Carol Reed (1906-1976)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Ronan
Assistant(e) machine à café
Posts: 246
Joined: 19 Jun 03, 17:48

Carol Reed (1906-1976)

Post by Ronan »

"Huit Heures de Sursis" Carol Reed.

Rarement vu, à part Dead Man, le héros d'un film passer le temps du métrage aussi mal en point...Et quelle drôle d'idée de donner à James Mason un rôle quasiment muet, même s'il est laissé à sa voix la fonction de faire surgir James Mason en majesté du hors-champ, par la simple magie de quelque phrase sans importance (on a raté le début du discours, et le sens s'efface pour laisser la musique) faisant bondir le coeur du spectateur : "C'est lui ! on ne le voit pas, mais c'est lui...". Façon maniérée de sublimer un détail, d'utiliser au maximum de son pouvoir la présence d'un acteur pour en magnifier le "glamour" cinématographique qui m'a aussitôt fait penser à l'arrivée de Tony Leung dans Chungking Express, qui m'avait fait hurler de rire en son temps : alors qu'après le long temps d'un petit film au complet Takeshi Kaneshiro (ou confond je ?) quitte le champ , tout juste le feflet (même pas dans un miroir, dans une vitrine) d'un petit chinois en costume de flic nous informe que celui que l'on attendait tous arrive enfin, et que son reflet juste, peut être le souvenir que nous avons de sa classe éclatante ailleurs, suffit à crever l'écran...Ou quelque chose comme cela, il est probable que je reconstruise la scène...arrive t'il de dos? Ou filmé à moitié ? à partir du souvenir de l'effet qu'elle m'avait faite.

Par contre, je dois avouer qu'alors qu'il suffit généralement de quelques rues mouillées aux lignes de fuites accusées, d'un usage exprsioniste du noir et blanc et d'un discours bien senti sur la fatalité dispensant des propos aussi puisssant que "que voulez ma bonne dame, les chants les plus beaux sont les plus désespérés, mektoub tout ça", bref, que tout cela soit bien triste pour emporter mon adhésion éclairée ("ah, ça, c'est un putain de film"), ben là, non. Je me suis souvent embêté, et suis assez loin d'avoir vu avec déplaisir enfin s'afficher le mot fin. C'est moi qui suis passé à coté d'un chef d'oeuvre intemporel, ou celui là, c'est pas un si grand film que cela ? (parceque quand même, le troisième homme, c'est pas mal...)
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 93068
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Post by Jeremy Fox »

Ronan wrote:"Huit Heures de Sursis" Carol Reed.

C'est moi qui suis passé à coté d'un chef d'oeuvre intemporel, ou celui là, c'est pas un si grand film que cela ? (parceque quand même, le troisième homme, c'est pas mal...)
Chef d'oeuvre intemporel, quand même pas, mais superbe film, en ce qui me concerne, c'est certain. je ne suis pas loin même de le préférer au 3ème homme

J'aime beaucoup Carol Reed en fait.
Fatalitas
Bête de zen
Posts: 38662
Joined: 12 Apr 03, 21:58

Post by Fatalitas »

Jeremy Fox wrote:
Ronan wrote:"Huit Heures de Sursis" Carol Reed.

C'est moi qui suis passé à coté d'un chef d'oeuvre intemporel, ou celui là, c'est pas un si grand film que cela ? (parceque quand même, le troisième homme, c'est pas mal...)
Chef d'oeuvre intemporel, quand même pas, mais superbe film, en ce qui me concerne, c'est certain. je ne suis pas loin même de le préférer au 3ème homme

J'aime beaucoup Carol Reed en fait.
Il y en avait un que j'aimais bien aussi, vu au cinema de minuit : Train de nuit pour Munich, film anti-nazi, pas mal du tout :wink:
Image
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 93068
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Post by Jeremy Fox »

fatalitas wrote:
Jeremy Fox wrote:
Chef d'oeuvre intemporel, quand même pas, mais superbe film, en ce qui me concerne, c'est certain. je ne suis pas loin même de le préférer au 3ème homme

J'aime beaucoup Carol Reed en fait.
Il y en avait un que j'aimais bien aussi, vu au cinema de minuit : Train de nuit pour Munich, film anti-nazi, pas mal du tout :wink:
Et Trapeze, mon film de cirque préféré, bien meilleur à mon avis que ceux de DeMille (sorry Roy) et Hathaway.
Fatalitas
Bête de zen
Posts: 38662
Joined: 12 Apr 03, 21:58

Post by Fatalitas »

Jeremy Fox wrote:
fatalitas wrote:
Il y en avait un que j'aimais bien aussi, vu au cinema de minuit : Train de nuit pour Munich, film anti-nazi, pas mal du tout :wink:
Et Trapeze, mon film de cirque préféré, bien meilleur à mon avis que ceux de DeMille (sorry Roy) et Hathaway.
Trapeze : Zzzzzzz :oops:
Image
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 48617
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Post by Flol »

Sinon j'ai vu The Third Man de Carol Reed....et c'est une véritable claque, notamment sur le plan esthétique (aussi bien visuellement que musicalement).
Un film à l'atmosphère étrange et décalée (principalement véhiculée par cette musique atypique d'Anton Karras), magnifié par la présence hyper charismatique de Welles (la scène de sa "réapparition" est sublime), ainsi que celle de son compère Cotten.
Bref un polar sombre et tortueux, utilisant à merveille l'architecture mystérieuse et labyrinthique de Vienne (on dirait du François Feldman !).

Assurément un grand film, donc...
Sergius Karamzin
Invité
Posts: 5977
Joined: 14 Apr 03, 11:54

Post by Sergius Karamzin »

Dommage que quelqu'un ai saboté les pieds de la caméra :lol:
Vous voulez maroufler ? Je suis votre homme...
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 48617
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Post by Flol »

Ah oui tiens, j'ai oublié de parler de ça ! J'ai effectivement remarqué cette grande quantité de plans tournés "en biais". Mais j'avoue que ça m'a beaucoup moins dérangé que dans Battlefield Earth.
Sergius Karamzin
Invité
Posts: 5977
Joined: 14 Apr 03, 11:54

Post by Sergius Karamzin »

Et j'ai vu un type courir avec le pied de la caméra !!
Vous voulez maroufler ? Je suis votre homme...
Bob Harris

Post by Bob Harris »

Sergius Karamzin wrote:Et j'ai vu un type courir avec le pied de la caméra !!
Ce n'est plus le troisième homme, mais le troisième pied, rapport au trépied.
noar13
Réalisateur
Posts: 6506
Joined: 14 Apr 03, 09:44
Location: paris

Post by noar13 »

Sergius Karamzin wrote:Dommage que quelqu'un ai saboté les pieds de la caméra :lol:
t'es plus sévère sur rama
Image
Sergius Karamzin
Invité
Posts: 5977
Joined: 14 Apr 03, 11:54

Post by Sergius Karamzin »

De mémoire, je crois que ce pied défectueux a été utilisé par mégarde par Kazan dans "A l'est d'Eden". Depuis il est introuvable.
Vous voulez maroufler ? Je suis votre homme...
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 48617
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Post by Flol »

Merci pour votre soutien.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 93068
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Post by Jeremy Fox »

Ratatouille wrote:Merci pour votre soutien.
Le 3ème homme est un film sublime comme l'est Huit heures de sursis du même Carol Reed 8)
JamesCicero
Invité
Posts: 461
Joined: 21 Jan 05, 11:25

Post by JamesCicero »

J'aime bien les retrouvailles de Welles et de Cotten sur la Grande Roue du Prater à Vienne dans une très célèbre scène du Troisième homme. Pour paraphraser Shakespeare (une de mes rares lectures) il y a plus de philosophie dans ce que disent nos deux "amis" dans cette scène que dans toute l'Ecole de Francfort.

Il est vrai que Vienne n'est pas tout à fait en Allemagne, on a tendance un peu à l'oublier. L'anecdote sur le coucou racontée par l'immense Welles à son ami ébahi devrait plaire ici parmi nos fans qui aiment sans compter tous les genres de cinéma.

Un très grand Carol Reed en somme que je vous conseille fortement. J'aime assez le jeu d'Alida Valli, désillusionnée à souhait. Le film est adapté d'une excellente nouvelle du même nom de Graham Green, l'auteur de La Puissance et la gloire autrement dit de Dieu est mort d'un certain John Ford, autre très grand film à ne pas mettre évidemment entre toutes les mains. :wink: