7 Hommes à Abattre (Budd Boetticher - 1956)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

L'étranger...
Introduit au Festival de Cannes
Posts: 8458
Joined: 13 Apr 03, 08:31
Location: Dans le dos de Margo et Roy !

Re: 7 hommes à abattre

Post by L'étranger... »

Le problème avec Boetticher c'est que c'est un réalisateur qui n'a pas eu le succés qu'il méritait en son temps comme un De Toth, un Aldrich ou un Sturges, donc, on le redécouvre tous un peu par hasard, avec les dires ou les écrits de untel qui l'encensent parce qu'ils ont eu un choc en découvrant ces trésors rarissimes et en fait, en les visonnant, on s'attend toujours à un super film, LE film qu'on attend depuis des années, alors que ce ne sont que des séries B ! Certes, c'est le must du must des séries B, mais ça reste du B Movie.
ImageImage
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89244
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: 7 hommes à abattre

Post by Jeremy Fox »

:o

Le 16 avril 2006
L'étranger... wrote:
Clair, un film magique, Boetticher est un génie ! Ce type à une facilité pour raconter beaucoup de choses en économisant un maximum le temps (ses films sont courts), les dialogues (pas de superflu, tout ce qui est dit est en rapport avec l'histoire qui nous est conté), l'action (il va à l'essentiel sans perdre de temps), les décors (les beaux paysages et les belles étendues désertiques sont biens présents, en plein milieu des scènes d'actions ou des scènes dialoguées, en fait, il ne perd pas son temps à la contemplation). Et pourtant tout y est clair, limpide et dense, les personnages existent, ils sont puissants, Boetticher savait capté les regards et les expressions de ces acteurs comme peu de cinéastes savent le faire, la preuve, même Scott qui est quand même relativement monolithique dans la plupart de ses westerns n'a jamais été meilleur que quand il est dirigé par Boetticher...
Les histoires aussi sont de qualité, que dire si ce n'est que Burt Kennedy était un scénariste fabuleux !
Et puis il savait s'entourer aussi de personnes trés professionnelles, je ne m'attarderais pas sur l'équipe technique (je ne suis pas un pro la dessus :mrgreen: ), mais question casting, whouuaaaah, des seconds rôles solides, Lee Marvin (ici), Richard Boone, Lee Van Cleef, James Coburn, Claude Akins, Arthur Hunicutt, Henry Silva, ... Des rôles féminins trés interessant et assez fort (et pourtant j'accroche rarement aux rôles féminins dans les westerns qui sont plutôt des potiches habituellement), Nancy Gates dans Comanche Station, Gail Russel dans 7 hommes à abattre, Virginia Mayo dans Le courrier de l'or, Karen Steele dans La chevauchée de la vengeance...
Bref, c'est bien LE cinéaste western sur lequel je m'extasie le plus à l'heure actuel, je pourrais en parler pendant des heures, je peux regarder ses films régulièrement sans jamais m'ennuyer, je veux qu'il soit réhabilité, je veux que son figure à côté de ceux de Ford, Mann, Hawks, Walsh ! C'est tout de même incroyable que l'on ne puisse pas trouver un livre (français) sur ce cinéaste majeur du genre !

BOETTICHER EST UN GENIE !!!!
Aujourd'hui
L'étranger... wrote:Le problème avec Boetticher c'est que c'est un réalisateur qui n'a pas eu le succés qu'il méritait en son temps comme un De Toth, un Aldrich ou un Sturges, donc, on le redécouvre tous un peu par hasard, avec les dires ou les écrits de untel qui l'encensent parce qu'ils ont eu un choc en découvrant ces trésors rarissimes et en fait, en les visonnant, on s'attend toujours à un super film, LE film qu'on attend depuis des années, alors que ce ne sont que des séries B ! Certes, c'est le must du must des séries B, mais ça reste du B Movie.

Tu viens de le revoir et il t'a déçu ? Une série B ne pourrait-il plus prétendre selon toi à être un chef d'oeuvre ? :wink:
L'étranger...
Introduit au Festival de Cannes
Posts: 8458
Joined: 13 Apr 03, 08:31
Location: Dans le dos de Margo et Roy !

