Alien, le 8eme passager (Ridley Scott - 1979)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Alien, le 8eme passager (Ridley Scott - 1979)

Post by Federico »

A ce compte-là, on pourrait dire que les soldats Américains de la seconde guerre mondiale souffraient d'un terrifiant complexe oedipien puisqu'ils aimaient écrire "Hi mom !" sur les bombes. Le summum ayant été atteint par le commandant Paul Tibbets qui baptisa son bombardier Enola Gay en hommage à sa chère môman, ce qui relève en plus d'un goût extrêmement raffiné (mais les hommes ont souvent aimé donner des noms féminins à leurs armes, à l'exception de Paul :wink: ).
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
Anorya
Laughing Ring
Posts: 11859
Joined: 24 Jun 06, 02:21
Location: LV426

Re: Alien, le 8eme passager (Ridley Scott - 1979)

Post by Anorya »

Suite à la remarque avisée de Nestor en partie littérature et musique, je recopie mon petit compte-rendu de ce bel objet qu'est Alien, genèse d'un mythe de Ian Nathan.

Image

Alien, genèse d'un mythe de Ian Nathan.
Editions Huginn Muninn. 176 pages.
(titre original : Alien Vault: The Definitive Story of the Making of the Film)


J'ai fait peu de scans car l'objet (assez volumineux) n'est pas des plus aisés à manier.

La tronche de notre brave xénomorphe est en fait le recto d'un coffret/emballage cartonné du plus bel effet.
La vraie couverture du livre, c'est une peinture de Giger.


Image


L'ensemble du livre se veut aussi bien un bel objet d'art (ce qu'il est assez remarquablement) qu'un pur objet fonctionnel. Si l'idée de reprendre l'iconographie du Nostromo pour chacun des chapitres du livre est une belle idée (cf, scan ci-dessous), on pourra regretter que l'idée n'ait pas sur ce point été assez poussée : d'une part parce qu'il y a peu de chapitres (j'y viens après), d'autre part parce qu'on ne peut avoir accès à tous les logos du vaisseau. Pourquoi n'avoir pas proposé une planche en fin de l'ouvrage qui regrouperait le monumental travail de création d'une identité du gigantesque vaisseau. Evidemment je chipote et comme je disais à Demi-Lune dans le topic littérature dont je recopie mon texte, on aura sans doute jamais l'objet parfait et ultime mais je peux comprendre sa frustration et son côté blasé. :mrgreen:

D'un autre côté, vous aurez compris que l'objet est destiné avant tout aux fans d'Alien. L'intégralité du storyboard et les logos, sans oublier une majorité de croquis que le livre ne peut exhumer forcément d'un coup, tout ça se retrouve sur les bonus du coffret 9 DVDs de la quadrilogie Alien. L'objet se veut donc complémentaire tout en assumant le fait d'être à part, car délivrant des informations que les documentaires fleuves ne précisent pas forcément (je viens d'apprendre notamment que Scott a retouché encore un peu le montage du film de quelques minutes pour le blu-ray du film grâce au livre. Ah, syndrôme Lucas... :| ).


Image



Un des chapitres. Ouverture illustrée d'un logo et d'une citation d'un personnage du film.

Liste des différentes parties de l'ouvrage donc :
● Introduction.
● La naissance.
● Le Nostromo.
● Un organisme parfait.
● Ripley.
● Héritage.
● Appendices.


L'ouvrage se veut accessible à tous et ne revient pas sur les différentes théories universitaires ou non qui pullulent depuis la nuit des temps sur Alien et je trouve que c'est plutôt une bonne chose. Personnellement j'ai eu des cours sur les genders studies à l'université alors si c'est pour me retrouver avec une énième lecture féministe d'Alien (*) qui évoque la créature comme symbole de la suprématie d'un pénis vengeur qui étend sa domination castratrice sur la race humaine en boulottant nos pauvres astronautes, merci bien. :fiou:
D'autant plus que ça, on le sait depuis perpette que le film possède une dimension sexuelle fortement marquée et assumée...

