La Loi du silence/Le Faux coupable (A. Hitchcock 1953/1956)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Roy Neary
Once upon a time...
Posts: 51391
Joined: 12 Apr 03, 01:42
Liste DVD

Post by Roy Neary »

Félicitations Ed, c'est toujours intéressant de prendre des films connus et archi commentés pour venir en parler avec un point de vue particulier, en traçant des lignes directrices qui nous les font voir sous un jour nouveau, du moins sans y avoir prêté beaucoup attention auparavant. Ces deux films ne font pas partie de mon panthéon hitchcokien personnel (mais chacun des deux le mériteraient à leur manière), et je n'avais jamais songé à les rapprocher (exception faite, évidement, des figures hitchcokiennes récurrentes).
Image
Nestor Almendros
Déçu
Posts: 22007
Joined: 12 Oct 04, 00:42
Location: dans les archives de Classik

Post by Nestor Almendros »

Bravo Ed, ton texte est très intéressant et l'angle est bien choisi. Je vais m'empresser de revoir LE FAUX COUPABLE qui attend depuis un moment, déjà...
User avatar
ed
Le Cary de l'hypoténuse
Posts: 24911
Joined: 19 Jan 06, 15:33
Location: Californie, années 50

Post by ed »

Merci les gars, vos remarques me touchent, car effectivement, je voulais éviter de condenser ce que d'autres avaient pu dire, et souvent bien mieux que moi... Et si je peux donner envie de (re)découvrir ces films (je ne sais pas si ça se sent dans le texte, mais j'ai personnellement un gros faible pour l'un des deux), alors c'est la plus gratifiante des récompenses :wink:
Me, I don't talk much... I just cut the hair
Image
phylute
La France peut être fière
Posts: 25848
Joined: 2 Jan 04, 00:42
Location: Dans les Deux-Sèvres, pas loin de chez Lemmy

Post by phylute »

La Loi du silence est vraiment un film mal aimé d'Hitchock... et ed donne de bonnes pistes pour que tout un chacun lui redonne sa chance. Pour moi c'est aussi une réussite majeure du maître. Je rejoins aussi ed à 100% pour le rapprochement des deux films qui qui se répondent parfaitement. Très belle analyse qui rend justice au plus grand cinéaste de tout les temps :D (j'aime bien le répéter ça)
Les films sont à notre civilisation ce que les rêves sont à nos vies individuelles : ils en expriment le mystère et aident à définir la nature de ce que nous sommes et de ce que nous devenons. (Frank Pierson)
User avatar
AlexRow
The cRow
Posts: 25590
Joined: 27 Mar 05, 13:21
Location: Granville (50)

Post by AlexRow »

Il faudrait que je les voie avant de lire la chronique... celle-ci a l'air très alléchante !
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" (Albert Camus)

Mes visionnages
O'Malley
Cadreur
Posts: 4378
Joined: 20 May 03, 16:41

Post by O'Malley »

Les deux seuls Hitchcock que je n'ai toujours pas vu... Je lirai les analyses donc plus tard (je n'aime pas lire des analyses de film avant de voir des films; ca rompe un peu le charme de la découverte)...

Le problème c'est que je ne pense pas les voir avant longtemps ces deux là car je n'aime pas savoir que j'ai tout vu d'un cinéaste que j'idôlatre... je garde toujours deux ou trois films que je connais pas, au chaud et en fait, pour Hitchcock, c'est ces deux là...

Comme pour Kubrick, c'est L'ultime razzia...
User avatar
ed
Le Cary de l'hypoténuse
Posts: 24911
Joined: 19 Jan 06, 15:33
Location: Californie, années 50

Post by ed »

O'Malley wrote:Le problème c'est que je ne pense pas les voir avant longtemps ces deux là car je n'aime pas savoir que j'ai tout vu d'un cinéaste que j'idôlatre... je garde toujours deux ou trois films que je connais pas, au chaud et en fait, pour Hitchcock, c'est ces deux là...
y compris toute la période anglaise (je croyais qu'il y en avait des introuvables) ?
en tout cas, ce serait dommage de passer à côté de ces deux-là...
ed-it : et de l'Ultime Razzia aussi, d'ailleurs
Me, I don't talk much... I just cut the hair
Image
O'Malley
Cadreur
Posts: 4378
Joined: 20 May 03, 16:41

Post by O'Malley »

ed wrote:
O'Malley wrote:Le problème c'est que je ne pense pas les voir avant longtemps ces deux là car je n'aime pas savoir que j'ai tout vu d'un cinéaste que j'idôlatre... je garde toujours deux ou trois films que je connais pas, au chaud et en fait, pour Hitchcock, c'est ces deux là...
y compris toute la période anglaise (je croyais qu'il y en avait des introuvables) ?
en tout cas, ce serait dommage de passer à côté de ces deux-là...
ed-it : et de l'Ultime Razzia aussi, d'ailleurs
J'y passerai mais dans quelques temps ( c'est un peu comme un bon bouquin que l'on a chez soi depuis pas mal de temps, que l'on a envie de lire mais on attends toujours le bon moment) :wink:

Sinon de la période anglaise, les seuls que je n'ai pas vu c'est The pleasure garden (perdu, paraît-il) et Elstree Calling...Mais la part d'Hitchcock dans ce dernier titre semble minime.
julien
Oustachi partout
Posts: 9045
Joined: 8 May 06, 23:41

Post by julien »

Une critique bien documentée et agréable à lire !

Mais...






































Pas un mot sur la musique de Bernard Herrmann :twisted:
User avatar
ed
Le Cary de l'hypoténuse
Posts: 24911
Joined: 19 Jan 06, 15:33
Location: Californie, années 50

Post by ed »

julien wrote:Pas un mot sur la musique de Bernard Herrmann :twisted:
si, une note de bas de page :fiou:
il y a plein d'autres choses dont je voulais parler, mais je voulais éviter de faire un catalogue, et donc, j'ai dû zapper certains aspects qui n'étaient qu'indirectement liée à mon angle d'approche... ceci dit, je ne revendique absolument pas l'exhaustivité, et ce topic est aussi là pour parler des autres qualités (ou défauts) de ces films :D
Me, I don't talk much... I just cut the hair
Image
julien
Oustachi partout
Posts: 9045
Joined: 8 May 06, 23:41

Post by julien »

ed wrote:si, une note de bas de page :fiou:
Ne te fous pas de moi Ed :D

Non serieusement c'est quand même pas mal ton analyse (le côté religieux tout ça... J'avais pas vu tout ça moi.) D'ailleurs c'est bien simple la critique est tellement bien écrite que je n'ai pas cru au début qu'elle était de toi.
User avatar
ed
Le Cary de l'hypoténuse
Posts: 24911
Joined: 19 Jan 06, 15:33
Location: Californie, années 50

Post by ed »

julien wrote:D'ailleurs c'est bien simple la critique est tellement bien écrite que je n'ai pas cru au début qu'elle était de toi.
moi aussi, je te hais :D
Me, I don't talk much... I just cut the hair
Image
someone1600
Euphémiste
Posts: 8853
Joined: 14 Apr 05, 20:28
Location: Québec

Post by someone1600 »

Excellente chronique Ed. :wink:
Miriam Hopkins
Stagiaire
Posts: 5
Joined: 2 Apr 05, 13:44
Location: Kobaïa

Post by Miriam Hopkins »

J'ai vu I confess hier sur Arte et j'ai trouvé ça bouleversant. Il faut bien sûr croire en la pureté morale du personnage de Clift pour être sensible au suspens quasiment insoutenable qui découle de son silence, mais alors, qu'est-ce que ça fait mal... La scène du procès est à périr d'émotion, et ne parlons pas du drame qui la suit directement... J'en frissonne encore.
A vue de nez, mon Hitchcock préféré avec Notorious !
Bon, c'était en vf, je le regrette au vu de la critique d'ed qui évoque le jeu des accents... En revanche l'image m'a paru splendide dans cette version Arte, donc je suppose qu'ils disposent d'une meilleure copie que celle du DVD en question.
tijay
Assistant opérateur
Posts: 2382
Joined: 17 Aug 04, 19:24
Liste DVD
Location: A jamais à Fort Alamo ...

Post by tijay »

Miriam Hopkins wrote:J'ai vu I confess hier sur Arte et j'ai trouvé ça bouleversant. Il faut bien sûr croire en la pureté morale du personnage de Clift pour être sensible au suspens quasiment insoutenable qui découle de son silence, mais alors, qu'est-ce que ça fait mal... La scène du procès est à périr d'émotion, et ne parlons pas du drame qui la suit directement... J'en frissonne encore.
A vue de nez, mon Hitchcock préféré avec Notorious !
Bon, c'était en vf, je le regrette au vu de la critique d'ed qui évoque le jeu des accents... En revanche l'image m'a paru splendide dans cette version Arte, donc je suppose qu'ils disposent d'une meilleure copie que celle du DVD en question.
Vu aussi hier soir sur Arte, je n'ai pas accroché autant que toi mais ai bien apprécié ...
Image