Pierrot le fou (Jean-Luc Godard - 1965)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Miss Nobody
heureuse d'être contente
Posts: 9500
Joined: 23 Oct 05, 16:37
Location: Quelque part ailleurs

Post by Miss Nobody »

Image
Pierrot le fou
« Pierrot le fou » est mon premier Godard, et en tant que néophyte, je dois dire que le film fut une surprise, et une plutôt agréable. Il s’agit d’un film foncièrement différent de tout ce à quoi on peut s’attendre : un film étrange et fou, à la fois décousu, inattendu, émouvant, et étonnamment beau. En plus de sa mise en scène admirable, de sa photographie colorée et éclatante, le film est riche d’un duo d’acteurs (Belmondo et Anna Karina) particulièrement magnifique. Je ne suis pas sûre d’avoir totalement compris les intentions du réalisateur, il m’est même arrivé de décrocher un peu à certains moments, et pourtant je n’ai pas cessé d’apprécier la fraîcheur et la liberté qui transpirent sur chaque centimètre de pellicule. Du grand art: aussi curieux que beau, que je ne suis pas insatisfaite d’avoir découvert.
Judyline
Accessoiriste
Posts: 1697
Joined: 11 Sep 06, 00:45
Location: Quelque part entre ici et ailleurs...

Post by Judyline »

Miss Nobody wrote: Pierrot le fou
« Pierrot le fou » est mon premier Godard, et en tant que néophyte, je dois dire que le film fut une surprise, et une plutôt agréable. Il s’agit d’un film foncièrement différent de tout ce à quoi on peut s’attendre : un film étrange et fou, à la fois décousu, inattendu, émouvant, et étonnamment beau. En plus de sa mise en scène admirable, de sa photographie colorée et éclatante, le film est riche d’un duo d’acteurs (Belmondo et Anna Karina) particulièrement magnifique. Je ne suis pas sûre d’avoir totalement compris les intentions du réalisateur, il m’est même arrivé de décrocher un peu à certains moments, et pourtant je n’ai pas cessé d’apprécier la fraîcheur et la liberté qui transpirent sur chaque centimètre de pellicule. Du grand art: aussi curieux que beau, que je ne suis pas insatisfaite d’avoir découvert.
Mon premier Godard (A bout de souffle) à été une déception pour moi... Je n'ai pas du tout accroché au style du réalisateur et j'ai eu du mal à aller jusqu'au bout du film (et du souffle par la même occasion). Pourtant j'aime énormément Jean-Paul Belmondo et Jean Seberg, mais j'ai, comme toi pour ce film-ci, pas mal de difficultés à comprendre les intentions du réalisateur.
Mais Godard n'est pas pour autant banni de mon champ cinématographique: je compte bien lui redonner une chance un de ces jours et, pourquoi pas, tenter de percer le 'mystère Godard' à jour...


(Tiens, tu n'as pas mis de note au film?)
User avatar
Jack Griffin
Goinfrard
Posts: 12224
Joined: 17 Feb 05, 19:45

Post by Jack Griffin »

Miss Nobody wrote:Image
Pierrot le fou.
User avatar
Miss Nobody
heureuse d'être contente
Posts: 9500
Joined: 23 Oct 05, 16:37
Location: Quelque part ailleurs

Post by Miss Nobody »

Judyline wrote:
Miss Nobody wrote: Pierrot le fou
« Pierrot le fou » est mon premier Godard, et en tant que néophyte, je dois dire que le film fut une surprise, et une plutôt agréable. Il s’agit d’un film foncièrement différent de tout ce à quoi on peut s’attendre : un film étrange et fou, à la fois décousu, inattendu, émouvant, et étonnamment beau. En plus de sa mise en scène admirable, de sa photographie colorée et éclatante, le film est riche d’un duo d’acteurs (Belmondo et Anna Karina) particulièrement magnifique. Je ne suis pas sûre d’avoir totalement compris les intentions du réalisateur, il m’est même arrivé de décrocher un peu à certains moments, et pourtant je n’ai pas cessé d’apprécier la fraîcheur et la liberté qui transpirent sur chaque centimètre de pellicule. Du grand art: aussi curieux que beau, que je ne suis pas insatisfaite d’avoir découvert.
(Tiens, tu n'as pas mis de note au film?)
Non, en effet, j'ai oublié... D'ailleurs, je ne sais pas trop quoi mettre comme note: ça oscillerait vraisemblablement entre 7,5 et 8.

