Ingmar Bergman (1918-2007)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
nobody smith
Monteur
Posts: 4652
Joined: 13 Dec 07, 19:24

Re: Ingmar Bergman (1918-2007)

Post by nobody smith »

Rien de mieux pour débuter les vacances que t’entamer un cycle Bergman et combler enfin cette lacune :D

Ville Portuaire. Le film m’a séduit d’emblée par son ouverture et son petit air de film noir. L’arrivée du héros, la mystérieuse tentative de suicide, l’intégration au microcosme portuaire... c’est formellement brillamment fignolé et captivant. Ce côté s’estompe néanmoins lorsque le récit abandonne le point de vue du personnage masculin au profit de celui du personnage féminin et ne revient pas par la suite. Ville Portuaire devient alors surtout fascinant pour sa manière de décrire un pur état de contradiction. La peinture des personnages et de leurs histoires se joue sur un déchirement entre émancipation et conformisme, entre le besoin de liberté et le désir de rester accroché à ses racines. Le récit n’est pas sans maladresse mais je trouve passionnant comment Bergman utilise tous les éléments gravitant autour du couple pour renforcer l’expérience. Au-delà du contexte portuaire très pertinent (lieu d’amarrage tout comme lieu de départ), chaque personnage ou réplique se répercutent entre eux pour aboutir à la création d’une complexe toile émotionnelle. Ce qui entraîne naturellement un certain dérangement dans la fin retenue, explosion d’enthousiasme pour le moins surprenante. A la façon dont le couple est passé par différents stades, cette conclusion pourrait être considéré cela dit comme une étape supplémentaire qui débouchera sur de nouvelles désillusions. Malgré ces quelques anicroches, ça reste une découverte fort intéressante.

La Fontaine D’Aréthuse. Là encore, j’adore l’ouverture avec ce plan de l’eau tourbillonnante qui prépare le tumulte émotionnel à venir. Cela dit, je suis un peu moins convaincu que par la précédente découverte. Je crois que la légère déception tient à la sous-intrigue séparée du couple principal. Cette annexe a son importance mais je le trouve bien trop déconnectée pour réussir à offrir le contrepoint voulu. Cela dit, je suis plus que charmé par le reste. Contrairement à Ville Portuaire, tout le mystère est évacué dès le départ pour mieux se concentrer sur la relation du couple. Au-delà de la maîtrise formelle, je reste captivé par la capacité de Bergman à en dire long sur leur relation moins avec l’évocation de leur passé qu’avec leurs échanges les plus anodins. Par contre, je suis toujours un brin sceptique sur la fin. Pour une histoire qui tourne autour de la thématique de l’impasse (femme stérile, carrière brisée, dispute perpétuelle… sans parler d’une histoire prenant place dans l’Allemagne au lendemain de la seconde guerre mondiale), ça m’apparaît limite cocasse de conclure sur un telle lueur d’espoir. Néanmoins comme précédemment, elle peut se tempérer par sa maigreur (vivre l’enfer à deux). Pas de quoi regretter la découverte cela dit.
"Les contes et les rêves sont les vérités fantômes qui dureront, quand les simples faits, poussière et cendre, seront oubliés" Neil Gaiman
Image
Strum
n'est pas Flaubert
Posts: 8451
Joined: 19 Nov 05, 15:35

Re: Ingmar Bergman (1918-2007)

Post by Strum »

Découverte de Fanny et Alexandre ce week-end. Un film éblouissant. Le plus beau de Bergman.
User avatar
Truffaut Chocolat
Rene Higuita
Posts: 5662
Joined: 28 Jul 05, 18:33

Re: Ingmar Bergman (1918-2007)

Post by Truffaut Chocolat »

J'ai fini le 1er BR seulement.
J'aime bien l'idée de la jouer façon feuilleton.
Strum
n'est pas Flaubert
Posts: 8451
Joined: 19 Nov 05, 15:35

Re: Ingmar Bergman (1918-2007)

Post by Strum »

Truffaut Chocolat wrote:J'ai fini le 1er BR seulement.
J'aime bien l'idée de la jouer façon feuilleton.
Est-ce que tu regardes les 5h de la version télévisée ? Je n'ai vu que la version cinéma (le format selon lequel le film doit être jugé selon moi) - quoique la dernière heure du film est tellement stupéfiante, sorte de mélange de Bergman (celui que je croyais connaitre), de Tchekhov, de Dostoïevski, voire de Tarkovski, que j'ai déjà regardé quelques passages du dernier épisode de la version télévisée pour voir s'il y avait des scènes complémentaires... c'est le premier film de Bergman que j'aime sans réserves. J'en ai déjà vu une bonne dizaine et je ne croyais pas que cela m'arriverai un jour. Il faut dire qu'il y a dans Fanny et Alexandre une des plus belles musiques du monde : le deuxième mouvement du Quintet Opus 44 de Schumann. Cela aide.
Blue
subMarine
Posts: 5406
Joined: 13 Sep 06, 13:32

Re: Ingmar Bergman (1918-2007)

Post by Blue »

Strum wrote:Est-ce que tu regardes les 5h de la version télévisée ? Je n'ai vu que la version cinéma (le format selon lequel le film doit être jugé selon moi)
Mouais, je vois pas trop ce qui peut te faire penser ça. C'est pas parce que cette version est estampillée "version TV" que la mise en scène va s'en trouver au rabais, que ça va être du remplissage ou autre. Au contraire j'y vois un gage de liberté accrue pour l'artiste, qui peut s'exprimer en s'affranchissant des contraintes de timings d'exploitants ciné, à travers un médium qu'il avait déjà adopté à ce moment de sa carrière (il ne tournera plus que pour la télévision après ça).
Mon top éditeurs : 1/Carlotta 2/Gaumont 3/Studiocanal 4/Le Chat 5/Potemkine 6/Pathé 7/L'Atelier 8/Esc 9/Elephant 10/Rimini 11/Coin De Mire 12/Spectrum 13/Wildside 14/La Rabbia-Jokers 15/Sidonis 16/Artus 17/BQHL 18/Bach
User avatar
Truffaut Chocolat
Rene Higuita
Posts: 5662
Joined: 28 Jul 05, 18:33

Re: Ingmar Bergman (1918-2007)

Post by Truffaut Chocolat »

Strum wrote:
Truffaut Chocolat wrote:J'ai fini le 1er BR seulement.
J'aime bien l'idée de la jouer façon feuilleton.
Est-ce que tu regardes les 5h de la version télévisée ? Je n'ai vu que la version cinéma (le format selon lequel le film doit être jugé selon moi) - quoique la dernière heure du film est tellement stupéfiante, mélange improbable de Bergman, de Tchekhov et de Dostoïevski (voire de Tarkovski), que j'ai déjà regardé quelques passages du dernier épisode de la version télévisée pour voir s'il y avait des scènes complémentaires... c'est le premier film de Bergman que j'aime sans réserves. J'en ai déjà vu une bonne dizaine et je ne croyais pas que cela m'arriverai un jour. Il faut dire qu'il y a dans Fanny et Alexandre une des plus belles musiques du monde : le deuxième mouvement du Quintet Opus 44 de Schumann. Cela aide.
Je suis sur la version télé, il parait que c'est celle qui a le plus de "valeur".
Pis t'façon, j'étais séduit par le format alors bon... :)
Strum
n'est pas Flaubert
Posts: 8451
Joined: 19 Nov 05, 15:35

Re: Ingmar Bergman (1918-2007)

Post by Strum »

Blue wrote:C'est pas parce que cette version est estampillée "version TV" que la mise en scène va s'en trouver au rabais, que ça va être du remplissage ou autre.
Non, je ne pense rien d'aussi idiot. C'est assez simple : la durée d'un film, dans sa durée d'exploitation en salles, fait pour moi partie des contraintes auxquelles un cinéaste doit faire face - une contrainte parmi d'autres, qui est la même pour tous les cinéastes. A bien des égards, le cinéma est d'abord affaire de contraintes. Bergman, en tenant compte de ces contraintes, a livré un film de 3h15, qui a été exploité en salles dans le monde. C'est celui-là que je veux juger et m'intéresse en priorité en tant qu'oeuvre car c'est son oeuvre de cinéma. Et elle est magnifique et parfaitement maitrisée, se suffisant à elle-même. Dans le cas présent, la version télévisée de 5h de Fanny et Alexandre est une version longue de la version cinéma, montage initial dont Bergman est parti pour ramener son oeuvre à 3h15, qui semble l'enrichir encore comme j'ai pu le constater en regardant une partie du dernier épisode. A titre exceptionnel, et cela témoigne combien j'ai aimé Fanny et Alexandre, je la regarderai peut-être un jour. Mais les films de 5h et plus (de même que les séries), ce n'est pas mon truc. Je n'aurais d'ailleurs pas la patience ou le temps pour cela.
Blue
subMarine
Posts: 5406
Joined: 13 Sep 06, 13:32

