Jacques Tourneur (1904-1977)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Dave Bannion
Doublure lumière
Posts: 312
Joined: 13 Apr 03, 00:18
Location: LILLE

Re: Un Top Tourneur fils?

Post by Dave Bannion »

Beule wrote:La rétro qui se termine lundi; des DVD qui ont fleuri en 2003; la monographie de Wilson disponible pour tous; le dossier spécial de Positif depuis quelques jours; tout cela doit permettre de recadrer les esprits au sujet de cette grande cause de la cinéphilie française qu'est Jacques Tourneur. L'occasion donc de lancer le top ad hoc.

Pour moi:

1 La flibustière des Antilles
2 Stars in my crown (dernière diffusion ce soir, courrez-y :P )
3 Vaudou
4 La griffe du passé
5 Les révoltés de la Claire-Louise


Juste derrière Un jeu risqué, L'homme léopard, Nightfall...

Je n'ai pas fait l'effort de découvrir les deux films français que je ne connaissais pas (Un vieux garçon et Tout ça ne vaut pas l'amour) ni de redécouvrir ses deux Nick Carter que j'ai pourtant totalement oubliés. Restent aussi inconnus pour moi (paresse :oops: ) They all come out et Easy living. Sans oublier Doctors don't tell

Je revois La flèche et le flambeau (+ 3e visionnage successif de La Flibustière :oops: )ce we, donc succeptible de remonter.

Finalement il n'y a que son peplum, ses deux Corman de fin de carrière et Le gaucho que je n'apprécie vraiment pas...

Je n'ai vu aucun de ses films Français ni son peplum ni le Gaucho.
Pour le reste je te rejoins sur bien des points :
1 La griffe du passé (revu très récemment : vraiment un très beau film noir).
2- Stars in my crown
3- Vaudou
4 -Les révoltés de la claire Louise
5 - La flibustière des Antilles

Après ds le désordre ; Nightfall, l'homme Léopard (que j'ai tjrs préféré à Cat People) et l'or et l'amour.
Je viens d'enregistrer They all come out (mais pas vu).
Ds le rayon déception : Days of Glory (poussif et naïf).

Le livre de M Henry Wilson sur le cinéaste est passionnant : il éclaire (sic.....) le travail de Tourneur avec bcp d'info et d'érudition.
J'ai sous les yeux Positif : on avait oublié Tourneur, le moins que l'on puisse dire est qu'il revient en force (sans parler du superbe coffre DVD montparnasse).
Holden
Doublure lumière
Posts: 396
Joined: 17 Nov 03, 17:22
Location: "Caught between ideals and desires"

Post by Holden »

Moi aussi je déplore de n'avoir pu que survoler "Stranger on Horseback", mais je n'avais que 15 000 signes à ma disposition !!! Et je déplore aussi de n'avoir eu que 2000 signes pour "They All Come Out" :cry:
Beule
Cadreur
Posts: 4291
Joined: 12 Apr 03, 22:11

Post by Beule »

Holden wrote:Moi aussi je déplore de n'avoir pu que survoler "Stranger on Horseback", mais je n'avais que 15 000 signes à ma disposition !!! Et je déplore aussi de n'avoir eu que 2000 signes pour "They All Come Out" :cry:
:oops: :oops: :oops:
Ceci est un coup bas M. Lafond, vous auriez pu tomber les masques plus tôt. Bon vite, un trou pour m'enterrer :)

Bon ceci dit, tant qu'à formuler mes remarques sur le sujet, je ne partage pas ton point de vue sur le caractère monolithique du juge itinérant incarné par le grand Joel McCrea. J'y vois au delà du traitement icônique, parfaitement en adéquation avec cette épure presque décharnée de western, une volonté de parer le personnage d'une dimension empathique assez étonnante dans le genre. Ce juge irréprochable me semble tout autant le catalyseur de l'émergence d'une conscience morale et sociale, qui ne demande qu'à s'affirmer à Bannerman -cf en ce sens la volte-face originale du shérif Emile Meyer, qui prend le contrepied du traitement habituellement dévolu au shérif corrompu de tant de bourgades de l'ouest sous le joug- que le garant pur et dur de l'instauration de l'ordre social. Il contribue à la portée de la fable sociale et s'éloigne donc selon moi de la simple illustration de série B.