Re: 7 hommes à abattre (Budd Boetticher)

Post by L'étranger... »

Mais pas du tout, justement, mais je me rends compte que nos avis enflammés font que certaines personnes qui voient un film de Boetticher pour la première fois se retrouvent souvent déçues car elles s'attendent "au film parfait", alors qu'il n'en est rien, car ce ne sont que des séries B (entendre petit budget avec ce que celà entrainent), mais compte tenu de leur faible budget justement, du casting (pas de grandes stars mais toujours des acteurs solides et de très bons seconds rôles) et de l'exploitation (franchement impeccable) de simples décors naturels et du peu de tmsp qu'il a mis pour les réaliser, ces films sont des petits bijoux.
Quand on voit un Ford ou Mann, on voit très vite que c'est un classique instantané, même pour un novice, alors que pour un Boetticher, c'est souvent en les revoyant qu'on se rend compte de leurs grandes qualités, j'adore vraiment ce genre de film et je prèfère même revoir un Boetticher (ce que je fais régulièrement) que de me revoir La chevauchée fantastique ou La poursuite infernale. Ce n'est pas que je ne les aime pas, mais ils restent d'un grand classicisme et du coup ils restent gravés très longtemps dans notre mémoire, si bien que tu as beaux avoir vu le film il y a dix ans, quand tu le revoies, tu sais très bien ce qui va arriver dans la scène suivante et beaucoup de plans te reste en tête.

Bon en fait ce que je veux dire, c'est qu'il ne faut pas s'attendre à un grand boulversement en découvrant un film de Boetticher mais en perséverant un petit peu, on se rend vraiment compte du génie du bonhomme (et je persiste sur le terme) et le texte ci-dessus de Bruce Randyland en est un parfait exemple, il me semble même que c'est en revoyant à plusieurs reprise Le déserteur de Fort Alamo que tu t'en es rendu compte toi-même ; moi, c'est avec Comanche Station que j'ai revu au moins quatre fois en moins d'un an. Et j''ai surtout peur que certaines personnes passent à côté de sa filmo parce qu'ils se disent en voyant un de ses films : "- Ah bon, c'est ça un Boetticher ?!?! Je m'attendais à mieux !", et qu'ils passent à côté de quelque chose qui, moi, m'a vraiment convaincu. :wink: :lol:
ImageImage
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89244
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: 7 hommes à abattre (Budd Boetticher)

Post by Jeremy Fox »

Oui, ça se tient tout ça ; je n'avais pas compris ce que tu avais voulu dire la première fois :oops:

Reste que pour moi, même à la première vision, ce fut un film parfait :mrgreen: Et tu as entièrement raison : pour la plupart d'entre eux, je les apprécie de plus en plus au fur et à mesure que je les revoie et après, ce sont peut-être les films dont je me lasse le moins (comme le déserteur de Fort Alamo ou Comanche Station effectivement)
bruce randylan
Mogul
Posts: 11493
Joined: 21 Sep 04, 16:57
Location: lost in time and lost in space

Re: 7 hommes à abattre (Budd Boetticher)

Post by bruce randylan »

Avec un peu de retard
L'étranger... wrote: Bon en fait ce que je veux dire, c'est qu'il ne faut pas s'attendre à un grand boulversement en découvrant un film de Boetticher mais en perséverant un petit peu, on se rend vraiment compte du génie du bonhomme (et je persiste sur le terme) et le texte ci-dessus de Bruce Randyland en est un parfait exemple, il me semble même que c'est en revoyant à plusieurs reprise Le déserteur de Fort Alamo que tu t'en es rendu compte toi-même ; moi, c'est avec Comanche Station que j'ai revu au moins quatre fois en moins d'un an. Et j''ai surtout peur que certaines personnes passent à côté de sa filmo parce qu'ils se disent en voyant un de ses films : "- Ah bon, c'est ça un Boetticher ?!?! Je m'attendais à mieux !", et qu'ils passent à côté de quelque chose qui, moi, m'a vraiment convaincu. :wink: :lol:
euh... il faudra quand même me relire parce que si je dis que la découverte n'a pas été THE révélation cinématographique comme j'ai pu en connaitre avec Fuller ou Peckinpah ( pour rester dans le western ), je suis loin d'être avare en compliment envers le bonhomme. Je dirais même que je me montre sacrément enthousiaste et je n'ai aucun besoin d'y revenir une 2ème pour y trouver enfin un intérêt digne de ce nom. Je lui avait d'ailleurs attribué le grand prix du jury le mois dernier !

Ce n'est pas parce que je dis pas que c'est un film parfait ( chose qui ne veut pas dire grand chose à mes yeux ) que je ne trouve pas que c'est un film sans défaut. :wink:

Donc, ne vous en faites pas, le coffret Z1 sony à venir est déjà en haut de la wish list :D
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
Nestor Almendros
Déçu
Posts: 20665
Joined: 12 Oct 04, 00:42
Location: dans les archives de Classik

Re: 7 hommes à abattre (Budd Boetticher)

Post by Nestor Almendros »

A noter que le dvd est dispo dans la promo Fnac 10dvd's pour 50€ (exclu internet je crois).
L'étranger...
Introduit au Festival de Cannes
Posts: 8458
Joined: 13 Apr 03, 08:31
Location: Dans le dos de Margo et Roy !

