The Texas Rangers / Femme ou démon / Escale à Broadway

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Roy Neary
Once upon a time...
Posts: 51387
Joined: 12 Apr 03, 01:42
Liste DVD

The Texas Rangers / Femme ou démon / Escale à Broadway

Post by Roy Neary »

Pour ce début de semaine, Jeremy Fox nous présente ses dernières mini-chroniques, concernant des films de King Vidor (western) , George Marshall (western) et David Butler (comédie musicale).
Vous trouverez 2 éditions Universal (Z2 + Z1) et 1 édition Warner Z1.

:arrow: 3 Mini-chroniques
Image
O'Malley
Cadreur
Posts: 4363
Joined: 20 May 03, 16:41

Post by O'Malley »

Je serais plus enthousiaste sur La légion des damnés... :wink:
Certes, il s'agit d'un film mineur dans la filmo de Vidor mais il a le mérite d'être très distrayant, bien filmé et surtout d'une psychologie assez fouillée pour un western des années 30 (le cheminement des trois protagonistes qui hésitent entre l'aventure et une vie rangée est assez intéressante)... L'interprétation est très bonne (mention spéciale, c'est vrai, à Lloyd Nolan maos Jack Oakye est très sympathique). Un des meilleurs westerns des années 30 (c'est pas bien difficile), à mon goût...
bogart
Réalisateur
Posts: 6522
Joined: 25 Feb 04, 10:14

Post by bogart »

Je ne connais que le western de George Marshall que je considère comme un mélange très réussi de comédie et de tension. La distribution y est pour beaucoup, outre les principaux rôles, se trouve une galerie de personnages secondaires qui assurent au film un rythme jovial.
Image
Nestor Almendros
Déçu
Posts: 21734
Joined: 12 Oct 04, 00:42
Location: dans les archives de Classik

Re: The Texas Rangers / Femme ou démon / Escale à Broadway

Post by Nestor Almendros »

FEMME OU DEMON

Je confirme: c'est une bonne surprise. Je l'ai vu un peu par hasard, ne connaissant pas trop G. Marschall (même si j'ai vu LA VALLEE DE LA POUDRE) et me fiant surtout au casting. C'est un western où se mélangent les genres, où la comédie et le suspense cohabitent harmonieusement, où l'humour et le décalage léger apportent une vraie fraicheur et une bonne humeur palpables. Je suis plus réservé sur la trame principale, très classique et sans surprises. Je retiendrai surtout le jeu sur les personnages, leurs profils, leurs confrontations et des dialogues assez bien écrits tant dans le registre de la comédie (c'est souvent très amusant) que quand le film se tourne vers quelque chose de plus sensible.
James Stewart, malgré sa carrure un peu raide, est un shérif adjoint convaincant. Et surtout il y a Marlene Dietrich, actrice que je connais finalement assez mal, qui a même tendance à me démotiver sur certains visionnages (je ne suis pas très attiré par les Sternebrg, par exemple) et qui m'a plutôt bluffé ici. Sans en faire trop, sans tomber dans l'extravagance, elle réussit à dépasser sont statut glamour, à composer derrière un costume de 1er rôle féminin un peu décoratif un personnage sinon crédible en tout cas très cohérent dans cet univers. Je l'ai trouvé très investie: ainsi dans l'étonnante scène de la bagarre au saloon elle n'hésite pas à casser cette image, à jouer le jeu de bon coeur, à sa battre pour de vrai (ou presque), à tomber, à cogner, etc. Je ne sais pas si toutes les actrices pressenties de l'époque auraient joué cette scène avec autant de hargne et d'efficacité. Et c'est souvent comme cela dans le film. Ajoutons qu'elle a un charme évident, je n'ai pu que craquer lorsqu'elle se passe les mains sur les lèvres pour enlever le maquillage, quelques secondes avant sa mort.
Je n'ai pas apprécié le film à sa juste valeur, je pense (fatigue, manque de concentration), mais c'est le genre de film que j'ai envie de rééssayer sans attendre des années.
"Un film n'est pas une envie de faire pipi" (Cinéphage, août 2021)