Nicholas Ray (1911-1979)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Solal
Accessoiriste
Posts: 1860
Joined: 9 Sep 03, 11:11
Location: A l'est d'Eden

Post by Solal »

Star Maker wrote:Derrière le miroir pour moi
Dolly-Bell wrote:Party Girl
Alors, pour que Flip Flop Flying Boy s'y retrouve dans nos conseils (et comme je m'y perds moi-même un peu):

Derrière le miroir = Bigger than life
Party Girl = Traquenard
Majordome wrote:
Star Maker wrote:Derrière le miroir pour moi. Egalement excellent souvenir au cinéma du technicolor de Traquenard.
film très distrayant, mais un peu abracadabrant scénaristiquement parlant, et donc parfaitement oubliable. Ceci dit, très plaisant à regarder quand même.
Et tout de même formellement très puissant : Ray y excelle dans son exercice de prédilection (la violence contenue, les passions mauvaises qui rongent de l'intérieur, des êtres qui ont le sentiment d'être amputés d'une partie d'eux-mêmes).
Image
I would prefer not to
User avatar
Zelda Zonk
Amnésique antérograde
Posts: 13393
Joined: 30 May 03, 10:55
Location: Au 7e ciel du 7e art

Post by Zelda Zonk »

Solal, pourquoi ce "rejet violent de Rebel without a cause" ?

C'est le côté "mythe" ou "mites" que tu rejettes ? :wink:
Solal
Accessoiriste
Posts: 1860
Joined: 9 Sep 03, 11:11
Location: A l'est d'Eden

Post by Solal »

Memento wrote:Solal, pourquoi ce "rejet violent de Rebel without a cause" ?

C'est le côté "mythe" ou "mites" que tu rejettes ? :wink:
Ni vraiment l'un ni vraiment l'autre.

Je suis très client des mythes mais là on se situe plutôt du côté de l'image creuse je trouve. D'ailleurs, je ne supporte pas James Dean (un geignard qui passe son temps à se contorsionner) et je n'ai guère de sympathie non plus pour Nathalie Wood (je sais que je risque de me faire agresser, sur ce coup-là). En gros, je trouve que toute cette imagerie véhiculée par le film (révolte/désarroi adolescent, no future, etc.) annonce davantage le culte autour de Lady Di ou du Che, plutôt qu'elle n'évoque une sorte de Werther version 50's. Finalement, ce n'est donc pas tant le côté daté ("mites") qui me déplaît dans ce film, que ses clichés furieusement contemporains. Une sorte d'AB productions avec la flamboyance de Ray, ça aurait pu être grandiose. Mais ça ne suscite chez moi qu'une réaction de répulsion quasi-épidermique.
Image
I would prefer not to
vic
viking
Posts: 3587
Joined: 26 Apr 03, 18:37
Location: IHTFP

Re: nicolas ray

Post by vic »

james wrote:
vic wrote:Mes préférés :
They live by Night (les Amants de la Nuits)
Johnny Guitar
The Tall Men (Les Imdomptables)

mes deux préférez sont: johnny guitare,a l'ombre des potences.
attention "the tall men" est de raoul walsh 1955,le films dont tu fais allusion de nicolas ray est:the lusty men avec robert mitchum.vala
james :D
Arff, The Lusty Men, tu as raison !
Merci james ! :wink:

Sinon oublié Derrière le Miroir, mon préféré !! :shock:
Image Insane Insomniac Team

Withdrawing in disgust is not the same thing as apathy.

Consistency is the last refuge of the unimaginative. Oscar Wilde

Unité Ogami Ittô.
Kurtz

Post by Kurtz »

Solal wrote:
Memento wrote:Solal, pourquoi ce "rejet violent de Rebel without a cause" ?

C'est le côté "mythe" ou "mites" que tu rejettes ? :wink:
Ni vraiment l'un ni vraiment l'autre.

Je suis très client des mythes mais là on se situe plutôt du côté de l'image creuse je trouve. D'ailleurs, je ne supporte pas James Dean (un geignard qui passe son temps à se contorsionner) et je n'ai guère de sympathie non plus pour Nathalie Wood (je sais que je risque de me faire agresser, sur ce coup-là). En gros, je trouve que toute cette imagerie véhiculée par le film (révolte/désarroi adolescent, no future, etc.) annonce davantage le culte autour de Lady Di ou du Che, plutôt qu'elle n'évoque une sorte de Werther version 50's. Finalement, ce n'est donc pas tant le côté daté ("mites") qui me déplaît dans ce film, que ses clichés furieusement contemporains. Une sorte d'AB productions avec la flamboyance de Ray, ça aurait pu être grandiose. Mais ça ne suscite chez moi qu'une réaction de répulsion quasi-épidermique.
en toute franchise Solal...
je ne suis pas fan de Ray, pas fan de James Dean, pas fan de La fureur de vivre, mais coumparer ce dernier film à AB productions, c'est n'importe quoi.
même pas que c'est exagéré, c'est sans fondement.
User avatar
Zelda Zonk
Amnésique antérograde
Posts: 13393
Joined: 30 May 03, 10:55
Location: Au 7e ciel du 7e art

Post by Zelda Zonk »

Kurtz wrote: en toute franchise Solal...
je ne suis pas fan de Ray, pas fan de James Dean, pas fan de La fureur de vivre, mais coumparer ce dernier film à AB productions, c'est n'importe quoi.
même pas que c'est exagéré, c'est sans fondement.
C'est pas vraiment ce qu'il a dit Kurtz. :wink:
Alex25
quoteur qualifié
Posts: 308
Joined: 24 Oct 03, 23:16
Location: besancon

Post by Alex25 »

J ai vu il y a longtemps un merveilleux film ou robert Taylor joue le role d un avocat vereux pris ds un engrenage....serait ce Traquenard???
Melmoth
G.I. Joe
Posts: 6135
Joined: 12 Apr 03, 01:41

Post by Melmoth »

ALEX25 wrote:J ai vu il y a longtemps un merveilleux film ou robert Taylor joue le role d un avocat vereux pris ds un engrenage....serait ce Traquenard???
C'est bien ça : Traquenard/Party Girl, excellent Robert Taylor ! :wink:
Image
Solal
Accessoiriste
Posts: 1860
Joined: 9 Sep 03, 11:11
Location: A l'est d'Eden

Post by Solal »

Memento wrote:
Kurtz wrote: en toute franchise Solal...
je ne suis pas fan de Ray, pas fan de James Dean, pas fan de La fureur de vivre, mais coumparer ce dernier film à AB productions, c'est n'importe quoi.
même pas que c'est exagéré, c'est sans fondement.
C'est pas vraiment ce qu'il a dit Kurtz. :wink:
Bien sûr, tu pense bien. J'évoquais AB productions comme symbole d'une pure surface, d'une enveloppe vide - pas pour la pauvreté de l'imaginaire (bien que je ne sois pas emballé par la mythologie 50's de Rebel without a cause) et encore moins pour la ringardise esthétique. On peut être un grand cinéaste de la surface (Todd Haynes par exemple : Safe, Velvet Goldmine, Far from Heaven... qui s'est fait connaître avec un court où il utilisait des poupées Barbie) mais Ray n'a pas du tout abordé son film dans cette optique là.
ALEX25 wrote:J ai vu il y a longtemps un merveilleux film ou robert Taylor joue le role d un avocat vereux pris ds un engrenage....serait ce Traquenard???
Oui exactement : un avocat boiteux, amoureux d'une danseuse.
Image
I would prefer not to
John Constantine
Un Justicier dans la Cuisine
Posts: 10337
Joined: 4 Jun 03, 20:30
Location: Bolivie

Post by John Constantine »

Solal wrote:
ALEX25 wrote:J ai vu il y a longtemps un merveilleux film ou robert Taylor joue le role d un avocat vereux pris ds un engrenage....serait ce Traquenard???
Oui exactement : un avocat boiteux, amoureux d'une danseuse.
... des jambes. Les jambes. Cyd Charisse. :oops: (pas de foto sous la main)
Puissant, corrompu et menteur
Image
You two do make a charming couple though, you're both, what's the expression, damaged goods.
User avatar
Roy Neary
Once upon a time...
Posts: 51391
Joined: 12 Apr 03, 01:42
Liste DVD

Post by Roy Neary »

John Constantine wrote:... des jambes. Les jambes. Cyd Charisse. :oops: (pas de foto sous la main)
Hum.. :oops:

Image Image

8) :wink:
Image
John Constantine
Un Justicier dans la Cuisine
Posts: 10337
Joined: 4 Jun 03, 20:30
Location: Bolivie

Post by John Constantine »

Roy Neary wrote:
John Constantine wrote:... des jambes. Les jambes. Cyd Charisse. :oops: (pas de foto sous la main)
Hum.. :oops:

Image Image

8) :wink:
gloups... :oops:

"les jambes des femmes sont des compas, etc..."
Puissant, corrompu et menteur
Image
You two do make a charming couple though, you're both, what's the expression, damaged goods.
Kurtz

Post by Kurtz »

Solal wrote:
Memento wrote:
C'est pas vraiment ce qu'il a dit Kurtz. :wink:
Bien sûr, tu pense bien. J'évoquais AB productions comme symbole d'une pure surface, d'une enveloppe vide
La fureur de vivre n'est pas un film vide je trouve.
Philip Marlowe
murder on the dance floor
Posts: 7287
Joined: 13 Apr 03, 18:33
Location: Bonne question...

Post by Philip Marlowe »

Un réal que pour le moment j'adore! :D

Johnny Guitar
Un western atypique et poétique, à l'univers visuel inoubliable! Un de mes 20 films préférés.


La Fureur de vivre
J'aime beaucoup! Un film là encore très lyrique au romantisme 1er degré assumé et dont l'aspect 50s a pris une certaine saveur nostalgique. Et comment oublier la scène de la course en voiture, d'une poésie renversante, et l'échange de regards entre James Dean et Natalie Wood. Tu l'auras compris, j'adore ce film.


Les Amants de la nuit
Son 1er film et déjà son lyrisme est présent. Je ne saurais pas trop quoi en dire, à part que là encore, on se sent très proches de ses jeunes héros naïfs. On les aime, et ils pourraient faire les pires conneries qu'on leur en voudrait pas. Et le premier dialogue entre Farley Granger et la fille(je sais plus son nom :oops: ), dans la nuit, est sublime. Et que dire du final si beau! La force de Ray est d'assumer son goût pour le romantisme 1er degré, ce qui fait qu'avec lui, c toujours beau et jamais ridicule.


Traquenard
Vu en étant très fatigué, donc je suis pas rentré dans le film et m'y suis un peu ennuyé. Donc en attendant que je lui donne une deuxième chance, je n'en dis rien. J'espère que la 2eme vision lui sera aussi bénéfique qu'elle l'a éte pour Rio Bravo. :wink:

Voilà!


PS: Bienvenue!
Majordome
Décorateur
Posts: 3793
Joined: 13 Apr 03, 03:00
Location: De mon canapé.

Post by Majordome »

Kurtz wrote:
Solal wrote:
Bien sûr, tu pense bien. J'évoquais AB productions comme symbole d'une pure surface, d'une enveloppe vide
La fureur de vivre n'est pas un film vide je trouve.
Un film plein de riens, alors ? :lol: :lol: :arrow: