Deux Flics à Miami (Miami Vice)

Tout sur les séries à la TV, en DVD, en Blu-ray ou VOD.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Edouard
Accessoiriste
Posts: 1717
Joined: 24 Oct 14, 09:28

Deux Flics à Miami (Miami Vice)

Post by Edouard »

Image
Fan de Michael Mann, je me suis enfin décidé à regarder l'intégrale de cette série culte qu'est Deux Flics à Miami (Miami Vice) après avoir vu de façon éparses quelques épisodes.

Bien que né en 1989, je suis assez nostalgiques de cette période que furent les 80's ici représentée de manière éclatante.

C'est le topic si vous aimez les costumes classes, les couleurs pastels, les voitures de sport, les filles en bikinis et la musique pop des 80's
Image
Image
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Deux Flics à Miami (Miami Vice)

Post by AtCloseRange »

J'ai revu le pilote il y a quelque temps.
Ce qui m'a le plus marqué en dehors du fait qu'on y retrouvait Jimmy Smits dans son premier rôle, c'est que Philip Michael Thomas était mauvais comme un cochon.
Sinon, je me souviens surtout de 2 beaux épisodes de la saison 1, "Evan" et "Little Prince".
Il y avait aussi un épisode avec un serial killer dont je ne me souviens plus le nom qui était vraiment un galop d'essai pour "Manhunter".
Il faudrait que je les revoie (pas sûr d'avoir envie de me refaire des saisons entières par contre).
Image
User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 18018
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Re: Deux Flics à Miami (Miami Vice)

Post by Kevin95 »

Une série que j'adore justement en partie pour ses extravagances et la patine des années 80. Outre les guests devant ou derrière la caméra, c'est bien la cool attitude des deux personnages principaux qui fait passer même les épisodes les plus faibles.

J'ai encore en tête l'épisode en deux parties de la première saison autours du meurtre d'un indic et de cette séquence mythique (et purement gratuite) des deux flics sur un bateau bercés par le Voices de Russ Ballard. Pause superbe avant le règlement de compte final.
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Deux Flics à Miami (Miami Vice)

Post by AtCloseRange »

Kevin95 wrote:J'ai encore en tête l'épisode en deux parties de la première saison autours du meurtre d'un indic et de cette séquence mythique (et purement gratuite) des deux flics sur un bateau bercés par le Voices de Russ Ballard. Pause superbe avant le règlement de compte final.
ça me dit quelque chose. Il doit y avoir un assassinat autour d'une piscine dans mes souvenirs.
J'ai l'impression que le meilleur était dans cette première saison.
Image
User avatar
Burnett
Sévèrement
Posts: 980
Joined: 11 Mar 07, 12:46

Re: Deux Flics à Miami (Miami Vice)

Post by Burnett »

J'ai un gros faible pour la saison 3, plus sombre...
User avatar
Rockatansky
Le x20, c'est dangereux
Posts: 41375
Joined: 13 Apr 03, 11:30
Last.fm
Liste DVD

Re: Deux Flics à Miami (Miami Vice)

Post by Rockatansky »

Jamais accroché à cette série, présentée comme le renouveau du genre à l'époque, pour moi ça restait Starky & hutch avec des néons et des hors bord

Sinon :mrgreen:
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky
User avatar
El Dadal
Réalisateur de seconde équipe
Posts: 5763
Joined: 13 Mar 10, 01:34
Location: Sur son trône de vainqueur du Quiz 2020

Re: Deux Flics à Miami (Miami Vice)

Post by El Dadal »

Il y a vraiment plein de moments ultra cools, même si ça patine souvent sur la durée. Sinon, de mémoire, entre autres réjouissances, l'explosion de la bagnole de Crockett au bazooka, et le rôle de Miles Davis.
Edouard
Accessoiriste
Posts: 1717
Joined: 24 Oct 14, 09:28

Re: Deux Flics à Miami (Miami Vice)

Post by Edouard »

Kevin95 wrote:Une série que j'adore justement en partie pour ses extravagances et la patine des années 80. Outre les guests devant ou derrière la caméra, c'est bien la cool attitude des deux personnages principaux qui fait passer même les épisodes les plus faibles.

J'ai encore en tête l'épisode en deux parties de la première saison autours du meurtre d'un indic et de cette séquence mythique (et purement gratuite) des deux flics sur un bateau bercés par le Voices de Russ Ballard. Pause superbe avant le règlement de compte final.
L'histoire n'est pas tout à fait ça: c'est l'élimination d'un revendeur et la découverte d'une liste de personnes à tuer sur laquelle figure Crockett.
A l'aller vers les Bahamas, on a effectivement droit à Voices. C'est Le Retour de Calderone Part II, épisode 6 de la saison 1 (dans la part I, tu entends In the Night issu du même album de Russ Ballard).
Dans le même épisode, au retour des Bahamas, tu as des plans quasi identiques avec What's Love Got to Do with It par Tina Turner.
Image
Shin Cyberlapinou
Accessoiriste
Posts: 1511
Joined: 1 Feb 09, 09:51

Re: Deux Flics à Miami (Miami Vice)

Post by Shin Cyberlapinou »

Rockatansky wrote:Jamais accroché à cette série, présentée comme le renouveau du genre à l'époque, pour moi ça restait Starky & hutch avec des néons et des hors bord
Série dont 4 épisodes ont été écrits par... Michael Mann. Les chiens ne font pas des chats...

Perso il m'est tout simplement impossible de prendre cette série au sérieux (et pourtant je suis plutôt mannien, j'aime beaucoup Miami Vice le film et ses autres incursions télé comme Crime story ou Robbery homicide division. Luck, c'est plus compliqué...), je me souviens d'intentions louables, mais les fringues, la frime et Phil Collins, c'est juste pas possible.

Je concède néanmoins que c'est une série historiquement importante (une des premières séries US à proposer une identité visuelle forte, non?), peut-être lui (re)donnerai-je sa chance, un jour...
User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 18018
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Re: Deux Flics à Miami (Miami Vice)

Post by Kevin95 »

Edouard wrote:
Kevin95 wrote:Une série que j'adore justement en partie pour ses extravagances et la patine des années 80. Outre les guests devant ou derrière la caméra, c'est bien la cool attitude des deux personnages principaux qui fait passer même les épisodes les plus faibles.

J'ai encore en tête l'épisode en deux parties de la première saison autours du meurtre d'un indic et de cette séquence mythique (et purement gratuite) des deux flics sur un bateau bercés par le Voices de Russ Ballard. Pause superbe avant le règlement de compte final.
L'histoire n'est pas tout à fait ça: c'est l'élimination d'un revendeur et la découverte d'une liste de personnes à tuer sur laquelle figure Crockett.
A l'aller vers les Bahamas, on a effectivement droit à Voices. C'est Le Retour de Calderone Part II, épisode 6 de la saison 1 (dans la part I, tu entends In the Night issu du même album de Russ Ballard).
Dans le même épisode, au retour des Bahamas, tu as des plans quasi identiques avec What's Love Got to Do with It par Tina Turner.
Faut vraiment que je me refasse la série dans ce cas... :mrgreen:
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
Edouard
Accessoiriste
Posts: 1717
Joined: 24 Oct 14, 09:28

Re: Deux Flics à Miami (Miami Vice)

Post by Edouard »

Image
Après visionnage de la saison 1 de Deux Flics à Miami (Miami Vice), les épisodes ayant retenu mon attention me permettent de faire un Top 3, en sachant que l'épisode que j'ai préféré (The Home Invaders) se démarque, selon moi, assez aisément des autres de par sa qualité.
Top n°1: Épisode 20. Il faut une fin à tout (The Home Invaders)
Top n°2: Épisode 5. Le Retour de Calderone : Première Partie (Calderone's Return: Part 1)
Top n°3: Épisode 2. La garde du frère: Deuxième Partie (Brother's Keeper)

Pour le reste, voici mon bilan de la première saison comprenant un petit résumé suivi d'un rapide avis. Les épisodes sont notés sur 5.

1. La garde du frère: Première Partie (Brother's Keeper) - 4/5
Sonny Crockett, un policier du Metro-Dade Vice de Miami, se voit contraint de travailler avec Ricardo Tubbs, un policier de New York, pour arrêter Esteban Calderone, un trafiquant de drogue colombien...
Mise en place de la série avec déjà un côté noir et fataliste. Ce n'est pas aussi bien que la rencontre entre Dany Wilde et Lord Brett Sinclair dans Amicalement Vôtre, mais l'entrée en matière est prometteuse.

2. La garde du frère: Deuxième Partie (Brother's Keeper) - 5/5
Crockett découvre que Tubbs veut en réalité venger son frère, tué à New York par Calderon...
Celui qui a créé le mythe avec la fameuse séquence nocturne en Ferrari Daytona où nos deux héros roulent dans Miami avec en fond sonore "In The Air Tonight" de Phil Collins. Culte !

