Topic de présentation

Un DVD à vendre ? Un film que vous cherchez à tout prix ? Vous souhaitez aussi vous présenter en arrivant ? C'est ici que ça se passe !

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Romero's son
Assistant(e) machine à café
Posts: 185
Joined: 4 Mar 09, 10:22

Re: Topic de présentation

Post by Romero's son »

Bonjour à tous et à toutes

Je suis nouveau et comme mon surnom doit vous l'indiquer j'adore les films d'horreur et bien plus comme les bollywood.
User avatar
cinephage
C'est du harfang
Posts: 22507
Joined: 13 Oct 05, 17:50

Re: Topic de présentation

Post by cinephage »

Bienvenue, Romero's son ! :D

Et merci à Silenttimo d'avoir pris le temps de parler de soi... En tant qu'ancien roliste moi-même (mais ça reviendra bien un jour, disons que je suis dans une phase d'interruption), je ne peux que me réjouir de ta présence par ici... Cela dit, nous sommes un certain nombre sur ce forum à avoir fait rouler des dés à vingt faces et passé des nuit blanches à liquider du gobelin en mangeant de la pizza froide. 8)
I love movies from the creation of cinema—from single-shot silent films, to serialized films in the teens, Fritz Lang, and a million others through the twenties—basically, I have a love for cinema through all the decades, from all over the world, from the highbrow to the lowbrow. - David Robert Mitchell
Romero's son
Assistant(e) machine à café
Posts: 185
Joined: 4 Mar 09, 10:22

Re: Topic de présentation

Post by Romero's son »

merci cinephage
mr.hubert
Stagiaire
Posts: 87
Joined: 9 Mar 09, 19:37
Location: Hollywood

Re: Topic de présentation

Post by mr.hubert »

Bonjour!
Je m'apelle mr hubert
j'ai passé les 60 ans.
dans ma jeunesse j'était passionné par errol flynn.
ça doit etre lui qui m'a donné le gout du cinéma.
j'ai découvert votre forum sur internet, et aimant énormément le cinéma, j'espere pouvoir découvrir grace a vous de nouveaux films et peut etre vous faire profiter de ceux que j'ai

bien a vous!

mr hubert
User avatar
Silenttimo
Doublure lumière
Posts: 609
Joined: 5 Mar 07, 00:57
YMDB
Location: Dans la Vallée de la Mort, menotté à un cadavre... (sinon, le 92)

Re: Topic de présentation

Post by Silenttimo »

cinephage wrote: Et merci à Silenttimo d'avoir pris le temps de parler de soi... En tant qu'ancien roliste moi-même (mais (...) dans une phase d'interruption), je ne peux que me réjouir de ta présence par ici... Cela dit, nous sommes un certain nombre sur ce forum à avoir fait rouler des dés à vingt faces et passé des nuit blanches à liquider du gobelin en mangeant de la pizza froide. 8)
Avec le boulot, la famille, et tout et tout, deux choses ont changé : la pizza est chaude et je n'y passe plus des nuits blanches !

Et puis il faut garder un peu de temps pour visionner des films...
Fan de cinéma muet et ciné US :
- Lubitsch, maître du hors-champ et de la suggestion ; "J'aime faire appel à l'intelligence du spectateur"
- j'aime la bonhommie d'Eugene Palette !

Rôliste depuis plus de 36 ans !
Ma collec' JDR
Nestor Almendros
Déçu
Posts: 21439
Joined: 12 Oct 04, 00:42
Location: dans les archives de Classik

Re: Topic de présentation

Post by Nestor Almendros »

mr.hubert wrote:Bonjour!
Je m'apelle mr hubert
j'ai passé les 60 ans.
dans ma jeunesse j'était passionné par errol flynn.
ça doit etre lui qui m'a donné le gout du cinéma.
j'ai découvert votre forum sur internet, et aimant énormément le cinéma, j'espere pouvoir découvrir grace a vous de nouveaux films et peut etre vous faire profiter de ceux que j'ai

bien a vous!

mr hubert
Bienvenue! Quelque chose me dit que tu trouveras certainement ton bonheur parmi nous... :wink:
lediableprobablement
Stagiaire
Posts: 1
Joined: 10 Mar 09, 17:42

Re: Topic de présentation

Post by lediableprobablement »

Bonjour à tous,

Parce que je poste sur une page de présentation des membres et que les développements (conceptuels, théoriques...) sont mieux à employer à propos de sujets plus spécifiques, je choisis de vous exposer mes affinités et mes répulsions, en vrac et en me gardant d'être exhaustif, concernant les films que j'ai vu et les auteurs que je connais. Je n'aurai pas peur d'être trop long, de recourir à certains raccourcis et de laisser se créer des liens qui n'auraient que très peu de cohérence en apparence. Je pense que c'est une manière comme une autre de permettre d'entrevoir la personnalité cinématographique qui m'anime.

J'écris tout de même, avant de risquer d'être tout à fait abstrait et indigeste, que je suis de ceux qui allèrent chercher John Woo et Tsui Hark dans les vidéos clubs quand aucun cinéma, excepté peut-être ceux de Paris, ne les diffusaient encore. J'ai dispensé de la formation à la vidéo et assuré de l'aide à la réalisation en qualité de bénévole pour la TV locale de ma région d'origine, j'ai réalisé un peu de films publicitaires à mon compte et des fictions en vidéo plus ou moins Z et quasiment autoproduites quand j'aimais Hooper, Gans et l'underground le plus dur distribué par Uncut Movies. Je travaille aujourd'hui le plus généralement dans des centres d'appels pour des fournisseurs d'accès à la communication.

Je ne trouve véritablement aucun intérêt, ou peu selon les cas, aux productions de Scorsese, Audiard père et fils, Cameron, Eastwood, Kubrick, Klapisch, Honoré, Spielberg, Soderbergh, Leone, Sokurov, les Coen, Van Sant, Polanski, Breillat, Garrel, Zaimeche, Zhang Yimou, Lucas, Hou Hsiao Hsien, Gondry, Wenders, Tavernier, Von Trier, De Palma, Loach, Coppola père, fils et fille, Burton, Kiarostami, Haneke, les Dardenne, Jeunet, Desplechin, Bourdos, Klotz, Zhang ke, Weerasethakul, Kitano, Tsai Ming Liang, Tarr, Spike lee, Rocha, Akerman, Cassavetes père et fils, Pialat, Jodorowsky... Et je pense que Aronofsky ne vaut pas mieux qu'un Proyas.
Je veux faire l'effort de chercher et de remettre en question mes perceptions, mais même chez les plus anciens comme Fellini, Bertolucci, Tarkovski, Siegel, Losey, Truffaut, Visconti, Chabrol, DeMille, Wilder, Wyler, Siodmak, Doillon, Pressburger, Wiene (Caligari tout autant qu'Orlac), De Sica, Melville, Minnelli (exepté la plupart des passages dansés avec Gene Kelly et Cyd Charisse, que l'on doit à Kelly!), Sternberg, Clouzot, Clément, Kazan, Sirk, Ozu, Kurosawa, Pasolini... rien n'y fait.
Pas plus d'espoir dans cette "contre-Culture" d'où émergent les Tarantino, Takashi Miike, Shinya Tsukamoto, Lynch, Cronenberg, Kounen, Richet, Kassovitz, Noé, Dupontel, Fulci, Argento, Cameron Mitchell, Johnnie To... et qui ne fait que renvoyer aux pires conventions.
J'ai toutefois une certaine affection pour des gens comme Kiyoshi Kurosawa pour ses Cure, Kairo et Loft, Friedkin, Mc Tiernan, Miyazaki pour sa petite sorcière, Nakata pour son Dark Water, Carpenter, M. Mann ou encore Romero pour ses 2 derniers.
Ma considération tombe alors à zéro lorsque l'on évoque Bay, Ontoniente, Besson, Jugnot, Boon, Veber, les freres Scott, Oury, Leconte, Jean Becker, Jaoui-Bacri...

Sans vouloir dénigrer le caractère commercial qui me semble essentiel au Cinéma mais plutôt parce que l'on a réalisé très tôt que le domaine de l'image pouvait rapporter beaucoup d'argent, je pense que tout le monde sait aujourd'hui que le Cinéma est complètement passé du coté de la domination. Il n'est plus un art mais tout à fait une industrie. Alors face au conditionnement général imposé par la publicité et la TV, je crains mes goûts. Je cherche donc à savoir d'où ils proviennent afin de pouvoir dire sans fléchir que j'aime profondément L'amour par terre et La bande des quatre de Rivette (mais pas Haut bas fragile, Va savoir), The weeding march et Queen Kelly de Stroheim, L'ami de mon amie, Conte d'été et L'anglaise et le Duc de Rohmer, La fureur de vivre, Les indomptables et Le violent de Ray, L'aventure de Mme Muir de Mankiewicz (pas le Reptile, Le limier), Seuls les anges ont des ailes, Air Force, La rivière rouge, A song is born et Le sport favori de l'homme de Hawks, Chasse à l'homme, Clash by night et Règlements de comptes de Lang (pas Metropolis, House by the river, Moontide, Mabuse le joueur), Tabou et L'aurore de Murnau, Louisiana story et The land de Flaherty, L'homme à la caméra de Vertov (pas les 3 sonates à Lénine, Tebe front!, La sixième partie du monde , tous beaucoup trop attachés à leur objet de propagande), Under Capricorn, Notorious, The birds de Hitchcock (pas Psycho, Pas de printemps pour Marnie, Frenzy), L'Atalante de Vigo, Ivan le Terrible d'Eisenstein, tout Bresson excepté les Affaires publiques, Jour de colère, Ordet et Gertrud de Dreyer (pas Vampyr), La chienne, La règle du jeu et Le carrosse d'or de Renoir, Stromboli, Voyage en Italie et La prise du pouvoir par Louis 14de Rossellini, les courts, The railrodder inclus , Our hospitality, Le cameraman et Spite marriage de Keaton (pas The three ages, Le mécano de la General), A bout de souffle, Les carabiniers, Alphaville, Je vous salue Marie, Allemagne année 90 neuf zéro, Notre musique, Les spots pour Girbaud, Liberté et Patrie, L'origine du 21ème siècle, les Histoire(s) du Cinéma de Godard (pas Détective, King Lear, Soigne ta droite, Prénom Carmen, Bande à part, Montparnasse-Levallois, La paresse, Ici et ailleurs, Comment ça va ? et la période Dziga Vertov Group), The Pilgrim, Les lumières dans la ville et L'opinion publique de Chaplin, (pas Les temps modernes, le catastrophique Dictateur), A travers l'orage et A corner in wheat de Griffith, The tall T et Ride lonesome de Boetticher, La grande évasion, Une femme à abattre et La charge de la 8ème brigade de Walsh, L'appât, Les affameurs et L'homme de la plaine de Mann, Blow up et Zabriskie Point d'Antonioni, Le convoi des braves, La chevauchée fantastique, La taverne de l'irlandais et Les raisins de la colère de Ford (pas La prisonnière du désert), Notre pain quotidien de Vidor, He who gets slapped et Le vent de Sjostrom (pas La charrette fantôme), Le trésor d'Arne et Johan de Stiller, Adieux Philippines de Rozier, Brève rencontre de Lean (pas Docteur Jivago, Lawrence d'Arabie), seulement Le quai des brumes de Carné, Judex de Franju, Le Tempestaire d'Epstein (pas La chute de la maison Usher, La glace à trois faces), Bronco apache d'Aldrich (pas Le grand couteau, Attack, 4 du Texas, Vera Cruz), The stranger, Touch of evil et The Lady from Shanghai de Welles (pas Othello, Falstaff, Macbeth, L'histoire immortelle, son tour du monde, ses shows de magie), L'intendant Sancho et Le héros sacrilège de Mizoguchi (rien avant Les contes de la lune vague), Run of the arrow et House of bamboo de Fuller, The naked down de Ulmer (pas The man from planet X), The Moon is blue, Le mystérieux Docteur Korvo, Mark Dixon détective de Preminger, Le bohneur de Varda, La maman et la putain d'Eustache...

Je déroge finalement un peu à mon principe (qui a dit catalogue ?) pour écrire que peu m'importent les canons et les écoles, que je ne crois pas à la justesse d'un jeu ou au réalisme d'un décor, aux faux raccords, aux interprétations de cinéphiles ou critiques qui la plupart du temps confinent au délire... Tout ce qui compte c'est ce qui passe à l'écran, le produit de l'intention par les moyens, donc ce que je vois à l'image de ce qui appartient à l'auteur. Mais il faut pour obtenir cela que celui-ci admette à priori qu'il prêche le faux et laisse éclater ses propres ambiguïtés pour obtenir du vrai, c'est à dire pour renvoyer à tous les hommes. En d'autres termes, j'apprécie le travail d'un auteur à la manière dont il met son éthique au service de moyens qui eux même seront au service des idées qu'il entend faire passer dans sa mise en scène. Vient après la question de la plus ou moins grande force de sa personnalité, sujet compris.

Bref, vraiment rien de neuf là dedans, mais pourtant...
J'ai découvert et j'ai dit, puis j'ai fait le tour et j'ai dit autre chose.
bronski
Touchez pas au grisbi
Posts: 17419
Joined: 23 Feb 05, 19:05
Location: location

Re: Topic de présentation

Post by bronski »

Oulla...
Strum
n'est pas Flaubert
Posts: 8451
Joined: 19 Nov 05, 15:35

Re: Topic de présentation

Post by Strum »

Bienvenue Silenttimo, Romero's son, Mr. Hubert et lediableprobablement ! :) J'espère que vous trouverez votre bonheur ici, où il y en a je crois pour tous les goûts.

lediable, au moins, tu annonces la couleur. Peut-être d'ailleurs que cette longue d'explication que tu viens de livrer sur ta conception du cinéma mériterait-elle d'être postée dans une autre partie du forum, si tu souhaites en discuter avec d'autres. Je t'en laisse juge. :)
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Topic de présentation

Post by AtCloseRange »

Bienvenue au diable (un nom bien choisi) mais personnellement, je me demande ce que tu attends ici après une telle introduction. Tu te présentes d'emblée comme rétif à 99% des cinéastes qui font vibrer la majorité de la communauté cinéphile (et don cdu forum). C'est bien beau de se déclarer "contre" (j'aime plutôt bien aussi me retrouver dans cette situation) mais en une seule énumération (de mon point de vue) absurde de cinéastes considérés comme des incontournables du cinéma, tu te places immédiatement du côté d'un cinéma "autre". C'est tout à fait ton droit mais un forum est un endroit de discussion et je ne vois pas ce qui dans ce florilège de génies du cinéma que tu n'aimes pourrait entraîner comme discussion digne de ce nom.
Néanmoins, j'attends avec impatience tes interventions sur les sujets concernant: Sirk, Scorsese, Cassavetes, Dardenne, Coen, Polanski, Wenders, etc...
A moins que tu ne décides de te contenter de parler que de ce qui te fait vibrer et dans ce cas, on raterait de beaux moments de polémique et je serai déçu.
Enfin bon, bienvenu quand même.
Image
julien
Oustachi partout
Posts: 9045
Joined: 8 May 06, 23:41

Re: Topic de présentation

Post by julien »

J'aime ce genre de présentation franc du collier. Ça a tout de suite l'avantage de déchainer les passions. :D
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.
7swans
Nuits de Sheen...
Posts: 7695
Joined: 17 Feb 06, 18:50

Re: Topic de présentation

Post by 7swans »

julien wrote:J'aime ce genre de présentation franc du collier. Ça a tout de suite l'avantage de déchainer les passions. :D
C'est à dire que ça ressemble surtout à un liste de course... Rien de vraiment passionnant pour l'instant...
bronski
Touchez pas au grisbi
Posts: 17419
Joined: 23 Feb 05, 19:05
Location: location

Re: Topic de présentation

Post by bronski »

On attend d'ailleurs son deuxième message.
User avatar
cinephage
C'est du harfang
Posts: 22507
Joined: 13 Oct 05, 17:50

Re: Topic de présentation

Post by cinephage »

bronski wrote:On attend d'ailleurs son deuxième message.
Je pense qu'il prend le temps de lire un peu le forum, histoire de voir à quels oiseaux il a affaire (heureusement, il n'y a aucun harfang des neiges).

Bienvenue à toi, lediable, tu as des gouts bien précis, qu'il sera très intéressant de te voir développer à l'occasion (tu peux être certain que tout le monde ne sera pas du même avis, mais c'est tout l'intérêt d'un forum comme celui-ci que de permettre à des opinions très différentes de s'exprimer). :wink:
I love movies from the creation of cinema—from single-shot silent films, to serialized films in the teens, Fritz Lang, and a million others through the twenties—basically, I have a love for cinema through all the decades, from all over the world, from the highbrow to the lowbrow. - David Robert Mitchell
User avatar
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Posts: 16526
Joined: 30 Mar 09, 20:11
Location: Avec mes chats sur l'Atalante

Re: Topic de présentation

Post by Père Jules »

Bonjour à tous.
Je suis Z de Co, comprenez Zéro de Conduite, en référence au film de Jean Vigo.
Au plaisir.