Tant qu'à y être j'émettrai ma deuxième, mais alors toute petite, réserve. Il me semble un peu rapide de présenter le personnage de Wyatt dans Wichita comme un précurseur dans le genre -après le shérif de High Noon-par sa faculté à s'exprimer humainement au travers de ses doutes, de ses fêlures et par l'expression de sa peur autant que par ses actes de bravoure. Ici l'affirmation de cette complexité psychologique par Tourneur est certes plus frontale, plus assumée par le protagoniste, mais selon moi moins novatrice que tu ne la présentes. Il me semble que c'est tout le western (A) d'après guerre qui s'était débarrassé des oripeaux de l'héroïsme solaire et naïf (i.e. les persos de Mitchum dans Pursued 1947, ou même déjà le Wyatt Earp de Fonda avant le showdown final de My Darling Clementine dès1946).

Pour le reste, superbe travail d'éclairage sur ce pan méconnu de la carrière de Tourneur, chapeau 8) :mrgreen:

Hop je me retire loin des regards sur une île déserte
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90402
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Post by Jeremy Fox »

Beule wrote:
Pour le reste, superbe travail d'éclairage sur ce pan méconnu de la carrière de Tourneur, chapeau 8) :mrgreen:

Hop je me retire loin des regards sur une île déserte
Bon, je lis sérieusement cet article ce soir même pour revenir en parler mais ma connaissance des westerns de Tourneur ne porte que sur 2 films. Le seul fait d'avoir sorti de l'oubli ce pan de la cinématographie de Tourneur mérite déjà un grand bravo. :D

Ravi qu'un rédacteur de ma revue préférée vienne nous rendre visite :P
Fatalitas
Bête de zen
Posts: 38662
Joined: 12 Apr 03, 21:58

Post by Fatalitas »

Beaucoup de films me restent à decouvrir (je n'ai pas la chance d'etre parisien :cry: :? )

1 Night of the demon
2 Cat people
3 Out of the past
4 The Flame and the arrow
5 Canyon passage
Image
George Bailey
Monteur
Posts: 4876
Joined: 22 Apr 03, 14:12
Location: Francilien

Post by George Bailey »

Mon top pour l'instant :

1 La griffe du passé
2 La féline
Mes chéris
Mes préférés
Le coeur a ses raisons que la raison ne connait point. Pascal
Holden
Doublure lumière
Posts: 396
Joined: 17 Nov 03, 17:22
Location: "Caught between ideals and desires"

Post by Holden »

Merci Beule !

Tes remarques sur "Stranger on Horeseback" sont tout à fait justes et, avec plus de place, je serais allé dans cette voie (le juge comme catalyseur de la conscience sociale…). Je dois aussi avouer avoir modifié quelque peu mon jugement sur ce film après l'avoir revu lors de la rétrospective. Jusqu'alors je n'avais eu accès qu'à une copie video catastrophique (vraisemblablement tirée d'une copie 16 mm) et en noir et blanc. Cela dit, la dimension "empathique" du personnage interprété par Joel McCrea ne me semble pas aussi prononcée que tu le prétends. Je crois d'ailleurs que le traitement du "héros" dans ce film rejoint celle de bien d'autres films de Tourneur : celui de Glenn Ford dans "Appointment in Honduras" ou de Dana Andrews dans "Night of the Demon" par exemple. Cela contribue à la dimension déceptive de son cinéma.

Quant au Wyatt Earp de "Wichita", qui se situe selon Tourneur entre le film A et le film B, il est doublement tourneurien : sa première apparition est lourde d'ambiguïté (il est source d'inquiétude, voir aussi Peck dans "Days of Glory" par exemple) et la place centrale qu'occupe le sentiment de peur dans sa psychologie est tout à fait symptomatique. Il me semble que "Wichita" reste novateur de par la frontalité même de ses enjeux. Ce qui est sûr, c'est qu'il s'agit là de questions intéressantes qu'il faudrait pouvoir creuser à l'occasion.

