Répulsion (Roman Polanski - 1965)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Jake Scully
Producteur
Posts: 9994
Joined: 29 May 03, 18:01

Re: Répulsion - Polanski

Post by Jake Scully »

Mmm... la place de ton topic est plutôt dans le forum "Naphtaline" (le film date de 65 :wink:)
Tony Hunter wrote:Que pensez vous de Répulsion ?
Simplement un grand film. :D

Répulsion est un film angoissant, parfois long, mais qui montre un cas clinique de schizophrénie très plausible. Pour Polanski, ce film est "le moins abouti" de sa filmographie (cf. "Roman") mais pour un film réalisé avec peu de moyens, il reste très bien fait - le cinéaste regrette les effets spéciaux et les décors qui "manquent de fini"-.

Au début, lorsqu'on demandait à Polanski où il avait trouvé la documentation sur la schizophrénie il répondait qu'il avait simplement imaginé comment ça se passerait. Et plus tard, il avoua s'être un peu inspiré d'une fille qu'il avait connu et qui ressemblait au personnage de Carol. Et puis il a aussi un peu étudié sur la schizophrénie. Le film en cela fait preuve d'un réalisme bluffant : Carol entend tout, les gouttes d'eau du lavabo qui tombe dans l'évier, le tic tac de la pendule, et il a été justemet prouvé que les schizophrènes attachent beaucoup d'importance au bruits quelconques comme dans le film. Le film fut d'ailleurs loué par certains psychiatres.

Image

Et Répulsion permettra à Polanski de lancer sa fameuse "trilogie des appartements"...

Image Image Image
Tony Hunter wrote:En voyant le topic sur le top Polanski Chinatown est un des préférés des forumeurs
Chinatown est de loin le meilleur polar des années 70 pour moi, et l'acteur qui se trouve dans mon avatar trouve là un de ses meilleurs rôles au cinéma. Vois-le vite! :wink:
Tony Hunter
Lord of the Dance
Posts: 1724
Joined: 14 Apr 03, 19:39
Location: Paris

Post by Tony Hunter »

Oups en effet, désolé pour le forum naphtaliné ( peut etre qu'un modérateur peut déplacer le topic?)

Je 'ai pas du tout ressenti le faible budget lors du film - cela ne m'a pas du tout sauté aux yeux tant le film est crédible.

Je te ais confiance je vais voir Chinatown demain à ma fac :wink:
Merci
Jake Scully
Producteur
Posts: 9994
Joined: 29 May 03, 18:01

Post by Jake Scully »

Tony Hunter wrote:Je te ais confiance je vais voir Chinatown demain à ma fac :wink:
Merci
Je n'en dirai pas davantage, parce que généralement quand on dit à quelqu'un qu'un film est génial il le surestime et finit par être déçu à la vision...mais ici ça m'étonnerait que tu le sois :wink:

Voici en tous cas 4 bonnes raisons de le voir :

• Polanski (réalisation)
• Nicholson, Dunaway et John Huston (interprétation)
• Goldsmith (musique)
• Towne (scénario)

:wink:
Solaris
Accessoiriste
Posts: 1777
Joined: 22 May 04, 23:23
Location: avec Géhenne qui n'arrête pas de ronchonner, au 92, avenue des champs-élysées, 75008 Paris

Post by Solaris »

Ah, Chinatown... comme le dit Jake faut pas en faire des tonnes pour décrire un film que quelqu'un va bientôt voir, alors je dirais simplement un classique, avec une ambiance très particulière... des films comme ça, on en fait plus! :cry:
« Quand la mort de mourir de la peur de mourir fait plus peur de périr de la mort de pourrir… de la mort »
acidparadouze
Machino
Posts: 1210
Joined: 11 Jun 03, 22:24

Post by acidparadouze »

Repulsion j'ai aussi beaucoup aimé mais je trouve qu'il y a un vrai manque de rythmes, beaucoup de moments sont superbes mais le film est tellement lent qu'on a tendance à décrocher. Je préfére Rosemary's baby où Polanski maitrise comme jamais la lenteur :D
Jake Scully
Producteur
Posts: 9994
Joined: 29 May 03, 18:01

Post by Jake Scully »

Si tu vois ce film aujourd'hui, Tony, tu pourras poster ton avis sur le film dans ce topic "Chinatown". :wink:
Tony Hunter wrote:Oups en effet, désolé pour le forum naphtaliné ( peut etre qu'un modérateur peut déplacer le topic?)
Mmm on peut toujours compter sur nos modos pour faire ça très vite apparement. :roll:
Vazymollo
Charly Oleg
Posts: 30657
Joined: 13 Apr 03, 12:55
Last.fm
Location: à Sion

Post by Vazymollo »

Jake Scully wrote:topic "Chiantown"
Faudrait savoir ! :o

(au fait je savais pas que le frère de David était réalisateur !...)
Cinetudes
Accessoiriste
Posts: 1724
Joined: 14 Apr 03, 12:25
Location: Jersey ( Iles Anglo Normandes- Channel Islands)

Post by Cinetudes »

Salut,

j'adore Repulsion et je pense que les manques de rythme que vous soulevez sont la pour souligner la perception déformée de l'héroine et mettre le spectateur dans un état de mal être nécessaire afin qu'il se prenne en pleine gueule, sans recul ni protection et les passages les plus forts du film.
Le Schizophréne ne ressent pas le temps comme les non schizophréne et en ce sens ces "longueurs" qui pour moi n'en sont pas sont totalement justifiées et nécessaires.

Stefan
Image
Jake Scully
Producteur
Posts: 9994
Joined: 29 May 03, 18:01

Post by Jake Scully »

Vazymollo wrote:
Jake Scully wrote:topic "Chiantown"
Faudrait savoir ! :o
J'ai édité :D
Vazymollo wrote:(au fait je savais pas que le frère de David était réalisateur !...)
:?: :?
Vazymollo
Charly Oleg
Posts: 30657
Joined: 13 Apr 03, 12:55
Last.fm
Location: à Sion

Post by Vazymollo »

Jake Scully wrote:
Vazymollo wrote:(au fait je savais pas que le frère de David était réalisateur !...)
:?: :?
Johnny, fais-moi mal.
Tony Hunter
Lord of the Dance
Posts: 1724
Joined: 14 Apr 03, 19:39
Location: Paris

Post by Tony Hunter »

Cinetudes wrote:Salut,

j'adore Repulsion et je pense que les manques de rythme que vous soulevez sont la pour souligner la perception déformée de l'héroine et mettre le spectateur dans un état de mal être nécessaire afin qu'il se prenne en pleine gueule, sans recul ni protection et les passages les plus forts du film.
Le Schizophréne ne ressent pas le temps comme les non schizophréne et en ce sens ces "longueurs" qui pour moi n'en sont pas sont totalement justifiées et nécessaires.

Stefan
Complètement d'accord concernant les "longueurs" - quand Carole est seul le temps est complètement déformé ainsi elle passe 3 jours chez elle sans même s'en rendre compte. Les ellipses, qui se font de plus en plus nombreuses au fur et à mesure du film , montrent le décalage et le perte de repère de Carole. A vrai dire le film m'a paru assez court, ce qui n'était pas le cas de Rosemary's Baby (même si je trouve ce dernier exceptionnel).
Ouf Je Respire
Charles Foster Kane
Posts: 25633
Joined: 15 Apr 03, 14:22
Location: Forêt d'Orléans

Post by Ouf Je Respire »

Tony Hunter wrote:
Cinetudes wrote:Salut,

j'adore Repulsion et je pense que les manques de rythme que vous soulevez sont la pour souligner la perception déformée de l'héroine et mettre le spectateur dans un état de mal être nécessaire afin qu'il se prenne en pleine gueule, sans recul ni protection et les passages les plus forts du film.
Le Schizophréne ne ressent pas le temps comme les non schizophréne et en ce sens ces "longueurs" qui pour moi n'en sont pas sont totalement justifiées et nécessaires.

Stefan
Complètement d'accord concernant les "longueurs" - quand Carole est seul le temps est complètement déformé ainsi elle passe 3 jours chez elle sans même s'en rendre compte. Les ellipses, qui se font de plus en plus nombreuses au fur et à mesure du film , montrent le décalage et le perte de repère de Carole. A vrai dire le film m'a paru assez court, ce qui n'était pas le cas de Rosemary's Baby (même si je trouve ce dernier exceptionnel).
D'accord et pas d'accord avec vous. Les longueurs sont peu être justifiables, mais je pense plutôt que Polanski maîtrise moyennement son rythme sur ce coup là. Les longueurs m'ont fait somnoler au milieu du film, mais pour mieux me secouer pour la fin, assez hallucinante.

La photo de fin fait méchamment froid dans le dos.
Image
« Toutes choses sont dites déjà ; mais comme personne n’écoute, il faut toujours recommencer. » André Gide
fée clochette
Electro
Posts: 891
Joined: 9 Jan 04, 17:32
Location: du coté d'orouët, pouët pouët !

Post by fée clochette »

Tony Hunter wrote:
Cinetudes wrote:Salut,

j'adore Repulsion et je pense que les manques de rythme que vous soulevez sont la pour souligner la perception déformée de l'héroine et mettre le spectateur dans un état de mal être nécessaire afin qu'il se prenne en pleine gueule, sans recul ni protection et les passages les plus forts du film.
Le Schizophréne ne ressent pas le temps comme les non schizophréne et en ce sens ces "longueurs" qui pour moi n'en sont pas sont totalement justifiées et nécessaires.

Stefan
Complètement d'accord concernant les "longueurs" - quand Carole est seul le temps est complètement déformé ainsi elle passe 3 jours chez elle sans même s'en rendre compte. Les ellipses, qui se font de plus en plus nombreuses au fur et à mesure du film , montrent le décalage et le perte de repère de Carole. A vrai dire le film m'a paru assez court, ce qui n'était pas le cas de Rosemary's Baby (même si je trouve ce dernier exceptionnel).
d'accord avec vous deux, les longueurs sont tout a fait justifiées.

ce film m'a créé une réaction presque viscérale en le regardant, ce fut une expérience physique... et Deneuve est pour une fois (je ne suis pas sensible à cette actrice) vraiment dérangeante et glisse dans la peau de la schizophrénie avec souplesse (le regard, parfait).

8)
christian
Accessoiriste
Posts: 1795
Joined: 13 Oct 03, 12:25

Post by christian »

Clairement un de mes Polanski preférés... !!!

Les séquences de viols qui se transforment en meurtres muets et hypers angoissants (avec parfois juste un roulement de cymbale archi minimaliste) sont clairement dans la lignée d'un court métrage polonais de jeunesse nommé "Meurtre" (où l'on voit simplement un homme avec un couteau pénetrer dans une chambre pour tuer un dormeur, le tout sans dialogue ni bruitage... à glacer le sang sur place, brrrr... aussi efficace d'un dessin noir et blanc de Roland Topor !!!)

A mon sens, ce superbe film annonce déjà l'ambiance étouffante du "Locataire"...
Frank Bannister
The Virgin Swiss Hyde
Posts: 6874
Joined: 22 Feb 04, 18:02

Post by Frank Bannister »

j'aime beaucoup ce film de Polanski,je le trouve d'ailleurs très symptomatique de sa filmographie. On y retrouve cette espece de claustrophobie, de malaise et de tension indescriptible que l'on retrouve dans certains de ces autres films de la meme période. Je trouve d'ailleurs que niveau, ambiance malsaine,il s'est assagit depuis PIRATES.

Bref, le personnage de Deneuve est vraiment très bien écrit. On retrouve d'ailleurs chez Emmanuelle seigner un peu ce type de personnage quand elle joue chez Polanski (d'ailleurs,ou a-t-elle joué d'autres que chez Polanski??). Un personnage un peu retenu, presque effacé et qui a un moment donné révèle sa véritable personnalité.

Pour REPULSIONS, mention spéciale à la photo du film et à la mise en scène qui contribue par ses plans fixes et ses travellings a créer un véritable climat malsain!