Claudette Colbert (1903-1996)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Banane
Doublure lumière
Posts: 328
Joined: 17 Dec 04, 22:07

Claudette Colbert (1903-1996)

Post by Banane »

J'espère que ce topic ne fera pas doublon, j'ai pourtant fait la recherche et je n'ai pas trouvé de topic pour elle :wink: (sinon je m'en excuse d'avance).

Voilà, je voudrais juste parler d'une de mes actrices favorites, la pétillante Claudette Colbert. Quand elle est morte en 1997, j'ai été estomaquée de voir qu'aucune monographie, aucun hommage vibrant n'ait été fait pour elle en France, notre pays qui peut être si chauvin et qui s'exite quand nos Isabelle A. et autres Sophie M. se compromettent dans les pires navets US. Lily-Claudette Chauchoin (son vrai nom) était pourtant française d'origine, mais c'est vrai qu'elle fut une actrice 100% américaine, qui n'avait gardé que le chic parisien dans sa superbe carrière hollywoodienne.

J'adore son visage tout rond, tout mignon, ses hautes pommettes, sa frange si typique, son élégance naturelle et sa diction assez gutturale (je suis très sensible aux voix et aux dictions des acteurs), qui furent des atouts maîtres pour cette délicieuse actrice de comédie. C'est dans la comédie qu'elle fut mémorable, mais comme tant de ses comtemporaines des années 30/40 (Irenne D., Jean A., Katharine H., Roz R., Carole L., Ginger R.), elle fut aussi excellente dans le mélodrame.

Pour moi ses 3 meilleures comédies furent : "Midnight" de Leisen, "La 8ème femme de Barbe-Bleue" de Lubitsch et "The Palm Beach Story" de Sturges.

"Midnight" est la meilleure variation du thème de Cendrillon que j'ai jamais vue (je le préfère même à "My fair Lady"). Les scènes de Claudette avec un John Barrymore survolté sont mes préférées, les dialogues exquis -normal, c'est Billy Wilder qui s'y colle avec Brackett- ("Ecoute vieux, quand le petit chaperon rouge a repéré ta bave et tes cros au coin de la bouche, n'essaie surtout pas de te faire passer pour sa Grand-Mère !"). Et aucune mièvrerie bien qu'on aborde le thème cendrillonesque, c'est même une cendrillon pragmatique et arriviste dont Claudette nous fait le portrait qui ne trouve pas 1 mais 2 Princes Charmants ! Une petite pensée pour tous les seconds rôles, dont le délicieux O'Malley.

"La 8ème femme..." de Lubitsch est considéré comme un de ses films mineurs, m'enfin mineur avec Ernst, c'ets toujours largement supérieur à n'importe laquelle des comédies actuelles qui se complaisent dans la niaiserie et la facilité. C'est son seul film vraiment "slapstick", en général Lubitsch faisait des films qui font sourire, et non rire aux éclats. Il FAUT admirer la scène de la fessée (ou Gary Cooper se prend pour John Barrymore après avoir lu, pour la 1ère fois de sa vie, du Shakespeare) et surtout celle du baiser aux oignons, admirer la précision et la perfection du jeu d'actrice comique de Colbert. La scène des oignons est incroyablement vulgaire sur le papier : en faire Gary fait boire de l'alcool à Colbert pour coucher avec elle et elle défend sa hum.... chasteté avec des oignons, et le "castre" :lol: ! Il faut vraient avoir une maîtrise de soi et de la comédie pour réussir à rendre cette scène crédible, drôle et élégante, ce que Colbert arrive à faire à la perfection. En fait, ce que les critiques américains (qui en général n'aiment pas ce Lubitsch) n'ont pas aimé, c'tes la façon dont Lubitsch a ridiculisé le Super-Mâle-Américain en en faisant un névrosé, un ignare, un inculte, un prétentieux. A la fin, quand Colbert s'est mise au même niveau (financier) que le milliardaire américain, elle décrète qu'ils sont à égalité, et donc peuvent jouer. Elle ne trouvait pas fair-play une relation amoureuse où l'homme a plus de poids que la femme.

Enfin, le Sturges, qui à mon avis a inspiré "Certains l'aiment chaud" avec sa scène dans le train et sa bouffonerie. La fin très suprenante et heureuse pour les 2 amants éconduits (Astor et Vallee) qui trouvent quand même un erzatz de Colbert et McCrea dans leurs... jumeaux ! Avec Sturges, ce genre de retournements est tout à fait naturel.

Bien sûr il y a le Capra ("New-York/Miami"), mais ma préférence va aux 3 susnommés car mes goûts personnels m'ont toujours fait préférer l'Ecole Lubitsch-Sturges-Wilder (Je sais bien que Wilder n'a pas fait "Midnight" et je ne sous-estime pas les talents de Mitch Leisen, mais je parle de l'esprit du film, qui est complètement wilderien) et leur ironie souriante, aux Capra, McCarey et autres Borzage (que je vénère aussi).

Sinon, d'autres comédies réussies sont à mettre au crédit de Colbert comme "Arise my love" de Leisen encore, "The Gilded Lily", ou "Mon mari le patron" de LaCava. Son jeu est toujours aussi précis dans les films plus mélodramatiques comme "Since you went away", "Sur la Route des Mohwaks", le premier "Imitation of life", "So proudly we hail" (avec 2 autres beautés Paramount maison comme Veronica Lake et Paulette Goddard), etc. Elle a aussi joué "Cléopatre" pour le pompeux DeMille (qui est un genre à lui tout seul), mais une Cléo malicieuse, on sent qu'elle a du mal à garder son sérieux pour un rôle de séductrice/vamp.

Banane
Wall of Voodoo Fan
Machino
Posts: 1092
Joined: 30 Nov 04, 15:00
Location: Tijuana ?

Re: Let's talk about Claudette Colbert

Post by Wall of Voodoo Fan »

Banane wrote: Sinon, d'autres comédies réussies sont à mettre au crédit de Colbert comme "Arise my love" de Leisen encore, "The Gilded Lily", ou "Mon mari le patron" de LaCava. Son jeu est toujours aussi précis dans les films plus mélodramatiques comme "Since you went away", "Sur la Route des Mohwaks", le premier "Imitation of life", "So proudly we hail" (avec 2 autres beautés Paramount maison comme Veronica Lake et Paulette Goddard), etc. Elle a aussi joué "Cléopatre" pour le pompeux DeMille (qui est un genre à lui tout seul), mais une Cléo malicieuse, on sent qu'elle a du mal à garder son sérieux pour un rôle de séductrice/vamp.

Banane

Bonjour Banane (!), c'est très agréable de vous lire ! J'avais bien aimé "Arise my Love", si je me souviens bien, Claudette forme un couple explosif avec Fred McMurray dans ce film. Récemment, j'ai acheté "Drums along the Mohawk" (Sur la Piste des Mohawk) de John Ford (1939) en dvd zone 2 (vo no sous-titrée). Là encore, un couple de légende : Henry Fonda et Claudette !
Dans un documentaire sur le film de Mankiewicz, "All about Eve", on apprend que Claudette Colbert était préssentie pour jouer le rôle finalement tenu par Bette Davis. Quel film différent cela aurait été !
I wish I was in Tijuana, eating barbequed Iguana, I'd take requests on the telephone, I'm on a wavelength far from home. I'm on a Mexican Radio, I'm on a Mexican, woaa Radio !
Banane
Doublure lumière
Posts: 328
Joined: 17 Dec 04, 22:07

Post by Banane »

Il me semble que c'était Ray Milland son partenaire dans "Arise my love", mais c'est vrai qu'avec MacMurray elle a fait d'autres comédies dans les années 40.

D'ailleurs, Claudette aurait aussi du jouer dans "State of Union" de Capra, mais ce fut Kate Hepburn qui hérita du rôle.

Un autre truc sur Claudette, c'ets qu'elle avait un petit caprice, elle refusait de se faire photographier sur son profil droit qui était surnommé "The other side of the moon" par ceux qui étaient agacés par ce caprice. A ses débuts, des maquilleurs ou un photographe lui avaient dit que ce profil était mauvais et elle les a pris à la lettre.

Banane
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92981
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Post by Jeremy Fox »

Banane wrote:Il me semble que c'était Ray Milland son partenaire dans "Arise my love",

Banane
Exact
Wall of Voodoo Fan
Machino
Posts: 1092
Joined: 30 Nov 04, 15:00
Location: Tijuana ?

Post by Wall of Voodoo Fan »

Banane wrote:Il me semble que c'était Ray Milland son partenaire dans "Arise my love", mais c'est vrai qu'avec MacMurray elle a fait d'autres comédies dans les années 40.

D'ailleurs, Claudette aurait aussi du jouer dans "State of Union" de Capra, mais ce fut Kate Hepburn qui hérita du rôle.

Un autre truc sur Claudette, c'ets qu'elle avait un petit caprice, elle refusait de se faire photographier sur son profil droit qui était surnommé "The other side of the moon" par ceux qui étaient agacés par ce caprice. A ses débuts, des maquilleurs ou un photographe lui avaient dit que ce profil était mauvais et elle les a pris à la lettre.

Banane
Oui, excusez-moi, je me suis trompé de film ! Je voulais parler d'un autre film de Mitchell Leisen, "No Time for Love" (1943).
I wish I was in Tijuana, eating barbequed Iguana, I'd take requests on the telephone, I'm on a wavelength far from home. I'm on a Mexican Radio, I'm on a Mexican, woaa Radio !
luc
Assistant(e) machine à café
Posts: 229
Joined: 18 Nov 04, 17:43

Re: Let's talk about Claudette Colbert

Post by luc »

Si on veut aller plus loin , CLAUDETTE COLBERT a tourné avec :

SPENCER TRACY / CLARK GABLE / HENRY FONDA / GARY COOPER / CARY GRANT / JAMES STEWART / JOHN WAYNE ...

Pour ne citer que les immenses STARS ... car le reste des CASTS 1er rôle masculin est incroyable .
De mémoire j'ai beau cherché , je ne vois pas actrice aussi convoitée...
sauf peutêtre MARLENE ...
Alligator
Réalisateur
Posts: 6629
Joined: 8 Feb 04, 12:25
Location: Hérault qui a rejoint sa gironde

Re: Let's talk about Claudette Colbert

Post by Alligator »

Midnight (La Baronne de Minuit) Mitchell Leisen, 1939) :

Image
_______________

Avec un scénario signé par le duo Brackett/Wilder, on peut s'attendre à autre chose tout de même et il n'est pas illégitime de nourrir une légère déception. D'autant qu'au départ, on se pourlècne les babines devant un bien intéressant casting, notamment le couple vedette. Depuis que j'ai vu Heaven can wait, je garde une place privilégiée à Don Ameche. Et que dire du culte que je voue à Claudette Colbert pour The Palm Beach Story, The smiling lieutenant ou même l'Imitation of life de Stahl mais plus encore pour l'insubmersible It happened one night. Cette femme est une étoile.

Mais on a beau dire... ce film là manque de punch, de rythme. L'enchaînement des situations n'est toutefois pas poussif. C'est bien plus dans les échanges, dans les relations entre personnages. Quelque chose cloche.
Le plus choquant, compte tenu de la classe des deux auteurs, c'est le manque de comique et de fulgurance dans le texte. Les dialogues en effet, ne donnent pas vraiment le frisson habituel.
Et Claudette de me faire sourire ici ou là, mais perdant de son charme si dévastateur par ailleurs.
Ballin Mundson
O Captain! my Captain!
Posts: 7107
Joined: 27 Jan 05, 20:55
Location: à l'abordage

Re: Let's talk about Claudette Colbert

Post by Ballin Mundson »

Alligator wrote:Midnight (La Baronne de Minuit) Mitchell Leisen, 1939) :

.
Mais il est pourtant très bien ce film. C'est une de mes comédies préférées des années 30. J'ai franchement ri plusieurs fois. Je n'y ai pas vu le manque de rythme dont tu parles. Au contraire, c'est mené tambour battant du début à la fin.
En fait ce qui est drôle, c'est que les reproches que tu lui fais sont ceux précisément ceux que je ferais à Palm beach story, qui tout en étant très sympathique, me semble moins abouti.
Image
User avatar
Jack Carter
Certains l'aiment (So)chaud
Posts: 25258
Joined: 31 Dec 04, 14:17

Re: Claudette Colbert

Post by Jack Carter »

3 novembre

The Claudette Colbert Collection
Bluebeard's Eighth Wife(Lubitsch) / The Egg and I(Chester Erskine) / Maid of Salem(Frank Lloyd) / Three-Cornered Moon(Elliott Nugent) / I Met Him in Paris (Wesley Ruggles) / No Time for Love (Mitchell Leisen)

:arrow: Universal Z1 (stf)
"On peut revenir au sujet du topic ?" (Jack Carter)
joe-ernst
Décorateur
Posts: 3752
Joined: 20 Mar 06, 15:11
Location:

Re: Claudette Colbert

Post by joe-ernst »

Jack Carter wrote:3 novembre

The Claudette Colbert Collection
Bluebeard's Eighth Wife(Lubitsch) / The Egg and I(Chester Erskine) / Maid of Salem(Frank Lloyd) / Three-Cornered Moon(Elliott Nugent) / I Met Him in Paris (Wesley Ruggles) / No Time for Love (Mitchell Leisen)

:arrow: Universal Z1 (stf)
:shock: You made my day, thanks ! :D

Et tant pis si je possède déjà le Lubitsch... 8)
Image

We are all in the gutter, but some of us are looking at the stars. Oscar Wilde.
L'hyperréalisme à la Kechiche, ce n'est pas du tout mon truc. Alain Guiraudie
angel with dirty face
Six RIP Under
Posts: 4641
Joined: 7 Mar 07, 22:23

Re: Claudette Colbert

Post by angel with dirty face »

Jack Carter wrote:3 novembre

The Claudette Colbert Collection
Bluebeard's Eighth Wife(Lubitsch) / The Egg and I(Chester Erskine) / Maid of Salem(Frank Lloyd) / Three-Cornered Moon(Elliott Nugent) / I Met Him in Paris (Wesley Ruggles) / No Time for Love (Mitchell Leisen)

:arrow: Universal Z1 (stf)
Bonne nouvelle, surtout pour Bluebeard's Eighth Wife! J'espère qu'il sera mieux que le DVD vendu en France...
Ballin Mundson wrote:
Alligator wrote:Midnight (La Baronne de Minuit) Mitchell Leisen, 1939) :

.
Mais il est pourtant très bien ce film. C'est une de mes comédies préférées des années 30. J'ai franchement ri plusieurs fois. Je n'y ai pas vu le manque de rythme dont tu parles. Au contraire, c'est mené tambour battant du début à la fin.
En fait ce qui est drôle, c'est que les reproches que tu lui fais sont ceux précisément ceux que je ferais à Palm beach story, qui tout en étant très sympathique, me semble moins abouti.
Je suis assez d'accord avec Ballin Mundson, j'aime beaucoup cette comédie. Les autres avis sont dans la rubrique Mitchell Leisen (1898-1972)...
Kimm
Assistant(e) machine à café
Posts: 203
Joined: 1 Jan 08, 21:49

Re: Claudette Colbert

Post by Kimm »

je l'ai découverte dans le coffret "pré-code hollywood collection";
elle joue le rôle principal dans TORCH SINGER (1933 Alexander Hall). Ce petit bout de femme est tout simplement génial; bien que le scénario soit quelque peu convenu, elle intérprète son personnage avec un optimisme et une énergie tels, qu'elle rend le film tout à fait captivant.
Elle est à la fois hyper-émouvante, ou bien encore débordante de vitalité, croquant la vie à pleine dent!

Un beau mélo, donc, qui doit beaucoup à la présence de cette actrice charismatique. :D
Anciennement Kim
User avatar
Jack Carter
Certains l'aiment (So)chaud
Posts: 25258
Joined: 31 Dec 04, 14:17

Re: Claudette Colbert

Post by Jack Carter »

Image
"On peut revenir au sujet du topic ?" (Jack Carter)
User avatar
Jack Carter
Certains l'aiment (So)chaud
Posts: 25258
Joined: 31 Dec 04, 14:17

Re: Claudette Colbert

Post by Jack Carter »

"On peut revenir au sujet du topic ?" (Jack Carter)
User avatar
Cathy
Producteur Exécutif
Posts: 7281
Joined: 10 Aug 04, 13:48

Re: Claudette Colbert

Post by Cathy »

Jack Carter wrote:en preco sur pacific : http://www.dvdpacific.com/item.asp?ID=1867065
DVD Pacific annonce d'ailleurs la présence des STF sur ce coffret :) !