Re: Ingmar Bergman (1918-2007)

Post by Blue »

J'entends bien ce que tu dis. Bon, l'essentiel c'est que t'ai pris un panard devant un Bergman alors que ça semblait pas être ta tasse de thé jusqu'alors.
Mais c'est marrant parce que moi, les films énormes style "Berlin Alexanderplatz", " La Commune" ou ce "Fanny & Alexandre", ça représente des sortes de St Graal du cinéphile, des expériences jusqu'au boutistes qui justement doivent limite sembler éprouvantes avant de s'y engager, avec cet espèce de bonheur de l'aventurier à l'arrivée quand tu te dis "bon, ça c'était un gros morceau, et j'me le suis fait putain !!"
Mon top éditeurs : 1/Carlotta 2/Gaumont 3/Studiocanal 4/Le Chat 5/Potemkine 6/Pathé 7/L'Atelier 8/Esc 9/Elephant 10/Rimini 11/Coin De Mire 12/Spectrum 13/Wildside 14/La Rabbia-Jokers 15/Sidonis 16/Artus 17/BQHL 18/Bach
User avatar
gnome
Iiiiiiil est des nôôôôtres
Posts: 18956
Joined: 26 Dec 04, 18:31
Location: sleeping in the midday sun...

Re: Ingmar Bergman (1918-2007)

Post by gnome »

Blue wrote:J'entends bien ce que tu dis. Bon, l'essentiel c'est que t'ai pris un panard devant un Bergman alors que ça semblait pas être ta tasse de thé jusqu'alors.
Mais c'est marrant parce que moi, les films énormes style "Berlin Alexanderplatz", " La Commune" ou ce "Fanny & Alexandre", ça représente des sortes de St Graal du cinéphile, des expériences jusqu'au boutistes qui justement doivent limite sembler éprouvantes avant de s'y engager, avec cet espèce de bonheur de l'aventurier à l'arrivée quand tu te dis "bon, ça c'était un gros morceau, et j'me le suis fait putain !!"
T'as oublié Satantango et les Heimat d'Edgar Reitz
User avatar
Truffaut Chocolat
Rene Higuita
Posts: 5662
Joined: 28 Jul 05, 18:33

Re: Ingmar Bergman (1918-2007)

Post by Truffaut Chocolat »

Enfin fini Fanny et Alexandre.
Voilà la fin d'une longue aventure personnelle car cela faisait bien des années que j'espérais me lancer dedans, et malgré l'attente, elle a très très largement dépassée mes attentes.

Cela va paraître étrange mais c'est peut-être LE film que je conseillerais à quelqu'un qui veut s'initier à Bergman : le format TV/feuilleton permet d'y venir et d'y revenir à loisir selon son emploi du temps, mais aussi parce que c'est un best-of de notre cher suédois.
La mort, la maladie, le rêve, le théâtre, le cinéma, l'illusion, l'amour, la culpabilité, etc. etc. tout ce qui a obsédé Bergman est ici condensé, synthétisé et en même temps sublimé jusqu'à son point le plus l'absolu.

Pour le reste, il n'y a pas de mots...
Disons que le plus fort pour moi est de rendre pénible et douloureuse la mort de
Spoiler (cliquez pour afficher)
Edvard.
Je suis tellement heureux d'avoir enfin vu ce monument.
Je sais que parfois on peut être tenté d'en faire des caisses, mais sa réputation n'est pas usurpée.
Encore une fois, c'est allé au-delà de ce que j'imaginais.
Pour conclure, j'ai dissipé un dernier doute : en ce qui me concerne, Bergman est le plus grand cinéaste que je connaisse.
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15038
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Ingmar Bergman (1918-2007)

Post by Watkinssien »

Image
Image

Mother, I miss you :(
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89524
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Ingmar Bergman (1918-2007)

Post by Jeremy Fox »

Cololi

Re: Ingmar Bergman (1918-2007)

Post by Cololi »

Quel dommage que ce ne soit pas dispo en individuel :cry:

Quelle misère ... j'ai acheté deux Bergman en blu-ray contenus dans le coffret "Essentiel", une petite fortune (c'était plus de 30€ l'unité) ... avant que le coffret ne sorte :cry: :cry: :cry: :cry: :cry:
ATP
Assistant(e) machine à café
Posts: 242
Joined: 5 Nov 13, 22:39

Re: Ingmar Bergman (1918-2007)

Post by ATP »

Peut-être qu'ils le ressortiront après en individuel, non?
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89524
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Ingmar Bergman (1918-2007)

Post by Jeremy Fox »