Re: 7 hommes à abattre (Budd Boetticher)

Post by L'étranger... »

bruce randylan wrote:Avec un peu de retard
L'étranger... wrote: Bon en fait ce que je veux dire, c'est qu'il ne faut pas s'attendre à un grand boulversement en découvrant un film de Boetticher mais en perséverant un petit peu, on se rend vraiment compte du génie du bonhomme (et je persiste sur le terme) et le texte ci-dessus de Bruce Randyland en est un parfait exemple, il me semble même que c'est en revoyant à plusieurs reprise Le déserteur de Fort Alamo que tu t'en es rendu compte toi-même ; moi, c'est avec Comanche Station que j'ai revu au moins quatre fois en moins d'un an. Et j''ai surtout peur que certaines personnes passent à côté de sa filmo parce qu'ils se disent en voyant un de ses films : "- Ah bon, c'est ça un Boetticher ?!?! Je m'attendais à mieux !", et qu'ils passent à côté de quelque chose qui, moi, m'a vraiment convaincu. :wink: :lol:
euh... il faudra quand même me relire parce que si je dis que la découverte n'a pas été THE révélation cinématographique comme j'ai pu en connaitre avec Fuller ou Peckinpah ( pour rester dans le western ), je suis loin d'être avare en compliment envers le bonhomme. Je dirais même que je me montre sacrément enthousiaste et je n'ai aucun besoin d'y revenir une 2ème pour y trouver enfin un intérêt digne de ce nom. Je lui avait d'ailleurs attribué le grand prix du jury le mois dernier !

Ce n'est pas parce que je dis pas que c'est un film parfait ( chose qui ne veut pas dire grand chose à mes yeux ) que je ne trouve pas que c'est un film sans défaut. :wink:

Donc, ne vous en faites pas, le coffret Z1 sony à venir est déjà en haut de la wish list :D
Non, mais ne t'inqiète pas, j'ai pris ton post en exemple parce qu'il était juste au dessus, mais je ne pensais pas à toi en particulier.
Pour moi Budd Boetticher est un des meilleurs artisans de la série B westerniennes pourtant ces films n'ont rien de révolutionnaire, je veux juste que les gens qui veulent découvrir Boetticher ne s'attendent pas à un nouveau John Ford ou à un Anthony Mann. :wink:
ImageImage
Nestor Almendros
Déçu
Posts: 20665
Joined: 12 Oct 04, 00:42
Location: dans les archives de Classik

Post by Nestor Almendros »

Enfin découvert. Et des quelques Boetticher que j'ai eu la chance de voir, 7 HOMMES A ABATTRE est certainement mon préféré. Scénario épuré et efficace, mise en scène elliptique et pensée (c'est flagrant, notamment sur la gestion des plans montrés: comme sur le duel final où l'on ne voit pas Randolph Scott tirer; où sur les suggestions provoquées par certains plans, comme quand on voit l'eau bouger pendant que Gail Russel se baigne dans la rivière). Suspense maitrisé, scénario bien construit (qui retombe parfaitement sur ses pattes à la fin). Pas déçu du voyage.

Beau casting également: j'ai été assez surpris de voir la place que prend Lee Marvin ici, volant presque la vedette à Randolph Scott. En tout cas son rôle est excellent et il le défend très bien. Découverte de Gail Russel que je ne connaissais pas. Très beaux yeux, un visage déjà usé et une certaine maturité qui s'en dégage. Très joli bonus/hommage à son sujet sur le dvd (quelques élans de pathos mais un résumé très pédagogique).
O'Malley
Cadreur
Posts: 4213
Joined: 20 May 03, 16:41

Re: 7 Hommes à Abattre (Budd Boetticher - 1956)

Post by O'Malley »

Image



Voici une rare (et superbe) affiche d'exploitation française de Sept hommes à abattre , sorti originellement dans l'Hexagone en 1957 sous le titre, assez maladroit, "SEPT HOMMES RESTENT A TUER". Le fait qu'une telle affiche existe tend à démonter quelque peu la fameuse légende qui entoure le film, dû il me semble à André Bazin, à a savoir qu'il soit sorti en France de manière confidentielle, dans une seule salle, sur Paris, pour une semaine d'exploitation, et en VOST. Il me semble au vu de cet élément que le film ai eu une véritable exploitation en France, sûrement en VF (affiche française avec titre traduit) avec, en complément de programme Girl on the subway, qui n'est autre qu'un épisode de la série Conflict, réalisé en 1957 par John Rich avec James Garner et Nathalie Wood (sûrement une volonté de la Warner de "surfer" en France sur la popularité toute récente de l'actrice).
Il serait intéressant de reconstituer l'histoire de l'exploitation cinématographique de ce Seven men from now qui a entre-temps, changé de titre français (ce qui n'est pour le coup pas plus mal).

