Luchino Visconti (1906-1976)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
-Kaonashi Yupa-
Tata Yuyu
Posts: 10877
Joined: 21 Apr 03, 16:18

Re: Luchino Visconti (1906-1976)

Post by -Kaonashi Yupa- »

:shock: :shock: :shock: :D :D
Excellente nouvelle ! Enfin une occasion de vraiment découvrir ce film, et de le juger sur pièce une bonne fois pour toute !
Image
Ma page SensCritique est là !
(j'ai voulu commencer une page Letterborxd, mais j'ai vraiment pas la patience ni le temps de tout reprendre, en plus avec des titres en anglais...)
Akrocine
Régisseur
Posts: 3457
Joined: 1 Apr 09, 20:38
Location: Arcadia 234

Re: Luchino Visconti (1906-1976)

Post by Akrocine »

Hier soir j'ai eu la chance de découvrir mon premier Luchino Visconti au cinéma dans une très belle copie remasterisé : Les Nuits Blanches.

J'ai malheureusement été très déçu, le film est relativement lent et l'histoire d'amour impossible pas franchement passionnantes :? Mais je suis tombé sous le charme de ses décors de petit village Italien, c'est tout bonnement somptueux et je trouve que le noir et blanc renforce le charme. Le thème de Nino Rota est également superbe, quoi que de temps en temps ne correspond pas tellement à la scène. En ce qui concèrne l'actrice Maria Schell difficile de ne pas craquer avec son petit visage d'ange :oops: mais au fur et à mesure je la supportait de moins en moins de la voir constamment jouer ce rôle de gamine-tête à claque! Elle passe des rires au larmes en un clin d'oeil et pour un rien (et ma copine à eux la même réaction). En revanche Marcello Mastroianni n'a pas volé sont prix d'interprétation (ruban d'argent); il joue parfaitement l'italien un peu machos et romantique.
Ce qui m'a étonné, c'est que tout le long du film je m'attendait à voir une scènes digne des plus grands mélo, ce qui arrive bien à la fin et cela m'a beaucoup déçu! C'est à la fois "culcul" improbable et tellement prévisible "comme par hasard elle retrouve sont amant"!

Vous l'aurez compris je n'ai pas été conquis pas ce premier film de Visconti que je découvre. J'espère ne pas être déçu (je doute fort) par Le Guépard et Les Damnés.
"Mad Max II c'est presque du Bela Tarr à l'aune des blockbusters actuels" Atclosetherange
bruce randylan
Mogul
Posts: 11575
Joined: 21 Sep 04, 16:57
Location: lost in time and lost in space

Re: Luchino Visconti (1906-1976)

Post by bruce randylan »

Sandra ( Vaghe Stelle dell'Orsa - 1965 )

Grosse déception pour celui-ci.
L'histoire, dont l'ambiance mystérieuse et lourde au début était fascinante, vire dans un drame sur le mensonge et les secrets qui m'a très vite ennuyé. Il y a d'un côté une intrigue d'adultère avec la mère de Sandra ( Claudia Cardinale ) qui n'est pas forcément nulle mais qui m'a laissé de marbre. Par contre la seconde intrigue sur le frère qui nourrit des sentiments incestueux envers sa soeur m'a vraiment gonflé. Horripilé même. Je sature totalement sur ce genre d'histoire faussement torturé comme le cinéma italien en a fait plusieurs.

Ca m'a complétement fait occulter les qualités de mise en scène évidentes même si j'ai sentie que Visconti se cherchait un peu dans sa réalisation. Je n'ai pas senti ici une maitrise et une rigueur comme dans ses autres films. Il y a en tout cas une virtuosité éclatante dans son utilisation d'un noir et blanc oppressant et fantastique et de la musique contemporaine en décalage des situations. C'est même assez avant-gardiste je trouve. En tout cas, le climat à plusieurs moments n'est pas loin d'une sorte de western gothique avec ses contrastes marqués, ses travellings millimétrés et son occupation de l'espace par des acteurs proches de la partie d'échec ; le tout donc noyée par une musique lointaine en totale contrepoint émotionnelle.

Ca donne donc 4-5 grands moments de cinéma qui se font de plus en plus rares au fur et à mesure que les vérités se dévoilent. Même la fin réussie n'a pas réussie à m'enlever l'irritation qu'à provoqué le scénario. Bon et puis l'interprétation est assez coincée aussi.
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
makaveli
Doublure lumière
Posts: 442
Joined: 13 May 09, 10:21

Re: Luchino Visconti (1906-1976)

Post by makaveli »

le guépard (1963)
premier film que je découvre de visconti ,le guépard m'a totalement satisfait.
déjà sur le pan esthétique c'est probablement un des plus beaux films du cinéma ( l'apogée arrive pendant la très connu scène de bal ).l'histoire sur la fin de l'aristocratie et le début de la bourgeoisie en Sicile est passionnante,quoique un peu compliquée je n'ai pas tout compris mais il me semble que la version française a été tronquée de quelques scènes;faudrait que je vois la version italienne .
autres points forts:
-les acteurs
BURT LANCASTER tout simplement parfait, bien sur la beauté de claudia cardinale(même si je la préfère dans le leone) et de delon pour les filles :lol: .j'ai entendu des critiques sur delon et cardinale moi je les trouve plutôt bons,mais je pense que lancaster a mis le niveau trop haut(d'ailleurs pas d'oscar il me semble pour ce film)
-la BO
la musique de nino rota triste et mélancolique est vraiment sublime.
bref j'ai adoré ce film .
ma note 10/10
Last edited by makaveli on 16 Jul 10, 13:08, edited 2 times in total.
Alisou Two
Doublure lumière
Posts: 611
Joined: 26 May 07, 15:51

Re: Luchino Visconti (1906-1976)

Post by Alisou Two »

Ilfaut dire que c'est un trés beau film qui a de suite séduit non seulement le festival de Cannes
lors de sa présentationen 1963 (où il obtenait la palme d'or) mais également de la pet des spectateurs (cinéphiles ou non)
et cela grâce en partie au roman et à l'adaptation faite par Visconti;

de plus , on peut ajouter que "le guépard" (ainsi que le film ) a été au programme des Terminales L au bac littérature en 2007/2008 et 2008/2009
et un denier point il est sorti 2 années consécutives à l'écrit :

pour l'exemple les sujets étaient les suivants (et sont traités plus ou moins par Visconti) :
En 2008
Question 1 Quelle est l’importance du chien Bendicò dans le roman de Lampedusa, Le Guépard ?
Question 2 Pourquoi dans Le Guépard Lampedusa a-t-il fait du prince Salina un astronome ?
En 2009
Question 1 Quel rôle joue le village de Donnafugata dans Le Guépard de Lampedusa ?
Question 2 Le Prince se voit comme « le dernier des Salina » : en quoi cette expression éclaire-t-elle le sens du roman ?
Alisou Two
Doublure lumière
Posts: 611
Joined: 26 May 07, 15:51

Re: Luchino Visconti (1906-1976)

Post by Alisou Two »

en tapant vite je me suis trompé il ne s'agit "de la pet des spectateurs" mais "de la part" des spectateurs
makaveli
Doublure lumière
Posts: 442
Joined: 13 May 09, 10:21

Re: Luchino Visconti (1906-1976)

Post by makaveli »

en tous cas je vais essayer de me procurer d'autres films de visconti :D
angel with dirty face
Six RIP Under
Posts: 4642
Joined: 7 Mar 07, 22:23

Re: Luchino Visconti (1906-1976)

Post by angel with dirty face »

makaveli wrote: BURT LANCESTER tout simplement parfait
makaveli wrote:mais je pense que lancester a mis le niveau trop haut(d'ailleurs pas d'oscar il me semble pour ce film)
Burt Lancaster...
makaveli
Doublure lumière
Posts: 442
Joined: 13 May 09, 10:21

Re: Luchino Visconti (1906-1976)

Post by makaveli »

c'est rectifié angel :oops:
User avatar
Roy Neary
Once upon a time...
Posts: 51251
Joined: 12 Apr 03, 01:42
Liste DVD

Re: Luchino Visconti (1906-1976)

Post by Roy Neary »

Pour sa rentrée, DVDClassik commence fort avec le DVD d'un superbe film du grand maître italien. :)
La chronique traite donc de Nuits blanches et de l'édition Carlotta - qui sort aujourd'hui - et compare celle-ci avec le DVD paru chez Criterion.

:arrow: Nuits blanches
Image
User avatar
gnome
Iiiiiiil est des nôôôôtres
Posts: 19512
Joined: 26 Dec 04, 18:31
Location: sleeping in the midday sun...

Re: Luchino Visconti (1906-1976)

Post by gnome »

Ah si je n'avais pas tant de DVD en retard... Je me jèterais dessus, cette merveille... :D
Image
Julien Léonard
Duke forever
Posts: 11824
Joined: 29 Nov 03, 21:18
Location: Hollywood

Re: Luchino Visconti (1906-1976)

Post by Julien Léonard »

La rentrée Classik, yeah ! :D

Bravo pour cette looongue chronique très bien écrite ! N'étant pas spécialement fan de Visconti, je l'ai tout de même lu d'une traite. Et encore une fois, visiblement, Carlotta fait bien les choses avec ce film.
Image
Akrocine
Régisseur
Posts: 3457
Joined: 1 Apr 09, 20:38
Location: Arcadia 234

Re: Luchino Visconti (1906-1976)

Post by Akrocine »

Roy Neary wrote:Pour sa rentrée, DVDClassik commence fort avec le DVD d'un superbe film du grand maître italien. :)
La chronique traite donc de Nuits blanches et de l'édition Carlotta - qui sort aujourd'hui - et compare celle-ci avec le DVD paru chez Criterion.

:arrow: Nuits blanches
Superbe analyse, c'est mot pour mot ce que j'en pense!
"Mad Max II c'est presque du Bela Tarr à l'aune des blockbusters actuels" Atclosetherange
Alisou Two
Doublure lumière
Posts: 611
Joined: 26 May 07, 15:51

Re: Luchino Visconti (1906-1976)

Post by Alisou Two »

espérons que ce soit la même copie de CARLOTTA pour les NUITS BLANCHES que diffusera Patrick BRION
au cinéma de minuit le dimanche 5 septembre 2010
dans le nouveau cyle du "cinéma italien
User avatar
Mama Grande!
Machino
Posts: 1499
Joined: 1 Jun 07, 18:33
Location: Tokyo

Re: Notez les films naphtas : Septembre 2010

Post by Mama Grande! »

Image

Adapté de la nouvelle de Dostoievski (qui inspira plus d'un demi-siècle plus tard James Gray pour son sublime Two Lovers), ce Visconti peu connu conte l'errance nocturne d'un homme solitaire incarné par Mastroianni, tombant amoureux d'une femme blonde attendant le retour presque illusoire de son amant. Dans des décors de studio envoûtants, le grand Mastroianni porte le film sur ses épaules, par son charisme et sa présence. Il donne une consistance à cet homme amoureux d'une apparition qui n'était pas forcément sur le papier. L'actrice a beau ne pas avoir son talent, Les Nuits blanches reste un grand film romantique.