3. Haut les cœurs (Heart of Darkness) - 4/5
Crockett et Tubbs enquêtent sur un réseau de production de films pornographiques...
Solide épisode permettant de maintenir la qualité du pilote. Il est intéressant car il ne concerne pas directement le milieu de la drogue. On retrouve dans cet épisode un des leitmotivs de la série: la perte de repère et la psychologie tourmenté du policier infiltré. A noter, un excellent générique de début composé de plans de Miami avec comme musique "Missing you" de John Waite.

4. Pas de panique (Cool Runnin) - 1/5
Crockett et Tubbs couvrent deux jeunes policiers en civil qui ont organisé une transaction de drogue pour arrêter des dealers. Ces derniers parviennent néanmons à s'échapper avec la drogue. Alors que Crockett et Tubbs ont perdu leur trace, ils arrêtent Izzy Moreno, un petit trafiquant haut-en-couleur...
Le personnage d'Izzy, sorte d'Huggy les bons tuyaux cubain, est horripilant. Il apporte une touche comique inutile et raté.

5. Le Retour de Calderone : Première Partie (Calderone's Return: Part 1) - 5/5
Felix Castranova, un trafiquant de drogue notoire, est assassiné par un tueur à gages. Tubbs et le lieutenant Lou Rodriguez découvrent une liste de personnes à éliminer appartenant au tueur et sur laquelle figure le nom de Crockett. Pendant ce temps, ce dernier et sa femme Caroline, décident d'ajourner leur procédure de divorce...
Un des meilleurs épisodes de la saison 1. Il permet de retrouver le grand ennemi de Crockett et Tubbs, qui n’est dans cet épisode qu’une menace floue planant sur nos deux héros. Le scénario scenario est très riche (disparition d’un personnage important, description de la vie privée compliquée de Crockett et renforcement de son duo avec Tubbs, par exemple). Cet épisode possède son lot de belle scène d’action avec une course folle en voiture en Ferrari Daytona dans les rues de Miami de nuit sur “In The Night” de Russ Ballard et une fusillade finale impressionnante. J'apprécie beaucoup la première scène post générique pendant laquelle Crockett et Tubbs sont en planque et qui joue sur l'architecture de la ville de Miami. D’autres scènes plus intimistes sont très belle et permettent au spectateur de découvrir un aspect différent de la ville de Miami telle qu'elle nous a été présentée jusque là. Je pense ici à la scène où Crockett protège les siens dans un endroit calme de Miami, entouré de palmiers, au bord de la mer alors que retenti pour la première fois le superbe "Crockett Theme" composé par Jan Hammer. Culte bis !

6. Le Retour de Calderone : Deuxième Partie (Calderone's Return: Part 2) - 2/5
Crockett et Tubbs interrogent un certain Mendez pour savoir où se cache Calderone. Mendez leur avoue qu'il se cache aux Bahamas. Ils décident alors de se rendre sur place pour le traquer...
Très décevante deuxième partie. Le scenario est trop simple pour la première délocalisation de notre duo de policiers de Miami. Certes, il permet de déveopper un des fils conducteurs de la série qui est l’impact sur la psychologie des héros de leur mission d'infiltration mais pour le reste il est frustrant. Néanmoins, certaines scènes sont à sauver comme la fusillade finale, et surtout deux plans qui ancreront définitivement la série dans la culture populaire : l’aller au Bahamas en Chris Craft Stinger 390x avec comme fond sonore "Voices" de Russ Ballard et le retour vers Miami à la fin de l'épisode toujours en bâteau mais sur l'air de "What's Love Got To Do With It" de Tina Turner. Culte ter !

7. Le Borgne (One Eyed Jack) - 2/5
Alors qu'il essaie d'aider son amie Barbara Carrow, qui a des grosses dettes de jeu, Crockett est accusé de toucher des pots de vin et est donc envoyé en prison. Tubbs et ses amis vont tout faire pour l'aider...
Episode sans grand intérêt autre que celui d’introduire le personnage de Castillo interprété par le charismatique Edward James Olmos, renforcer le lien entre Crockett et Tubbs, qui, à y réfléchir, ne se connaissent que depuis peu de temps (six épisodes seulement), de voir l'excellent Dennis Farina et démontrer que Miami Vice est définitivement une série noire.

