Le Narcisse Noir (Michael Powell & Emeric Pressburger - 1947)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

MJ
Conseiller conjugal
Posts: 11850
Joined: 17 May 05, 19:59
Location: Chez Carlotta

Post by MJ »

"Personne ici ne prend MJ ou GTO par exemple pour des spectateurs de blockbusters moyennement cultivés." Strum
Strum
n'est pas Flaubert
Posts: 8458
Joined: 19 Nov 05, 15:35

Post by Strum »

MJ wrote:Non, mais franchement j'arrive pas à visualliser le truc!
C'est pour cela que tu n'es pas Michael Powell ! :mrgreen: Dommage que tu connaisses ce genre de détail avant de voir le film en tout cas. :(
User avatar
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33435
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Post by Colqhoun »

MJ wrote:Non, mais franchement j'arrive pas à visualliser le truc!
Arrête de le visualiser, attend de voir le film et d'ici là, sheuteufeukeup.
"Give me all the bacon and eggs you have."
User avatar
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33435
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Post by Colqhoun »

Donc, Le Narcisse Noir de Michael Powell et Emeric Pressburger.
Première incursion dans l'oeuvre des deux réalisateurs (en duo ou en solo, je n'ai rien vu d'eux) et je dois dire que je suis déjà comblé.

Si j'avais découvert le film sans rien en savoir et plus particulièrement la date à laquelle il a été réalisé, j'aurais probablement penser qu'il fût réalisé dans les années 60. Effectivement, la splendeur visuelle de l'oeuvre est telle et le langage cinématographique est si moderne qu'il m'aurait été difficile de penser que ce film ait en fait déjà quasiment 60 ans. Je ne reviendrais pas spécialement sur la beauté des images car je pense que toutes les louanges nécessaires ont déjà été faites. Mais je dois avouer que certains plans m'ont coupés le souffle tant ils sont travaillés jusque dans leurs moindres détails. Je pense notamment à ceux-ci:
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
Image

Et tant d'autres encore. Mais ces deux plans m'ont vraiment marqués.
Mais derrière cette succession ininterrompue d'images toutes plus belles les unes que les autres se cache une histoire d'une grande pertinence. On se retrouve ici dans un grand drame secret où une petite équipe de nonnes s'étant installés dans un couvent aux sommets de l'inde (ou d'un pays avoisinant) vont se retrouver confrontés avec leurs propres désirs, mais aussi avec leur passé et leur existence actuelle où la chair tente de prendre le pas sur le spirituel. Plusieurs événements vont les amener jusqu'au point de non-retour (ou plutôt si, de retour définitif) qui se concluera par un terrible accident où l'une des soeurs perdra la vie après une chute dans le vide depuis des hauteurs vertigineuses. Cette soeur, Soeur Ruth, peut-être vue comme le double charnel, rebel et terriblement humain de Soeur Clodagh. Cette dernière se voyant fortement pris à parti par ses émotions lorsqu'elle fait la connaissance du beau et viril M. Dean. Mais ces effluves émotionnelles seront vite refoulées avant de prendre la forme de la maléfique Soeur Ruth. Cette situation étant exacerbée par la relation incroyablement sensuelle qui se met en place entre la jeune (et absolument magnifique) Kanchi et le jeune général qui est au couvent pour apprendre toutes sortes de matières. On se retrouve alors face à plusieurs personnages au bord du gouffre. Gouffre d'émotions, de sentiments renfoulés qui remontent progressivement à la surface et gouffre physique, au pied duquel se tient se palais qui défie les montagnes.

Powell et Pressburger ont ici réalisés une oeuvre qui allie à la fois puissance visuelle des plus étonnantes mais aussi réflexions et thèmes traités avec intelligence et finesse. Un film mémorable.
"Give me all the bacon and eggs you have."
MJ
Conseiller conjugal
Posts: 11850
Joined: 17 May 05, 19:59
Location: Chez Carlotta

Post by MJ »

Comme d'habitude, je souscris entièrement à tes dires.
"Personne ici ne prend MJ ou GTO par exemple pour des spectateurs de blockbusters moyennement cultivés." Strum
Jack Sullivan
Producteur Exécutif
Posts: 7320
Joined: 30 Jun 05, 08:00

