Nicholas Ray (1911-1979)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 16384
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Nicholas Ray (1911-1979)

Post by Supfiction »

A l’occasion d’une rétrospective à la Cinémathèque française, à Paris, retour sur le parcours du cinéaste maudit, jalonné par des œuvres où la passion et le désir, le tourment et l’idéalisme dessinent au plus près les contours de la violence de l’âme ou celle d’un système qui écrase les plus faibles.


https://next.liberation.fr/cinema/2019/ ... paign=quot
Bonner
Junior
Posts: 192
Joined: 20 Jan 19, 22:30

Re: Nicholas Ray (1911-1979)

Post by Bonner »

Jeremy Fox wrote: 14 May 17, 07:41 Le Violent (In a Lonely Place) - 1950

Même si tout ne m'a pas entièrement convaincu et notamment la description un peu appuyée du milieu hollywoodien, le couple Bogart/Grahame fonctionne tellement bien que l'on est captivé de bout en bout par ce film noir psychologique qui bénéficie aussi d'un superbe score entêtant de George Antheil, d'excellents seconds rôles (Frank Lovejoy) et de dialogues aux petits oignons. Me concernant l'un des meilleurs films de l'inégal Nicholas Ray.
C'est marrant de voir à quel point certains films comme Le violent ou certains acteurs comme Bogart sont devenus des idoles intouchables. Alors que franchement, bof...
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90042
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Nicholas Ray (1911-1979)

Post by Jeremy Fox »

Pourquoi me citer pour en arriver à ta conclusion ?
Bonner
Junior
Posts: 192
Joined: 20 Jan 19, 22:30

Re: Nicholas Ray (1911-1979)

Post by Bonner »

Parce que je suis proche de ton avis et moins des suivants.
Bonner
Junior
Posts: 192
Joined: 20 Jan 19, 22:30

Re: Nicholas Ray (1911-1979)

Post by Bonner »

Dire "!Même si tout ne m a pas entièrement convaincu..." tranche un peu avec le dithyrambe qui accompagne ce film. Peut-être sous influence Tavernier et consorts on nous balance du "Une exceptionnelle description du Hollywood de l'époque, l écrivain en panne d'inspiration avec ses accès de violence". Si les critiques français des années 60 avait su que Nicolas Ray était une balance, on aurait peut-être baissé d'un ton dans la perception de ce cinéaste. Perso, je trouve Le Violent sans grand intérêt et Bogart en fait des caisses. Et c'est un peu pénible de voir les louanges qu'on tresse à cet acteur. Bogart fait du Bogart comme Gabin fait du Gabin. Et même s'il a été divinisé par ceux qui imposaient les goûts dans les années 60/70, j'avoue ne pas adhérer au personnage.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90042
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Nicholas Ray (1911-1979)

Post by Jeremy Fox »

Bonner wrote: 16 Sep 20, 08:11 Si les critiques français des années 60 avait su que Nicolas Ray était une balance, on aurait peut-être baissé d'un ton dans la perception de ce cinéaste.
Tu es lourd.

Et puis arrête de croire que tout le monde est influencé par untel ou untel et accepte de ne pas avoir raison sur tout ; la majorité n'a pas forcément toujours tort et le consensus n'est pas nécessairement "sale" même si on a tout à fait le droit de ne pas s'y retrouver.

Et sinon je suis un inconditionnel de Bogart. Et pas du tout de The Swimmer. Tant qu'à faire du HS :mrgreen:
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 8852
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Nicholas Ray (1911-1979)

Post by Alexandre Angel »

Bonner wrote: 16 Sep 20, 08:11 Si les critiques français des années 60 avait su que Nicolas Ray était une balance, on aurait peut-être baissé d'un ton dans la perception de ce cinéaste. .
Balance de quoi??? Tu as des sources ?
Johnny Guitar est pourtant une dénonciation évidente de la Chasse aux Sorcières.
kiemavel
Assistant opérateur
Posts: 2130
Joined: 13 Apr 13, 09:09

Re: Nicholas Ray (1911-1979)

Post by kiemavel »

Alexandre Angel wrote: 16 Sep 20, 10:47
Bonner wrote: 16 Sep 20, 08:11 Si les critiques français des années 60 avait su que Nicolas Ray était une balance, on aurait peut-être baissé d'un ton dans la perception de ce cinéaste. .
Balance de quoi??? Tu as des sources ?
Johnny Guitar est pourtant une dénonciation évidente de la Chasse aux Sorcières.
Rétrospectivement, on s'en fout mais d'après Bernard Eisenschitz, Ray a balancé en catimini, en privé, ce qui a eu au moins 3 avantages : Lui éviter l'humiliation publique, d'être empêché de travailler, voire d'être contraint à l'exil et d'être l'objet ensuite de critiques (justifiées) pour avoir donné ses collègues.

...et du coup, on peut voir dans Johnny Guitar, un repentir. Peut-être. Syndrome Kazan.

Sinon, en tant que "pas fan inconditionnel" de Bogart, j'adore In a Lonely Place qui est avec Dark Passage l'un de mes préférés de sa filmo. parce que de mon point de vue, ce sont deux des films où il est le moins Bogart.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90042
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Nicholas Ray (1911-1979)

Post by Jeremy Fox »

kiemavel wrote: 16 Sep 20, 12:15
Rétrospectivement, on s'en fout
Oui ; et d'ailleurs les critiques que fustigent bonner n'étaient pas si bêtes car même connaissant les faits concernant Kazan ils n'en on pas moins continué à encenser à juste titre ses films. Pourquoi ils ne l'auraient pas fait pour Nicholas Ray ? Pour donner une occasion à bonner d'intervenir une fois de plus à côté de la plaque ?
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 8852
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Nicholas Ray (1911-1979)

Post by Alexandre Angel »

kiemavel wrote: 16 Sep 20, 12:15 Rétrospectivement, on s'en fout mais d'après Bernard Eisenschitz, Ray a balancé en catimini
Oui, mais si on peut plus balançouiller... :mrgreen:

Il faudra que je lise cette bio!
kiemavel wrote: 16 Sep 20, 12:15 Sinon, en tant que "pas fan inconditionnel" de Bogart, j'adore In a Lonely Place qui est avec Dark Passage l'un de mes préférés de sa filmo. parce que de mon point de vue, ce sont deux des films où il est le moins Bogart.
La fin du Violent est prodigieuse et poignante à en pleurer et j'aime aussi beaucoup Bogart dans La Comtesse aux pieds nus.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90042
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Nicholas Ray (1911-1979)

Post by Jeremy Fox »

Alexandre Angel wrote: 16 Sep 20, 12:34 j'aime aussi beaucoup Bogart dans La Comtesse aux pieds nus.
Pour moi son plus beau rôle (et quel film ! ) avec celui de Spade dans le sublime Faucon Maltais
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 8852
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Nicholas Ray (1911-1979)

Post by Alexandre Angel »

Jeremy Fox wrote: 16 Sep 20, 13:12 Pour moi son plus beau rôle (et quel film ! )
D'ailleurs, cet échange me donne envie de revoir...The Irishman :mrgreen:
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90042
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Nicholas Ray (1911-1979)

Post by Jeremy Fox »

Alexandre Angel wrote: 16 Sep 20, 13:38
Jeremy Fox wrote: 16 Sep 20, 13:12 Pour moi son plus beau rôle (et quel film ! )
D'ailleurs, cet échange me donne envie de revoir...The Irishman :mrgreen:
:?: :oops:
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 8852
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Nicholas Ray (1911-1979)

Post by Alexandre Angel »

Le thème musical de Mario Nascimbene!
kiemavel
Assistant opérateur
Posts: 2130
Joined: 13 Apr 13, 09:09

Re: Nicholas Ray (1911-1979)

Post by kiemavel »

Alexandre Angel wrote: 16 Sep 20, 12:34
kiemavel wrote: 16 Sep 20, 12:15 Rétrospectivement, on s'en fout mais d'après Bernard Eisenschitz, Ray a balancé en catimini
Oui, mais si on peut plus balançouiller... :mrgreen:
On peut quand même comprendre la démarche. Moi même quand j'ai une information de première importance à livrer aux autorités, je ne me rend jamais directement à la gendarmerie. Je préfère envoyer une lettre postée depuis le village d'à coté.
C’est sûr que s'il a vraiment contacté McCarthy ou son entourage en disant : " Pssss ... J'ai des infos de première main sur mon copain Joseph Losey qui m'a embrigadé du temps où nous étudions ensemble à La Crosse, c’est pas glorieux"
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
kiemavel wrote: 16 Sep 20, 12:15 Sinon, en tant que "pas fan inconditionnel" de Bogart, j'adore In a Lonely Place qui est avec Dark Passage l'un de mes préférés de sa filmo. parce que de mon point de vue, ce sont deux des films où il est le moins Bogart.
La fin du Violent est prodigieuse et poignante à en pleurer et j'aime aussi beaucoup Bogart dans La Comtesse aux pieds nus.
oui, aussi. Mais malheureusement il y a Ava Gardner :oops: :mrgreen:
Last edited by kiemavel on 16 Sep 20, 13:55, edited 1 time in total.