En fait, on aurait presque l'impression que Ian Nathan, l'auteur est là en face de nous, invité dans le salon, un verre de whisky en main, en train de déblatérer ses anecdotes sur Alien tout en ayant conscience de s'adresser aux fans (nombreuses injonctions "les fans se rappellent cette anecdote culte, bla bla...") ou aux passionnés de la saga. D'ailleurs, le chapitre "L'héritage" revient brièvement tant sur les autres films qui suivent que les influences, l'univers des livres, comics et jeux, les réactions du public...


Image


Image



Bref, ça reste clair et soigné, agrémenté de nombreuses photos à faire pâlir d'envie les gens de chez Taschen (avec plus de textes que dans leurs livres). C'est bien documenté, assez clair et à un prix abordable (moins cher même si vous maîtrisez la langue de Shakespeare comme l'a souligné Demi-Lune) et il y a même des fac-similés assez sympathique dans des pochettes calques. C'est ze cerise sur le gâteau malgré la fragilité des pochettes.


Image

Donc ça se présente comme ça et quand vous retirez le fac-similé, ça donne ça (il en manque un bout mais bon, j'ai pas non plus un scanner énorme hein) :

Image



De mon point de vue c'est le cadeau de Noyel idéal. Ce qu'il peut perdre en informations (comparativement à d'autres livres ou documents sur Alien), il le comble par sa présentation, ses idées, son soin, ses photos, ses documents en fac-similé (qui vous permettront de frimer avantageusement auprès de vos amis ça va sans dire :mrgreen: ). Bref, amplement recommandé.








(*) Pour les curieux, j'avais rendu un devoir sur Carrie de Brian de Palma. :mrgreen: :arrow:
Image
Stygma2
Assistant(e) machine à café
Posts: 261
Joined: 12 Oct 11, 15:03

Re: Alien, le 8eme passager (Ridley Scott - 1979)

Post by Stygma2 »

Anorya wrote:Suite à la remarque avisée de Nestor en partie littérature et musique, je recopie mon petit compte-rendu de ce bel objet qu'est Alien, genèse d'un mythe de Ian Nathan.

Image

Alien, genèse d'un mythe de Ian Nathan.
Editions Huginn Muninn. 176 pages.
(titre original : Alien Vault: The Definitive Story of the Making of the Film)


J'ai fait peu de scans car l'objet (assez volumineux) n'est pas des plus aisés à manier.

La tronche de notre brave xénomorphe est en fait le recto d'un coffret/emballage cartonné du plus bel effet.
La vraie couverture du livre, c'est une peinture de Giger.


Image


L'ensemble du livre se veut aussi bien un bel objet d'art (ce qu'il est assez remarquablement) qu'un pur objet fonctionnel. Si l'idée de reprendre l'iconographie du Nostromo pour chacun des chapitres du livre est une belle idée (cf, scan ci-dessous), on pourra regretter que l'idée n'ait pas sur ce point été assez poussée : d'une part parce qu'il y a peu de chapitres (j'y viens après), d'autre part parce qu'on ne peut avoir accès à tous les logos du vaisseau. Pourquoi n'avoir pas proposé une planche en fin de l'ouvrage qui regrouperait le monumental travail de création d'une identité du gigantesque vaisseau. Evidemment je chipote et comme je disais à Demi-Lune dans le topic littérature dont je recopie mon texte, on aura sans doute jamais l'objet parfait et ultime mais je peux comprendre sa frustration et son côté blasé. :mrgreen:

D'un autre côté, vous aurez compris que l'objet est destiné avant tout aux fans d'Alien. L'intégralité du storyboard et les logos, sans oublier une majorité de croquis que le livre ne peut exhumer forcément d'un coup, tout ça se retrouve sur les bonus du coffret 9 DVDs de la quadrilogie Alien. L'objet se veut donc complémentaire tout en assumant le fait d'être à part, car délivrant des informations que les documentaires fleuves ne précisent pas forcément (je viens d'apprendre notamment que Scott a retouché encore un peu le montage du film de quelques minutes pour le blu-ray du film grâce au livre. Ah, syndrôme Lucas... :| ).


Image



Un des chapitres. Ouverture illustrée d'un logo et d'une citation d'un personnage du film.

