Yves Boisset

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
cinephage
C'est du harfang
Posts: 22293
Joined: 13 Oct 05, 17:50

Re: Notez les films naphtas - Avril 2010

Post by cinephage »

Un taxi mauve, d'Yves Boisset (1977)
Un gros problème de structure pour ce film qui balade à petits pas son intrigue creuse et ses personnages attachants. Le film aborde son sujet avec une nonchalance inattendue, sans jamais le traiter directement. Du coup, si plein de choses sont hautement appréciables (les personnages de Fred Astaire, les rôles féminins, l'utilisation du cadre naturel, sublime quoique le dvd ne lui rende pas justice), on finit, malgré des dialogues très écrits et souvent admirables, par s'ennuyer un peu.
Mais l'attachement aux personnages, l'envie de construire un espace (notamment par une séquence de bagarre au pub très réussie), le jeu d'un Philippe Noiret très juste, et la beauté d'une Charlotte Rampling rayonnante finissent par l'emporter, et tirer le film en avant.

Dommage que l'intrigue en aie été aussi anecdotique, on aurait préféré un peu plus de tenue à tout cela. Le truculent personnage qu'incarne Peter Ustinov a tendance à en faire trop, et finit par agacer. Un autre bémol réside dans le dvd, qui n'offre qu'une VF, alors qu'elle a manifestement été post-synchronisée. Existe-t-il une version originale en son direct ??

Bref, un bilan positif, mais pas fabuleux pour cette curieuse escapade irlandaise...
6,5/10
Obviously the world is not a wish-granting factory (The fault in our stars, Josh Boone, 2014)
Pour caler mes bennos
Desertfox
Assistant(e) machine à café
Posts: 126
Joined: 30 May 07, 16:34
Location: Traquer les méchants dans les rues de L.A. avec mon Magnum 44

Re: Yves Boisset

Post by Desertfox »

Je suis en train de me faire la filmographie complète de Boisset et j'ai quand même été assez surpris par Le saut de l'ange. On retrouve le mélange polar à l'italienne/film politique, mais Boisset a voulu également tourner ce film a la manière d'une BD, et c'est cela qui m'a un peu surpris. Si Le saut de l'ange est un bon film, typique de la filmo de Boisset, certaines séquences prêtent quand même à sourire, comme
Spoiler (cliquez pour afficher)
l'assassinat de Forrestier par Jean Yanne, qui grimpe tout en haut d'un immeuble à l'aide d'une grue...
ou étonnent, comme
Spoiler (cliquez pour afficher)
la réaction de Jean Yanne lorqu'il découvre sa femme morte
. Quelque chose m'a également intrigué : Jean Yanne évoque le S.A.C., (le tristement connu Service d'Action Civique), on retrouve d'ailleurs dans le dialogue le cinéma coup de poing de Boisset, mais aussi LA SAC (?) Et le bâtiment enfermant Forrestier, et surveillé par la police (...) est au nom très voyant de la SAC. Alors, est-ce que la S.A.C. avait un tel immeuble à Marseille, ce qui me surprendrait assez ? Une dernière chose : on sait que Boisset n'y va souvent pas par le dos de la cuillère malgré les nombreuses qualités de ces films, preuve en est du portrait du maréchal Pétain dans le bureau du commissaire de police (!), là quand même faut pas abuser...
"Ah Ah, I know what you're thinking. 'Did he fire six shots or only five?' Well, to tell you the truth, in all this excitement I've kinda lost track myself. But being this is a .44 Magnum, the most powerful handgun in the world, and would blow your head clean off, you've got to ask yourself one question: 'Do I feel lucky?' Well, do ya, punk?"
Dirty Harry, de Don Siegel 1971 (Clint Eastwood)
sebastien
Stagiaire
Posts: 29
Joined: 29 May 07, 16:09

Re: Yves Boisset

Post by sebastien »

Radio Corbeau

Dans une bourgade de province. Un mystérieux "corbeau" sème la panique sur les ondes d'une radio locale clandestine en dénonçant les turpitudes et forfaits de certains habitants. On apprend ainsi qu'un paysan, le père Vinatier, aurait incendié sa ferme dans le but d'escroquer les assurances et qu'un industriel et politicien, Gerfaut, aurait l'intention de licencier une partie du personnel de son usine pour financer sa campagne électorale. La farce prend un tour tragique lorsque Gerfaut se suicide. Une enquête est alors ordonnée, conduite par l'inspecteur Julien Duval. Mais le "corbeau" est malin et, comme la presse ne tarde pas à s'emparer de l'affaire, le climat se détériore dans la petite cité...

Claude Brasseur excellent!!

8/10
Jericho
Cadreur
Posts: 4436
Joined: 25 Nov 06, 10:14

Re: Yves Boisset

Post by Jericho »

Interview carrière chez Ruquier:

Image
lecoinducinéphage
Electro
Posts: 983
Joined: 12 Aug 05, 21:42

Re: Yves Boisset

Post by lecoinducinéphage »

Image

A lire son livre de souvenirs rédigés avec Bernard Pasciuto. Des portraits très mordants de Jean-Pierre Melville à Orson Welles, des rencontres assez improbables Jean Carmet copain comme cochon avec Lee Marvin, et un remarquable parcours de la cinéphilie des débuts aux films de télévisions. Plus d'infos dans l'émission de Laurent Goumarre : http://www.franceculture.fr/emission-le ... horet-2011 où Jean-Baptiste Thoret le compare très justement à Pietro Germi.
"Jamais je ne voudrais faire partie d'un club qui accepterait de m'avoir pour membre." (Groucho Marx)
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 48630
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Re: Yves Boisset

Post by Boubakar »

Interview d'Yves Boisset dans l'émission Mauvais Genres, et ça se podcaste ici :

http://www.franceculture.fr/emission-ma ... 2012-01-21
User avatar
odelay
Mogul
Posts: 10070
Joined: 19 Apr 03, 09:21
Location: A Fraggle Rock

Re: Yves Boisset

Post by odelay »

lecoinducinéphage wrote:Image

A lire son livre de souvenirs rédigés avec Bernard Pasciuto. Des portraits très mordants de Jean-Pierre Melville à Orson Welles, des rencontres assez improbables Jean Carmet copain comme cochon avec Lee Marvin, et un remarquable parcours de la cinéphilie des débuts aux films de télévisions. Plus d'infos dans l'émission de Laurent Goumarre : http://www.franceculture.fr/emission-le ... horet-2011 où Jean-Baptiste Thoret le compare très justement à Pietro Germi.
Passionnant du début à la fin et du coup carrément indispensable!
EddieBartlett
Assistant(e) machine à café
Posts: 194
Joined: 20 Mar 11, 16:09
Location: Quelque part dans les fantastiques années 20

Re: Yves Boisset

Post by EddieBartlett »

Juste une petite anecdote à la limite du HS que j'ai trouvée dans le livre, mais comme c'est Boisset qui la raconte, elle a sa place dans ce topic.
Boisset raconte que lors de la préparation de "La femme-flic" en 80 avec Miou-Miou, de vrais flics lui ont montré un listing secret (sur lequel ils travaillaient pour une enquête) de clients-abonnés à une revue pédophile.
Boisset y indique y avoir lu le nom et l'adresse de ... Christian Ranucci, guillotiné en 1976 pour l'enlèvement et le meurtre de la petite Marie-Dolorès Rambla à Marseille.
Je m'étonne qu'une telle "bombe" révélée négligemment au détour d'une page n'ai pas été davantage reprise par les médias.
Le fait-divers remonte à loin, ceci explique peut-être cela, mais le cas Ranucci divise encore. Certes, cette anecdote n'en fait pas un coupable et ne justifie pas en rien son chatiment, mais elle apporte un éclairage cru et proprement stupéfiant quant à son éventuelle culpabilité.
That's my steak, Valance...

Image
User avatar
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Posts: 22764
Joined: 13 Apr 03, 13:27
Location: Aux trousses de Fantômas !

Re: Yves Boisset

Post by Commissaire Juve »

Ah oué, carrément ! :?
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...
Lord Henry
A mes délires
Posts: 9467
Joined: 3 Jan 04, 01:49
Location: 17 Paseo Verde

Re: Yves Boisset

Post by Lord Henry »

Et cette information n'aurait pas été produite au moment du procès?

Je me méfie un peu de la mémoire d'Yves Boisset; lui qui l'autre soir dans l'émission C dans l'Air, citait en exemple de film muet récent The Thief (1953), soutenant qu'il s'était entretenu avec son acteur réalisateur Ray Milland, alors qu'il est en réalité l’œuvre de Russell Rouse.
Image
Abronsius
Producteur Exécutif
Posts: 7313
Joined: 23 Oct 04, 12:29
Location: Los Angeles

Re: Yves Boisset

Post by Abronsius »

Yves Boisset participerait au prochain "70 ans de cinéma américain" avec Tavernier et Coursodon.
hansolo
David O. Selznick
Posts: 12956
Joined: 7 Apr 05, 11:08
Location: In a carbonite block

Re: Yves Boisset

Post by hansolo »

Extraits de son passage à ONPC pour son livre en novembre dernier - centrés sur la censure.

Le prix du danger & Le juge Fayard sont toujours (sauf erreur) inédits en Dvd :!:


- What do you do if the envelope is too big for the slot?
- Well, if you fold 'em, they fire you. I usually throw 'em out.

Le grand saut - Joel & Ethan Coen (1994)
User avatar
Rick Deckard
Assistant opérateur
Posts: 2125
Joined: 6 Jan 08, 18:06
Location: Los Angeles, 2049

Re: Yves Boisset

Post by Rick Deckard »

Le prix du danger est disponible en VOD sur l'iTunes Store.
Il ne faut pas confondre des mecs qui s’excusent et dégât des eaux
User avatar
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Posts: 15720
Joined: 30 Mar 09, 20:11
Location: Avec mes chats sur l'Atalante

Re: Yves Boisset

Post by Père Jules »

Un condé était très mauvais, Dupont Lajoie détestable, Boisset enfonce le clou avec un Saut de l'ange complètement nul. Des dialogues consternants de bêtises, des acteurs à la ramasse (qu'est venu faire Sterling Hayden dans cette galère ?), une intrigue inintéressante au possible, une réalisation ahurissante de platitude... Je ne sauve strictement rien de ce machin, qui obtient, haut la main, le titre honorifique de "première bouse de 2013". Qu'on puisse avoir une quelconque indulgence pour Boisset n'a pas fini de me surprendre.
User avatar
Rick Blaine
Howard Hughes
Posts: 19503
Joined: 4 Aug 10, 13:53
Last.fm
Location: Paris

Re: Yves Boisset

Post by Rick Blaine »

Assez d'accord avec toi sur Le saut de l'ange, même si je serais moins dur que toi, ce n'est vraiment pas folichon.
Par contre, un Condé, non, il est vraiment bon celui là, même dans sa mise en scène je le trouve réussi, alors que c'est loin d'être la force de Boisset.