Les anciennes séries animées TV pour la jeunesse et Censure !

Tout sur les séries à la TV, en DVD, en Blu-ray ou VOD.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
jhudson
Cadreur
Posts: 4248
Joined: 27 Oct 11, 04:06

Les anciennes séries animées TV pour la jeunesse et Censure !

Post by jhudson »

Un topic dédié pour un vaste programme .

Séries animés japonaises ou il existe quasiment aucune censure, aux séries animées TV US pour Kids ou l'auto censure est tellement reine que ça aboutit souvent a des séries bien stupides a de très rares exception prés, c'est produit aux kilomètres de l'alimentaire pour abrutir la jeunesse avec des histoires répétitives sans queue ni tête.

Et n’oublions pas les séries Nippones rachetés par les américains qui vont TOUT changer de la musique et souvent aussi les dialogues, démontrant autant un mépris a l’œuvre original qu'aux petits américains a qui s'est destiné , et pire parfois c'est revendu aux Chaines du monde entier

Aux USA , l'animation est considéré pour être exclusivement pour les plus jeunes

Au cinema un animé ne peux être que G ou PG , ça limite donc la façon de raconter des histoires.

Avant 1981 , il était impossible de produire une série animée pour vendre des jouets a des enfants , Reagan va dérégulariser tout cela et ce sera alors possible .

Ca n'a pas beaucoup changé, il suffit de voir ce que Shera est devenue dans son remake , un garçon manqué !

Je suppose que l'original était un peu trop sexy pour la jeunesse !

Image

Les auteurs de Batman : The animated series ont eux maints problèmes avec la censure qui a trouvé certains personnages trop Sexy , design a revoir ...
Last edited by jhudson on 8 Jun 20, 19:58, edited 3 times in total.
Telmo
Accessoiriste
Posts: 1632
Joined: 4 Mar 15, 02:40
Location: Lutetia

Re: Les anciennes séries animées TV pour la jeunesse

Post by Telmo »

Je remets le message de départ pour le contexte
Ikebukuro wrote:
jhudson wrote:On remercie Ségolène Royal qui s'est fait connaitre pour son combat contre l'ignoble animation japonaise! :mrgreen:
On est un peu hors-sujet mais ce sont des documents historiques; pour ceux que ça intéresse, deux liens sur mon blog consacré au Japon :
1) le livre de Ségo (super canon à 35 ans quand même; sacré Hollande, meilleur mari que président ?) : http://japon.canalblog.com/archives/201 ... 78299.html
2) le livre de Liliane Lurçat "A cinq ans, seul avec Goldorak - Le jeune enfant et la télévision", autre livre à la réputation sulfureuse : http://japon.canalblog.com/archives/201 ... 54985.html

A noter quand même qu'ils sont beaucoup moins stupides que leur légende noire ne le laisse croire.
Ce n'est pas une réputation usurpée pour l'opus de Bécassine, ou alors c'est de la provoc' pour promouvoir ton blog. ;)

En fait, les fans d'anim' semblent méconnaître le côté anti-américain et les mauvais genres comme le polar, l'horreur, le fantastique et la SF. Ils se focalisent, non sans raison, sur l'animation japonaise.
Il y a même une pointe contre les séries policières allemandes pour ceux que ça intéresse. Désolé, ce n'est pas Derrick. Encore que la nudité souvent présente dans cette série au rythme parfois trop mesuré la rendrait hystérique, en bonne pudibonde qu'elle est.

Par conséquent, pour le bouquin de Bécassine, c'est pour le moins une lecture très partielle et donc partiale en l'occurence.
Tom Sawyer décrit comme SF, Bioman souvent critiqué comme violent, bien plus que Ken le survivant (gag !), la xénophobie pathologique (nippophobie et anti-américanisme primaire surtout)
il faut quand même admettre que, sans quotas, nos enfants finiront par penser américain ou même parler japonais
. p.148

Le mépris récurrent des mauvais genres comme le polar et la SF, réduite à l'inter-sidéral et aux robots. Le Japon décrit comme violent à partir de la mise en épingle d'un SEUL fait-divers, alors que la criminalité est extrêmement basse là-bas. Pas un mot non plus sur les dessins animés de la NHK, pourtant vus en France car parfois en co-production.
« Les Chevaliers du Zodiaque », « Ken le Survivant », « Dragon Ball », « Bioman », « Spielvan », défilent quotidiennement sur TF1, et, pendant l'été (« Dorothée Vacances »), on fait encore moins cher : on ressort « Goldorak », probablement déjà largement amorti sur toutes les télévisions du globe; « Giraya» et aussi « Metalder », deux séries japonaises stupides et violentes à côté desquelles « Bioman » fait presque « haut de gamme ». Le tout suivi, chaque jour de cet été par Les rues de San Francisco, l'inévitable série policière. Bref on enrage devant un tel gâchis. Comment ne pas penser à tous ces gosses des banlieues, cloîtrés entre quatre murs de béton, privés de vacances, et qui n'ont que la télévision pour rêver et pour s'évader, enfants abreuvés de violence, de laideur, de médiocrité.

Il existe pourtant de bonnes séries de science-fiction : « Tom Sawyer », et aussi « Conan » (A2). Et de bons dessins animés français : « Touni et Litelle » (TF1), ou « Demetan, la petite grenouille » (FR3, en coproduction japonaise)... Sans parler des stocks de produits de qualité détenus par l'INA.
(p. 44 à 46)

Magnifique exemple, Démétan... Déprimant au possible et coproduction franco-japonaise.

Un peu de post-féminisme mal placé de la part de cette réac' (combo !) aussi :
Toujours victime, faible, gourde ou allumeuse
La domination des séries américaines et des dessins animés japonais constitue, pour la formation des petites filles, une véritable galère.
A elles non seulement les rôles subalternes, mais aussi les tristes emplois de victimes enlevées par les monstres et autres robots volants, ou de spectatrices affolées (évanouissements, cris, pleurs, tandis que le héros se transforme en Bioman, Spielvan ou autre Metalder).
Elle n'a donc jamais vu un épisode des séries critiquées. Il y avait toujours au moins une femme (Force rose !).

Je passe rapidement sur sa notion de ce qui beau ou tout simplement de violence, le prétendu télé-massacre, qui la fait critiquer la présence de gros et de nains, et qui pourrait valoir un procès aujourd'hui de la part de certains associations.
Télé-massacre

Faute de disposer de cette sorte d'observatoire des
programmes, qui établirait ce travail très précis, on
en est réduit à dresser des bilans approximatifs pour
tenter de traduire, de façon incontestée, ce que l'on
sent bien lorsque l'on est « fidèle » au petit écran : la
montée de la violence.

Reconnaissons à l'hebdomadaire Le Point d'avoir
eu le mérite d'entreprendre cette « comptabilité » de
la violence, en publiant, le 24 octobre 1988, une
enquête portant sur le bilan d'une semaine de pro-
grammes à l'initiative d'un groupe de téléspectateurs.
Le constat fut accablant, ces téléspectateurs expéri-
mentaux sont, en effet, revenus de cette semaine-télé
abrutis, effarés par des visions d'enfer. Ils ont vu,
chaque jour, plus de meurtres et d'agressions diverses
qu'il ne s'en commet en un an dans une ville comme
Paris. Ils ont vu des vampires violer une femme, des
robots tueurs, des Spielvan, Captain Power, Bioman,
des policiers, des assassins, des suicidés, des fous, des
nains flirter avec des femmes obèses.
Et puis, comme
s'ils y étaient, des hommes en assassiner d'autres à
Haïti et, s'ils ont surpris un taureau s'acharner sur
un torero, ils n'ont pas bien su si c'était de la réalité
ou de la fiction!
p. 25

J'en passe et des meilleures... Vous trouverez des extraits lunaires analysés sur ce site :

http://xerbias.free.fr/?page=0

Je suis d'accord cela dit, à une réserve près, sur l'aspect document historique. Elle parle de la HD comme censée arriver prochainement et semble bien informée pour une fois sur un futur présentateur emblématique de Fox News.
À l'époque oui, l'animation japonaise était moins chère car les Japonais n'en connaissaient pas encore la valeur qu'ils pourraient tirer à l'exportation.

Quant à sa beauté, qui est dans l'œil de celui qui la regarde, d'une cela ne rend pas crédible son propos (hors sujet), et de deux, la chirurgie esthétique n'y pas étrangère...

Pour l'autre bouquin, je ne l'ai pas lu, commandé une fois et jamais arrivé, et trop cher maintenant.

PS: si un modérateur déplace cette partie de la discussion vers un sujet idoine, pas de problème. Il est certain qu'on dérive.
Last edited by Telmo on 17 May 20, 21:19, edited 1 time in total.
Telmo
Accessoiriste
Posts: 1632
Joined: 4 Mar 15, 02:40
Location: Lutetia

Re: Les anciennes séries animées TV pour la jeunesse

Post by Telmo »

jhudson wrote:Un topic dédié pour un vaste programme .

Séries animés japonaises ou il existe quasiment aucune censure, aux séries animées TV US pour Kids ou l'auto censure est tellement reine que ça aboutit souvent a des séries bien stupides a de très rares exception prés, c'est produit aux kilomètres de l'alimentaire pour abrutir la jeunesse avec des histoires répétitives sans queue ni tête.

Et n’oublions pas les séries Nippones rachetés par les américains qui vont TOUT changer de la musique et souvent aussi les dialogues, démontrant autant un mépris a l’œuvre original qu'aux petits américains a qui s'est destiné , et pire parfois c'est revendu aux Chaines du monde entier

Aux USA , l'animation est considéré pour être exclusivement pour les plus jeunes

Au cinema un animé ne peux être que G ou PG , ça limite donc la façon de raconter des histoires.

Avant 1981 , il était impossible de produire une série animée pour vendre des jouets a des enfants , Reagan va dérégulariser cela et ce sera alors possible .

Ca n'a beaucoup changé, il suffit de voir ce que Shera est devenue dans son remake , un garçon manqué

Je suppose que l'original était un peu trop sexy pour la jeunesse , bref l'horreur !

Image
Pas de censure pour les séries japonaises... Disons qu'il ne les passaient pas n'importe comment, avec au contraire des horaires étudiés pour éviter l'exposition à un public trop jeune pour les apprécier cf. Ken le survivant.

Toi, tu vas avoir des problèmes avec les chantres diversitaires du non-binarisme avec tes stéréotypes de genre dus à une vision hétéro-normativiste de mâle blanc (cf. Shera garçon manqué). :mrgreen:
Plus sérieusement, l'animation était considérée exclusivement pour la jeunesse (présent de narration ambigu ou faute ?) ce n'est pas propre aux Yankees, cf. France notamment une certaine Bécassine.

Oui, les séries pour promouvoir la vente de jouets, il ne faut pas attendre de miracles, même si Jayce et les conquérants de la lumière garde un côté nostalgique pour moi.
Après, le dessin animé américain préféré de cette époque (années 70-90 génération Récré A2/Club Dorothée/La 5) pour moi, ça vaudrait presque un sujet à part.
User avatar
jhudson
Cadreur
Posts: 4248
Joined: 27 Oct 11, 04:06

Re: Les anciennes séries animées TV pour la jeunesse

Post by jhudson »

Telmo wrote:
jhudson wrote:Un topic dédié pour un vaste programme .

Séries animés japonaises ou il existe quasiment aucune censure, aux séries animées TV US pour Kids ou l'auto censure est tellement reine que ça aboutit souvent a des séries bien stupides a de très rares exception prés, c'est produit aux kilomètres de l'alimentaire pour abrutir la jeunesse avec des histoires répétitives sans queue ni tête.

Et n’oublions pas les séries Nippones rachetés par les américains qui vont TOUT changer de la musique et souvent aussi les dialogues, démontrant autant un mépris a l’œuvre original qu'aux petits américains a qui s'est destiné , et pire parfois c'est revendu aux Chaines du monde entier

Aux USA , l'animation est considéré pour être exclusivement pour les plus jeunes

Au cinema un animé ne peux être que G ou PG , ça limite donc la façon de raconter des histoires.

Avant 1981 , il était impossible de produire une série animée pour vendre des jouets a des enfants , Reagan va dérégulariser cela et ce sera alors possible .

Ca n'a beaucoup changé, il suffit de voir ce que Shera est devenue dans son remake , un garçon manqué

Je suppose que l'original était un peu trop sexy pour la jeunesse , bref l'horreur !

Image
Toi, tu vas avoir des problèmes avec les chantres diversitaires du non-binarisme avec ta vision hétéro-normativiste de mâle caucasoïde (cf. Shera garçon manqué).
Plus sérieusement, l'animation était considérée exclusivement pour la jeunesse (présent de narration ambigu ou faute ?) ce n'est pas propre aux Yankees, cf. France notamment une certaine Bécassine.

Oui, les séries pour promouvoir la vente de jouets, il ne faut pas attendre de miracles, même si Jayce et les conquérants de la lumière garde un côté nostalgique pour moi.
C'est que Sakura Card captor dans son remontage US était devenu AUSSI un garçon manqué ce qu'elle n'est pas dans l'original , un personnage masculin trés secondaire est devenu le personnage principal a sa place , si ce n'est pas de la misogynie ?

Car l'animé a été remanié pour un public uniquement masculin !

Un personnage non binaire ou gay dans une série pour Kids US , la personne qui a cette idée se fait virer dans la seconde et black listé de partout !

Regardes ce qu'est devenu Shun dans Saint Seiya Netflix , c'est le réalisateur Japonais a pris les devants (ou alors il sert de bouc émissaire) en en faisant une femme au nom de la parité, Hypocrite comme raison voir ce que je dis plus haut sur Sakura !!!

Un épisode de Pokemon est passé a la trappe aux USA, il était question de "Boobs ", ils ont un gros probléme avec la poitrine féminine !

Image

Trouver un fait divers bien affreux au japon (hors suicides) il faut bien chercher, c'est un des pays a avoir une criminalité quasi inexistante.

La pauvre Ségoléne ratissait très large , le populisme ça rapporte toujours quelques voies!

Physiquement elle m'a toujours fait penser a ma Grande mère maternelle qui n'était pas une bonne personne
Last edited by jhudson on 17 May 20, 21:42, edited 3 times in total.
User avatar
Shinji
Electro
Posts: 797
Joined: 31 Aug 18, 21:06

Re: Les anciennes séries animées TV pour la jeunesse

Post by Shinji »

jhudson wrote:Ca n'a pas beaucoup changé, il suffit de voir ce que Shera est devenue dans son remake , un garçon manqué !

Je suppose que l'original était un peu trop sexy pour la jeunesse !

Image
Le contraire d'Annie January dans The Boys, quoi. :-)
Telmo
Accessoiriste
Posts: 1632
Joined: 4 Mar 15, 02:40
Location: Lutetia

Re: Les anciennes séries animées TV pour la jeunesse

Post by Telmo »

Avec les exemples tirés de Netflix ou même plus récents on sort du cadre des anciennes séries animées TV.
De plus, les concepts fumeux comme non binaires ("non Monsieur je ne suis pas un homme" ; "je ne suis pas blanc je suis à moitié libanais" ) qui marquent surtout des troubles identitaires sévères, je ne trouve pas que ça vaille la peine de monter sur ses grand chevaux. Pour un public adulte, je ne dis pas.
A contrario, l'adaptation qui escamote la sexualité n'est pas propre aux É-U cf. Sailor Moon et une lesbienne qui devient un garçon manqué, ou un homo qui devient un frère.
Je suis plus intéressé par ce qui se fait ici, en Europe, plutôt que de m'engager dans une énième lutte bobo contre le grand Satan yankee.
L'emballement et l'hystérisation sur des questions identitaires secondaires, instrumentalisées par des libéraux "de gauche tout à fait vendus au système, pour faire diversion par rapport aux écarts de richesse grandissants et autres questions économiques, fait le lit de Trump par exemple. Ce ne sont pas des combats utiles, à mon sens.

Pour Shun/Andromède, j'ai encore en mémoire les déboires du doublage franchouillard, pourtant pas le pire de l'époque, donc j'ai du mal à jeter la pierre. Pour Netflix, il suffirait de ne pas passer par eux et de sortir de cette relation amour-haine dépendante avec les multinationales et la culture US, en demandant la version japonaise, et en se basant sur elle. Après, les doubleurs et sous-titres qui font ça alimentairement à partir de la version anglaise "internationale" ça fait aussi un moment que ça dure.

Je dis ça, mais la version de Ranma 1/2, qui est en mode alternatif pour le sexe du protagoniste, éditée aux É-U est une référence hors Japon. ;) Contrairement au carnage au réducteur de bruit numérique pour Sailor Moon.

PS : pour la perception de la criminalité au Japon, si c'était un pékin moyen (sic), on aurait dit qu'elle avait vu trop de films de yakuza, mais ce n'est vraiment pas le genre. :mrgreen:
Last edited by Telmo on 17 May 20, 21:45, edited 1 time in total.
User avatar
jhudson
Cadreur
Posts: 4248
Joined: 27 Oct 11, 04:06

Re: Les anciennes séries animées TV pour la jeunesse

Post by jhudson »

Telmo wrote:Avec les exemples tirés de Netflix ou même plus récents on sort du cadre des anciennes séries animées TV.
De plus, les concepts fumeux comme non binaires (non Monsieur je ne suis pas un home) je ne trouve pas que ça vaille la peine de monter sur ses grand chevaux. Pour un public adulte, je ne dis pas.
A contrario, l'adaptation qui escamote la sexualité n'est pas propre aux É-U cf. Sailor Moon et une lesbienne qui devient un garçon manqué, ou un homo qui devient un frère.
Je suis plus intéressé par ce qui se fait ici, en Europe, plutôt que de m'engager dans une énième lutte bobo contre le grand Satan yankee.
L'emballement et l'hystérisation sur des questions identitaires secondaires, instrumentalisées par des libéraux "de gauche tout à fait vendus au système, pour faire diversion par rapport aux écarts de richesse grandissants et autres questions économiques, fait le lit de Trump par exemple. Ce ne sont pas des combats utiles, à mon sens.

Pour Shun/Andromède, j'ai encore en mémoire les déboires du doublage franchouillard, pourtant pas le pire de l'époque, donc j'ai du mal à jeter la pierre. Pour Netflix, il suffirait de ne pas passer par eux et de sortir de cette relation amour-haine dépendante avec les multinationales et la culture US, en demandant la version japonaise, et en se basant sur elle. Après, les doubleurs et sous-titres qui font ça alimentairement à partir de la version anglaise "internationale" ça fait aussi un moment que ça dure.

La censure US est assez représentatif de l'intolérance des adultes qui essayent que leur kids pensent comme eux.

Ca transpire méme dans les films Cinema pour adulte, ou certains faits réels sont changés pour ne pas déplaire aux Homophobes qui iront voir le film !
Last edited by jhudson on 17 May 20, 21:46, edited 1 time in total.
Telmo
Accessoiriste
Posts: 1632
Joined: 4 Mar 15, 02:40
Location: Lutetia

Re: Les anciennes séries animées TV pour la jeunesse

Post by Telmo »

jhudson wrote:
Telmo wrote:Avec les exemples tirés de Netflix ou même plus récents on sort du cadre des anciennes séries animées TV.
De plus, les concepts fumeux comme non binaires (non Monsieur je ne suis pas un home) je ne trouve pas que ça vaille la peine de monter sur ses grand chevaux. Pour un public adulte, je ne dis pas.
A contrario, l'adaptation qui escamote la sexualité n'est pas propre aux É-U cf. Sailor Moon et une lesbienne qui devient un garçon manqué, ou un homo qui devient un frère.
Je suis plus intéressé par ce qui se fait ici, en Europe, plutôt que de m'engager dans une énième lutte bobo contre le grand Satan yankee.
L'emballement et l'hystérisation sur des questions identitaires secondaires, instrumentalisées par des libéraux "de gauche tout à fait vendus au système, pour faire diversion par rapport aux écarts de richesse grandissants et autres questions économiques, fait le lit de Trump par exemple. Ce ne sont pas des combats utiles, à mon sens.

Pour Shun/Andromède, j'ai encore en mémoire les déboires du doublage franchouillard, pourtant pas le pire de l'époque, donc j'ai du mal à jeter la pierre. Pour Netflix, il suffirait de ne pas passer par eux et de sortir de cette relation amour-haine dépendante avec les multinationales et la culture US, en demandant la version japonaise, et en se basant sur elle. Après, les doubleurs et sous-titres qui font ça alimentairement à partir de la version anglaise "internationale" ça fait aussi un moment que ça dure.

La censure US est assez représentatif de l'intolérance des adultes qui essayent que leur kids pensent comme eux.
Tout comme Ségolène Royal, qui ne se prive pourtant pas de critiquer les Yankees et leurs dessins animés violents. Après les Nippons, bien sûr.
User avatar
jhudson
Cadreur
Posts: 4248
Joined: 27 Oct 11, 04:06

Re: Les anciennes séries animées TV pour la jeunesse

Post by jhudson »

Telmo wrote:
jhudson wrote:

La censure US est assez représentatif de l'intolérance des adultes qui essayent que leur kids pensent comme eux.
Tout comme Ségolène Royal, qui ne se prive pourtant pas de critiquer les Yankees et leurs dessins animés violents. Après les Nippons, bien sûr.
Attaquer une autre culture c'est du raciste xénophobe classique , elle a fait cela juste pour se faire remarquer , sortir de la masse politique.

J'attaque la censure US (ainsi que toute censure des pays) qui est malheureusement quasiment partout d'une certaines façons, elle forme les œuvres qu'on regarde .

Le PG 13 a fait pas mal de dégâts au cinema, des films de guerre sans une goutte de sang rouge sont devenus courant et comme normal , ils réinventent le réalisme !
Last edited by jhudson on 17 May 20, 21:58, edited 4 times in total.
Shin Cyberlapinou
Accessoiriste
Posts: 1511
Joined: 1 Feb 09, 09:51

Re: Les anciennes séries animées TV pour la jeunesse

Post by Shin Cyberlapinou »

Pour avoir lu Le ras le bol des bébés zappeurs j'ai moi aussi été surpris de voir que les fictions américaines en prenaient autant pour leur grade, avec une supposée flopée de téléfilms -dont on ne connaîtra jamais les titres- montrant meurtres et viols en pleine après-midi, sans aucun contrôle.

Au delà du côté bourrin/démago/approximatif de la -médiocre- démonstration, Le ras le bol... synthétise un peu l'état d'esprit d'une époque, avec une France qui commence à débattre de l'exception culturelle et se sent menacée (à raison?) par des produits importés en masse* avec lesquels elle a du mal à rivaliser, entre l'omniprésence croissante des blockbusters hollywoodiens (Delon et Bébel viennent de ranger les flingues d'un certain cinéma populaire français) et la prochaine arrivée de Disneyland sur nos terres, tout un symbole. Une bonne partie du propos de Royal tourne ainsi autour du "pourquoi qu'on n'offre pas à nos chères têtes blondes des bonnes fictions de chez nous?" avec un côté limite "produits du terroir vers McDo/malbouffe", comme brûlot politique ça ne vaut décidément pas tripette, comme instantané de cette phase de transition aujourd'hui bien lointaine**...


* Cf la grille des programmes de La cinq, 100% séries/films US et dessins animés japonais. Ce n'est que suite aux lois sur les quotas de fiction française qu'elle produira en service minimum absolu la sitcom culte Voisin voisine.

** 3 séries française produites chez Netflix et youpi on est des winners.
Telmo
Accessoiriste
Posts: 1632
Joined: 4 Mar 15, 02:40
Location: Lutetia

Re: Les anciennes séries animées TV pour la jeunesse

Post by Telmo »

Shin Cyberlapinou wrote:Pour avoir lu Le ras le bol des bébés zappeurs j'ai moi aussi été surpris de voir que les fictions américaines en prenaient autant pour leur grade, avec une supposée flopée de téléfilms -dont on ne connaîtra jamais les titres- montrant meurtres et viols en pleine après-midi, sans aucun contrôle.
Ce qu'elle appelle téléfilm américain est aussi et surtout sujet à caution. Elle parle d'un opération Cambodge, destiné à figurer sur un site comme nanarland, comme américain, alors qu'il s'agit vraisemblablementd'un film philippin avec quelques acteurs occidentaux pour faire illusion. Mais ça marche, cf. Ségolène. La vulgarité, grotesque au point qu'elle est impossible à prendre au sérieux, en ce qui me concerne, l'a choquée mais jamais elle ne semble imaginer que les doubleurs en ont peut-être rajouté...
Pour la peine, l'extrait p. 130, le Droit à la Beauté :
Samedi 5 août 1989, téléfilm : Cambodge: opération suicide sur M6 (...) - “ah, j'arrêterai donc jamais de chier (...) enfonce-toi donc un fusil dans le cul”
Pas classieux, j'en conviens.
Au delà du côté bourrin/démago/approximatif de la -médiocre- démonstration, Le ras le bol... synthétise un peu l'état d'esprit d'une époque, avec une France qui commence à débattre de l'exception culturelle et se sent menacée (à raison?) par des produits importés en masse* avec lesquels elle a du mal à rivaliser, entre l'omniprésence croissante des blockbusters hollywoodiens (Delon et Bébel viennent de ranger les flingues d'un certain cinéma populaire français) et la prochaine arrivée de Disneyland sur nos terres, tout un symbole. Une bonne partie du propos de Royal tourne ainsi autour du "pourquoi qu'on n'offre pas à nos chères têtes blondes des bonnes fictions de chez nous?" avec un côté limite "produits du terroir vers McDo/malbouffe", comme brûlot politique ça ne vaut décidément pas tripette, comme instantané de cette phase de transition aujourd'hui bien lointaine**...
Je comprends cet argument, mais vu sa haine du polar, je doute que les films de Bébel et Delon, violents à l'occasion suscitent son approbation. Les derniers Delon sont involontairement risibles bien souvent d'ailleurs.
Après, l'omniprésence des grosses productions hollywoodiennes... IL y avait plus de diversité que maintenant, même si l'époque vit les derniers moments des cinémas de quartier.
Les Mc Do sont là depuis une dizaine d'années en France. Goldorak, c'est 1978 en France, et ainsi de suite avec Capitaine Flam, Albator 78 ou même Candy.
* Cf la grille des programmes de La cinq, 100% séries/films US et dessins animés japonais. Ce n'est que suite aux lois sur les quotas de fiction française qu'elle produira en service minimum absolu la sitcom culte Voisin voisine.

** 3 séries française produites chez Netflix et youpi on est des winners.
Tu oublies la mini-série post-apocalyptique française les Hordes, voyons ! ou https://fr.wikipedia.org/wiki/Super_Polar Mais comme toujours, c'est problématique c'est du polar, pas un genre noble pour Bécassine.
Pour les dessins animés, Berlusconi en avait acheté effectivement beaucoup au Japon, mais il y avait au moins des co-productions européennes au milieu. Elle s'en prend surtout à TF1, plus que la 5.
Telmo
Accessoiriste
Posts: 1632
Joined: 4 Mar 15, 02:40
Location: Lutetia

Re: Les anciennes séries animées TV pour la jeunesse

Post by Telmo »

jhudson wrote:
Telmo wrote:
Tout comme Ségolène Royal, qui ne se prive pourtant pas de critiquer les Yankees et leurs dessins animés violents. Après les Nippons, bien sûr.
Attaquer une autre culture c'est du raciste xénophobe classique , elle a fait cela juste pour se faire remarquer , sortir de la masse politique.

J'attaque la censure US (ainsi que toute censure des pays) qui est malheureusement quasiment partout d'une certaines façons, elle forme les œuvres qu'on regarde .

Le PG 13 a fait pas mal de dégâts au cinema, des films de guerre sans une goutte de sang rouge sont devenus courant et comme normal , ils réinventent le réalisme !
Le PG-13 avait pourtant bien commencé, avec Indiana Jones et le temple mardi. :mrgreen:
User avatar
jhudson
Cadreur
Posts: 4248
Joined: 27 Oct 11, 04:06

Re: Les anciennes séries animées TV pour la jeunesse

Post by jhudson »

Normal, le gouvernement socialiste a "donné " LA5 a Berlusconi sur un plateau !
Last edited by jhudson on 17 May 20, 22:25, edited 1 time in total.
User avatar
jhudson
Cadreur
Posts: 4248
Joined: 27 Oct 11, 04:06

Re: Les anciennes séries animées TV pour la jeunesse

Post by jhudson »

Telmo wrote:
jhudson wrote:
Attaquer une autre culture c'est du raciste xénophobe classique , elle a fait cela juste pour se faire remarquer , sortir de la masse politique.

J'attaque la censure US (ainsi que toute censure des pays) qui est malheureusement quasiment partout d'une certaines façons, elle forme les œuvres qu'on regarde .

Le PG 13 a fait pas mal de dégâts au cinema, des films de guerre sans une goutte de sang rouge sont devenus courant et comme normal , ils réinventent le réalisme !
Le PG-13 avait pourtant bien commencé, avec Indiana Jones et le temple mardi. :mrgreen:
Le PG 13 d'alors est différent du PG 13 d' après les années 2000, Titanic avec Kate Winslet qui pose dénudé ça ne passerait plus du tout !

Certaines salles de cinema ont coupé la scéne !
Telmo
Accessoiriste
Posts: 1632
Joined: 4 Mar 15, 02:40
Location: Lutetia

Re: Les anciennes séries animées TV pour la jeunesse

Post by Telmo »

jhudson wrote:Normal, le gouvernement socialiste a "donné " LA5 a Berlusconi sur un plateau !
C'est bien de le rappeler, certains ont tendance à l'oublier, avec l'orientation politique ultérieure de Berlu en Italie. Elle tape quand même à l'occasion sur la 5 et ses séries américaines, plus que sur les dessins animés.