Le Parrain : la trilogie (F. F. Coppola - 1972/1990)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

batfunk
Electro
Posts: 752
Joined: 22 Apr 11, 00:38

Re: Le Parrain : la trilogie (F. F. Coppola - 1972/1990)

Post by batfunk »

J'avais oublié, c'est vrai. Mais je dois reconnaitre que mon dernier visionnage date de 2004 :mrgreen: .
A quand une édition blu ray en 4k messieurs les editeurs? En 2022 pour le 50ème( :shock:) anniversaire?
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 49211
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Re: Le Parrain : la trilogie (F. F. Coppola - 1972/1990)

Post by Boubakar »

Coppola a travaillé à une nouvelle version du Parrain III, notamment en changeant le titre et en modifiant le montage. Elle sera diffusée en salles (américaines) en Décembre avant une future version blu-ray :

https://thefilmstage.com/francis-ford-c ... -december/
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 24654
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Le Parrain : la trilogie (F. F. Coppola - 1972/1990)

Post by tenia »

Nouvelle version du 3e film officiellement annoncée : https://www.hometheaterforum.com/commun ... ne.368780/
Paramount Pictures to Release Francis Ford Coppola’s Mario Puzo’s THE GODFATHER, Coda: The Death of Michael Corleone in Theaters and on Home Entertainment Platforms in December

This Newly Restored and Brand-New Edit of The Godfather: Part III Celebrates Its 30th Anniversary

HOLLYWOOD, Calif. – September 3, 2020 — Paramount Pictures announced today it will release a new edit and restoration of Francis Ford Coppola’s final film in his epic Godfather trilogy entitled Mario Puzo’s THE GODFATHER, Coda: The Death of Michael Corleone. This new version of The Godfather: Part III achieves director/screenwriter Coppola and screenwriter Puzo’s original vision for the finale, which has been meticulously restored for the finest presentation of the Corleone saga’s last chapter. Mario Puzo’s THE GODFATHER, Coda: The Death of Michael Corleone will have a limited theatrical release in December, followed by availability on Digital home entertainment platforms and on disc.

“‘Mario Puzo’s THE GODFATHER, Coda: The Death of Michael Corleone’ is an acknowledgement of Mario’s and my preferred title and our original intentions for what became ‘The Godfather: Part III,’” said Coppola. “For this version of the finale, I created a new beginning and ending, and rearranged some scenes, shots, and music cues. With these changes and the restored footage and sound, to me, it is a more appropriate conclusion to ‘The Godfather’ and ‘The Godfather: Part II’ and I’m thankful to Jim Gianopulos and Paramount for allowing me to revisit it.”

Coppola’s masterful film adaptation of Puzo’s novel chronicles the rise and fall of the Corleone family and the saga is rightfully viewed as one of the greatest in cinematic history. Celebrating its 30th anniversary this year, The Godfather: Part III was nominated for seven Academy Awards®, including Best Picture and Best Director*. The film follows Michael Corleone (Al Pacino), now in his 60s, as he seeks to free his family from crime and find a suitable successor to his empire.

Coppola and his production company American Zoetrope worked from a 4K scan of the original negative to undertake a painstaking, frame-by-frame restoration of both the new Mario Puzo’s THE GODFATHER, Coda: The Death of Michael Corleone and the original The Godfather: Part III. In order to create the best presentation possible, Zoetrope and Paramount’s restoration team began by searching for over 50 original takes to replace lower resolution opticals in the original negative. This process took more than six months and involved sifting through 300 cartons of negative. American Zoetrope worked diligently to repair scratches, stains, and other anomalies that could not be addressed previously due to technology constraints, while enhancements were made to the original 5.1 audio mix. These thorough restoration efforts were not immune to the coronavirus pandemic: midway through the project, all work—even the search for the negative—shifted to the San Francisco Bay area and Los Angeles and was completed by Zoetrope and Paramount remotely.

“Mr. Coppola oversaw every aspect of the restoration while working on the new edit, ensuring that the film not only looks and sounds pristine, but also meets his personal standards and directorial vision,” said Andrea Kalas, senior vice president, Paramount Archives.
batfunk
Electro
Posts: 752
Joined: 22 Apr 11, 00:38

Re: Le Parrain : la trilogie (F. F. Coppola - 1972/1990)

Post by batfunk »

Mouais, je suis mitigé... Très content de la restauration 4k du film, qui le mérite amplement.
Moins du nouveau montage, avec notamment une nouvelle fin (?) La dernière scène était absolument parfaite, en totale adéquation avec le nouveau titre du film et en contraste impitoyable avec la mort de Don Vito Corleone.
Refaire un montage 30 ans après (!) en prétextant se souvenir de ses intentions initiales, je trouve ça totalement ubuesque. Du moment qu'il propose les deux versions sur le futur bluray, pourquoi pas, mais la version redux d'Apocalypse Now ne m'avait pas convaincu, avec cette longue scène de plantation, qui brisait totalement le rythme du film et mon trip par la même occasion...
Ouf Je Respire
Charles Foster Kane
Posts: 25582
Joined: 15 Apr 03, 14:22
Location: Forêt d'Orléans

Re: Le Parrain : la trilogie (F. F. Coppola - 1972/1990)

Post by Ouf Je Respire »

Ouais pareil pour Amadeus.
Image
« Toutes choses sont dites déjà ; mais comme personne n’écoute, il faut toujours recommencer. » André Gide
batfunk
Electro
Posts: 752
Joined: 22 Apr 11, 00:38

Re: Le Parrain : la trilogie (F. F. Coppola - 1972/1990)

Post by batfunk »

Je me suis refais le début du film et effectivement, les flashbacks du 2eme film sont de trop et diminuent le sens de la scène de cérémonie, à savoir montrer un Parrain établi, respecté et fondu dans la société italienne. Il s'agissait sûrement de résumer l'épisode précédent, 16 ans plus tôt,pour les spectateurs de 1990.
Mais aujourd'hui, à l'heure du dvd et de la VOD, il est très facile de revisionner les deux premiers films.Et pour moi, la Trilogie du Parrain est un tout, il m'est devenu impossible de visionner ces films indépendamment.
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 49211
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Re: Le Parrain : la trilogie (F. F. Coppola - 1972/1990)

Post by Boubakar »

Présentation par Francis Ford Coppola du nouveau montage ;

User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14519
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Le Parrain : la trilogie (F. F. Coppola - 1972/1990)

Post by Demi-Lune »

Gageons que lorsqu'il sera vu largement, le nouveau montage de la fin du Parrain 3 suscitera au minimum la controverse. Pour moi, c'est simple, c'est tout bonnement une catastrophe. Si c'était ça, le prix à payer pour obtenir une restauration de ce film, injustement sous-estimé, c'était vraiment pas la peine, hein, Francis. L'acmé émotionnel de la saga (valse du temps, des souvenirs et des femmes perdues au prix d'une âme vendue au diable, et au gré d'un montage techniquement très simple mais juste parfait sur le plan dramatique) est défiguré par un choix révisionniste tout en petitesse, qui se solde par un fondu au noir minable, sorte de voile de pudeur abandonnant Michael Corleone et son geste de vieillard de pose des lunettes de soleil sur le nez à une mort purement symbolique (déjà obtenue, dans les faits, sur les marches de l'opéra), avec petit texte final en forme de parabole sicilienne sorti de mon cul. Incompréhension totale devant ce bidouillage de gâteux n'apportant rien et annihilant tout. Correspondant ou pas aux intentions initiales du réalisateur, les films devraient vraiment être laissés tranquilles une fois qu'ils sont soumis au public et, a fortiori, rentrés dans la mémoire collective. Bref, un grand de plus du Nouvel Hollywood qui devrait vraiment raccrocher.
User avatar
El Dadal
Réalisateur de seconde équipe
Posts: 5676
Joined: 13 Mar 10, 01:34
Location: Sur son trône de vainqueur du Quiz 2020

Re: Le Parrain : la trilogie (F. F. Coppola - 1972/1990)

Post by El Dadal »

Image


Et tu m'as fait économiser 15€, aussi. Ce montage sera assurément présent dans un coffret futur, donc ça attendra. Moi qui croyait y trouver des images inédites... :cry:
halford66
Doublure lumière
Posts: 582
Joined: 20 Jun 20, 11:53

Re: Le Parrain : la trilogie (F. F. Coppola - 1972/1990)

Post by halford66 »

J'en avais déjà parlé mais certaines versions cinémas sont en voie de disparition comme Outsiders du même Coppola,Amadeus,Danse avec les loups...
User avatar
El Dadal
Réalisateur de seconde équipe
Posts: 5676
Joined: 13 Mar 10, 01:34
Location: Sur son trône de vainqueur du Quiz 2020

Re: Le Parrain : la trilogie (F. F. Coppola - 1972/1990)

Post by El Dadal »

Rien à voir ici. Cette version n'a pas vocation à se substituer au montage cinéma.
halford66
Doublure lumière
Posts: 582
Joined: 20 Jun 20, 11:53

Re: Le Parrain : la trilogie (F. F. Coppola - 1972/1990)

Post by halford66 »

Rien à voir?A l'avenir seule cette version révisée sera commercialisée notamment lors de la sortie en 4K
User avatar
El Dadal
Réalisateur de seconde équipe
Posts: 5676
Joined: 13 Mar 10, 01:34
Location: Sur son trône de vainqueur du Quiz 2020

Re: Le Parrain : la trilogie (F. F. Coppola - 1972/1990)

Post by El Dadal »

Tu dois être dans le secret des dieux. Je n'ai jamais rien lu allant dans ce sens, mais si tu as des informations à nous partager, n"hésite donc pas.
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14519
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Le Parrain : la trilogie (F. F. Coppola - 1972/1990)

Post by Demi-Lune »

El Dadal wrote: 9 Dec 20, 20:50 Moi qui croyait y trouver des images inédites... :cry:
Non, aucune scène inédite dans cette nouvelle version.
Le remaniement du film correspond au raccourcissement de quelques scènes et au déplacement d'une poignée d'autres dans la narration. Principalement, l'ouverture du film n'est maintenant plus les vues de la propriété du Lac Tahoe abandonnée, avec le montage en voix-off de la lettre de Michael à ses enfants (tous ces plans sont purement et simplement retirés du film ; la lecture de la lettre reste, elle, mais est raccourcie), mais désormais, l'entrevue avec l'archevêque proposant d'entrer au capital d'Immobiliare. Filmée dès 1989 comme entrant en écho avec l'ouverture du premier Parrain (dézoom lent sur l'interlocuteur du Don qui écoute et dont on ne voit pas tout de suite le visage), la mise en scène de cette séquence accrédite l'hypothèse qu'elle avait effectivement été pensée comme devant être le début du Parrain 3 ; problème : si, en la faisant précéder la cérémonie de distinction de Michael et la party chez lui, on comprend mieux la nature de l'entente effectuée avec l’Église (on l'honore pour mieux l'amadouer), ce nouveau séquencement rentre beaucoup trop vite dans le vif du sujet (là où l'entrevue inaugurale du premier Parrain, bien que fondamentale sur le plan symbolique et thématique, n'introduisait, en réalité, pas de sujet "mafieux" d'incidence pour la suite de l'intrigue), je trouve qu'on perd singulièrement au change en évacuant tout l'aspect mélancolique et mortifère de l'incipit original, jusqu'aux brefs plans flash-back du meurtre de Fredo qui agissent autant comme un rappel de l'épisode précédent que comme une chape de plomb irrémissible. D'ailleurs, la cérémonie de distinction de Michael à l'église n'est même plus montrée, l'objet de la party new-yorkaise en devient presque floue (Kay qui dit "j'ai trouvé cette cérémonie infamante" mais on ne nous la montre plus : dénué de sens). D'autres scènes sont raccourcies, comme le monologue de Pacino devant le cercueil de son vieil ami (?! ok.) ou certains dialogues avec sa fille (comme lorsqu'il lui ordonne de ne plus fréquenter Vincent).
Et le bidouillage de la fin, donc.
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 9234
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Le Parrain : la trilogie (F. F. Coppola - 1972/1990)

Post by Alexandre Angel »

Demi-Lune wrote: 10 Dec 20, 10:17 Et le bidouillage de la fin, donc.
Tu peux le décrire exactement, si cela ne te dérange pas, par rapport à la fin connue du vieillard qui tombe de sa chaise (avec un petit chien qui vient papillonner près de lui) ?

D'après ce que tu décris précédemment, je trouve que les petites manipulations de director's Cut commencent à sentir l'arnaque, à tout le moins le faux événement.
On est loin de la redécouverte d' Apocalypse Now en 2001.