Drôle de Frimousse (Stanley Donen - 1957)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

tijay
Assistant opérateur
Posts: 2382
Joined: 17 Aug 04, 19:24
Liste DVD
Location: A jamais à Fort Alamo ...

Post by tijay »

J'avais bien aimé le coté gentillet de cette petite comédie musicale. Pas trop prétentieuse et j'avais surtout apprécié le passage à Paris.
En revanche, peut etre que le grand Fred Astaire était un brin trop agé pour une Audrey Hepburn rayonnante comme d'habitude ... mais il nous fait vite oublier son age de par sa grace et son élégance éternelle.

Bref, sympathique, mais je ne le regarderais pas toutes les semaines ... :wink:
Image
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Drôle de Frimousse - Funny Face (Stanley Donen, 1957)

Post by AtCloseRange »

Cette comédie musicale a beaucoup de qualités (Audrey est adorable, la réalisation de Donen brillante) et quelques défauts (toute la critique des milieux intellos).
Paradoxalement, visuellement, ce sont les scènes dans les caves enfumées de St Germain que je trouve les plus belles, notamment la scène de danse de Hepburn (que je ne savais pas aussi bonne danseuse).

J'ai découvert avec des années de retard que l'intro de "The Booklovers" de Divine Comedy était tirée du film.
http://www.deezer.com/en/#music/the-div ... ade-371453
Image
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89553
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Drôle de Frimousse (Stanley Donen - 1957)

Post by Jeremy Fox »

Mon avis

Un photographe de mode (Fred Astaire) tombe amoureux d'une jeune intellectuelle (Audrey Hepburn) qu'il a dénichée dans une librairie pour en faire la nouvelle égérie du magazine pour lequel il travaille…

Cette huitième comédie musicale de Stanley Donen débute superbement avec la réjouissante et fantaisiste ‘'Think Pink' chantée et dansée par la dynamique et merveilleuse Kay Thompson. Elle se poursuit avec l'émouvante chanson en solo d'Audrey Hepburn 'How Long Has This Been Going On?', l'actrice ne m'ayant jamais paru aussi séduisante que lors de cette séquence. Puis Les Gershwin nous offrent leur 'Funny Face' alors que notre couple se trouve dans le laboratoire photo éclairé à la lumière rouge. Tout ce petit monde part sur Paris et c'est à une délicieuse visite de la capitale à laquelle nous convient Donen et ses trois comédiens sur l'air revigorant de 'Bonjour Paris'. Nous sommes à une demi-heure du film et c'est un pur régal.

Et là, patatras, le scénario n'avance plus ou fait du sur-place et le film perd une bonne partie de son charme, la mise en scène semblant perdre en fraicheur et fantaisie. Les séquences dans le "cabaret" parisien relèvent de la satire la plus lourdingue et le reste de l’histoire devient quasiment dénuée d’intérêt ; pas même un quiproquo ou de savoureux seconds rôles pour faire redécoller l’ensemble et surtout pas le personnage ridicule joué par un Michel Auclair qui se demande bien ce qu’il fait là. Quant au final, il semble vite bâclé. Alors bien sûr, il reste quelques savoureux numéros sur la très bonne musique des Gershwin, surtout ceux avec Kay Thompson d’ailleurs, car ceux mettant en avant Fred Astaire seul ou avec sa jeune partenaire ne se révèlent pas franchement mémorables (d’autant que cette dernière est bien meilleure comédienne que danseuse.). Bon, ce n’est certes pas désagréable ; c’est même entre-temps souvent bien plaisant (magnifique scène de la séance photo dans les rues de Paris). Mais quelle déception que de voir le film baisser en qualité au fur et à mesure de son avancée !

Malgré sa réputation, il s'agit peut-être de la plus faible des comédies musicales du réalisateur avec "Damn Yankees". Nous ne retrouvons pas le rythme endiablé de "Un jour à New York" ni la fraîcheur de "Give a Girl a Break", pas la mélancolie de "Beau fixe sur New York" ni l’inventivité de "Chantons sous la pluie", pas la drôlerie des "Sept femmes de Barberousse" ni l’originalité de "Pique nique en pyjama". D’ailleurs Stanley Donen n’aimait plus du tout son film après l’avoir revu quelques années après sa sortie, estimant qu’il manquait d’une colonne vertébrale ; ce en quoi, je lui donne entièrement raison. Loin de figurer parmi les chefs-d'œuvre du genre, mais néanmoins loin d'être aussi déshonorant que j’ai pu le faire croire par avant. Juste décevant mais pas si désagréable !
Cathy
Producteur Exécutif
Posts: 7256
Joined: 10 Aug 04, 13:48

Re: Drôle de Frimousse (Stanley Donen - 1957)

Post by Cathy »

Personnellement je préfère Funny Face à It's always fair weather, déjà rien que la musique est plus agréable dans Funny Face. En plus Audrey Hepburn a quand même plus de charisme que Cyd Charisse :fiou: :wink:
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 48751
Joined: 31 Jul 03, 11:50
Liste DVD

Re: Drôle de Frimousse (Stanley Donen - 1957)

Post by Boubakar »

Après avoir découvert le film, je dirais que sans Audrey Hepburn, le film serait certainement moins populaire qu'il ne l'est. Certes, les numéros musicaux sont bien foutues (surtout le "Bonjour Paris"), mais ça un côté factice ou carte postale assez fatiguant à force, sans compter une critique sur les intellos assez maladroite. De plus, Fred Astaire est peut-être un peu trop âgé pour le rôle, en tout cas, la différence avec Audrey Hepburn se fait un peu trop ressentir.

Mais cette dernière illumine complètement le film ; chaque apparition la voit orné de vêtements qui la mettent très bien en valeur, le "sommet" étant quand elle est dans cette superbe robe rouge. Et elle a de vraies talents de danseuse, comme dans la scène au cabaret.
Pour moi, c'est le genre de film qui tient sur la performance d'une seule personne, car ce n'est pas le meilleur musical de Stanley Donen, mais loin d'être mauvais.
User avatar
Rick Blaine
Howard Hughes
Posts: 19618
Joined: 4 Aug 10, 13:53
Last.fm
Location: Paris

Re: Drôle de Frimousse (Stanley Donen - 1957)

Post by Rick Blaine »

Boubakar wrote:Après avoir découvert le film, je dirais que sans Audrey Hepburn, le film serait certainement moins populaire qu'il ne l'est.
Alors que je viens de le découvrir, je me fais la même remarque, Audrey Hepburn change tout, chacune de ses apparitions est une illumination.
Mais finalement, je n'ai pas été gêné par l'aspect factice de l'ensemble, ou par la maladresse du scénario. Le côté féérique et naïf du film m'a emporté ainsi que la formidable photo du film. (A ce propos, je vois que l'édition DVD est critiqée plus haut alors que j'ai trouvé la copie très belle, celui que j'ai est noté (c) 2009, y-a-t-il eu une réédition?)

Bref, ce n'est pas forcément très profond, mais c'est tellement beau! Je suis conquis. Et Donen pourrais bien finir par faire partie de mes metteurs en scène favoris.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89553
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Drôle de Frimousse (Stanley Donen - 1957)

Post by Jeremy Fox »

Rick Blaine wrote: Bref, ce n'est pas forcément très profond, mais c'est tellement beau! Je suis conquis. Et Donen pourrais bien finir par faire partie de mes metteurs en scène favoris.
Vois Pajama Game si ce n'est déjà fait :wink:
User avatar
Rick Blaine
Howard Hughes
Posts: 19618
Joined: 4 Aug 10, 13:53
Last.fm
Location: Paris

Re: Drôle de Frimousse (Stanley Donen - 1957)

Post by Rick Blaine »

Jeremy Fox wrote:Vois Pajama Game si ce n'est déjà fait :wink:
Ce n'est pas encore fait, mais je prends note!
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89553
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Drôle de Frimousse (Stanley Donen - 1957)

Post by Jeremy Fox »

Rick Blaine wrote:
Jeremy Fox wrote:Vois Pajama Game si ce n'est déjà fait :wink:
Ce n'est pas encore fait, mais je prends note!

Peut-être entreras tu par la même occasion dans le fan club Doris Day :mrgreen:
User avatar
Rick Blaine
Howard Hughes
Posts: 19618
Joined: 4 Aug 10, 13:53
Last.fm
Location: Paris

Re: Drôle de Frimousse (Stanley Donen - 1957)

Post by Rick Blaine »

Jeremy Fox wrote: Peut-être entreras tu par la même occasion dans le fan club Doris Day :mrgreen:
J'ai récupéré pas mal de chose avec elle récemment, dont le coffret TCM, donc ça va se jouer sous peu!

Edit: et voilà, j'ai commandé Pajama Game :D
Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Drôle de Frimousse (Stanley Donen - 1957)

Post by Federico »

Pour continuer sur ce qui a été écrit au-dessus, c'est vrai que la reconstitution fait carton-pâte, carte postale et stuc (ah, le Gai Pawiii des germanopratins tout de noir vétus :lol: ), vrai aussi que Fred Astaire faisait trop âgé* pour la gracile Audrey (mais à part dans Breakfast at Tiffany's, elle qui faisait si éternellement gamine se retrouva toujours avec des leading men à qui elle aurait pu chanter My heart belongs to Daddy :wink: ce dont s'était bien rendu compte Cary Grant qui avait hésité pour cette raison à lui donner la réplique dans Charade)... Mais le charme fou d'Hepburn balaye tout ces défauts d'un battement de cils. Et quant à ses talents de danseuse, il ne faut pas oublier que c'était sa (très solide) formation de base et sa passion de toujours. Son numéro dans le cabaret est fabuleux et donnerait des fourmis dans les guiboles d'un arthritique en fauteuil !

Je ne suis pas d'accord sur la mauvaise traduction du titre que je trouve parfaite et qui correspond à merveille aux traits espiègles d'Audrey Hepburn. Et je crois aussi (enfin, disons que c'est mon cas) que l'on peut aimer Funny face ET It's always fair weather (cette délicieuse comédie-musicale douce-amère) et que Cyd Charisse avait elle aussi du charisme mais d'une autre forme. :wink:

(*) Mais, dès ses débuts, Astaire n'a jamais semblé un jeune homme.
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
User avatar
Rick Blaine
Howard Hughes
Posts: 19618
Joined: 4 Aug 10, 13:53
Last.fm
Location: Paris

Re: Drôle de Frimousse (Stanley Donen - 1957)

Post by Rick Blaine »

Federico wrote: vrai aussi que Fred Astaire faisait trop âgé* pour la gracile Audrey
(*) Mais, dès ses débuts, Astaire n'a jamais semblé un jeune homme.
C'est exact, mais finalement dans cette univers irréel, la question ne se pose rapidement plus. Tout est balayé par Audrey Hepburn, et par l'atmosphère construite par Donen.

Et je suis d'accord avec toi sur la traduction du titre.
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Drôle de Frimousse (Stanley Donen - 1957)

Post by AtCloseRange »

Jeremy Fox wrote:
Rick Blaine wrote:
Ce n'est pas encore fait, mais je prends note!

Peut-être entreras tu par la même occasion dans le fan club Doris Day :mrgreen:
J'ai adoré The Pajama Game mais de là à devenir fan de Doris Day, il y avait une marge :mrgreen:
Image
NotBillyTheKid
Tout le monde en parle
Posts: 5700
Joined: 15 Apr 06, 08:56
Location: fait le larron

Re: Drôle de Frimousse (Stanley Donen - 1957)

Post by NotBillyTheKid »

Jeremy Fox wrote:
Rick Blaine wrote: Bref, ce n'est pas forcément très profond, mais c'est tellement beau! Je suis conquis. Et Donen pourrais bien finir par faire partie de mes metteurs en scène favoris.
Vois Pajama Game si ce n'est déjà fait :wink:
celui-là me tente pour les choré de Bob Fosse...
"Je ne veux pas rester dans l'histoire comme le gars qui a détruit l'Univers"
Dude, where's my car
Tears in my beers
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Drôle de Frimousse (Stanley Donen - 1957)

Post by AtCloseRange »

NotBillyTheKid wrote:
Jeremy Fox wrote:
Vois Pajama Game si ce n'est déjà fait :wink:
celui-là me tente pour les choré de Bob Fosse...
A ce prix-là, n'hésite pas:
http://www.play.com/DVD/DVD/4-/931153/P ... oduct.html
Image