Charles Chaplin (1889-1977)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Gustave
Doublure lumière
Posts: 468
Joined: 29 Aug 12, 23:21
Location: Lyon

Re: Charles Chaplin (1889-1977)

Post by Gustave »

Pour les Lyonnais, c'est confirmé ! Les 10 films que MK2 ressort mercredi en salles en version restaurée et numérisée 2k nous parviendront bel et bien à l'Institut Lumière à partir du 10 novembre ! Surveillez l'annonce du programme (possiblement étoffé d'autres films, on m'a déjà confirmé La Comtesse de Hong-Kong) sur le site de l'Institut : http://institut-lumiere.org/.
Grimmy
Assistant opérateur
Posts: 2879
Joined: 1 Feb 04, 11:25

Re: Charles Chaplin (1889-1977)

Post by Grimmy »

Tiens, Ben ça y est, j'ai fini mon integrale Chaplin. Vu pour la première fois hier "La comtesse de Honk Kong". La réputation de ce film est tellement catastrophique (même 50 ans après) que j'ai finalement été agréablement surpris. Certes, le film est loin d'être à la hauteur du reste de la filmo de Chaplin, il y est même à des kilometres, mais le film ne manque pas de charme. Son côté clairement désuet et à côté de ses pompes rend l'ensemble fort attachant et le plaisir de voir Brando en pleine force de l'âge dans un rôle important contribue largement à l'interet du film. Alors, certes, c'est un festival de portes qui claquent de coups de sonnette qui à force commencent à agacer, certes c'est filmé comme du théâtre (mais ça, c'est le style Chaplin, heritage du music hall oblige), certes c'est monté avec les pieds, certes les séquences s'enchainent sans grandes logiques et l'intrigue fait sérieusement du sur place pendant l'essentiel du film (il aurait pû racourcir son film d'au moins 15 mn), mais bon, voilà, c'est souvent drôle grâce à Sophia Loren parfaite en Charlot féminin (elle imite très bien Chaplin), le film comporte de belles séquences, l'apparition de Chaplin fait chaud au coeur quand on a vu en quelques mois tous ses films et il se dégage de l'ensemble outre un côté anachronique ( on croirait voir une comédie des années 30 avec Cary Grant), une certaine gravité, une tristesse en fait assez surprenante de prime abord mais pas étonnante de la part d'un homme de 77 ans. Une curiosité.
Gustave
Doublure lumière
Posts: 468
Joined: 29 Aug 12, 23:21
Location: Lyon

Re: Charles Chaplin (1889-1977)

Post by Gustave »

Tu donnes envie malgré tous les défauts que tu évoques et malgré la réputation effectivement mauvaise du film. En fait, il suffisait que tu me rappelles que les acteurs sont Brando et Loren pour me donner envie je croise ! :D
hansolo
David O. Selznick
Posts: 13091
Joined: 7 Apr 05, 11:08
Location: In a carbonite block

Re: Charles Chaplin (1889-1977)

Post by hansolo »

Grimmy wrote:Alors, certes, c'est un festival de portes qui claquent de coups de sonnette qui à force commencent à agacer, certes c'est filmé comme du théâtre (mais ça, c'est le style Chaplin, heritage du music hall oblige), certes c'est monté avec les pieds, certes les séquences s'enchainent sans grandes logiques et l'intrigue fait sérieusement du sur place pendant l'essentiel du film (il aurait pû racourcir son film d'au moins 15 mn), mais bon, voilà, c'est souvent drôle grâce à Sophia Loren parfaite en Charlot féminin (elle imite très bien Chaplin), le film comporte de belles séquences, l'apparition de Chaplin fait chaud au coeur quand on a vu en quelques mois tous ses films ...
ça ne donne pas vraiment envie de le voir ... même s'il y a Brando et Loren ...
surtout cette remarque "c'est filmé comme du théatre ... mais c'est le style Chaplin":

je n'ai jamais eu l'impression de voir du théatre filmé devant un Chaplin ...
- What do you do if the envelope is too big for the slot?
- Well, if you fold 'em, they fire you. I usually throw 'em out.

Le grand saut - Joel & Ethan Coen (1994)
Grimmy
Assistant opérateur
Posts: 2879
Joined: 1 Feb 04, 11:25

Re: Charles Chaplin (1889-1977)

Post by Grimmy »

Je voulais dire par là que Chaplin ne fait pas d'effet de caméra. Très souvent, sa camera est fixe et le comédien évolue dans le cadre. Cette façon de tourner, de refuser les travellings, lez zooms, les mouvements est dû à sa formation d'acteur de music hall. L'oeil de sa caméra a toujours été comme l'était l'oeil du spectateur dans la salle de théatre. Un plan fixe et par le montage de plans alternés on a un effet de rythme.
Mais, dans "La comtesse de Honk Kong", l'essentiel des scènes se déroulant dans une seule et unique pièce, cet effet thâtre s'intensifie : plans fixes comme un oeil d'un spectateur, et décor unique comme une scène de théâtre.
User avatar
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Posts: 22910
Joined: 13 Apr 03, 13:27
Location: Aux trousses de Fantômas !

Re: Charles Chaplin (1889-1977)

Post by Commissaire Juve »

UP !

Ce soir, la chaîne Gulli passe Le Cirque à une heure de grande écoute. Là, on hallucine. Mais pas trop longtemp... Parce que -- à défaut d'avoir colorisé le film -- ces gougnafiers le diffusent en 1.77 !

Mais le plus beau dans tout ça, c'est que -- à cause du recadrage -- les sous-titres sont bouffés à moitié :lol: . Les blaireaux "label rouge" ! :roll:
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...
Léo Pard
Machino
Posts: 1127
Joined: 29 Sep 10, 18:33

Re: Charles Chaplin (1889-1977)

Post by Léo Pard »

Commissaire Juve wrote:UP !

Ce soir, la chaîne Gulli passe Le Cirque à une heure de grande écoute. Là, on hallucine. Mais pas trop longtemp... Parce que -- à défaut d'avoir colorisé le film -- ces gougnafiers le diffusent en 1.77 !

Mais le plus beau dans tout ça, c'est que -- à cause du recadrage -- les sous-titres sont bouffés à moitié :lol: . Les blaireaux "label rouge" ! :roll:
Bizarrement, le film a basculé depuis 5 minutes en format respecté. Ils se sont peut-être rendus compte que c'était un massacre.

Il s'agit d'un mois Chaplin pour Gulli avec chaque mardi 2 films entrecoupés d'un court-métrage.
Paul Beaumont
Stagiaire
Posts: 11
Joined: 11 Oct 12, 16:58

Re: Charles Chaplin (1889-1977)

Post by Paul Beaumont »

Un véritable massacre. J'ai voulu y jeter un coup d'oeil par curiosité, pour voir le traitement de la "chose" par Gulli. Eh bien c'était juste catastrophique : présentation vulgaire et ridicule d'Elie Semoun (c'est quoi l'idée ??? Se dire que cela va convaincre nos "chères petites têtes blondes" de regarder des films muets en noir et blanc ???), format non respecté, double coupure publicitaire, diffusion tardive du Dictateur (dans une version française la-men-ta-ble)...

C'en est trop. Je vois rouge. Je dis non, non, et non. Un peu de respect bordel !!! :evil:

Excusez-moi pour mon emportement...

He
Léo Pard
Machino
Posts: 1127
Joined: 29 Sep 10, 18:33

Re: Charles Chaplin (1889-1977)

Post by Léo Pard »

Format respecté ce soir pour Les Temps modernes, ce qui n'a pas été le cas lors de la dernière diffusion sur France 3.
Gustave
Doublure lumière
Posts: 468
Joined: 29 Aug 12, 23:21
Location: Lyon

Re: Charles Chaplin (1889-1977)

Post by Gustave »

En plus des chefs-d'oeuvre du cinéaste que l'on peut redécouvrir en copie restaurée et numérisée, l'Institut Lumière a la bonne idée de diffuser aussi le Chaplin de Richard Attenborough (1993). Ce biopic est globalement pompeux mais a au moins le mérite de mettre en avant, comme l'un des fils dramatiques, le face à face qui opposa le génie avec J. Edgar Hoover (ce chef de la CIA controversé auquel Eastwood a consacré un beau film au début de l'année) et donc avec les paradoxes de l'Amérique. On se rappelle qu'avec et au-delà du Dictateur, la vie de Chaplin en aura aussi été une de politique !
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14403
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Charles Chaplin (1889-1977)

Post by Demi-Lune »

Gustave wrote:J. Edgar Hoover (ce chef de la CIA controversé auquel Eastwood a consacré un beau film au début de l'année)
FBI, pas CIA. :wink:
Gustave
Doublure lumière
Posts: 468
Joined: 29 Aug 12, 23:21
Location: Lyon

Re: Charles Chaplin (1889-1977)

Post by Gustave »

Vu à l'Institut Lumière (et encore jamais vu auparavant!) :

Monsieur Verdoux (USA, 1947) : Comédie lugubre des pulsions humaines, moments humanistes et dénonciation politique : Chaplin ne maintient tout cela ensemble que très artificiellement. De sorte qu’on trouve vite le temps long face à la succession de ce qu’on n’arrive qu’à voir comme des scénettes plus ou moins inspirées.

Première déception pour un Chaplin. Le coup a été rude.
Grimmy
Assistant opérateur
Posts: 2879
Joined: 1 Feb 04, 11:25

Re: Charles Chaplin (1889-1977)

Post by Grimmy »

Je l'ai revu l'an dernier et pour moi ce fut le contraire. J'avais gardé du film un souvenir très mitigé, souvenir flou parce que j'avais du voir le film il y a une vingtaine d'années. En revoyant tout Chaplin dans l'ordre chronologique, j'ai au contraire découvert un film audacieux, plein de charmes et d'une cruauté (pas si) surprenante. Et Chaplin, pour la quasi première fois sans son costume de Charlot s'avèrait un comédien épatant.
Ma déception viendra plus tard avec "les feux de la rampe", un pensum interminable, lourdingue, bavard, assez laid visuellement et d'un ennui mortel. Ma seule déception dans l'oeuvre de Chaplin.
hansolo
David O. Selznick
Posts: 13091
Joined: 7 Apr 05, 11:08
Location: In a carbonite block

Re: Charles Chaplin (1889-1977)

Post by hansolo »

Grimmy wrote:Ma déception viendra plus tard avec "les feux de la rampe", un pensum interminable, lourdingue, bavard, assez laid visuellement et d'un ennui mortel. Ma seule déception dans l'oeuvre de Chaplin.
:(
on n'a pas du voir le même film alors ...
rassure moi, tu l'as quand même pas preferé à Un roi à New York ou La Comtesse de Hong Kong :?: :!:
- What do you do if the envelope is too big for the slot?
- Well, if you fold 'em, they fire you. I usually throw 'em out.

Le grand saut - Joel & Ethan Coen (1994)
User avatar
beb
Machino
Posts: 1116
Joined: 18 Oct 08, 20:19

Re: Charles Chaplin (1889-1977)

Post by beb »

hansolo wrote: Un roi à New York ou La Comtesse de Hong Kong :?: :!:
J'ai un souvenir excellent de Un roi à New York et j'ai vu récemment La comtesse de Hong Kong que j'ai vraiment beaucoup aimé
:fiou: