Mario Bava (1914-1980)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

halford66
Accessoiriste
Posts: 1828
Joined: 20 Jun 20, 11:53

Re: Mario Bava (1914-1980)

Post by halford66 »

Rick Blaine wrote: 21 Jul 21, 09:26
halford66 wrote: 21 Jul 21, 00:33

J'ai vu presque tous ses films à l'exception de ses 3 westerns (largement dispensables)et une nuit mouvementée.
Tu ne les as pas vus mais ils sont dispensables ?
(Je n'en sais rien, je ne les ai pas vu non plus mais du coup pas facile de se faire un avis...)

Enfin si j'en ai vu un mais je ne sais plus lequel,Arizona Bill je crois que j'ai trouvé quelconque,les 2 autres sont du même acabit à ce qu'il paraît,je ne me suis donc pas penché dessus.
User avatar
Rick Blaine
Charles Foster Kane
Posts: 22191
Joined: 4 Aug 10, 13:53
Last.fm
Location: Paris

Re: Mario Bava (1914-1980)

Post by Rick Blaine »

Par curiosité, je ne serai pas contre les voir un jour tout de même. Chez Bava, il y a toujours la possibilité de quelques fulgurances visuelles, même sur un terrain désertique du point de vue du script et de l'interprétation.
User avatar
Alba
Assistant(e) machine à café
Posts: 217
Joined: 23 Nov 10, 19:41

Re: Mario Bava (1914-1980)

Post by Alba »

Je parlais plus haut d'Arizona Bill, que j'avais trouvé très sympathique, bien que ce ne soit effectivement pas un sommet du genre ou de son auteur. Et j'ai même passé un meilleur moment que devant Duel au couteau et surtout Les Mille et une Nuits, que j'avais trouvé foutraque et rendu incroyablement lourdingue par les clowneries de Donald O'Connor. :?

J'ai pas vu encore Roy Colt par contre, mais L'Or du Nebraska se regarde plutôt bien également. En fait, ses westerns valent surtout le coup pour voir le style visuel de Bava appliqué à un genre qui s'y prête en apparence moins que le fantastique ou le gothique.
The Eye Of Doom
Accessoiriste
Posts: 1962
Joined: 29 Sep 04, 22:18
Location: West of Zanzibar

Re: Mario Bava (1914-1980)

Post by The Eye Of Doom »

Je poursuis une visite du cinema de Bava par Hercule contre les vampires.
Honnêtement j’ai pas accroché. Il y a pourtant de beaux moments, une belle intro, une interprétation sommes toutes correcte,…
Deux ou trois plans expérimentaux et « psychédéliques «  sont assez surprenants. Mais je trouve que la sauce ne prends pas bien entre les passages en decors « naturels » et/ou plein air et/ou studio « normal », et ceux en decors artificiels, trucages a la Melies,….
Finalement entre le peplum classique et l’experimental.
Sans compter les penibles scenes comiques porté par un acteur la juste pour ca.
Tout le long je me suis demandé pourquoi ca fonctionne pas/mal. On a l’impression d’une forme de batard hybride de Caligari et Jason et les argonautes.
Ce n’est pas que les deux aspects du films soient mauvais en soi. C’est bien fait, cadré, presque elegant sur deux ou trois plans, mais la greffe ne passe pas bien. Dumoins cela m’a empêché de rentrer dans l’histoire.
J’ai repensé aussi au Vagabon de Tokyo de Suzuki, qui souffre un peu du meme defaut.
Voila, voila,…
Bava, c’est pas gagné….
Je devrai essayé un truc moins « baroque » peut etre.
User avatar
cinephage
C'est du harfang
Posts: 22911
Joined: 13 Oct 05, 17:50

Re: Mario Bava (1914-1980)

Post by cinephage »

The Eye Of Doom wrote: 2 Sep 21, 23:18 Je poursuis une visite du cinema de Bava par Hercule contre les vampires.
(...)
Je devrais essayer un truc moins « baroque » peut etre.
Par curiosité, est-ce que tu as vu le Ulysse de Mario Camerini, ou est-ce que tu n'es pas trop habitué à ce style de peplum italien un peu cheap ? Je ne l'ai pas encore vu, je me demande à quoi m'attendre... :mrgreen:
I love movies from the creation of cinema—from single-shot silent films, to serialized films in the teens, Fritz Lang, and a million others through the twenties—basically, I have a love for cinema through all the decades, from all over the world, from the highbrow to the lowbrow. - David Robert Mitchell
The Eye Of Doom
Accessoiriste
Posts: 1962
Joined: 29 Sep 04, 22:18
Location: West of Zanzibar

Re: Mario Bava (1914-1980)

Post by The Eye Of Doom »

Je ne suis pas coutumier du genre peplum, et pas plus des peplums italiens « fauchés « .
Pas vu le film en question
User avatar
Thesix
Accessoiriste
Posts: 1708
Joined: 27 Jul 19, 19:18

Re: Mario Bava (1914-1980)

Post by Thesix »

Le Ulysse de Mario Camerini est formidable !
Il faut peut-être savoir retrouver son âme d'enfant pour le regarder, mais, enfant, c'était sans doute un de mes films préférés.
Je le comparerais davantage à Jason et les argonautes qu'à Hercule contre les vampires.

PS : Et puis entre Kirk Douglas et Reg Park, il n'y a pas photo... :mrgreen:
Amazon, c'est le mal (avec l'augmentation des débits). 8)
The Eye Of Doom
Accessoiriste
Posts: 1962
Joined: 29 Sep 04, 22:18
Location: West of Zanzibar

Re: Mario Bava (1914-1980)

Post by The Eye Of Doom »

Six femmes pour l’assasin
Les mannequins d’une maison de haute couture sont assassinées sauvagement les unes après les autres.

Le moins que l’on puisse dire est que la 1ere demi heure est tres enthousiasmante.
Ca démarre avec un magnifique generique, où on voit chaque personnage du film a venir, immobile ou presque au millieu de mannequin en rotin ou de rouge vif.
Suit une mise en place avec force effets « à la Bava » des plus sympathiques.

Puis…. On commence à s’ennuyer devant cette extermination programmée, où la surenchère, bien sage vu d’aujourd’hui, et les trouvailles de mise en scene ne suffissent pas à maintenir un intérêt.

C’était déjà le probleme devant « la planete des vampires » où apres la stupefaction devant la forme incroyable, la faiblesse ou les limites du scénario ne succite in fine qu’un ennui poli.

Je suis quand meme allé jusqu’au bout, pour ensuite regarder les bonus.
A la fin de soirée, j’ai trouvé le commentaire de Bruno Gans particulièrement interessant, beaucoup plus que le film lui même !
Il decortique le film et les raisons de son oubli en Italie, alors même qu’il est la matrice initiale d’un des genres roi du cinema italien.

Mon bilan Bava n’est donc pas top pour le moment.
La planete des vampires : indispensable pour sa forme plastique stupéfiante
Hercule contre les vampires : à la rigueur pour 2 ou 3 trucages rigolos
Le corps et le fouet : why not
Six femmes pour l’assassins: s’arrêter au 3ieme meurtres
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 94638
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Mario Bava (1914-1980)

Post by Jeremy Fox »

User avatar
Grant Boyer
Doublure lumière
Posts: 337
Joined: 30 Dec 04, 20:20

Re: Mario Bava (1914-1980)

Post by Grant Boyer »

Great ! Super critique pour un super film.
Donc l'édition blu-ray de Sidonis présente bien la version avec la BO de Cipriani ?
"le bon goût est l'ennemi de la créativité"
Pick It Up While It's Faded
User avatar
Profondo Rosso
Howard Hughes
Posts: 17226
Joined: 13 Apr 06, 14:56

Re: Mario Bava (1914-1980)

Post by Profondo Rosso »

Grant Boyer wrote: 23 Jun 22, 18:54 Great ! Super critique pour un super film.
Donc l'édition blu-ray de Sidonis présente bien la version avec la BO de Cipriani ?
Merci pour la critique et oui c'est la version avec la BO de Cipriani. Ceci dit l'autre version retouchée est aussi présente sur le BR pour les curieux.
User avatar
tchi-tcha
Machino
Posts: 1318
Joined: 19 Oct 21, 01:46

Re: Mario Bava (1914-1980)

Post by tchi-tcha »

Puisqu'on en parle :