Merci en tout cas pour tes remarques constructives.
Beule
Cadreur
Posts: 4291
Joined: 12 Apr 03, 22:11

Post by Beule »

Holden wrote:
Quant au Wyatt Earp de "Wichita", qui se situe selon Tourneur entre le film A et le film B, il est doublement tourneurien : sa première apparition est lourde d'ambiguïté (il est source d'inquiétude, voir aussi Peck dans "Days of Glory" par exemple) et la place centrale qu'occupe le sentiment de peur dans sa psychologie est tout à fait symptomatique. Il me semble que "Wichita" reste novateur de par la frontalité même de ses enjeux. Ce qui est sûr, c'est qu'il s'agit là de questions intéressantes qu'il faudrait pouvoir creuser à l'occasion.
Tout à fait en accord avec la définition de ces attributs psychologique sous l'angle de la frontalité de leur expression. Et si je n'avais pas fait le rapprochement avec les séquences d'introduction de Peck dans le repaire des résisitants, je dois avouer que l'analogie est plus que pertinente: encore un personnage d'incarnation de l'ordre presque autocratique -même si cette autocratie n'est qu'un pis-aller transitoire, comme pour Earp - dont l'apparition parmi ses camarades est génératrice d'une crainte sourde et d'un malade réel (il est celui qui trouble la bonhomie ambiante de la préparation du repas). J'en viendrais presque à regretter que cette facette ne soit pas explorée plus avant par la suite.

PS: Tu nous tiendras informé de la parution de ta revue, j'espère? :wink:
Holden
Doublure lumière
Posts: 396
Joined: 17 Nov 03, 17:22
Location: "Caught between ideals and desires"

Post by Holden »

PS: Tu nous tiendras informé de la parution de ta revue, j'espère?
Oui, mais je ne veux pas abuser de ce forum… :wink:

Bon, j'espère que mon éditeur tiendra sa promesse pour une sortie en mars.
Margo

Post by Margo »

Holden wrote:
PS: Tu nous tiendras informé de la parution de ta revue, j'espère?
Oui, mais je ne veux pas abuser de ce forum… :wink:
Pas de soucis, au contraire.
Nous relaierons même ton actualité sur le site même, si ça te dit. :P
Tournesol
Freddie Mercury
Posts: 1139
Joined: 12 Apr 03, 23:16
Location: Chez Jeanne Mas.

Post by Tournesol »

Bon, je n'ai pas vu Wichita ni Nighfall, mais Stars In My Crown rentre bien évidemment dans mon top 5. Juste derriere Vaudou en fait :

Vaudou
Stars In My Crown
Rendez vous avec la peur
La Flibustiere Des Antilles
La Fleche Et Le Flambeau
Kurtz

Post by Kurtz »

Holden travaille chez Positif ?
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90402
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Post by Jeremy Fox »

Kurtz wrote:Holden travaille chez Positif ?
Il a signé l'article sur les westerns de Tourneur dans le numéro de janvier.
vic
viking
Posts: 3557
Joined: 26 Apr 03, 18:37
Location: IHTFP

Post by vic »

Basé sur des vieux souvenirs et des découvertes récentes :

Night of the Demon
Wichita
Stars in my Crown
Great Day in the Morning
I walked with a Zombi


Et j'ai vu la Bataille de Marathon (rétrospective Bava en 94) et j'en ai un bon souvenir. Je l'ai en vhs pour ceux que ça intéresse...


Bon, je vais aller jeter un oeil à Positif, du coup... :wink:
Image Insane Insomniac Team

Withdrawing in disgust is not the same thing as apathy.

Consistency is the last refuge of the unimaginative. Oscar Wilde

Unité Ogami Ittô.
Holden
Doublure lumière
Posts: 396
Joined: 17 Nov 03, 17:22
Location: "Caught between ideals and desires"

Post by Holden »

Nous relaierons même ton actualité sur le site même, si ça te dit.
Ce serait évidemment avec le plus grand plaisir. Je pourrais aussi vous communiquer de temps en temps quelques informations sur les livres (ou les dossiers) sur le point de sortir et poster ici en avant première les tables des matières auxquelles je peux avoir accès (si on m'y autorise).

Pour revenir à Tourneur, je déconseille vivement l'achat du DVD-R de "La Bataille de Marathon" que vend Sinister Cinema et qui apparaît parfois sur eBay (et peut-être ailleurs). Le film est partiellement recadré, les couleurs et la définition affreuses.