Sinon, en ce qui concerne Godard, j'ai justement choisi pour commencer le film dont j'ai eu les meilleurs échos. A bout de souffle, parait-il, fait bien moins l'unanimité.
Helward
rat d'auteur
Posts: 5566
Joined: 17 Aug 06, 10:25
Location: Rech. Optimum désesp.

Post by Helward »

Miss Nobody wrote:Sinon, en ce qui concerne Godard, j'ai justement choisi pour commencer le film dont j'ai eu les meilleurs échos. A bout de souffle, parait-il, fait bien moins l'unanimité.
En ce qui me concerne, une expérience pénible (la séquence avec Melville: j'ai failli balancer ma télécommande contre un mur). Mais çà reste tout à fait personnel comme avis (pas très constructif par ailleurs).
Gounou
au poil !
Posts: 9769
Joined: 20 Jul 05, 17:34
Location: Lynchland

Post by Gounou »

Helward wrote:
Miss Nobody wrote:Sinon, en ce qui concerne Godard, j'ai justement choisi pour commencer le film dont j'ai eu les meilleurs échos. A bout de souffle, parait-il, fait bien moins l'unanimité.
En ce qui me concerne, une expérience pénible (la séquence avec Melville: j'ai failli balancer ma télécommande contre un mur). Mais çà reste tout à fait personnel comme avis (pas très constructif par ailleurs).
Je n'ai vu qu'une seule fois chacun des deux films, mais mon affection est plus immédiatement allée vers A Bout de Souffle... moins hermétique à mon avis et probablement plus inscrit dans un "genre" aussi...
Enfin, je mets toujours Le Mépris en tête de file :wink:
Image
User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 17845
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Post by Kevin95 »

Helward wrote:
Miss Nobody wrote:Sinon, en ce qui concerne Godard, j'ai justement choisi pour commencer le film dont j'ai eu les meilleurs échos. A bout de souffle, parait-il, fait bien moins l'unanimité.
En ce qui me concerne, une expérience pénible (la séquence avec Melville: j'ai failli balancer ma télécommande contre un mur). Mais çà reste tout à fait personnel comme avis (pas très constructif par ailleurs).
Je considère ce film, comme l'un des films, les plus frais, jouissif et culotté qui m'ai été de voir ! :fiou:
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
Helward
rat d'auteur
Posts: 5566
Joined: 17 Aug 06, 10:25
Location: Rech. Optimum désesp.

Post by Helward »

Kevin95 wrote:Je considère ce film, comme l'un des films, les plus frais, jouissif et culotté qui m'ai été de voir ! :fiou:
Personne n'est parfait :mrgreen:

Non, mais je crois que Godard, soit on adore, soit on déteste. J'ai l'impression que je fais partie de la seconde catégorie. :(
User avatar
Major Dundee
Réalisateur
Posts: 6140
Joined: 15 May 06, 13:32
Location: Bord de la piscine de "Private Property"

Post by Major Dundee »

Helward wrote:
Kevin95 wrote:Je considère ce film, comme l'un des films, les plus frais, jouissif et culotté qui m'ai été de voir ! :fiou:
Personne n'est parfait :mrgreen:

