Black Mirror

Tout sur les séries à la TV, en DVD, en Blu-ray ou VOD.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 17141
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Black Mirror

Post by Supfiction »

Après en avoir en entendu vaguement parlé depuis 2 ans, je viens de voir deux épisodes par curiosité: le S01E02 et le S04E01.
Bon, ça ressemble à une tentative de remake de La quatrième dimension, avec moins de morale et de sagesse et plus de cynisme et un miroir très sombre de la société actuelle (ou en devenir).
Deux épisodes agréables sans être transcendants. J'ai trouvé l'allégorie un peu grossière dans le S01E02, critique facile de la télé-réalité et de la société de consommation. Mais il y a Jessica Brown Findlay, ça compense..

Le premier épisode de la quatrième saison est l'occasion d'une parodie de Star Trek amusante et pointe lui-aussi certaines dérives liées aux jeux vidéos, l'individualisme, la frustration sexuelle. Mais le scénario n’est pas crédible une second.
Pour les fans de breaking bad, petit clin d’oeil sympa à la fin de l’episode.

Du coup, je ne sais pas si c'est un hasard mais les thématiques de ces deux épisodes me semblent très proches.
Last edited by Supfiction on 19 Jan 18, 19:10, edited 2 times in total.
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 13154
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Black Mirror

Post by hellrick »

Supfiction wrote:je ne sais pas si c'est un hasard mais les thématiques de ces deux épisodes me semblent très proches.
Non c'est pas un hasard, c'est le "fond de commerce" de la série, tous les épisodes sont dans ce thème d'individualisme, de surconnexion (et de déconnexion), de la télé, etc;
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 24802
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Black Mirror

Post by tenia »

Je ne m'y suis toujours pas mis, mais on m'a toujours dit que l'épisode spécial de la saison 2, White Christmas, est absolument fabuleux.
Greenheart
Assistant(e) machine à café
Posts: 225
Joined: 10 Jul 15, 17:18

Re: Black Mirror

Post by Greenheart »

Supfiction wrote:
Du coup, je ne sais pas si c'est un hasard mais les thématiques de ces deux épisodes me semblent très proches.
La thématique de la cité est dans le titre de la série, illustré par le générique : le miroir noir, ce sont les fameux écrans - télévision, smartphone, caméras de surveillance, lunettes de réalité virtuelle et toute la technologie qui sert à espionner (récolter et revendre les données personnelles au plus offrant, y compris les tueurs en série, les vendeurs d'armes et leurs robots tueurs - qui ne sont plus de la Science-fiction ; lire les pensées, reconnaître le visage des gens dans la rue et enregistrer pour chacun le mouvement de ses yeux afin de lister ce qui l'intéresse, à son insu etc. etc.).

Donc forcément, dans tous les épisodes on va retrouver les écrans, dans des versions plus ou moins futuristes - nous passons devant, derrière, à la place des gens qui regardent ou à la place des machines qui analysent.
User avatar
Grant Boyer
Doublure lumière
Posts: 334
Joined: 30 Dec 04, 20:20

Re: Black Mirror

Post by Grant Boyer »

tenia wrote:Je ne m'y suis toujours pas mis, mais on m'a toujours dit que l'épisode spécial de la saison 2, White Christmas, est absolument fabuleux.
Oui, à mon goût c'est le seul qui démontre une maitrise scénaristique et de mise en scène du début à la fin. Il est vraiment réussi.

La saison 3 (et de ce que j'ai vu de la 4, j'ai abandonné en cours) est d'une grande pauvreté scénaristique.
Chaque épisode a une potentielle bonne idée de départ, mais rien n'est fait pour en créer une histoire intéressante autour. Ils se sont satisfaits de l'idée sans aller plus loin. Les 60 mn donnent l'impression d'un étirement à l'extrême d'un fil bien faible, ça reste très superficiel et ennuyeux... dommage, j'adore Charlie Brooker, mais il semble avoir atteint le bout de cette série depuis longtemps !
"le bon goût est l'ennemi de la créativité"
Pick It Up While It's Faded
Max Schreck
David O. Selznick
Posts: 14811
Joined: 13 Aug 03, 12:52
Location: Hong Kong, California

Re: Black Mirror

Post by Max Schreck »

Greenheart wrote: Donc forcément, dans tous les épisodes on va retrouver les écrans, dans des versions plus ou moins futuristes - nous passons devant, derrière, à la place des gens qui regardent ou à la place des machines qui analysent.
[tweet][/tweet]
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...
User avatar
Roilo Pintu
Machino
Posts: 1156
Joined: 7 Oct 17, 15:13

Re: Black Mirror

Post by Roilo Pintu »

Black mirror Saison 1 (2011)

Episode 1 : un Episode dont j'avais beaucoup entendu parlé, car il avait marqué, a juste titre, ceux qui l'avait vu pour son postulat de départ. Ensuite... je trouve que c'est le ballon de baudruche, a la fin tu te dis oui et.... on perçoit bien la critique de la société avide d'image, mais ça reste très en surface.
Episode 2 : une bonne idée de départ, critique à peine voilée d'American Idol, pourquoi pas, mais pourquoi ne pas diviser la durée de l'épisode par deux. Apres c'est un peu cheap (même si c'est de la TV) des mecs à velo devant des écrans qui présentent des graphismes totalement horrible... difficile d'y croire.
Episode 3 : petit huis clos familiale en mode destruction autour d'une idée simple et basique. J'ai plutôt bien aimé, assez efficace et effrayant comme idée. SF mais pour combien de temps... Tres bonne scène d'amour entre deux personnages... c'est terrifiant.

Une série intriguante dans sa volonté de de dénoncer les addictions aux écrans de nos sociétés et les conséquences. Pas trop convaincu sur les chutes. La 4eme dimension en son temps à fait beaucoup mieux et percutant, et avec un format plus court.
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Black Mirror

Post by AtCloseRange »

Je suis toujours étonné qu'on trouve The National Anthem un peu court et léger. Plus je le vois et plus il me semble d'une acuité terrible sur ce qui est en train de se passer et malgré son postulat over the top d'une grande justesse et totalement implacable.
Imaginons que ça se passe réellement (et rien n'interdit de penser qu'on puisse y arriver), je ne vois pas comment les choses pourraient se passer autrement.
Et ça serait un terrorisme qui détruirait encore plus notre sociéte.
Image
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15308
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Black Mirror

Post by Watkinssien »

AtCloseRange wrote:Je suis toujours étonné qu'on trouve The National Anthem un peu court et léger. Plus je le vois et plus il me semble d'une acuité terrible sur ce qui est en train de se passer et malgré son postulat over the top d'une grande justesse et totalement implacable.
Imaginons que ça se passe réellement (et rien n'interdit de penser qu'on puisse y arriver), je ne vois pas comment les choses pourraient se passer autrement.
Et ça serait un terrorisme qui détruirait encore plus notre sociéte.
Je suis assez d'accord. Cet épisode, de tous ceux que j'ai vus, c'est celui qui reste coincé dans ma mémoire. Le plus radical pour moi, et le plus implacable. Et surtout le plus réaliste. Et enfin, ce que fait le terroriste à la fin de l'épisode, cela dépasse toutes les morales que je trouve souvent agaçantes dans l'ensemble de la série, pour amener des réflexions réellement pessimistes et tranchantes, sans aucune issue rédemptrice, totalement destructrices et perverses, comme un effet miroir (pour le coup, le titre est approprié) infernal car tellement proche de ce que la société est capable de produire d'absurde.
Image

Mother, I miss you :(
User avatar
Roilo Pintu
Machino
Posts: 1156
Joined: 7 Oct 17, 15:13

Re: Black Mirror

Post by Roilo Pintu »

Je suis d'accord avec le miroir (à peine) déformant de ce que l'on peut connaître de notre société. Il n'y a peut être pas plus d'un pas avec la fiction proposée ici. Mais dans l'épisode rien n'est détruit, sauf le couple, mais sans que ça n'interpelle plus. Je trouve que le final tombe à plat.
User avatar
Jack Griffin
Goinfrard
Posts: 12275
Joined: 17 Feb 05, 19:45

Re: Black Mirror

Post by Jack Griffin »

Je m'y suis mis y'a quelques semaines, j'en suis à l'épisode Arkangel de la saison 4, réalisé par Jodie Foster
Flol wrote: En gros, ça commence à tourner en rond quoi. :|
Assez rapidement d'ailleurs mais je continue à apprécier malgré les limites. Un substitut à Twilight Zone pas désagréable.
User avatar
bocina
Assistant opérateur
Posts: 2116
Joined: 11 Mar 05, 16:06

Re: Black Mirror

Post by bocina »

C'est comme ça qu'il faut le prendre. Ils vont pas pondre des épisodes cultes à toutes les saisons. Ca fait quand même parti du haut du panier chaque année à voir. Enfin à mon sens.
L'élite de ce pays permet de faire et défaire les modes, suivant la maxime qui proclame : « Je pense, donc tu suis. » Pierre Desproges
https://oc.mymovies.dk/marcellus_w/
Dunn
Producteur Exécutif
Posts: 7540
Joined: 20 Aug 09, 12:10
Location: Au pays des merveilles

Re: Black Mirror

Post by Dunn »

Pour moi la seule et unique série (et non feuilleton :mrgreen: ) que je regarde chaque année. Chaque épisode est au minimum bon et j'adore le "thème" proche effectivement de Twilight Zone. Et puis ça évite le côté addictif/mode/spoiler etc...de toutes ses séries peu originales au contraire de celle-ci 8)
User avatar
Rick Deckard
Assistant opérateur
Posts: 2199
Joined: 6 Jan 08, 18:06
Location: Los Angeles, 2049

Re: Black Mirror

Post by Rick Deckard »



Nouvel épisode, interactif ! :shock:
Il ne faut pas confondre des mecs qui s’excusent et dégât des eaux
User avatar
nobody smith
Monteur
Posts: 4709
Joined: 13 Dec 07, 19:24

Re: Black Mirror

Post by nobody smith »

je viens de finir d'e voir Bandersnatch. Enfin, j'ai exploré les embranchements jusqu'à ce que Netflix dise stop. Il y a probablement donc plusieurs choses que j'ai loupé (sauter par la fenêtre lors du dérapage de la thérapie et composer le numéro de téléphone correct notamment). De toute façon, l'expérience tient surtout de la curiosité. Dans le fond, c'est un gros "mouais". C'est à peu près du même niveau que la saison 4 donc avec une ambiguïté en constante demi-teinte. C'est bien gentil cet apport de l'interactivité, sauf qu'il se limite aux tourments infligés au protagoniste et ne remet jamais véritablement à sa place son public. Le film aurait pu convoquer un vrai vertige s'il finissait par imposer de manière dérangeante le spectateur que ses choix ne sont pas véritablement ses choix. Là, ça se limite à un petit objet rigolo qui meublera une après-midi pluvieuse.
"Les contes et les rêves sont les vérités fantômes qui dureront, quand les simples faits, poussière et cendre, seront oubliés" Neil Gaiman
Image