Le Masque du Démon (Mario Bava - 1960)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

M_RiK
Joe la Burne vectorisée
Posts: 5226
Joined: 1 Jul 03, 09:25
Location: Nowhere to be found...

Le Masque du Démon (Mario Bava - 1960)

Post by M_RiK »

Bon, pour mon deuxième post (le premier concernant un film), je vais essayer de faire quelque chose de bien. Déjà j'ai vérifié qu'il était bien sorti avant 1970 : 1960, c'est ok. J'ai fait une recherche, histoire de voir si quelqu'un n'avait pas déjà parlé de ce film avant. Le résultat s'étant avéré négatif, je me lance.
Je ne sais pas trop si ce post a d'ailleurs réellement sa place dans la section "DVD" de ce forum, puisque c'est plus du film en lui-même dont j'ai l'intention de parler que du support, enfin bon. En effet, les bonus présents sur l'édition Collection Ciné Club (Galeshka Moravioff) étant aussi peu nombreux qu'anecdotiques.

Bref, trève de balivernes et de simagrées, entrons dans le vif du sujet. L'histoire commence au XVII° siècle en Moldavie, où le prince Griabby Vaida, à la tête de l'Inquisition locale, condamne pour sorcellerie sa propre soeur Asa (Barbara Steele) et son amant - Igor Javutich -, à porter "la marque de Satan", ainsi que "le masque du Démon" (deux petites coutumes folkloriques sympathiques comme leurs noms le laisse supposer) et enfin à brûler vifs sur le bûcher (tout un programme, ça donne envie non ?). Avant de mourir, Asa maudit son frère ainsi que toute sa descendance et lui jure de venir se venger par-delà la tombe (tintintin !!! :twisted:).
Deux siècles plus tard, à la faveur du passage dans la région de deux éminents médecins - Andreï Gorobec (John Richardson) Thomas Kruvajan (Andréa Checchi) - et surtout de leur infinie maladresse, Asa et Igor sont ramenés à la "vie", et vont s'en prendre aux derniers descendant des Vaida, parmis lesquels Katia, le sosie parfait d'Asa (tintintin !!! :twisted:), dont Andreï n'a rien trouvé de mieux à faire qu'en tomber amoureux...

Rien à dire, un scénario classique, qui rappelle ceux des films de la Hammer : chateaux brumeux dans les Carpathes (ou assimilés), cryptes lugubres, toiles d'araignées, fausses canines etc...
C'est d'ailleurs étrange à quel point ce film est proche du film d'épouvante tel qu'il existe dans l'inconscient collectif (OK, je pousse un peu pour le "collectif", disons mon inconscient : le film d'épouvante tel que je le "phantasme").
Première réalisation de Bava, chef opérateur réputé à l'époque en Italie, Le Masque du Démon bénéficie (ça c'est une surprise !) d'une photo magnifique, que (pour la petite histoire) Bava prétend avoir réglée en six-quat'-deux. Le noir et blanc - sublime - contribue grandement à créer une ambiance sombre et feutrée, qui résiste aux quelques facilités que s'autorise le scénario (mais bon, c'est le genre qui veut ça aussi, personnellement je n'y ai pas fait attention, question d'habitude sûrement). La mise en scène, fluide et agréable s'autorise certains mouvements de caméra, notamment lors de la présentation des lieux, d'une élégance rare et pas du tout tape-à-l'oeil. Je pense en particulier aux scènes dans l'église en ruines et dans la crypte des Vaida au début du film, où tout est montré à l'aide d'un petit travelling et d'un panoramique. Clair, net et sans bavure. Quant à la scène d'ouverture, elle se passe tout simplement de commentaires...

Le seul reproche que je pourrais faire au film est justement de ne pas être tout du long du niveau de sa première partie (mais en même temps, quel exposition !), et de s'enliser un petit peu au milieu. Mais bon, tout compte fait, on ne va pas non plus bouder son plaisir. Personnellement ce n'est pas tous les jours que je tombe sur une série B de cette qualité. Ce n'est pas une insulte de parler de ce film de cette façon, c'est une réalité économique, et puis si toutes les séries B pouvait être de ce niveau là...
Pour ce qui est des effets spéciaux, je trouve qu'ils savent se faire suffisamment discrets pour passer avec succès l'épreuve du temps, tout en gardant leur efficacité. Les acteurs sont plutôt bons dans l'ensemble, même s'ils ont une légère tendance à surjouer (encore une fois, le genre a ses raisons que la raison ignore). Mention spéciale à Barbara Steele, tout à fait charmante en jeune vierge effarouchée et grandiloquente à souhait en sorcière maléfique.

Bref, un très bon film fantastique, surtout si on considère le prix auquel je l'ai payé (j'ai le droit de citer des sites ou je vais me faire engueuler par un sponsor concurrent ?). Et, by the way, merci Harry pour tes conseils avisés...
M_RiK, "Far away from the land of our birth, we fly a flag in some foreign earth."
User avatar
Roy Neary
Once upon a time...
Posts: 51391
Joined: 12 Apr 03, 01:42
Liste DVD

Post by Roy Neary »

Tu auras plus de réponses si je déplace ton topic dans le forum "Classiques Naphtalinés". :wink:
Image
M_RiK
Joe la Burne vectorisée
Posts: 5226
Joined: 1 Jul 03, 09:25
Location: Nowhere to be found...

Post by M_RiK »

Je te remercie Roy. Je m'en suis douté après, mais vu l'heure avancée de la nuit à laquelle j'ai balancé mon post, 'fallait pas non demander à un simple d'esprit comme moi de réfléchir trop fort.
M_RiK, "Far away from the land of our birth, we fly a flag in some foreign earth."
Cinetudes
Accessoiriste
Posts: 1724
Joined: 14 Apr 03, 12:25
Location: Jersey ( Iles Anglo Normandes- Channel Islands)

Post by Cinetudes »

Salut M_RIk,

je suis heureux de voir en toi un admirateur de Bava dont c'est décidément la période sur dvdclassik.
Le Masque du démon est effectivement une oeuvre remarquable surtout pour un premier film et son charme de se fait de plusen plus prenant à chaque visionnage.
Je ne dirai pas plus sur le film de suite car je dois en faire une critique sur le site bientôt.
Je ne sais si tu as vu Le corps et le fouet mais je ne peux que te le conseiller si tu as apprécié le masque du démon

Stef
Image
Melmoth
G.I. Joe
Posts: 6135
Joined: 12 Apr 03, 01:41

Post by Melmoth »

Un peu trop lointain pour fournir un avis détaillé, j'ai néanmoins un excellent souvenir de ce "gothique" à l'italienne. Bava, directeur photo de génie est aujourd'hui largement reconnu pour ses qualités de metteur en scène et on ne peut que s'en réjouir !

Ah ! L'inoubliable regard de Barbara Steele !

Image
Image
Philip Marlowe
murder on the dance floor
Posts: 7287
Joined: 13 Apr 03, 18:33
Location: Bonne question...

Le Masque du Démon (Mario Bava)

Post by Philip Marlowe »

Bah oui, je l'ai commandé par curiosité sur Cdiscount mais je n'ai pas eu beaucoup d'échos sur ce film. Alors il vaut quoi? :wink:
User avatar
Beule
Cadreur
Posts: 4495
Joined: 12 Apr 03, 22:11

Post by Beule »

Je le considère comme le meilleur des Bava que j'ai vu (je suis loin de tous les connaître), surfant sur la vague du cinéma fantastique transalpin de l'époque en cultivant une retenue dans les effets du meilleur goût. Le film sent l'héritage de Freda, notamment dans le baroquisme du découpage, dans le hiératisme du mouvement au sein des plans qui évoque beaucoup Le château des amants maudits. Formellement une splendeur, dont le caractère fascinant doit beaucoup au charme morbide de Barbara Steele.
Alex Blackwell
Charles Foster Kane
Posts: 22026
Joined: 13 Apr 03, 10:10
Location: into the sky, into the moon

Post by Alex Blackwell »

J'ai été bien déçu par ce film fantastique aux qualités à mon avis décuplées par les amateurs de Bava.

Contrairement à Beule, je n'oserai pas la flatteuse comparaison avec un Freda bien que peut-être cela fonctionne pour le Château des amants maudits, autre film à la réputation totalement usurpée :twisted: :wink:
Image

Night of the hunter forever


Caramba, encore raté.
User avatar
Beule
Cadreur
Posts: 4495
Joined: 12 Apr 03, 22:11

Post by Beule »

Star Maker wrote:J'ai été bien déçu par ce film fantastique aux qualités à mon avis décuplées par les amateurs de Bava.

Contrairement à Beule, je n'oserai pas la flatteuse comparaison avec un Freda bien que peut-être cela fonctionne pour le Château des amants maudits, autre film à la réputation totalement usurpée :twisted: :wink:
Bouhh, l'affreux :evil: :D
Pas tant pour Bava, dont je ne suis pas fan, je trouve -très grossièrement- que sa carrière va descecrendo après Le masque mais s'attaquer aussi bassement au Château des amants maudit, LE PLUS PARFAIT DES FREDA :cry:
Usurpée la réputation de ce mélo traumatique?? Comment ne pas se laisser emporter par ce film sous forme de songe erratique, d'une magnificence plastique teintée d'une cruauté morbide et perverse???
Et ces mouvements de caméra qui parfois en disent plus qu'un commentaire et qui tiennent réellement de la grammaire cinématographique (ce fabuleux travelling final désignant par le non dit la reconnaissance finale du véritable couple d'assassins :P ). Pas touche à mon Château des amants maudits :twisted:
Alex Blackwell
Charles Foster Kane
Posts: 22026
Joined: 13 Apr 03, 10:10
Location: into the sky, into the moon

Post by Alex Blackwell »

Beule wrote:
Star Maker wrote:J'ai été bien déçu par ce film fantastique aux qualités à mon avis décuplées par les amateurs de Bava.

Contrairement à Beule, je n'oserai pas la flatteuse comparaison avec un Freda bien que peut-être cela fonctionne pour le Château des amants maudits, autre film à la réputation totalement usurpée :twisted: :wink:
Château des amants maudit, LE PLUS PARFAIT DES FREDA :cry:
Quelle aimable plaisanterie :lol:
Un film qui fait un usage aussi pitoresque et anti-dramatique au possible de la musique classique qu'Abel Gance, parfait? Plastiquement, on est à des années-lumière d'un "Sept épées pour le roi", qui lui faisait preuve d'une élégance sans pareil (même chez n'importe quel fleuron hollywoodien)...Non décidément, très peu pour moi :twisted:
Image

Night of the hunter forever


Caramba, encore raté.
phibes
Réalisateur de seconde équipe
Posts: 5655
Joined: 2 May 03, 17:33

Post by phibes »

même si ce film n'est peut ètre pas le meilleur bava , ce film est une merveille , un pur chef d'oeuvre de lyrisme baroque ,de poésie et une photographie sublime qui relève de l'impossible !
Alex Blackwell
Charles Foster Kane
Posts: 22026
Joined: 13 Apr 03, 10:10
Location: into the sky, into the moon

Post by Alex Blackwell »

phibes wrote:même si ce film n'est peut ètre pas le meilleur bava , ce film est une merveille , un pur chef d'oeuvre de lyrisme baroque ,de poésie et une photographie sublime qui relève de l'impossible !
Les cahiers du cinéma?
Image

Night of the hunter forever


Caramba, encore raté.
phibes
Réalisateur de seconde équipe
Posts: 5655
Joined: 2 May 03, 17:33

Post by phibes »

non de moi , je déteste cette revue , je préfère mes vieux ( mais état neuf ) midi minuit fantastique
Cinetudes
Accessoiriste
Posts: 1724
Joined: 14 Apr 03, 12:25
Location: Jersey ( Iles Anglo Normandes- Channel Islands)

Post by Cinetudes »

salut,

Le Masque du Démon est une date importante du cinéma fantastique, un point c'est tout!!! :!:

Une oeuvre plastiquement splendide qui dégage un charme incroyable et qui pose d'entrée les bases thématiques et visuelles du cinéma de Bava.

Certes le scénario peut paraitre parfois assez incohérent mais c'est une constante chez notre homme et l'intérêt de ses oeuvres se situe ailleurs.

Dans l'ambiance et l'étangetée dégagée par la mise en scène par Barbara Steele et par ses influences fantastiques classiques traités de façon moderne.

Bava prendra son véritable envol plus tard grace à Le Corps et le Fouet mais nous offre avec Le masque du Démon un film extrèmement plaisant aux thèmes marquants et à l'exécution technique impeccable.

Certes sa carrière sera vraiment inégale mais il est à mon avis un réalisateutr beaucoup plus important pour l'évolution du cinéma et plus particulièrement du fantastique.

En tout cas la qualité de ses oeuvres ne va certainement pas decrescendo, car il à signé une série de chef d'oeuvres répartis tout au long de sa carrière.

En tout cas, je te conseille vraiment ce film et il faut se mettre dans l'ambiance en ne perdant pas une miette du fabuleurx prégénérique qui te marquera à coup sur par sa violence graphique et son sadisme, trés audacieux pour l'époque.

Stef
Image
NUTELLA

Post by NUTELLA »

Beule wrote:
Pas tant pour Bava, dont je ne suis pas fan, je trouve -très grossièrement- que sa carrière va descecrendo après Le masque
absolument pas,toute sa carriére et parsemée de joyaux.
je ne suis ps un grand fan Du maque du démon,mais il faut avouer que c'est un beau film,plastiquement superbe.mais je le trouve personnellement trop sage,trop propre.