Jacques Becker (1906-1960)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Roy Neary
Once upon a time...
Posts: 51391
Joined: 12 Apr 03, 01:42
Liste DVD

Re: Jacques Becker (1906-1960)

Post by Roy Neary »

La critique m'a bien donné envie de revoir Edouard et Caroline, que je tiens jusqu'ici pour un film mineur.
Cela dit, un film "mineur" chez Becker (mon cinéaste classique français favori) reste quand même un sacré film. :mrgreen:
Image
Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Jacques Becker (1906-1960)

Post by Federico »

Roy Neary wrote:Cela dit, un film "mineur" chez Becker (mon cinéaste classique français favori) reste quand même un sacré film. :mrgreen:
Euh... Oui sauf Ali Baba et les 40 voleurs... :mrgreen:
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
daniel gregg
Producteur Exécutif
Posts: 7073
Joined: 23 Feb 04, 23:31

Re: Jacques Becker (1906-1960)

Post by daniel gregg »

Roy Neary wrote:La critique m'a bien donné envie de revoir Edouard et Caroline, que je tiens jusqu'ici pour un film mineur.
Cela dit, un film "mineur" chez Becker (mon cinéaste classique français favori) reste quand même un sacré film. :mrgreen:
Et la re-vision du film s'est bien passée apparemment ? :D (7/10)
Nestor Almendros
Déçu
Posts: 22010
Joined: 12 Oct 04, 00:42
Location: dans les archives de Classik

Re: Jacques Becker (1906-1960)

Post by Nestor Almendros »

Découvert Dernier atout. Si certaines choses sont assez intéressantes, notamment un jeu du chat et de la souris amusant, avec deux élèves policiers relativement malins et joueurs, le reste ne m'aura pas vraiment emballé. Malgré le casting (Pierre Renoir, Mireille Balin, Noël Roquevert) c'est trop daté à mon goût - sans parler du jeu des acteurs (Raymond Rouleau, si tu nous regardes...). La trame est mince et le traitement plutôt simpliste.

Le film vient d'être édité dvd par Studiocanal. Le traitement est juste honteux, à l'ère du numérique. C'est un master qui doit dater des années 90 (restauré par les Archives du film, avec indication gravée au début du film, après la fin du générique - comme dans Manèges je crois, spéciale dédicace au commissaire), bien avant la collection "grise" Studiocanal Classiques. Les points blancs sont omniprésents, la luminosité fluctue en permanence, etc. Je n'ai encore jamais vu de Gaumont à la demande, ou ce genre d'éditions mais même René Château fait des efforts plus conséquents alors que sa société n'a pas les mêmes moyens que la major européenne. :| Je n'ose imaginer le traitement des nouveaux films de cette salve (j'en ai deux autres à découvrir... aïe!)
"Un film n'est pas une envie de faire pipi" (Cinéphage, août 2021)
User avatar
Rick Blaine
Charles Foster Kane
Posts: 21607
Joined: 4 Aug 10, 13:53
Last.fm
Location: Paris

Re: Jacques Becker (1906-1960)

Post by Rick Blaine »

Nestor Almendros wrote:Découvert Dernier atout. Si certaines choses sont assez intéressantes, notamment un jeu du chat et de la souris amusant, avec deux élèves policiers relativement malins et joueurs, le reste ne m'aura pas vraiment emballé. Malgré le casting (Pierre Renoir, Mireille Balin, Noël Roquevert) c'est trop daté à mon goût - sans parler du jeu des acteurs (Raymond Rouleau, si tu nous regardes...). La trame est mince et le traitement plutôt simpliste.
Vu hier soir. J'ai beaucoup aimé pour ma part. Je trouve qu'il y a un joli équilibre entre suspense et humour, avec d'excellents dialogues de Bost, Renoir et Roqueverts, notamment, sont réjouissants, je me suis beaucoup amusé.
Nestor Almendros wrote:Le film vient d'être édité dvd par Studiocanal. Le traitement est juste honteux, à l'ère du numérique. C'est un master qui doit dater des années 90 (restauré par les Archives du film, avec indication gravée au début du film, après la fin du générique - comme dans Manèges je crois, spéciale dédicace au commissaire), bien avant la collection "grise" Studiocanal Classiques. Les points blancs sont omniprésents, la luminosité fluctue en permanence, etc. Je n'ai encore jamais vu de Gaumont à la demande, ou ce genre d'éditions mais même René Château fait des efforts plus conséquents alors que sa société n'a pas les mêmes moyens que la major européenne. :| Je n'ose imaginer le traitement des nouveaux films de cette salve (j'en ai deux autres à découvrir... aïe!)
Oui, là je suis d'accord. C'est dommage, toute la course poursuite finale, dans la nuit, aurait sans doute gagné à être vue dans de meilleures conditions par exemble. L'ensemble est à peu près regardable, mais pas plus.
Nestor Almendros
Déçu
Posts: 22010
Joined: 12 Oct 04, 00:42
Location: dans les archives de Classik

Re: Jacques Becker (1906-1960)

Post by Nestor Almendros »

Je suis très difficile avec le cinéma français de cette époque (30's-début 40's) :oops:
"Un film n'est pas une envie de faire pipi" (Cinéphage, août 2021)
User avatar
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Posts: 23405
Joined: 13 Apr 03, 13:27
Location: Aux trousses de Fantômas !

Re: Jacques Becker (1906-1960)

Post by Commissaire Juve »

Nestor Almendros wrote:... Je n'ai encore jamais vu de Gaumont à la demande, ou ce genre d'éditions... )
Ah ben, tu ne serais pas déçu ! (même s'il y a parfois de bonnes surprises) Zéro restauration de l'image et du son (mais c'est annoncé, tu achètes en connaissance de cause*).

Je l'écris de plus en plus souvent : actuellement, on ne nous offre pratiquement plus que ça. Paradoxalement, ça a un petit côté éducatif. Quand on voit l'état de certaines copies, on se met à relativiser, à trouver que les pétouilles présentes sur des éditions "a priori restaurées" ne sont finalement pas si graves !

Ainsi, pour les classiques suédois, j'en suis arrivé à préférer les éditions brutes de décoffrage. Parce qu'en Suède, l'alternative au "brut de décoffrage", c'est le "nettoyé au DNR". Ah ! tu n'as plus aucune merdouille à l'écran, mais tu te retrouves avec des images passées à la cire. Et c'est vraiment moche.

* quoique... Sur les Gaumont, la jaquette annonce "image et son d'origine", ce qui, pour un néophyte, ne veut pas dire grand-chose. L'avertissement ne devient clair que lorsque le DVD est chargé dans la platine. Là, on lit qu'il n'y a pas eu de restauration de l'image et du son. Le truc vraiment honnête serait de l'annoncer "sur la jaquette" (certains éditeurs l'ont fait). Le bleu qui achète "La tendre ennemie" (1936) sans savoir qu'il n'y a pas eu de restauration, il a le choc de sa vie quand il découvre le film. :uhuh:
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...
User avatar
cineberry
Accessoiriste
Posts: 1719
Joined: 15 Aug 09, 14:11

Re: Jacques Becker (1906-1960)

Post by cineberry »

Nestor Almendros wrote:Je n'ose imaginer le traitement des nouveaux films de cette salve (j'en ai deux autres à découvrir... aïe!)
De toute façon, l'argument de ces collections (Trésors Warner, Gaumont à la demande, Pépites StudioCanal...) c'est "à prendre ou à laisser". Personnellement, je préfère avoir accès à ces films introuvables même dans leur jus d'origine. Mais c''est vrai qu'avant 1950, la qualité est rarement au rendez-vous...
User avatar
Ann Harding
Régisseur
Posts: 3042
Joined: 7 Jun 06, 10:46
Location: Paname

Re: Jacques Becker (1906-1960)

Post by Ann Harding »

Pour rebondir sur cette discussion de la qualité des galettes, cela me fait penser aux audiophiles malades de la technique qui n'écoutait que les craquements, la poussière et les rayures sur les 33T. Je me souviens d'un avertissement que j'avais lu une fois dans un disque emprunté en bibliothèque: "Noubliez pas d'écouter la musique plutôt que le disque !" :uhuh: En fait, idéalement, tout le monde voudrait voir tous les films restaurés et impeccables. Mais, nous savons bien que c'est impossible. Je préfère découvrir les films - et ce quelle que soit la qualité de l'enregistrement - plutôt que d'attendre un hypothétique Blu-ray 4K qui ne viendra jamais.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 93048
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Jacques Becker (1906-1960)

Post by Jeremy Fox »

Ann Harding wrote: Je préfère découvrir les films - et ce quelle que soit la qualité de l'enregistrement - .
Il me semble ne pas être trop regardant mais je n'irais pas jusqu'au "quelle que soit" ; parfois je préfère me passer de découvrir un film (même pour toujours) plutôt que de le faire dans des conditions déplorables, alors qu'il est fortement recadré, en VF ou proposé au sein d'une ignoble copie. Dans mon parcours westernien, j'ai fait l'impasse sur une cinquantaine de films dont j'avais pourtant une copie mais que j'ai préféré jeter plutôt que de m'abîmer les yeux. Car de toute manière mon avis serait entièrement faussé sur la qualité du film (je n'arrive pas à faire abstaction quand c'est hideux) ; donc mieux vaut ne pas le voir me concernant que dans une version "totalement non conforme".
Nestor Almendros
Déçu
Posts: 22010
Joined: 12 Oct 04, 00:42
Location: dans les archives de Classik

Re: Jacques Becker (1906-1960)

Post by Nestor Almendros »

Ann Harding wrote:Pour rebondir sur cette discussion de la qualité des galettes, cela me fait penser aux audiophiles malades de la technique qui n'écoutait que les craquements, la poussière et les rayures sur les 33T. Je me souviens d'un avertissement que j'avais lu une fois dans un disque emprunté en bibliothèque: "Noubliez pas d'écouter la musique plutôt que le disque !" :uhuh: En fait, idéalement, tout le monde voudrait voir tous les films restaurés et impeccables. Mais, nous savons bien que c'est impossible. Je préfère découvrir les films - et ce quelle que soit la qualité de l'enregistrement - plutôt que d'attendre un hypothétique Blu-ray 4K qui ne viendra jamais.
Je suis d'accord avec toi (et également avec Jeremy :mrgreen: ) mais je pointais surtout du doigt l'incompétence d'un éditeur qui a les moyens de faire des efforts. Je n'ai pas acheté une VHS des années 1990 ou un dvd du début des années 2000 mais un dvd sorti en 2013. En théorie... :fiou:
"Un film n'est pas une envie de faire pipi" (Cinéphage, août 2021)
User avatar
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Posts: 23405
Joined: 13 Apr 03, 13:27
Location: Aux trousses de Fantômas !

Re: Jacques Becker (1906-1960)

Post by Commissaire Juve »

Federico wrote:
Roy Neary wrote:Cela dit, un film "mineur" chez Becker (mon cinéaste classique français favori) reste quand même un sacré film. :mrgreen:
Euh... Oui sauf Ali Baba et les 40 voleurs... :mrgreen:
Oooh, coquin de sort ! Qu'est-ce que tu dis-là, grand fada ? Il est super, ce Ali Baba ! :mrgreen:
Ali, Ali, Baba,
De la mosquée à la Casbah,
Quand on m'aperçoit ce n'est qu'un cri :
"Bonjour, Baba ! Adieu, Ali !
Avé le sourire, s'il vous plait ! :mrgreen:
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...
User avatar
cineberry
Accessoiriste
Posts: 1719
Joined: 15 Aug 09, 14:11

Re: Jacques Becker (1906-1960)

Post by cineberry »

Nestor Almendros wrote:Je suis d'accord avec toi (et également avec Jeremy :mrgreen: ) mais je pointais surtout du doigt l'incompétence d'un éditeur qui a les moyens de faire des efforts. Je n'ai pas acheté une VHS des années 1990 ou un dvd du début des années 2000 mais un dvd sorti en 2013. En théorie... :fiou:
Je ne crois pas qu'il s'agisse d'une question de compétence mais plutôt d'une banale histoire de sous. L'équation est simple : autant la restauration des classiques incontournables du catalogue StudioCanal en vue d'une édition en Blu-ray est une affaire juteuse, autant la restauration de classiques oubliés est un puits sans fond. StudioCanal a au moins le mérite de rendre ces titres disponibles à un prix raisonnable sur un support fiable (personnellement, je n'investirai jamais dans une VHS 20 ans d'âge pour découvrir un classique...). Soyons optimiste : les ventes de ces titres motiveront peut-être une restauration ultérieure. A titre d'exemple, il y a déjà une douzaine de Gaumont à la demande qui ont été restaurés puis édités en Blu-ray...
Jericho
Cadreur
Posts: 4436
Joined: 25 Nov 06, 10:14

Re: Jacques Becker (1906-1960)

Post by Jericho »

Federico wrote:
Roy Neary wrote:Cela dit, un film "mineur" chez Becker (mon cinéaste classique français favori) reste quand même un sacré film. :mrgreen:
Euh... Oui sauf Ali Baba et les 40 voleurs... :mrgreen:
Même si je suis loin d'avoir vu toute sa filmographie: c'est pas faux ! :mrgreen:
Image
User avatar
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Posts: 16738
Joined: 30 Mar 09, 20:11
Location: Avec mes chats sur l'Atalante

Re: Jacques Becker (1906-1960)

Post by Père Jules »

Dernier atout

ZZzzzZZZzzzZZzZ. Pas folichon ce premier effort de Becker, et pourtant, Dieu sait que je suis plutôt un fana du bonhomme. Le film est hésitant, sans rythme, scénaristiquement faiblard, inutilement alambiqué, que même la présence inestimable de Noël Roquevert ne sauve pas de l'ennui. C'est pas compliqué, je me suis endormi environ vingt minutes avant la fin alors que je n'étais même pas fatigué. C'est un signe qui ne trompe pas.