En 4ème vitesse (Robert Aldrich - 1955)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Pike Bishop
Stagiaire
Posts: 73
Joined: 15 May 03, 19:48

En 4ème vitesse (Robert Aldrich - 1955)

Post by Pike Bishop »

J'ai vu hier "Kiss me deadly", polar réputé de Aldrich et je n'ai pas trouvé le film renversant. J'adore les films noirs américains des années 50 mais j'ai trouvé celui-ci pas si exceptionnel.
Je crains que le culte autour de ce film soit un peu usurpé. La construction est assez déroutante, ce qui m'a plutôt séduit au début puis assez ennuyé au bout d'un moment.
Deux moments forts quand même : le tout début (une femme qui court pieds nus sur la route) et la fin, une explosion aussi belle qu'angoissante.
Mais toute la réflexion autour du mythe de Pandore m'a un peu laissé de marbre.
Est-ce qu'il y aurait des amateurs ici pour défendre le film ?
Sergius Karamzin
Invité
Posts: 5977
Joined: 14 Apr 03, 11:54

Post by Sergius Karamzin »

Je suis tellement amateur que je vends mon Z1 avec ss-titres français. Disons 12 euros. :wink:
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92368
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Post by Jeremy Fox »

Alors que cette période aldrichienne est phénoménale (Vera Cruz, Apache, Attack...), je ne suis jamais arrivé à accrocher à ce film. Il faut dire que Ralph Meeker ne joue pas un personnage vraiment attachant.

Superbe mise en scène mais le film me laisse froid.
Pike Bishop
Stagiaire
Posts: 73
Joined: 15 May 03, 19:48

Post by Pike Bishop »

C'est vrai, le film n'est pas sans qualités. Mais au bout d'un moment, l'intrigue s'enlise dans des méandres qui semblent un peu gratuits. Et puis finalement, le film décolle vraiment mais un peu tard.
Philip Marlowe
murder on the dance floor
Posts: 7287
Joined: 13 Apr 03, 18:33
Location: Bonne question...

Post by Philip Marlowe »

J'ai eu la même impression que toi sur le coup(presque mot pour mot), mais avec le temps le film a bien vieilli dans mon esprit, et je ne demande qu'à le revoir :wink:
Je te conseille de lire l'article qui lui est consacré dans L'Encyclopédie du film noir, qui aide beaucoup à comprendre le film. Je te le résumerai tt à l'heure si j'ai le temps.

Mais Fatalitas par exemple t'en parlera mieux que moi.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92368
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Post by Jeremy Fox »

Philip Marlowe wrote:J'ai eu la même impression que toi sur le coup(presque mot pour mot), mais avec le temps le film a bien vieilli dans mon esprit, et je ne demande qu'à le revoir :wink:
.

Sauf que j'en suis à la troisième vision et que le film ne me parle pas plus à la troisième qu'à la première. ;-)
Pike Bishop
Stagiaire
Posts: 73
Joined: 15 May 03, 19:48

Post by Pike Bishop »

Merci de ton aide, Philip !
Mais c'est un peu ce que je craignais en sortant de la séance, le film que tu peux "aimer" avec une encyclopédie du cinéma mais pas vraiment en soi.
J'ai été faire un tour sur allocine, qui regroupe pas mal de petites choses autour du film. Ils y expliquent notamment que cette variation autour du mythe de Pandore a plu en Europe mais pas aux Etats-Unis.
C'est toujours un peu le problème de ces films américains, dans lesquels les européens (et souvent les français) croient déceler des tas de choses très subversives, derrière l'archétype du film de genre.
Cela peut fonctionner parfois mais pas pour "Kiss me deadly", qui perd son spectateur en cours de route. Le comble pour un polar, qui se veut nerveux ... même si des exceptions existent bien sûr !
Philip Marlowe
murder on the dance floor
Posts: 7287
Joined: 13 Apr 03, 18:33
Location: Bonne question...

Post by Philip Marlowe »

Pike Bishop wrote:Merci de ton aide, Philip !
Mais c'est un peu ce que je craignais en sortant de la séance, le film que tu peux "aimer" avec une encyclopédie du cinéma mais pas vraiment en soi.
Une encyclopédie(celle dont je te parle est d'ailleurs écrite par un américain) ne me sert pas souvent à aimer un film. Disons que, au mieux, ça me montre des subtilités qui me font reconsidérer ma vision du film, et parfois, me le faire aimer...comme ici :D
Pike Bishop
Stagiaire
Posts: 73
Joined: 15 May 03, 19:48

Post by Pike Bishop »

Oui, je vois bien ce que tu veux dire. C'est toujours un peu suspect quand on a recours à un dictionnaire ou un manuel pour réévaluer un film. Une grande oeuvre doit avoir sa vie "autonome" et ne pas dépendre de savantes interprétations pour déployer toute sa force.
Je crains donc que "Kiss me deadly" ne soit pas un chef d'oeuvre !
NUTELLA

Post by NUTELLA »

un film dont je ne me lasse pas.entre le film noir et un épisode de la quatriéme dimension. F-A-B-U-L-E-U-X-
Philip Marlowe
murder on the dance floor
Posts: 7287
Joined: 13 Apr 03, 18:33
Location: Bonne question...

Post by Philip Marlowe »

Pike Bishop wrote:Oui, je vois bien ce que tu veux dire. C'est toujours un peu suspect quand on a recours à un dictionnaire ou un manuel pour réévaluer un film. Une grande oeuvre doit avoir sa vie "autonome" et ne pas dépendre de savantes interprétations pour déployer toute sa force.
Je crains donc que "Kiss me deadly" ne soit pas un chef d'oeuvre !
Pour toi ça n'en est pas un, mais pour beaucoup de gens ça l'est(ça devient lassant les formules absolues).
Ensuite, le film avait bien vieillit dans mon esprit avant que je lise ce livre :roll:
Mais sache que, quoi que tu penses du film, il est à l'origine de tous les thrillers post-modernes genre Pulp Fiction, Lost Highway, Mulholland Drive etc...Une des oeuvres les + importantes des 50s.
Pike Bishop
Stagiaire
Posts: 73
Joined: 15 May 03, 19:48

Post by Pike Bishop »

Et voilà, pas manqué ! Tu m'assènes des références en guise d'arguments. Je suis désolé, j'adore Lynch, un peu moins Tarantino et j'ai pris beaucoup moins de plaisir à "Kiss me deadly". Incroyable ...
Le labyrinthe mental d'une complexité infinie de "Lost Highway" ou "Mulholland Drive" ne me semble pas découler en droite ligne de "Kiss me deadly", qui, à mon avis, tombe dans la facilité. Là où Lynch nous livre des films vraiment inspirés et maîtrisés, Aldrich dans ce cas précis, mélange les pistes et les hypothèses un peu gratuitement.
C'est un peu absurde et vain de comparer deux époques aussi différentes comme je viens de le faire mais je voulais surtout dire, qu'à mon humble avis, il ne faut pas faire de tout film noir à la construction non linéaire et compliquée, une influence pour Lynch.
Cela dit, encore une fois, le premier et le dernier quart d'heure de "Kiss me deadly" sont à voir et évite au film de sombrer dans l'anodin.
Philip Marlowe
murder on the dance floor
Posts: 7287
Joined: 13 Apr 03, 18:33
Location: Bonne question...

Post by Philip Marlowe »

Moi aussi j'adore Lynch, Lost Highway et Mulholland Dr. sont dans mon top20.

Ensuite ce n'était pas des arguments pour te faire aimer le film, mais pour te rendre compte de son importance historique. Qu'il ait inspiré Lynch, c'est un fait indaignable.
La structure scénaristique de Mulholland Dr est d'ailleurs une synthèse de Kiss Me Deadly et de Vertigo(L'ouverture de la boite a les mêmes conséquences dans les 2 films).
Ensuite, le pt commun entre ces 3 films est que leur but 1er n'est pas forcément de faire suivre une enquête policière, mais de nous plonger dans un univers. D'où la structure explosée, la multitude de lieux et de personnages, etc...

To be continued...

FATALITAS HELP!!!!!!!!
Pike Bishop
Stagiaire
Posts: 73
Joined: 15 May 03, 19:48

Post by Pike Bishop »

je te précise que j'avais lancé ce sujet de discussion en expliquant justement que le statut culte de "Kiss me deadly" me semblait difficile à comprendre. Je connaissais la réputation du film et sa prétendue influence. D'où mon envie de le voir, ma relative déception et enfin le lancement de ce sujet sur ce forum ...
Effectivement le traitement des effets maléfiques de la boite nucléaire est remarquable mais tout ce qui précéde ne m'a pas passionné. Ce n'est pas parce que l'enquête est alambiquée et sert de prétexte (merci, j'avais compris lors de la vision du film) que c'est forcement un gage de réussite et une influence claire pour des cinéastes plus récents et épris d'expérimentations.
darth-oli
Assistant(e) machine à café
Posts: 295
Joined: 16 Apr 03, 12:28
Location: L'Ambigu

Post by darth-oli »

Pike Bishop wrote:Je crains donc que "Kiss me deadly" ne soit pas un chef d'oeuvre !

je pense presque le contraire


j'adore ce film presque surréaliste

pas envie de dépenser de la bile et des mots pour rien, pour sa défense je préciserais simplement que c'est un film que j'aime revoir régulièrement
"He was born with a gift of laughter and a sense that the world was mad."

top20