Post by Jack Sullivan »

J'adore vos nouveaux rangs, les gars :mrgreen: Et si ce n'est pas votre cas, ben temps X.
User avatar
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33435
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Post by Colqhoun »

Jack Sullivan wrote:J'adore vos nouveaux rangs, les gars :mrgreen: Et si ce n'est pas votre cas, ben temps X.
Tu vas pas t'y mettre toi aussi.
Tu pourrais au moins relevé le fait que l'on a beaucoup apprécié Le Narcisse Noir... :cry:
"Give me all the bacon and eggs you have."
Jack Sullivan
Producteur Exécutif
Posts: 7320
Joined: 30 Jun 05, 08:00

Post by Jack Sullivan »

Colqhoun wrote: Tu pourrais au moins relevé le fait que l'on a beaucoup apprécié Le Narcisse Noir... :cry:
Y en a-t-il besoin? (je suis passée sur le topic après tout) A moins que vous ne teniez très fort à votre médaille en chocolat...:lol:
Moi je suis flemmarde, je préfère fouetter les quelques déçus :mrgreen:
User avatar
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33435
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Post by Colqhoun »

Le Narcisse Noir, c'est de la daube.
"Give me all the bacon and eggs you have."
User avatar
Zelda Zonk
Amnésique antérograde
Posts: 13465
Joined: 30 May 03, 10:55
Location: Au 7e ciel du 7e art

Post by Zelda Zonk »

Je viens de découvrir que Kathleen Byron a joué dans Elephant Man :!:
Un petit rôle apparemment.

Kathleen Byron .... Lady Waddington

Par contre, je ne resitue pas la scène. Pourrait-il s'agir d'une des dames de la haute société qui rend visite à John Merrick pour se donner bonne conscience ?
George Costanza
Rendez-nous Finkielkraut !
Posts: 1661
Joined: 16 Nov 04, 08:25
Last.fm
Location: Vanishing Point

Post by George Costanza »

phylute wrote:...une sœur jumelle dont il était tombait amoureux...
J'en connais un qui va encore se faire gueuler par la maîtresse... :uhuh:
Image
I was looking for a job, and then I found a job
And heaven knows I'm miserable now
Susie Derkins
Sheller de plaisanter ?
Posts: 10426
Joined: 1 Feb 04, 13:23
Location: Keroumen

Post by Susie Derkins »

George Costanza wrote:J'en connais un qui va encore se faire gueuler par la maîtresse... :uhuh:
Tu veux dire...... celle qui est censée avoir fait la relecture du texte ?... :? :oops:
Ben Castellano
Décorateur
Posts: 3689
Joined: 23 Jan 05, 12:07

Post by Ben Castellano »

Decouverte de Michael Powell ce soir avec ce film proprement gigantesque de par son esthétique et sa richesse. Decidemment Deborah Kerr est ma nonne préférée :) C'est un point de détail dans cette caverne d'Ali Baba cinématographique, mais le montage des "souvenirs" est ici proprement exceptionnel.

Je me demande si le final de "Vertigo", qui m'a souvent paru difficile (l'arrivée de la bonne soeur) n'était pas une réminiscence de ce film de la part de Hitch.
Tuck pendleton
Mogul
Posts: 10614
Joined: 13 Apr 03, 08:14

Post by Tuck pendleton »

Ben Castellano wrote: Je me demande si le final de "Vertigo", qui m'a souvent paru difficile (l'arrivée de la bonne soeur) n'était pas une réminiscence de ce film de la part de Hitch.
Possible mais un film de Douglas Sirk, Thunder on the Hill, ressemble aussi beaucoup à la fin de Vertigo.
MJ
Conseiller conjugal
Posts: 11850
Joined: 17 May 05, 19:59
Location: Chez Carlotta

Post by MJ »

Ben Castellano wrote:Je me demande si le final de "Vertigo", qui m'a souvent paru difficile (l'arrivée de la bonne soeur) n'était pas une réminiscence de ce film de la part de Hitch.
J'en suis même persuadé.
Deux des plus grands monuments de l'Histoire du Cinéma, par ailleurs.
"Personne ici ne prend MJ ou GTO par exemple pour des spectateurs de blockbusters moyennement cultivés." Strum