Le Narcisse Noir (Michael Powell & Emeric Pressburger - 1947)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Carlito
Nouvelle étape de l'évolution
Posts: 4881
Joined: 16 Oct 04, 19:27

Post by Carlito »

Belle MAJ Jack. :wink:
Jack Sullivan
Producteur Exécutif
Posts: 7320
Joined: 30 Jun 05, 08:00

Post by Jack Sullivan »

Carlito wrote:Belle MAJ Jack. :wink:
C'est zentil monsieur :oops:
Je voulais mettre en ligne la séquence de la danse de Kanchi, mais j'ai un mal fou à faire un tri dans mes captures.
Ballin Mundson
O Captain! my Captain!
Posts: 7107
Joined: 27 Jan 05, 20:55
Location: à l'abordage

Post by Ballin Mundson »

Jack Sullivan wrote:
Carlito wrote:Belle MAJ Jack. :wink:
C'est zentil monsieur :oops:
Je voulais mettre en ligne la séquence de la danse de Kanchi, mais j'ai un mal fou à faire un tri dans mes captures.
Ca c'est gentil d'en faire un roman photo pour ouf qui n'a pas les sous pour se l'acheter. Jack elle a le coeur sur la main. :mrgreen:
Image
Jack Sullivan
Producteur Exécutif
Posts: 7320
Joined: 30 Jun 05, 08:00

Post by Jack Sullivan »

Ballin Mundson wrote:Jack elle a le coeur sur la main. :mrgreen:
Si mes calculs sont exacts, Ouf devrait entrer en fusion aux alentours de bientôt (théorème dit "de Véronique") :mrgreen:
Joe Wilson
Entier manceau
Posts: 5463
Joined: 7 Sep 05, 13:49
Location: Entre Seine et Oise

Post by Joe Wilson »

Pour revenir au Narcisse, c'est en effet un film particulièrement propice aux découpages par plans, tant ceux-ci sont composés selon une cohérence remarquable. Séparément magnifiques, ils contribuent à l'émerveillement visuel: les visages, le cadre naturel, un ressenti, une émotion, peuvent à tout moment devenir décisifs.
C'est un beau travail, Jack: la profondeur et l'ambiguité des regards, élément qui me bouleverse ici, sont particulièrement visibles dans la deuxième séquence.
Quant à la première, le plan de la cloche et du gouffre est à juste titre souvent cité quand il s'agit d'isoler des captures du film: l'équilibre pictural des éléments, la beauté ensorcelante du lieu et le vertige ressenti face au précipice instaurent un trouble qui ne cessera jamais durant le visionnage.
Image
User avatar
Eusebio Cafarelli
Passe ton Bach d'abord
Posts: 7846
Joined: 25 Jul 03, 14:58
Location: J'étais en oraison lorsque j'apprends l'affreuse nouvelle...

Post by Eusebio Cafarelli »

Majordome wrote:C'est surtout le visage de Byron qui est saisissant !
Quelle image extraordinaire que celle de ce visage marqué par la folie, les cheveux collés par la sueur, dans cette embrasure de porte.
Elle est carrément maléfique !
C'est sûrement celà la beauté du diable...
Ma scène préférée, avec le face à face Byron-Kerr. Mais tout est splendide dans ce film que j'ai découvert sur vos conseils, mille fois merci ! :D
J'aime aussi ces plans en caméra subjective, plusieurs fois dans le film, en particulier quand Byron épie Kerr et Farrar.
Et quelles images, quelles couleurs, quels effets spéciaux ! :shock:
Image
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 49148
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Post by Flol »

Enfin vu. Et bien que ce ne fut pas le gros choc escompté, j'ai tout de même pris une petite claque face à ce film. Déjà visuellement, c'est à tomber par terre ; ensuite, pour ce qui est du scénario, je le trouve diablement fascinant tant il joue sur les tensions mystiques et sexuelles des différents protagonistes).
Et il est vrai que la ressemblance physique entre Deborah Kerr et Kathleen Byron m'a immédiatement sauté aux yeux : on a l'impression que soeur Ruth symbolise la face sombre/cachée de soeur Clodagh.

Non vraiment, un film fascinant. Un bon gros 8/10 tout de même.

PS : très belle partition musicale de ce Brian Easdale que je ne connaissais pas.
Joe Wilson
Entier manceau
Posts: 5463
Joined: 7 Sep 05, 13:49
Location: Entre Seine et Oise

Post by Joe Wilson »

Brian Easdale fut choisi par Powell pour sa connaissance de la musique indienne, alors qu'il n'avait jamais composé pour des films auparavant.
Sa partition pour Le narcisse noir est une belle réussite tant elle imprègne le film, l'émotion sonore enrichissant l'émotion visuelle. Les rythmes, les silences ont ici autant d'importance que les élans thématiques pour participer au trouble ressenti pendant la projection.
Les commentaires insistent particulièrement sur le montage de la scène de la cloche, puisque celle-ci a été entièrement filmée à partir d'une musique composé préalablement. Il en résulte une tension sourde et vertigineuse.

Easdale fut par la suite le compositeur attitré de Powell jusqu'au Voyeur. Avec Les Chaussons rouges, il s'agit de ses trois BO les plus marquantes qui témoignent d'une belle osmose entre le projet cinématographique et la musique.
Il n'a d'ailleurs que très peu composé en dehors de l'oeuvre de Powell (à peine 4 ou 5 BO supplémentaires).
Image
JaimzHatefield
il a bon dos
il a bon dos
Posts: 1416
Joined: 4 Jul 03, 17:19
YMDB
Location: BSG-75

Post by JaimzHatefield »

Je n'arrive malheureusement pas à retrouver la source : j'ai lu quelque part que Brian Easdale avait composé le score pour The red Shoes en grande partie en une semaine (bouclé entièrement en deux). C'était certes assez fréquent à l'époque, mais ça reste impressionnant.
Ouf Je Respire
Charles Foster Kane
Posts: 25598
Joined: 15 Apr 03, 14:22
Location: Forêt d'Orléans

Post by Ouf Je Respire »

Je pense être passé partiellement à côté du film.
Image
« Toutes choses sont dites déjà ; mais comme personne n’écoute, il faut toujours recommencer. » André Gide
Fatalitas
Bête de zen
Posts: 38662
Joined: 12 Apr 03, 21:58

Post by Fatalitas »

Ouf le tautologue wrote:Je pense être passé partiellement à côté du film.
pas grave, tu n'as qu'à le revoir demain.

:lol:
Image
Ouf Je Respire
Charles Foster Kane
Posts: 25598
Joined: 15 Apr 03, 14:22
Location: Forêt d'Orléans

Post by Ouf Je Respire »

j'ai eu du mal à voir la finalité de ce film.
Image
« Toutes choses sont dites déjà ; mais comme personne n’écoute, il faut toujours recommencer. » André Gide
User avatar
Zelda Zonk
Amnésique antérograde
Posts: 13556
Joined: 30 May 03, 10:55
Location: Au 7e ciel du 7e art

Post by Zelda Zonk »

Ouf le tautologue wrote:j'ai eu du mal à voir la finalité de ce film.
:?:
Qu'entends-tu par là frérot ? C'est quoi la finalité d'un film ? Je ne comprends pas.
Ouf Je Respire
Charles Foster Kane
Posts: 25598
Joined: 15 Apr 03, 14:22
Location: Forêt d'Orléans

Post by Ouf Je Respire »

Memento wrote:
Ouf le tautologue wrote:j'ai eu du mal à voir la finalité de ce film.
:?:
Qu'entends-tu par là frérot ? C'est quoi la finalité d'un film ? Je ne comprends pas.
disons que je ne vois pas où il veut en venir.
Image
« Toutes choses sont dites déjà ; mais comme personne n’écoute, il faut toujours recommencer. » André Gide
User avatar
John Anderton
Vintage
Posts: 7655
Joined: 15 Apr 03, 14:32
Location: A bord de l'Orca, au large d'Amity

Post by John Anderton »

Je viens de l'emprunter au boulot. Je vais me le mater dans la semaine... certains avis ici me donnent vraiment envie de voir ce film ! :)
Image