Buster Keaton (1895-1966)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

bogart
Réalisateur
Posts: 6520
Joined: 25 Feb 04, 10:14

Buster Keaton (1895-1966)

Post by bogart »

Acteur et réalisateur américain.


Il commença très tôt sa carrière d'artiste (3 ans) en formant avec ses parents un trio baptisé <The three Keatons>.
A 11 ans, il interpréta <Little Lord Fauntleroy>, fit connaissance en 1917 de Roscoe Arbuckle et quitta la scène pour se consacrer au cinéma.
Il tourna d'abord dix-sept courts métrages de deux bobines dirigés par Arbuckle lui-même, entre autres, 1917, Fatty, garçon boucher; Fatty en bombe; La Noce de Fatty, 1918 Fatty à la clinique; Fatty cuisinier; 1919 Fatty shérif ...
Dès 1920, il passa à la mise en scène et put ainsi touner en toute liberté dix-neuf courts métrages et une douzaine de long métrages.

Quelques titres au hasard de sa longue filmographie :

1923 ---- Les lois de l'hospitalité (Our hospitality, B Keaton, J Blystone)
1924 ---- Sherlock junior détective (Sherlock Jr, B. Keaton)
1924 ---- La Croisière du Navigator (The Navigateur, B Keaton, D. Crisp)
1925 ---- Les fiancés en folie ( Seven Chances, B. Keaton)
1926 ---- Le mécano de la Générale (The general, B. Keaton, C. Bruckman) DVD MK2 :D
1927 ---- Cadet d'eau douce (Steamboat Bill Jr, CH F Reisner)
1928 ---- Le Caméraman(The cameraman, E. Sedgwick)

Comme vous le savez après la collection Chaplin, MK2 lance une série de dix longs-métrages de Buster Keaton.
Personnellement, je me réjouis de cette nouvelle qui va faire connaître aux jeunes cinéphiles et aux autres :wink: le génie burlesque de <L'homme qui ne rit jamais> :)
Max Schreck
David O. Selznick
Posts: 14811
Joined: 13 Aug 03, 12:52
Location: Hong Kong, California

Post by Max Schreck »

à noter : sa bouleversante apparition en star du muet déchue lors de la partie de bridge de Sunset Boulevard !
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90485
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Post by Jeremy Fox »

Dans mon panthéon, le plus grand génie comique du muet.
Susie Derkins
Sheller de plaisanter ?
Posts: 10426
Joined: 1 Feb 04, 13:23
Location: Keroumen

Post by Susie Derkins »

Jeremy Fox wrote:Dans mon pantalon, le plus grand génie comique du muet.
:shock:





Pardon pardon pardon pardon pardon.....
Vazymollo
Charly Oleg
Posts: 30657
Joined: 13 Apr 03, 12:55
Last.fm
Location: à Sion

Post by Vazymollo »

Susie Derkins wrote:
Jeremy Fox wrote:Dans mon pantalon, le plus grand génie comique du muet.
:shock:
Tu fais bien de rester "en bas", en effet. 8)

Buster Keaton, mon héros !! Il n'a peut-être pas fait autant de chefs d'oeuvre que Chaplin, qui est un auteur plus complet, mais certains de ses gags valent un film à eux tout seuls ! Quelle invention visuelle ! Pas étonnant qu'il ait inspiré Tati (et puis Jackie Chan aussi :mrgreen: )
Max Schreck
David O. Selznick
Posts: 14811
Joined: 13 Aug 03, 12:52
Location: Hong Kong, California

Post by Max Schreck »

Keaton est vraiment "entré en cinéma" grâce à Fatty, une des plus grandes stars de son époque, qui venait de s'offrir son propre studio. Fatty et Malec (le personnage que jouait Buster à ses débuts), associés à Al St-John et Sydney Chaplin, ont tourné ensemble 13 films entre 1917 (The Butcher Boy/Fatty garçon boucher) et 1919 (The Garage/Fatty et Malec mécanos). Avec une interruption lorsque Keaton est mobilisé en 1918 pour combattre en France jusqu’à l’armistice. En 1920, Keaton passera à sa propre mise en scène, parfois sous la houlette de Comique Films (jusqu’en 1922). Comme le raconte Keaton dans son autobio, c'est Fatty qui conseilla à Keaton de garder un visage impassible pour mieux contraster avec son propre personnage.

Lorsque Fatty tombera dans la déchéance, suite au premier grand scandale de moeurs d'Hollywood, Keaton sera un des rares à lui conserver son amitié, et s'efforcera de le faire tourner, sous pseudonymes.
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...
bogart
Réalisateur
Posts: 6520
Joined: 25 Feb 04, 10:14

Post by bogart »

Max Schreck wrote:Keaton est vraiment "entré en cinéma" grâce à Fatty, une des plus grandes stars de son époque, qui venait de s'offrir son propre studio. Fatty et Malec (le personnage que jouait Buster à ses débuts), associés à Al St-John et Sydney Chaplin, ont tourné ensemble 13 films entre 1917 (The Butcher Boy/Fatty garçon boucher) et 1919 (The Garage/Fatty et Malec mécanos). Avec une interruption lorsque Keaton est mobilisé en 1918 pour combattre en France jusqu’à l’armistice. En 1920, Keaton passera à sa propre mise en scène, parfois sous la houlette de Comique Films (jusqu’en 1922). Comme le raconte Keaton dans son autobio, c'est Fatty qui conseilla à Keaton de garder un visage impassible pour mieux contraster avec son propre personnage.

Lorsque Fatty tombera dans la déchéance, suite au premier grand scandale de moeurs d'Hollywood, Keaton sera un des rares à lui conserver son amitié, et s'efforcera de le faire tourner, sous pseudonymes.

J'évoquais ce sujet brièvement dans son portrait :wink:
En tout cas merci pour ces précisions supplémentaires sur le personnage de "Fatty" 8) :D
Max Schreck
David O. Selznick
Posts: 14811
Joined: 13 Aug 03, 12:52
Location: Hong Kong, California

Post by Max Schreck »

bogart wrote:J'évoquais ce sujet brièvement dans son portrait :wink:
En tout cas merci pour ces précisions supplémentaires sur le personnage de "Fatty" 8) :D
J'avoue avoir eu un peu la flemme d'éditer mes rédites. :oops:

Concernant Fatty, j'avais fait quelques recherches biographiques, et son portrait croisé avec celui de Keaton est assez touchant.
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...
daniel gregg
Producteur Exécutif
Posts: 7073
Joined: 23 Feb 04, 23:31

Post by daniel gregg »

Max Schreck wrote:à noter : sa bouleversante apparition en star du muet déchue lors de la partie de bridge de Sunset Boulevard !

Ce qu'il était lui même devenu!
D'ailleurs le portrait de Keaton dans le dvd MK2 du Mecano de la general est sans équivoque à propos de la descente aux enfers de Keaton à l'avènement du parlant lorsqu'il perdit fortune , enfants , femme en l'espace de quelques années.
son coffret de 2 bobines édité par Lobster fait la fierté de ma dvdthèque (en attendant l'édition des longs métrages en Z2) :wink:
bogart
Réalisateur
Posts: 6520
Joined: 25 Feb 04, 10:14

Post by bogart »

Touchant aussi sa prestation aux côtés de Chaplin dans le film "Limelight"& Les Feux de la rampe.
bogart
Réalisateur
Posts: 6520
Joined: 25 Feb 04, 10:14

Post by bogart »

Vu hier soir, Le Mécano de la General :D avec autant de plaisir que mes souvenirs conservaient lors de sa 1ère vision, il y a bien longtemps de cela.
Une mise en scène étonnamment moderne, des gags ingénieux et, quel rythme pour un film datant de 1926.
La nouvelle partition de Hisaishi qui divise sur ce forum ne ma aucunement gênée dans ma perception des images du Mécano.
Seul le générique de fin chanté par Anna Mouglalis apporte le bémol de ma soirée Buster Keaton. :evil:

En conclusion : Une oeuvre charnière de ce grand génie burlesque. :D


Juste un dernier mot pour souligner le travail impeccable concernant la restauration de ce film, chapeau bas Monsieur l'éditeur !!!
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90485
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Post by Jeremy Fox »

Et je le dis souvent : un film qui, même s'il ne vous fait pas du tout rire, peut pourtant vous passionner en tant que film d'aventure. C'est assez rare pour être signalé.
bogart
Réalisateur
Posts: 6520
Joined: 25 Feb 04, 10:14

Post by bogart »

Jeremy Fox wrote:Et je le dis souvent : un film qui, même s'il ne vous fait pas du tout rire, peut pourtant vous passionner en tant que film d'aventure. C'est assez rare pour être signalé.





Tout à fait. :D
Cathwoman
Néo scapulaire
Néo scapulaire
Posts: 14624
Joined: 19 Nov 03, 11:32
Location: Au manoir de Ban

Post by Cathwoman »

bogart wrote:Touchant aussi sa prestation aux côtés de Chaplin dans le film "Limelight"& Les Feux de la rampe.
Image

Une de mes photos préférées de l'histoire du cinéma :)
Deux géants pour la première et dernière fois ensemble à l'écran !
bruce randylan
Mogul
Posts: 11511
Joined: 21 Sep 04, 16:57
Location: lost in time and lost in space

Post by bruce randylan »

Buster Keaton est pour moi le plus grand cinéaste de tous les temps, le plus moderne, le plus poétique, le plus original.
Il annonce autant Tex Avery, que Tati, Marx Brother, Jackie Chan, Minnelli et même Dziga Vertov ( les surperposition du cameran malchanceux annonce la manière qu'aura Vertov de filmer la ville dans "l'homme à la caméra" )

Si le mécano de la général est immense film mais je trouve que Keaton est un peu écrasé par l'envergure du projet, comme je trouve que Metropolis n'est pas le meilleur Fritz Lang.
je préfère "SHERLOCK JUNIOR" qui multiplie les scènes antholigues, les tours de forces visuelles, les gags les plus fous avec une perfection du cadre à tomber.... même si le 1er tiers est assez classique ( voire banale mais il fallait bien un contraste pour la suite ).
que ce soit la partie de billard, la fuite par la fenêtre ( et son "démontage" de façade"), la poursuite à moto, la porte coffre-fort ( précédé du faux miroir ), la conclusion sont autant de scènes hallucinantes qui font crier grace à mon magnétoscope !
et que dire du passage dans l'écran de cinéma qui reste inégalable (renvoyant Godard et ses mise en abîmes au pubs "vache qui rie" )
Non buster c'est le plus grand !

Plus que le coffret Lobster, c'est le coffret Arte 4-dvd qui est à se procurer de toutes urgences. Son humour est y encore plus surréaliste que dans ses longs même si evidement l'ensemble est inégale.
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"