephage »

Evidemment, je n'approuve pas le massacre inutile d'animaux pour un film. Néanmoins, c'est hélas un fait relativement courant dans le cinéma, et il est curieux que ce sujet jaillisse systématiquement dès qu'on évoque Cannibal Holocaust, alors qu'on n'y pense même pas pour d'autres films tels que les portes du Paradis ou autres...

En lien, un petit listing de films qui n'ont pas eu droit au label "aucun animal n'a été blessé pendant le tournage". Certains sont anecdotiques, d'autres pas... Et encore, souvent, on a affaire à des animaux maltraités avant le tournage, pas pendant. Et qui finissent mal une fois le tournage achevé.

http://uk.movies.yahoo.com/animals-were ... movie.html
I love movies from the creation of cinema—from single-shot silent films, to serialized films in the teens, Fritz Lang, and a million others through the twenties—basically, I have a love for cinema through all the decades, from all over the world, from the highbrow to the lowbrow. - David Robert Mitchell
wontolla
mon curé chez les forumistes
Posts: 6923
Joined: 14 Mar 10, 14:28
Liste DVD
Location: Bruxelles

Re: Cannibal Holocaust (Ruggero Deodato - 1980)

Post by wontolla »

cinephage wrote:Evidemment, je n'approuve pas le massacre inutile d'animaux pour un film. Néanmoins, c'est hélas un fait relativement courant dans le cinéma, et il est curieux que ce sujet jaillisse systématiquement dès qu'on évoque Cannibal Holocaust, alors qu'on n'y pense même pas pour d'autres films tels que les portes du Paradis ou autres (...)
A ce sujet, dans le numéro de juin (187) de DVDLaser, il y a un article consacré aux"AnimActeurs" en pages 52 à 55, avec un encadré consacré aux sociétés protectrices des AnimActeurs avec référence à quelques films qui furent problématiques.
User avatar
jhudson
Cadreur
Posts: 4333
Joined: 27 Oct 11, 04:06

Re: Cannibal Holocaust (Ruggero Deodato - 1980)

Post by jhudson »

Les 2 éditions Blu ray sortis en France (je présume que les discs sont identiques) comprennent il ou pas les passages avec le massacre d' animaux impossible de le savoir, car pour une fois je suis pour la version censurée!

Ces passages ne font que décrédibiliser le film, un film qui veux dénoncer le voyeurisme tout en s'y complaisant !

Il faut bien comprendre que ça coute cher des SFX crédibles pour faire croire qu'on tue un animal en direct, c'est bien plus économique de vraiment le tuer devant la camera , c'est la raison que des films y ont recours.

Dans Still the Water on y égorge vraiment une chèvre en gros plan, ça n'a indigné que moi et l’Angleterre qui a fait couper le plan !

Dans film chinois dont j'ai oublié le nom , on maltraite visiblement un cheval avec un fouet et plus loin on maltraite un enfant pour le faire pleurer, on peux supposer que le réalisateur l'a vraiment fait.

De nos jours a Hollywood ils vont jusqu'a faire des films avec des animaux de plus en plus ils sont en CGI ça évite toute maltraitance , c'est devenu indécelable mais cher !
Last edited by jhudson on 12 Nov 20, 13:29, edited 4 times in total.
bogardofan
Assistant(e) machine à café
Posts: 125
Joined: 14 Nov 11, 14:38

Re: Cannibal Holocaust (Ruggero Deodato - 1980)

Post by bogardofan »

Comment peut-on aimer un tel film ? Et le réaliser ? Si encore il avait fait des truquages pour les scènes animales... comme pour les acteurs. Encore heureux qu'il n'a pas osé faire subir à la jeune fille la souffrance ce qu'il a fait subir au singe. On devrait détruire des films comme ça, tant pis. Je suis peut-être excessive, mais quand on sait combien ce genre de films est apprécié par des personnes qui ne connaissent rien d'autre du cinéma, qui se réjouissent à la vision de telles "oeuvres", pour passer un bon moment... Et maintenant, on lit de nombreuses affaires dans la réalité de chevaux et d'ânes mutilés, torturés, des chiens et des chats victimes de sadiques révoltants.
Si on veut dénoncer la bassesse de certains journalistes, on peut le faire autrement. Wilder l'a bien montré dans le Gouffre aux Chimères.
Mais pour certains ce ne sont que des animaux... Et je met dans le même sac Sidney Lumet pour Equus. La pièce parlait de l'énucléation de chevaux par un malade mental qui le dit à son psy. Et bien, n'importe qui se serait contenté de le mettre dans les dialogues. Eh bien Lumet, pourtant un homme sensible, humain, l'a filmé pour de vrai. Ce film est une honte pour cela, et pourtant j'aime ce réalisateur. Mais Equus, cela ne passe pas pour moi. Lumet a t'il vraiment commis cette horreur ?
Et puis si avoir de la sensibilité et refusé de faire du mal aux gens, c'est politiquement correct, alors oui, je le suis. Et si être politiquement incorrect c'est accepter de telles dérives, des choses cruelles que l'on inflige à des êtres vivants pour faire une oeuvre, si on refuse tout sentiment humain d'empathie,de bonté, de compassion, pour ne pas être politiquement correct. Non, non, et non ! Un exemple entre tous : sur Allociné un type a osé qualifier ainsi un film comme l'Intendant Sansho. Il y en a marre !
User avatar
Ikebukuro
Machino
Posts: 1218
Joined: 31 Mar 12, 19:28

Re: Cannibal Holocaust (Ruggero Deodato - 1980)

Post by Ikebukuro »

Il est vrai que le film était choquant à l'époque, comme le premier Frankenstein faisait s'évanouir des femmes au début du 20ème siècle, mais aujourd'hui il nous faut du "A Serbian Film" ou un "Martyrs" pour nous retourner l'estomac.
Pas sur que l'humanité y ait gagné...

Tiens, Kasperki me dit qu'il y a un lien sur cette page vers le site videociak.net... ça vous parle?
Mon blog sur le Japon : http://japon.canalblog.com/
Mon blog sur le cinéma : http://kingdomofcinema.canalblog.com/
User avatar
jhudson
Cadreur
Posts: 4333
Joined: 27 Oct 11, 04:06

Re: Cannibal Holocaust (Ruggero Deodato - 1980)

Post by jhudson »

Pas vu " a Serbian Film", mais il a très mauvaise réputation.

Quand Georges Franju a filmé les abattoirs de la Villette pour pour son documentaire Le Sang des bêtes, ça a été mal reçu en 1949 .
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 13232
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Cannibal Holocaust (Ruggero Deodato - 1980)

Post by hellrick »

jhudson wrote: 14 Nov 20, 19:37 Pas vu " a Serbian Film", mais il a très mauvaise réputation.
Un film plat et sans intérêt filmé comme un porno hongrois qui fait le buzz pour une scène de 2 minutes...du grand vide pour choquer sans se fatiguer...pffff, rien à voir avec Cannibal Holocaust
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image