Freaks (Tod Browning - 1932)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Ballin Mundson
O Captain! my Captain!
Posts: 7107
Joined: 27 Jan 05, 20:55
Location: à l'abordage

Post by Ballin Mundson »

Kevin95 wrote:si Browning n'aurait pas monter Leila Hyams ...
C'est chaud :mrgreen:
mais c'est olga baclanova qui joue cléo
Image
User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 17927
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Post by Kevin95 »

Ballin Mundson wrote:
Kevin95 wrote:si Browning n'aurait pas monter Leila Hyams ...
C'est chaud :mrgreen:
mais c'est olga baclanova qui joue cléo
Oh ! pardon ! :oops:
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
MJ
Conseiller conjugal
Posts: 11598
Joined: 17 May 05, 19:59
Location: Chez Carlotta

Post by MJ »

phylute wrote:C'est marrant, je ne vois vraiment pas Freaks comme un film d'horreur. Le côté terrifiant est bien là, mais n'est qu'une composante de ce chef d'oeuvre, qui est tout autant un drame romantique, une satire, un plaidoyer...
C'est justement ce qui est beau: quand un film d'horreur touche aussi à ces cordes.
"Personne ici ne prend MJ ou GTO par exemple pour des spectateurs de blockbusters moyennement cultivés." Strum
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 49090
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Post by Boubakar »

Kevin95 wrote:Le film aurait été, selon moi, meilleur (difficile tant ce film est déjà une merveille), si Browning...
Spoiler (cliquez pour afficher)
n'aurait pas monter Leila Hyams après la fameuse vengeance, laissant le soin aux spectateurs de s'imaginer le sort de la jeune femme.
Je pense que c'est dû au charcutage, car le producteur ne voulait pas finir sur une note sombre.
Pour en revenir à ce que Phylute disait, comme quoi Freaks ne serait pas un film d'horreur, Tod Browning voulait carrément créer le film d'horreur "ultime". :shock:
allen john
Accessoiriste
Posts: 1949
Joined: 17 May 06, 19:00
Location: Une maison bleue

Post by allen john »

Boubakar wrote: Je pense que c'est dû au charcutage, car le producteur ne voulait pas finir sur une note sombre.
Pour en revenir à ce que Phylute disait, comme quoi Freaks ne serait pas un film d'horreur, Tod Browning voulait carrément créer le film d'horreur "ultime". :shock:
Je crois qu'il faut prendre en compte un certain nombre de points. Beaucoup de bétises ont été écrites par les historiens Français, Sadoul en tête, sur ce film, pour en faire un étendard anti-producteur; or, et Brion le répète encore et encore, c'est Thalberg qui a voulu le film, pas Browning. Par ailleurs, on a souvent dit que Freaks devait durer 90 minutes, mais il est plus plausible qu'une durée de 65 à 70 minutes ait été arrétée à la base(Voir les films de 1932/34, dont la durée excède rarement 75 à 80 minutes, sans parler des films de Browning lui-même, qui ne sont jamais longs). Le raffinage du film désormais réduit à 64 minutes(A 24 i/s)dans ses versions les plus longues, notamment celle qui fait intervenir la fin plus développée n'est pas un charcutage réservé à Freaks, il suffit de fouiller un peu: tous les films fantastiques de cette période en ont souffert plus ou moins, dans la mesure ou le genre était, de la part de ses créateurs, à manipuler avec précaution. Quant à la sempiternelle anecdote de l'émasculation d'Hercule, elle n'aurait jamais pu passer, même si elle parait séduisante eu égard aux obsessions(L'amputation, notamment)de Browning. David Kalat, dans sa biographie de Browning, assure que les principaux changements du film ont été effectués lors du tournage, supervisé par un Thalberg résolu à soutenir le film. Quant aux coupes les plus visibles, elles concernent moins la fin que l'exposition: l'incident dont discutent Henry Victor et Leyla Hyams lors de leur première scène, par exemple. La clarté de l'exposition telle qu'on la connait était sans doute à de prix, et Je crois qu'il faut peut-être regarder ce film en face, dans la version qu'on a: c'est un diamant.
allen john
Accessoiriste
Posts: 1949
Joined: 17 May 06, 19:00
Location: Une maison bleue

Post by allen john »

allen john wrote:David Kalat, dans sa biographie de Browning,
David Skal, plutôt. David Kalat, c'est l'éminent spécialiste de Mabuse. Le spécialiste de Browning, c'est Skal, d'ailleurs très présent sur le DVD Warner.
User avatar
-Kaonashi Yupa-
Tata Yuyu
Posts: 10718
Joined: 21 Apr 03, 16:18

Post by -Kaonashi Yupa- »

Boubakar wrote:Difficile de donner un avis sur ce film ; c'est très bizarre, et assez éloigné de la censure de l'époque (on y parle de sexualité assez fréquemment)
En dépit du Code Hayes, pas mal de films américains du début du parlant se permettaient d'aborder le sujet de manière pas trop détournées. Donc ce n'est pas étonnant pour ce film.
Boubakar wrote:on sent que c'est pas mal charcuté (surtout à la fin, qui n'en est pas une)
Ah bon ?...
Allen John a bien expliqué la situation.
Tite Bouh
Je kiffe ta race
Posts: 8067
Joined: 16 Jul 03, 12:25
Last.fm

Post by Tite Bouh »

Boubakar wrote:
Kevin95 wrote:Le film aurait été, selon moi, meilleur (difficile tant ce film est déjà une merveille), si Browning...
Spoiler (cliquez pour afficher)
n'aurait pas monter Leila Hyams après la fameuse vengeance, laissant le soin aux spectateurs de s'imaginer le sort de la jeune femme.
Je pense que c'est dû au charcutage, car le producteur ne voulait pas finir sur une note sombre.
Justement non. Dans les bonus du film il est expliqué que ce plan montrant
Spoiler (cliquez pour afficher)
Cléopâtre transformée en canard
était prévu dès le départ et qu'il devait clôturer le film.
La scène dernière scène chez Hans aurait été ajoutée justement pour atténuer la gravité de cette fin.
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 49090
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Post by Boubakar »

Tite Bouh wrote:Dans les bonus du film il est expliqué que ce plan montrant
Spoiler (cliquez pour afficher)
Cléopâtre transformée en canard
était prévu dès le départ et qu'il devait clôturer le film.
La scène dernière scène chez Hans aurait été ajoutée justement pour atténuer la gravité de cette fin.
Ah ok, je n'avais pas fini le doc (qui présentait les "monstres" un à un), faudrait que je le finisse :oops:
Tite Bouh
Je kiffe ta race
Posts: 8067
Joined: 16 Jul 03, 12:25
Last.fm

Post by Tite Bouh »

Boubakar wrote:Ah ok, je n'avais pas fini le doc (qui présentait les "monstres" un à un), faudrait que je le finisse :oops:
En fait c'est expliqué dans le documentaire sur les fins alternatives :wink:
Ballin Mundson
O Captain! my Captain!
Posts: 7107
Joined: 27 Jan 05, 20:55
Location: à l'abordage

Post by Ballin Mundson »

En tout cas chez warner ils sont meilleurs que chez MGM qui dans les 9O's,avait utilisé cette image comme jaquette du boitier VHS, ce qui en faisait un monstrueux spoiler.
Image
User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 17927
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Post by Kevin95 »

Tite Bouh wrote:
Boubakar wrote:
Je pense que c'est dû au charcutage, car le producteur ne voulait pas finir sur une note sombre.
Justement non. Dans les bonus du film il est expliqué que ce plan montrant
Spoiler (cliquez pour afficher)
Cléopâtre transformée en canard
était prévu dès le départ et qu'il devait clôturer le film.
La scène dernière scène chez Hans aurait été ajoutée justement pour atténuer la gravité de cette fin.
Perso, j'ai toujours pensé que de ne pas la montrer
Spoiler (cliquez pour afficher)
(et ainsi éviter d'avoir une vision grotesque et pitoyable de la jeune femme transformé avec les moyens de l'époque)
et laisser le specteur s'imaginer le sort de celle-ci, aurait été un final aussi dur et frappant que le reste du film.
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
User avatar
nobody smith
Monteur
Posts: 4685
Joined: 13 Dec 07, 19:24

Post by nobody smith »

Enfin pu le découvrir et je ne suis pas déçu par cette expérience bien étrange. Je ne dirais que j’ai été foncièrement choquer mais plutôt dérangé par le métrage.

J’ai été assez intrigué par la manière dont Tod Browning appréhende l’histoire selon deux facettes. Sur de nombreux aspects, c’est bien sûr un film pour la tolérance et la remise en cause des apparences (que je trouve joliment synthétisé dans le plan de la baignoire). Les freaks sont présentés avec un certain amour et les êtres dits normaux présentent des aspects peu reluisants (même du coté du couple qui semble tout ce qu’il y a de plus respectable). Et puis, il y a cette pure réflexion sur la condition humaine introduite par le discours d’ouverture. Les freaks sont des êtres humains et possèdent donc autant une part de lumière que d’ombre qui éclate dans l’effrayant affrontement sous la pluie. Toutefois, je trouve que le film subit un peu son âge sur ce point. J’ai souvent l’impression qu’il n’a pas fallu charger trop la noirceur (il parait que l’histoire de base était plus méchante) et ménager au possible le délicat sujet quitte à en faire trop (guère apprécié cette fin qui cherche à se donner bonne conscience).

Mais malgré ça, freaks demeure une œuvre profondément marquant pour sa vision très cru.
"Les contes et les rêves sont les vérités fantômes qui dureront, quand les simples faits, poussière et cendre, seront oubliés" Neil Gaiman
Image
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15198
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Post by Watkinssien »

Un film admirable, courageux, impressionnant !

Browning, cinéaste de l'humain comme mammifère intelligent, charge son film d'une profonde réflexion sur la nature de ce que l'on montre et sur le caractère extrêmement ambigu de la tolérance et de la normalité !
Image

Mother, I miss you :(
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90486
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Freaks (Tod Browning - 1932)

Post by Jeremy Fox »

Reprise du film en salles grâce au distributeur Théâtre du Temple. La chronique classikienne est signée Olivier Bitoun.