Liste des différentes parties de l'ouvrage donc :
● Introduction.
● La naissance.
● Le Nostromo.
● Un organisme parfait.
● Ripley.
● Héritage.
● Appendices.


L'ouvrage se veut accessible à tous et ne revient pas sur les différentes théories universitaires ou non qui pullulent depuis la nuit des temps sur Alien et je trouve que c'est plutôt une bonne chose. Personnellement j'ai eu des cours sur les genders studies à l'université alors si c'est pour me retrouver avec une énième lecture féministe d'Alien (*) qui évoque la créature comme symbole de la suprématie d'un pénis vengeur qui étend sa domination castratrice sur la race humaine en boulottant nos pauvres astronautes, merci bien. :fiou:
D'autant plus que ça, on le sait depuis perpette que le film possède une dimension sexuelle fortement marquée et assumée...

En fait, on aurait presque l'impression que Ian Nathan, l'auteur est là en face de nous, invité dans le salon, un verre de whisky en main, en train de déblatérer ses anecdotes sur Alien tout en ayant conscience de s'adresser aux fans (nombreuses injonctions "les fans se rappellent cette anecdote culte, bla bla...") ou aux passionnés de la saga. D'ailleurs, le chapitre "L'héritage" revient brièvement tant sur les autres films qui suivent que les influences, l'univers des livres, comics et jeux, les réactions du public...


Image


Image



Bref, ça reste clair et soigné, agrémenté de nombreuses photos à faire pâlir d'envie les gens de chez Taschen (avec plus de textes que dans leurs livres). C'est bien documenté, assez clair et à un prix abordable (moins cher même si vous maîtrisez la langue de Shakespeare comme l'a souligné Demi-Lune) et il y a même des fac-similés assez sympathique dans des pochettes calques. C'est ze cerise sur le gâteau malgré la fragilité des pochettes.


Image

Donc ça se présente comme ça et quand vous retirez le fac-similé, ça donne ça (il en manque un bout mais bon, j'ai pas non plus un scanner énorme hein) :

Image




ça a l'air excellent!!! :shock:






(*) Pour les curieux, j'avais rendu un devoir sur Carrie de Brian de Palma. :mrgreen: :arrow:
Image
Akrocine
Régisseur
Posts: 3239
Joined: 1 Apr 09, 20:38
Location: Arcadia 234

Re: Alien, le 8eme passager (Ridley Scott - 1979)

Post by Akrocine »

Stygma était-ce vraiment nécésaire de quoter le message d'Anorya qui est juste au-dessus :roll: :roll:
"Mad Max II c'est presque du Bela Tarr à l'aune des blockbusters actuels" Atclosetherange
2501
Assistant opérateur
Posts: 2220
Joined: 26 Sep 03, 18:48
Location: Ici et ailleurs

Re: Alien, le 8eme passager (Ridley Scott - 1979)

Post by 2501 »

Merci Anorya, je n'avais pas connaissance de la sortie de ce bouquin (et je vais pas dans le topic littérature donc merci aussi l'avisé Nestor :mrgreen: ).

Que je vais acquérir de ce pas... en anglais. Dingue la différence de prix entre les 2 versions : 17 euros contre 42 en France ?!! :shock: (je pense qu'un tel écart ne se justifie que par la bêtise du consommateur, non ?).
Image
Akrocine
Régisseur
Posts: 3239
Joined: 1 Apr 09, 20:38
Location: Arcadia 234

Re: Alien, le 8eme passager (Ridley Scott - 1979)

Post by Akrocine »

2501 wrote:Que je vais acquérir de ce pas... en anglais. Dingue la différence de prix entre les 2 versions : 17 euros contre 42 en France ?!! :shock: (je pense qu'un tel écart ne se justifie que par la bêtise du consommateur, non ?).
J'avais écrit sur le mur Facebook de l'éditeur français pour demander des explications :

1. Comme vous le savez, ce genre de livre en terme de droits, d'iconographie, de fabrication coute très cher. Et plus le tirage est important, plus plus ces couts fixe par ouvrages baissent plus le prix public de l'ouvrage diminue. Alors comme nos bons amis américains peuvent compte sur un marché immense (dont les méchant Français qui commandent les VO:), et qu'il s'agit en ce qui nous concerne de livres sur ce qui est d'abord LEUR culture, leur tirage sont généralement supérieur à 50 000 ex. Huginn&Muninn en imprime 5000.
A cette explication majeure s'ajoute les autres frais qu'un éditeur comme moi doit prendre à son compte: une traduction importante (car il y a beaucoup de textes dans ce livre), un correcteur pour relire,une maquettiste pour adapter les pages intérieures, un graphiste pour designer le coffret et la couverture de laVF. Tout cela coute beaucoup et plombe encore davantage mon compte d'exploitation. D'où ce prix.
3e point, la loi Lang qui dans notre pays depuis le milieu des années 1980 a créé le prix unique du livre (à plus ou moins 5%). Que ce soit à la Fnac ou dans une petite librairie de quartier, un livre coute le même prix. Or ce n'est pas le cas aux Etats-Unis et partout le monde ou des grandes chaines et des immenses soldeurs choisissent de casser les prix des livres dès leur sortie. D'où ce 15 euros.
"Mad Max II c'est presque du Bela Tarr à l'aune des blockbusters actuels" Atclosetherange
2501
Assistant opérateur
Posts: 2220
Joined: 26 Sep 03, 18:48
Location: Ici et ailleurs

Re: Alien, le 8eme passager (Ridley Scott - 1979)

Post by 2501 »

Akrocine wrote:
2501 wrote:Que je vais acquérir de ce pas... en anglais. Dingue la différence de prix entre les 2 versions : 17 euros contre 42 en France ?!! :shock: (je pense qu'un tel écart ne se justifie que par la bêtise du consommateur, non ?).
J'avais écrit sur le mur Facebook de l'éditeur français pour demander des explications :

1. Comme vous le savez, ce genre de livre en terme de droits, d'iconographie, de fabrication coute très cher. Et plus le tirage est important, plus plus ces couts fixe par ouvrages baissent plus le prix public de l'ouvrage diminue. Alors comme nos bons amis américains peuvent compte sur un marché immense (dont les méchant Français qui commandent les VO:), et qu'il s'agit en ce qui nous concerne de livres sur ce qui est d'abord LEUR culture, leur tirage sont généralement supérieur à 50 000 ex. Huginn&Muninn en imprime 5000.
A cette explication majeure s'ajoute les autres frais qu'un éditeur comme moi doit prendre à son compte: une traduction importante (car il y a beaucoup de textes dans ce livre), un correcteur pour relire,une maquettiste pour adapter les pages intérieures, un graphiste pour designer le coffret et la couverture de laVF. Tout cela coute beaucoup et plombe encore davantage mon compte d'exploitation. D'où ce prix.
3e point, la loi Lang qui dans notre pays depuis le milieu des années 1980 a créé le prix unique du livre (à plus ou moins 5%). Que ce soit à la Fnac ou dans une petite librairie de quartier, un livre coute le même prix. Or ce n'est pas le cas aux Etats-Unis et partout le monde ou des grandes chaines et des immenses soldeurs choisissent de casser les prix des livres dès leur sortie. D'où ce 15 euros.
Hmmm. Je vois. Merci pour l'explication.
J'espère qu'ils pourront compter sur la légendaire inaptitude des français vis-à-vis des langues étrangères pour faire leur chiffre.
Parce que pour moi, y'avait pas photo, j'allais pas acheter made in France pour le made in France. :D
Image
Akrocine
Régisseur
Posts: 3239
Joined: 1 Apr 09, 20:38
Location: Arcadia 234

Re: Alien, le 8eme passager (Ridley Scott - 1979)

Post by Akrocine »

2501 wrote:j'allais pas acheter made in France pour le made in France. :D
Oulala toi tu vas avoir des problèmes!

:lol:
"Mad Max II c'est presque du Bela Tarr à l'aune des blockbusters actuels" Atclosetherange
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Alien, le 8eme passager (Ridley Scott - 1979)

Post by riqueuniee »

Le film a un ancêtre : la Planète des vampires (Mario Bava, 1965) , dont le titre original est Terrore nello spazio. Les deux intrigues présentent quelques points communs, sans qu'on puisse parler de remake inavoué (les films sont d'ailleurs adaptés de deux nouvelles différentes).
Par ailleurs, c'est (sauf erreur) l'un des premiers films du genre où le héros est en fait une héroïne. Et il n'y en a pas eu beaucoup depuis...
EddieBartlett
Assistant(e) machine à café
Posts: 197
Joined: 20 Mar 11, 16:09
Location: Quelque part dans les fantastiques années 20

Re: Alien, le 8eme passager (Ridley Scott - 1979)

Post by EddieBartlett »

riqueuniee wrote:Le film a un ancêtre : la Planète des vampires (Mario Bava, 1965) , dont le titre original est Terrore nello spazio. Les deux intrigues présentent quelques points communs, sans qu'on puisse parler de remake inavoué (les films sont d'ailleurs adaptés de deux nouvelles différentes).
Par ailleurs, c'est (sauf erreur) l'un des premiers films du genre où le héros est en fait une héroïne. Et il n'y en a pas eu beaucoup depuis...

Dans le même genre d’idées, je viens de re-visionner « La chose d’un autre monde « de Christian Nyby (1951), que je n’avais pas revu depuis au moins 20 ans. J’avais complètement oublié deux scènes stupéfiantes qui semblent bien avoir inspiré les scénaristes d’« Alien » : la scène de la main coupée (qui ressemble à une grosse araignée) étudiée par les chercheurs réunis autour d’une table et ensuite la séquence où ils suivent le déplacement de la chose dans les couloirs à l’aide d’un compteur Geiger. Comme quoi les bonnes idées ne se démodent jamais.
That's my steak, Valance...

Image
julien
Oustachi partout
Posts: 9045
Joined: 8 May 06, 23:41

Re: Alien, le 8eme passager (Ridley Scott - 1979)

Post by julien »

On peut trouver pas mal de films ayant inspirés Alien. Cronenberg allait même jusqu'à dire que Dan O' Banon avait pompé sur Parasite Murders l'idée de la créature sortant du ventre de l'astronaute mais celui qui me parait le plus signifiatif, car il utilise la même trame scénaristique du monstre extra-terrestre qui pénétre dans le vaisseau et sème la destruction de l'équipage, c'est quand même :

Alzheimer.

Ah ben voila je ne me souviens plus du titre. Lord Henry si t'es dans le coin...
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Alien, le 8eme passager (Ridley Scott - 1979)

Post by riqueuniee »

Ca ne serait pas le film de Bava dont j'ai parlé un peu plus haut ? Plus qu'une scène en particulier, c'est la trame du film (le vaisseau disparu et colonisé par des créatures extraterrestres) qui rappelle le film de Ridley Scott (film inspiré d'une nouvelle qui n'est pas celle qui a inspiré le film de Ridley Scott)
PS Plus qu'Alzaheimer, ne serait-pas un effet secondaire du réveillon du nouvel an ? :uhuh:
PS J'aime bien l'allusion dans la folle histoire de l'espace de Mel Brooks, avec John Hurt faisant "oh no ! not again!
julien
Oustachi partout
Posts: 9045
Joined: 8 May 06, 23:41

Re: Alien, le 8eme passager (Ridley Scott - 1979)

Post by julien »

Non c'était un vieux film américain en noir et blanc. On en avait parlé sur un fil mais je ne sais plus où il se trouve. Je trouve pas quand même qu'il y ait tant de similitudes entre Alien et La Planète des Vampiress, à part peut-être certains décors exterieurs qui évoquent parfois un peu le film de Scott mais je dois dire que je ne me souviens plus trés bien du film. A part la fin que je trouve assez géniale dans son genre.
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Alien, le 8eme passager (Ridley Scott - 1979)

Post by riqueuniee »

Les films ne se ressemblent pas vraiment. C'est surtout l'idée du vaisseau "perdu" investi par des créatures extraterrestres (plus peut-être quelques détails) qui fait penser au film de Ridley Scott.
julien
Oustachi partout
Posts: 9045
Joined: 8 May 06, 23:41

Re: Alien, le 8eme passager (Ridley Scott - 1979)

Post by julien »

Ah voila c'est It! Terror from Beyond Space. Il suffisait d'aller chercher sur wikipedia.
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.