Non, mais je crois que Godard, soit on adore, soit on déteste. J'ai l'impression que je fais partie de la seconde catégorie. :(
Et Godard continuera toujours de diviser les cinéphiles.
Lors de la sortie d'"A bout de souffle" avec un copain on avait été tellement surpris et bluffé qu'on y est retourné le lendemain (on avait été conquis par une certaine fraicheur de filmer... par le couple Belmondo/Seberg, le ton du film etc..) mais malheureusement ensuite cela s'est bien gâté. Il n'y a guère que le Mépris que je trouve regardable et un peu Alphaville aussi. Quant à Pierrot le fou, alors là j'avoue que c'est sûrement le film où je me suis le plus emmerdé au cinéma (avec Made in USA, aussi). Quoique, en fait, je ne sais pas si c'est le fait de m'être emmerdé qui me gêne le plus, c'est plutot l'impression que j'avais pendant la vision du film, que Godard nous prenait pour des cons. Car quand je regarde le "Gertrud" de Dreyer, par exemple, je m'emmerde mais je n'ai pas l'impression de regarder le film d'un cinéaste roublard en train de me rouler dans la farine.
Bon enfin c'est mon opinion, cela n'a pas empêché une bonne partie de l'intelligentsia de tomber à genoux devant Pierrot le fou et de crier au chef d'oeuvre. Cela continue d'ailleurs. Tant pis pour moi et tant mieux pour Jean-Luc. :oops:
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 48890
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Pierrot le fou (Jean-Luc Godard - 1965)

Post by Boubakar »

Image


[quote]L'odyssée à travers la France de Ferdinand dit Pierrot le Fou et de son amie Marianne, poursuivis par des gangsters à la mine patibulaire.[/quote]


Quelque part, c'est un prolongement de ce topic-là : http://www.dvdclassik.com/forum/viewtop ... =3&t=18516
Encore une fois, j'ai beaucoup aimé ce qui est au fond une variation de l'histoire de Bonnie & Clyde, mais à la sauce Godard. :lol:
Certes, on ne comprend pas tout (les divers monologues, le passage avec la guerre du Vietnam...), mais ça a un charme et une telle élégance que c'est passionnant à suivre. La liberté dont dispose son réalisateur sur ce film (grâce à l'argent qu'a apport l'arrivée de Belmondo sur le projet) en fait un film inimitable, audacieux dans ses partis-pris (cette part d'improvisation, ainsi que les multiples fausses pistes, sans oublier les citations littéraires permanentes...)
Le découpage par chapitres décroissants n'oublie jamais de dire dans quelle tragédie vont se plonger Ferdinand et Marianne.
Et Anna Karina est vraiment magnifique (et amoureusement filmée par Godard), avec son petit lot de passages, comme le Qu'est-ce que je peux faire ? Je sais pas quoi faire..., au large d'une crique.

Et l'édition proposée par Criterion est encore une fois parfait (image sublime, son excellent et clair, et bonus excellents, surtout axés sur la liaison Godard-Karina)
Last edited by Boubakar on 26 Apr 08, 21:52, edited 1 time in total.
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15098
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Pierrot le fou (Jean-Luc Godard, 1965)

Post by Watkinssien »

L'affiche spoiler qui tue ! :mrgreen:
Image

Mother, I miss you :(
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 48890
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Re: Pierrot le fou (Jean-Luc Godard, 1965)

Post by Boubakar »

:oops:
Droudrou
Doublure lumière
Posts: 411
Joined: 19 Feb 08, 16:57
Location: Rouvray

Re: Pierrot le fou (Jean-Luc Godard, 1965)

Post by Droudrou »

Watkinssien wrote:L'affiche spoiler qui tue ! :mrgreen:
A ce niveau, vu le nombre de fois où il s'est tué avec ses films, on peut dire que Godard a la vie dure !
John Wayne : "la plus grande histoire jamais contée" - It was true ! This man was really the son of God !...
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15098
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Pierrot le fou (Jean-Luc Godard, 1965)

Post by Watkinssien »

Boubakar wrote::oops:

Du coup ma remarque ne veut plus rien dire !


En tous, j'aime beaucoup ce Godard et ses couleurs incroyables, sa liberté insolente (qui le caractérise parfois de manière insuuportable mais pas ici) ainsi que le mélange des genres.
Image

Mother, I miss you :(
NotBillyTheKid
Tout le monde en parle
Posts: 5701
Joined: 15 Apr 06, 08:56
Location: fait le larron

Re: Pierrot le fou (Jean-Luc Godard, 1965)

Post by NotBillyTheKid »

Mon film préféré de tous le temps... Je ne développe pas, j'en ferais des tonnes... :mrgreen:
"Je ne veux pas rester dans l'histoire comme le gars qui a détruit l'Univers"
Dude, where's my car
Tears in my beers