P.S: Merci Cinéphage! :wink:
Borislehachoir
Machino
Posts: 1345
Joined: 17 Feb 06, 14:34

Re: 7 Hommes à Abattre (Budd Boetticher - 1956)

Post by Borislehachoir »

Contrairement à l'Etranger j'ai été totalement conquis à la première vision de ce western puissant, ambigu et émouvant. Le personnage de Randolph Scott prend dès le début une dimension mythique avec la scène d'introduction ( le duo de tueurs dans la grotte m'a d'ailleurs, étrangement, rappelé les deux bad guys homosexuels de La corde d'Alfred Hitchcock ), Lee Marvin transpire la classe et le couple d'éleveurs est très fouillé psychologiquement. Boetticher filme excellement les grands espaces, et je souscris à tout le bien qu'en a dit bruce ci-dessus. :)
Chip
Electro
Posts: 823
Joined: 22 Oct 08, 10:26

Re: 7 Hommes à Abattre (Budd Boetticher - 1956)

Post by Chip »

Je n'ai jamais compris pourquoi ce film est appelé " 7 hommes à abattre". Je l'ai vu à sa sortie en province sous le titre: 7 HOMMES RESTENT A TUER (en VF) . Les photos d'exploitation française sont marquées "7 hommes restent à tuer",comme le manuel d'exploitation, et les pavés-presse (de France-Soir) indiquent que le film est bien sorti sous ce titre à Paris dans 2 salles en VF: Max Linder et Images.
J'ai mis les photos, pavé-presse et manuel d'exploitation, le 8 mars 2007 sur le site westernmovies:
rubrique dvd zone 2, message: 2 westerns Batjac,page 4
O'Malley
Cadreur
Posts: 4213
Joined: 20 May 03, 16:41

Re: 7 Hommes à Abattre (Budd Boetticher - 1956)

Post by O'Malley »

Chip wrote:Je n'ai jamais compris pourquoi ce film est appelé " 7 hommes à abattre". Je l'ai vu à sa sortie en province sous le titre: 7 HOMMES RESTENT A TUER (en VF) . Les photos d'exploitation française sont marquées "7 hommes restent à tuer",comme le manuel d'exploitation, et les pavés-presse (de France-Soir) indiquent que le film est bien sorti sous ce titre à Paris dans 2 salles en VF: Max Linder et Images.
J'ai mis les photos, pavé-presse et manuel d'exploitation, le 8 mars 2007 sur le site westernmovies:
rubrique dvd zone 2, message: 2 westerns Batjac,page 4
Merci pour cet éclairage.

J'ai ma petite idée pour le changement de titre. Le film ayant été invisible pendant plusieurs décénnies (jusqu'au début des années 2000) pour des problèmes de droits et au vu de la rareté des matériaux d'exploitation, ceux qui ont contribué à alimenter la mémoire du film de Boetticher en France (dont peut-être André Bazin lui-même) ont eu peut-être la mémoire qui leur ont joué des tours (au vu de la lourdeur du titre VF initial) et ont transformé "Sept hommes restent à tuer" en "Sept hommes à abattre". Pour ma part, je préfère largement le second titre, plus incisif et finalement, dans l'esprit, plus proche du titre VO et qui démontre qu'une traduction littérale n'est souvent pas la meilleure...
Dominique
Stagiaire
Posts: 69
Joined: 15 Jun 09, 15:59

Re: 7 Hommes à Abattre (Budd Boetticher - 1956)

Post by Dominique »

Et ... "La Jeune Fille du Métro" vous en avez un bon souvenir ? :mrgreen:
Chip
Electro
Posts: 823
Joined: 22 Oct 08, 10:26

Re: 7 Hommes à Abattre (Budd Boetticher - 1956)

Post by Chip »

"7 hommes à abattre" est peut-être le titre belge du film ? A la fin des années 50 et début des années 60 beaucoup de cinéphiles allaient "traquer "les séries B en Belgique,car beaucoup n'étaient pas visibles chez nous.
Dominique
Stagiaire
Posts: 69
Joined: 15 Jun 09, 15:59

Re: 7 Hommes à Abattre (Budd Boetticher - 1956)

Post by Dominique »

Le titre belge était "Randy a la frite" ... oui je sais c'est consternant ... :shock: