Freaks (Tod Browning - 1932)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Lord Henry
A mes délires
Posts: 9466
Joined: 3 Jan 04, 01:49
Location: 17 Paseo Verde

Post by Lord Henry »

Un film qui a de quoi vous dégoûter à tout jamais du poulet.
Image
Beule
Cadreur
Posts: 4316
Joined: 12 Apr 03, 22:11

Post by Beule »

Les séquences finales du métrage original avant rejet par la censure seront-elles proposées sur le DVD?
A dire vrai, je peux et j'espère me tromper, je ne crois pas qu'aient été conservés d'autres éléments que quelques photogrammes mais il est permis de rêver.
Tuck pendleton
Mogul
Posts: 10614
Joined: 13 Apr 03, 08:14

Post by Tuck pendleton »

Beule wrote:Les séquences finales du métrage original avant rejet par la censure seront-elles proposées sur le DVD?
On annonce en bonus trois fin alternatives. Je n'en connais que deux il se pourrait que la séquence finale dont tu parles soit sur le dvd.
Jean
Assistant(e) machine à café
Posts: 125
Joined: 2 Jun 04, 23:05

Post by Jean »

le film est-il vraiment un plaidoyer humaniste a la maniere d'elephant man? la condition de monstre de foire des personnages n'est jamais remise en cause dans le film... browning avait-il l'intention de le denoncer dans le film, ou a-t-il tourne un drame qui a simplement pour cadre un cirque qui exhibe des freaks?

quoiqu'il en soit, la vengeance des monstres qui mutilent l'ecuyere montre qu'ils ne sont ni des demons ni des anges, mais des etres humains, et ca me va.
"depuis l'invention du cinéma on vit trois fois plus"

Image
User avatar
Roy Neary
Once upon a time...
Posts: 50975
Joined: 12 Apr 03, 01:42
Liste DVD

Post by Roy Neary »

Jean wrote:le film est-il vraiment un plaidoyer humaniste a la maniere d'elephant man? la condition de monstre de foire des personnages n'est jamais remise en cause dans le film... browning avait-il l'intention de le denoncer dans le film, ou a-t-il tourne un drame qui a simplement pour cadre un cirque qui exhibe des freaks?
Je vois le cirque comme un lieu de liberté pour ces freaks, un endroit où ils peuvent s'épanouir en communauté sans supporter le regard désobligeant, moqueur ou misérabiliste de l'extérieur. Cependant ce regard agressif existe au travers des gens "normaux" qui travaillent aussi dans ce cirque, et finalement ce sont ces derniers les éléments étrangers. Seule solution pour entrer dans cette communauté : devenir un freaks (d'où la fin horrible de l'écuyère qui termine le film comme une morale termine une fable).
quoi qu'il en soit, la vengeance des monstres qui mutilent l'ecuyere montre qu'ils ne sont ni des demons ni des anges, mais des etres humains, et ca me va.
C'est justement ça. Les personnages "normaux" s'imaginent que ces freaks sont naifs et faibles alors que leur sentiment communautaire est très puissant. Et comme groupe humain, ils sont capables des pires actes, ceux-ci étant amplifiés par cette énergie que leur donne ce sentiment communautaire. Donc oui, l'humanité de ces personnages est montrée sous tous ses aspects et les "non-freaks"vont l'apprendre à leurs dépens. C'est aussi toute la force de ce film.

Ainsi je vois évidemment une parenté avec Elephant Man et son plaidoyer humaniste. Mais Freaks m'apparaît plus comme une démonstration par l'absurde de la notion d'acceptation de l'autre. Plutôt que d'aller chercher l'humanité (au sens positif de la compassion humaine et des valeurs humanistes) chez les freaks, Browning va révéler leur côté obscur et la cruauté dont ils peuvent faire preuve... à l'image des personnes qui se moquent d'eux et/ou qui leur veulent du mal. L'horreur du film provient aussi et surtout de cette révélation.
Image
Jean
Assistant(e) machine à café
Posts: 125
Joined: 2 Jun 04, 23:05

Post by Jean »

tu as remarquablement explicite ce que j'avais du mal a dire, roy :wink:

et malgre tout le bien que je pense d'elephant man, je trouve la demonstration de freaks plus forte et plus juste. dans le film de lynch, l'humanisation de john merrick passe par sa socialisation dans un salon de the victorien, ou il est finalement exhibe aux yeux des gens bien pensants. on prend soin de lui, mais finalement on ne le considere pas comme un individu simplement normal.

de meme j'ai toujours eu beaucoup de mal a interpreter les larmes du docteur lorsqu'il voit pour la premiere fois john merrick. compassion, frayeur, joie (?) de decouvrir un tel specimen?
"depuis l'invention du cinéma on vit trois fois plus"

Image
bogart
Réalisateur
Posts: 6520
Joined: 25 Feb 04, 10:14

Post by bogart »

Exhumation de ce topic pour signaler le test de ce film (zone 1) sur Devildead :

http://www.devildead.com/indexfilm.php3?FilmID=983
User avatar
Joshua Baskin
ambidextre godardien
Posts: 9447
Joined: 13 Apr 03, 20:28
Location: A la recherche de Zoltar

Post by Joshua Baskin »

Effectivement un très grand film d'une cruauté abyssale.

Spoiler

La scène du banquet de mariage, au moment où tombent les maques et certainement une des scènes qui m'a mis le plus mal à l'aise de toute ma vie de cinéphile. :?



A noter que le zone 1 est en fait zone all, donc autant en profiter, surtout vu le faible prix auquel il est proposé !
B.
Electro
Posts: 931
Joined: 19 Jan 04, 16:24

Post by B. »

Joshua Baskin wrote:
A noter que le zone 1 est en fait zone all, donc autant en profiter, surtout vu le faible prix auquel il est proposé !
Oui, mais re-attention : pas de stf pour le doc qui l'accompagne...
frédéric
1st Degree
Posts: 13058
Joined: 28 Aug 04, 18:49
Location: Une galaxie lointaine, très lointaine

Post by frédéric »

J'ai beaucoup aimé ce film souvent diffusé chez Brion, Jodie Foster devait pas en faire une sorte de remake ????
Lord Henry
A mes délires
Posts: 9466
Joined: 3 Jan 04, 01:49
Location: 17 Paseo Verde

Post by Lord Henry »

Frederic, j'aime beaucoup le design futuriste de ton grille-pain.
Image
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 49090
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Post by Boubakar »

Difficile de donner un avis sur ce film ; c'est très bizarre, et assez éloigné de la censure de l'époque (on y parle de sexualité assez fréquemment), on sent que c'est pas mal charcuté (surtout à la fin, qui n'en est pas une), mais ça laisse à la fois une impression glauque et un énorme message de tolérance où l'on découvre que les vrais monstres ne sont pas ceux que l'on croit...

La scène du banquet, où tout s'accélère dans le récit, est vraiment glauque, met une drôle d'ambiance à un film, qui jusque-là assez convivial, bascule dans le drame et dans l'horreur suggérée plus tôt.
Je pense avoir aimé, beaucoup même (le couple de nains est très attachant), mais il me laisse une impression bizarre...
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 46015
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Post by Flol »

Boubakar wrote:Je pense avoir aimé, beaucoup même (le couple de nains est très attachant), mais il me laisse une impression bizarre...
C'est donc que le film est réussi :idea:
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 49090
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Post by Boubakar »

Ratatouille wrote:C'est donc que le film est réussi :idea:
après une nuit de sommeil, c'est le cas : c'est fou comme des images restent en tête :lol:
User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 17927
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Post by Kevin95 »

Le film aurait été, selon moi, meilleur (difficile tant ce film est déjà une merveille), si Browning...
Spoiler (cliquez pour afficher)
n'aurait pas monter Leila Hyams après la fameuse vengeance, laissant le soin aux spectateurs de s'imaginer le sort de la jeune femme.
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)