8. Un œil de trop (No Exit) - 4/5
Crockett et Tubbs tentent de stopper le réseau de trafic d'armes de Tony Amato. Sa femme, Rita Amato, a toujours voulu le quitter, en vain. Alors que Sonny et Ricardo surveillent Tony Amato, ils l'entendent proposer une rencontre à un dénommé DuPass...
Excellent épisode avec un très bon Bruce Willis en trafiquant d’armes odieux. Philip Michael Thomas continue d’en faire un peu trop, surtout quant il est infiltré, mais dans ce dernier cas on peut penser que cela fait partie du personnage qu'il se créé. Certes, le principe est le même, à savoir une mission d'infiltration, mais le fait qu'il s'agisse d'un trafic d'armes et non de drogue est suffisant pour relancer l'intérêt du spectateur. La fin est particulièrement marquante et glaçante. Depuis cet épisode, une fin abrupte et particulièrement tragique sera conservée comme étant une des marques de fabrique de la série.

9. Le Grand McCarthy (The Great McCarthy) - 3/5
En interrogeant un petit voyou, Sonny Crockett et Rico Tubbs trouvent le moyen de coincer un gros trafiquant de drogue, amateur de courses de hors-bords...
Un bon épisode avec un scénario ténu mais offrant une course de bateaux particulièrement impressionnante. Il permet aussi de souligner l’importance de la mode dans cette série télévisée et de prolonger le thème de la difficulté de la mission d'infiltration en ce qui concerne les relations amoureuses.

10. Tout ce qui brille (Glades) - 2/5
Bramlett, un prisonnier chargé de témoigner contre des contrebandiers, s'évade et part se cacher dans les Everglades. Crockett et Tubbs décident de la retrouver afin qu'il témoigne dans les temps...
Episode un peu banal tentant de jouer sur le contraste de la ville de Miami en nous montrant son côté "rural" en localisant l'intrigue dans les bayous. Cela n’apporte pas grand chose hormis une évocation de Délivrance. Belle fusillade de fin mais gâchée par un ton un peu humoristique inutile.

11. Si peu qu'on prenne (Give a little, take a little) - 3/5
Crockett est incarcéré pour avoir refusé de dévoiler le nom d'un informateur dans une affaire de prostitution. De son côté, Gina a infiltré un important réseau de drogue et de prostitution...
Épisode centré sur le personnage de Gina. Saundra Santiago parvient à insuffler beaucoup d'émotions dans son personnage et démontre qu'elle l'incarne bien quand elle n'est pas cantonner à effectuer des des recherches pour nos héros au commissariat. Un événement affectera durablement ce personnage et concluera l’épisode de manière noire, une fois de plus. A signaler un Burt Young parfait dans la peau d'un personnage repoussant et un Michael Madsen détestable à souhait.

12. Le Petit Prince (Little Prince) - 3/5
Trudy et Gina sont infiltrées parmi des drogués. Alors qu'elles sont en danger dans un hôtel miteux, Crockett et Tubbs leur viennent en aide. Leur indic' est un jeune drogué, fils d'un riche et puissant homme d'affaires...
Intéressant épisode en ce qu’il montre que la drogue touche tous les milieu sociaux. Il est d’autant plus marquant qu’il concerne un jeune et que le spectateur le voit se droguer. Je pense que, pour l’époque, à une heure de grande écoute, c’était assez rare et courageux de montrer un tel acte. Passé cette description d'une jeunesse dorée gangrenée par le drogue, l’enquête policière est bien mais facilement prévisible. A noter, une fin plus optimiste que d’habitude et intelligemment construite.

13. Du p'tit lait (Milk Run) - 4/5
Crockett et Tubbs enquêtent sur un trafic de cocaïne en provenance de Colombie. À l'aéroport de Miami, ils tentent de raisonner Louis et Eddie, deux jeunes gens qui s'apprêtent à aller en Colombie chercher de la cocaïne. Eddie monte tout de même dans l'avion. Mais à son retour, il est arrêté, avec son complice, par Crockett et Tubbs...
Cet épisode peut-être considéré comme le pendant de l’épisode précédent mais du côté des dealers. En effet, ici, nous voyons comment la drogue détruit la vie de jeunes dealers. Le scénario ne cherche pas forcément d’excuse à ces derniers mais tente de comprendre et d'expliquer pourquoi des jeunes sans histoire se lancent dans le trafic de stupéfiants. La rapide étude de ces motivations est intéressante sans tomber dans l'excès d'une une étude sociologique. Évidement, quand l'on commence à tremper dans ce genre d’affaires, cela fini souvent mal, au grand dam de Crockett, joué par un très bon Don Johnson, secondé par un Philip Michael Thomas plus sobre qu’à l’accoutumé, ce qui lui réussi.

14. Le Triangle d'or: Première Partie (Golden Triangle: Part 1) - 3/5
Crockett et Tubbs surveillent un hôtel quatre étoiles. Après avoir parlé avec Castillo, ils découvrent qu'ils doivent arrêter de dangereux criminels qui se font passer pour des détectives...

15. Le Triangle d'or: Deuxième Partie (Golden Triangle: Part 2) - 2/5
Crockett et Tubbs enquêtent dans un hôtel de grand luxe. Des agents de la sécurité de l'hôtel sont impliqués dans des affaires de proxénétisme et de viol. Crockett y fait la connaissance de Candy James, une jeune call girl. Elle lui fait d'importantes révélations sur deux détectives véreux, Szarbo et Ling, qui projettent de braquer le coffre-fort de l'hôtel...

16. Y a pas de sot métier (Smuggler's Blues) - 3/5
Crockett et Tubbs partent en Colombie afin de capturer un homme qui tue des familles de contrebandiers. Avec l'aide de Trudy, ils se font passer pour des trafiquants et remontent la filiale en achetant de la drogue...

17. Pas de deux (Rites of Passage) - 5/5
Valerie Gordon, ancienne petite amie de Tubbs et policière à New York, arrive à Miami pour sortir sa petite sœur Diane de l'enfer de la drogue. Diane est amoureuse d'un certain Traynor, qui organise des soirées pour des diplomates où il fournit toutes sortes de "plaisirs", notamment des filles. Mais un soir, Diane est assassinée...

18. Y a des jours comme ça (The Maze) - 4/5
Une fusillade éclate, à la suite d'un hold-up raté. Les 3 jeunes gangsters, d'origine cubaine, se retranchent dans un hôtel abandonné où ils prennent en otage deux familles de squatteurs. Tubbs y est envoyé et il tente de pénétrer en se faisant passer pour un émigré sans papiers. Mais sa tentative échoue et il devient à son tour otage des malfrats...

19. Faits l'un pour l'autre (Made for each other) - 1/5
Alors que Crockett et Tubbs vont démanteler un trafic de fausse monnaie, une unité de renfort agit trop vite et l'un des escrocs parvient à allumer un incendie. Larry Zitto, collègue de nos deux héros, se brûle légèrement en voulant sauver les preuves. Sa maison ayant entre-temps brûlé, il s'installe chez son coéquipier, Stan Switek...
J'ai remarqué que dans les séries anciennes il y avait souvent un ou deux épisodes décalés par rapport au genre auquel elles appartenaient respectivement. Mais un épisode comique au sein d'une série policière aussi sombre que Miami Vice est inutile. Il sert, tout au plus, à présenter deux collègues de Crockett et Tubbs, relegués au second plan ici, Zitto et Switek, personnages mal dégrossis par les scénaristes. L’humour et l’enquête de cet épisode sont d’une nullité abyssale.

20. Il faut une fin à tout (The Home Invaders) - 5/5
Le lieutenant Castillo a été chargé d'identifier au plus vite les voleurs en série qui sévissent à Miami. Il réunit toute une équipe afin de régler cette affaire, sur laquelle le lieutenant John Malone a échoué. Autrefois formé par Malone, Crockett est gêné par l’opposition entre son mentor et son nouveau chef...
Le meilleur épisode de la saison et de très loin. Tout y est parfait au point que cet épisode n'a pas à rougir face à certains films policiers. Certes, la résolution de l'intrigue est rapide mais cela est du au format télé. Néanmoins, l’enquête est moins facile que précédemment dans la saison. Elle accorde un temps à la réflexion des policiers avant l’action. L'épisode s'attarde sur le personnage de Castillo brillamment campé par Edward James Olmos. Il permet aussi de faire évoluer la relation entre lui et Crockett qui était jusqu'à présent mêlé de tension et d’incertitude. Face à Olmos, il faut remarquer que Don Johnson est bien plus inspiré dans son jeu. Soulignons que l’absence de Tubbs n’impacte pas de manière négative cet épisode. Mention spéciale à la réalisation d’Abel Ferrara, qui semble avoir été particulièrement inspiré par l'exercice qu'est de mettre en scène un épisode de série télé. La fusillade finale est, à ce titre, encore mieux filmée que d'habitude.

21. Nul n'est immortel (Nobody lives forever) - 3/5
Ricky, Ace et Snake sont 3 jeunes punks qui sèment la terreur en roulant à vive allure dans les rues de Miami. L'un d'eux est armé et se dit prêt à abattre quiconque s'opposera à lui. La police reste impuissante face à eux et, alors que Sonny passe un agréable week-end en charmante compagnie, Tubbs et ses équipiers tentent d'arrêter la folie destructrice de ces 3 punks...

22. Evan (Evan) - 4/5
Crockett et Tubbs espionnent un trafiquants d'armes qui se révèle être une connaissance de Crockett...
Cet excellent épisode démontre que, décidément, Miami Vice était une série à la pointe en ce qui concerne l’évocation des sujets sociaux. Après avoir abordé un sujet tabou comme la drogue, cet épisode aborde la reconnaissance de l’homosexualité par la société. Le sujet était osé pour l'époque, je pense, surtout si l'on se souvient que La Chasse de William Friedkin, représentation certes plus extrême de l’homosexualité, sorti seulement quatre ans plus tôt, avait reçu un accueil difficile. Au-delà de ce thème, on retrouve un sujet plus classique de la série: l’infiltration trop profonde par un policier, comme dans l'épisode 3. A noter l’excellent thème "Evan"composé par Jan Hammer.

23. Lombard (Lombard) - 4/5
En échange de l'annulation des poursuites judiciaires à son encontre, le truand Albert Lombard a décidé de comparaître tant que témoin dans le procès de Librizzi...
On retrouve le personnage de Lombard, apparu dans l'épisode 7, toujours campé par le le charismatique Dennis Farina, fidèle de Michael Mann. Lombard va nous sembler, dans ce remarquable épisode, nettement moins antipathique notamment au détour d’une scène de diner, très bien écrite, entre lui et nos deux héros. Au cours du repas, Lombard tentera de démontrer à Crockett et Tubbs qu'eux et lui ne sont finalement pas si différents et que la frontière les séparant est mince. Cette scène est renforcée par une belle interprétation et interaction entre les trois acteurs. Les amateurs de Michael Mann peuvent y voir une lointaine évocation de ce que sera la scène du café entre Pacino et De Niro dans Heat. Enfin, cet épisode est en plus gratifié d’une belle scène d’action et d’une fin ouverte intéressante.
Last edited by Edouard on 7 Apr 17, 11:37, edited 41 times in total.
Image
Edouard
Accessoiriste
Posts: 1717
Joined: 24 Oct 14, 09:28

Re: Deux Flics à Miami (Miami Vice)

Post by Edouard »

Image
Top 3
Top n°1: Épisode 8. Pourquoi pas (Bushido)
Top n°2: Épisode 22. On connaît la musique (Sons and Lovers)
Top n°3: Épisode 1. Le Retour du fils prodigue (Prodigal Son)


1. Le Retour du fils prodigue (Prodigal Son) - 5/5
Du Panamá à New York, Crockett et Tubbs vont tout mettre en œuvre pour déjouer le trafic de cocaïne mis en place par les frères Revilla...
Résumé ok
Long épisode ce qui est un plus car permet de cdévelopper....

2. Qui vivra verra (Whatever Works) - 3/5
Deux policiers sont retrouvés morts dans leur voiture. Des indices indiquent que leur mort est liée à une mystérieuse organisation religieuse. Tubbs et Crockett ne tardent pas à découvrir des mouvements financiers secrets révélant l'existence d'un chantage. Deux officiers, Blakeney et Solen, seraient en cause...

3. Le Retraité (Out Where the Buses Don't Run) - 4/5
Crockett et Tubbs surveillent un trafiquant de drogue en relation avec un prédicateur. Mais Crockett a l'impression qu'ils sont eux-mêmes observés. Hank Weldon, un ancien policier, suit les activités de Tony Arcaro, un ponte de la drogue. Étonnés par l'acharnement de Weldon, Crockett et Tubbs ont du mal à poursuivre sa piste. Mais après qu'ils ont parlé avec Marty Lang, l'un de ses anciens collègues, ils se demandent quelle est vraiment la réalité...

4. La Combine (The Dutch Oven) - 3/5
Tubbs se rend dans une discothèque au sujet d'un trafic de drogue. Tout à coup, un des hommes le plaque au sol et pointe un révolver sur lui. Dans la rue, Trudy et Crockett attendent un signe de Tubbs pour entrer. Mais tout va très vite et les trafiquants réussissent à s'échapper. Trudy et Crockett se lancent à leur poursuite et parviennent à intercepter l'un d'eux...
Commentaires

Abel Ferrara avait déjà dirigé un épisode de la saison 1.

5. Un vieux copain (Buddies) - 4/5
Robbie Cann, un ami de longue date de Sonny, demande à celui-ci d'être le parrain de son fils. Pendant ce temps, une jeune fille se retrouve à la rue avec son bébé après avoir perdu son emploi. Elle veut échapper à son mari qui la maltraite...

6. Ah ! L'amour (Junk Love) - 4/5
Crockett et Tubbs surveillent un trafiquant de drogue. Mais quelque chose leur paraît bizarre au sujet de la très jeune et très jolie fiancée du trafiquant.

7. À qui le tour (Tale of the Goat) - 4/5
Tubbs infiltre une secte vaudou dont le chef est tout juste rentré d'Haïti pour affaire...

8. Pourquoi pas (Bushido) - 5/5
Tubbs et Crockett enquêtent dans une affaire de drogue avec l'aide de Gina, Truddy, Zito et Switek. Ils ont 500 000 dollars qui doivent être échangés contre de la cocaïne. L'affaire se règle entre Dea Thompson et un certain Herrera. Les deux dealers ont absolument besoin de cet argent car ils sont complètement fauchés. Le lieutenant Castillo réunit son équipe et annonce que cette affaire est plutôt dangereuse...
Commentaires
C'est Edward James Olmos, alias lieutenant Castillo, qui réalise cet épisode.

9. Le Prix fort (Bought and Paid For) - 5/5
Gina demande à son amie Odette de ramener ses courses à son appartement. Quand Odette arrive chez Gina, un homme l'agresse et la viole. Elle est retrouvée par Crockett et Gina, qui arrivent un peu plus tard. Le violeur n'est autre que Nico Arroyo, le fils d'un général bolivien qui achète le silence de la mère d'Odette. Nico est alors relâché...

10. Bon retour (Back in the World) - 3/5
Sonny Crockett retrouve son vieux compagnon du Vietnam, Ira Stone, ancien correspondant de guerre. Ce dernier lui demande de l'aider à retrouver un mystérieux « Général » qui fabrique un dangereux mélange d'héroïne et de méthanol. Sonny explique à Tubbs que, pendant la guerre, ce « Général » dissimulait l'héroïne dans les bagages des soldats rapatriés aux États-Unis...

11. Jeux de vilain (Phil the Shill) - 1/5
Tony Rivers a fait tuer trois parieurs qui gênaient son trafic de cocaïne. Switek est invité sur un plateau de télévision, dont le présentateur, Phil Mayhew, est un escroc notoire. Crockett et Tubbs essaient d'entrer en contact avec la fiancée de Rivers...

12. Ah ! La belle vie ! (Definitely Miami) - 4/5
Tubbs et Crockett doivent rencontrer Joe Dalva, qui s'entretient d'abord avec sa sœur Maria Rojas. Crockett tombe amoureux de la belle Callie Basset et décide de la libérer des griffes de son mari très violent...
Commentaires

Rob Cohen avait déjà réalisé deux épisodes de la saison précédente.

13. Sacré dollar (Yankee Dollar) - 4/5
Sarah Davis, la petite amie hôtesse de l'air de Crockett, meurt d'une overdose. Elle avait cinq sachets de cocaïne pure dans l'estomac et l'un d'eux s'est déchiré. Timmy, le frère de Sarah, révèle à Sonny et Tubbs que Charlie Glide était le commanditaire. Crockett demande alors à Glide de le rencontrer. Le lendemain, Tubbs propose de la cocaïne à l'assistant de Glide ...

14. Un aller simple (One Way Ticket) - 3/5
Langley, un ami proche de Crockett et Tubbs, est assassiné pendant le mariage de sa fille. Il était procureur de la république et inquiétait fortement l'organisation de Jean Fabes : la filière franco-canadienne...

15. Cette femme est dangereuse (Little Miss Dangerous) - 4/5
Tubbs et Crockett enquêtent sur le « tueur aux crayons » : plusieurs meurtres ont été commis avec pour lien... des crayons de couleurs. Cela va mettre les policiers sur la piste de "Cat" et sa jeune partenaire Jackie, qui animent un numéro très sexy...

16. L'Italie (Florence Italy) - 2/5
Crockett et Tubbs suivent une voiture de sport où est jeté le corps d'une prostituée. La voiture appartient à un coureur d'automobile, qui prétend que sa voiture lui avait été volée. Mais Tubbs réussit à prouver qu'il est bien l'assassin...

17. L'Échange (French Twist) - 4/5
Un chargement de cocaïne est dérobé à la suite de l'attaque d'un camion des services hospitaliers. Le coupable est identifié par Interpol : Sirat Bandi, un tireur d'élite, professionnel de l'extorsion de fonds et des attentats...

18. Le Piège (The Fix) - 3/5
Crockett et Tubbs sont autorisés à enquêter sur le juge Ferguson, soupçonné d'avoir reçu l'argent pour qu'il acquitte des trafiquants de drogue. Berlioz, le contact des deux policiers leur révèle le nom de Benedict. Ils placent le bureau de ce dernier sur écoute...

19. Une belle prise (Payback) - 4/5
Crockett se rend dans une prison pour rencontrer Jesus Maroto. Mais alors que Maroto est avec Crockett, il sort une arme et se suicide. Crockett et Tubbs s'entretiennent ensuite avec Rubin Reydolfo, et espèrent qu'il va les aider à piéger Mario Fuente...

20. La Solution (Free Verse) - 3/5
Crockett et Tubbs sont chargés de protéger Hector Sandoval, un poète connu dans le monde entier venu chercher l'asile politique aux États-Unis. Bien qu'étant menacé de mort, Sandoval veut faire une conférence au Congrès sur l'état du gouvernement de son pays...

21. Escroqueries en tous genres (Trust Fund Pirates) - 3/5
Crockett et Tubbs enquêtent sur des pirates qui ont attaqué un bateau bolivien et agressé ses occupants...

22. On connaît la musique (Sons and Lovers) - 5/5
Tubbs apprend que Calderone a mis sa tête à prix pour un million de dollars. Mais Angelina, la fille de Calderone, explique à Crockett et Tubbs que c'est en réalité son frère qui veut venger la mort de son père. Castillo met Angelina et son fils à l'abri, mais des agents spéciaux ne sont pas loin...
Last edited by Edouard on 10 May 16, 11:41, edited 25 times in total.
Image
Edouard
Accessoiriste
Posts: 1717
Joined: 24 Oct 14, 09:28

Re: Deux Flics à Miami (Miami Vice)

Post by Edouard »

Image
1. Les Yeux pour pleurer (When Irish Eyes Are Crying) - /5
Gina tombe amoureuse de Sean Carroon, qui prone la non-violence, mais qui porte toujours des armes sur lui. Le lieutenant Castillo lance ses hommes à ses basques et à celles de marchands clandestins d'armes, dont l'un démolit la Ferrari de Crockett. En recoupant les deux pistes, les inspecteurs découvrent un projet de plasticage du Concorde. Gina insiste pour faire partie de l'enquête, mais leur face à face est brutal : elle le tue, en état de légitime défense...
À partir de cette saison 3, Dick Wolf (créateur New York, unité spéciale, New York, police judiciaire, ...) participe régulièrement à l'écriture et à la production des épisodes.

2. Chacun ses problèmes (Stone's War) - /5
Crockett accepte d'aider le journaliste Ira Stone, une vieille connaissance. Il a des informations sur les mercenaires américains qui combattent les Sandinistes au Nicaragua...
Commentaires
De plus, Crockett changera de voiture dans cette saison : il aura désormais une flamboyante Ferrari Testarossa blanche.

3. Coup au but (Kill Shot) - /5
Crockett et Tubbs s'associent à Frank Arrioli du service des douanes américaines pour stopper Louis Morales, un parrain du trafic de cocaïne. Tico, le frère de Frank Arrioli est un tireur émérite mais Frank ignore qu'il est toxicomane et menacé par Isabel Batista...

4. Cavalier seul (Walk-Alone) - /5
John Ruger, Secrétaire d'État à la Justice de Floride, informe Tubbs et Crockett sur le trafic des gardiens de la prison d'État : ils extorquent de la drogue aux prisonniers. Tubbs se porte alors pour se faire passer pour un détenu pendant deux jours...

5. Si on te le demande (Good Dollar) - /5

6. Une ombre dans la nuit (Shadow in the Dark) - /5

7. Le Vieux (El Viejo) - /5

8. La Poudre aux yeux (Better Living Through Chemistry) - /5

9. Trafic des adoptions (Baby Blues) - /5

10. Sur un air de rock (Streetwise) - /5

11. Pardonnez-nous nos offenses (Forgive Us Our Debts) - /5

12. La Loi du ring : 1re partie (Down for the Count - Part 1) - /5

13. La Loi du ring : 2e partie (Down for the Count - Part 2) - /5

14. Tous les moyens sont bons (Cuba Libre) - /5

15. Le Sauvage (Duty and Honor) - /5

16. Theresa (Theresa) - /5

17. L'Avion (The Afternoon Plane) - /5

18. Et alors, on est sourd ? (Lend Me An Ear) - /5

19. Contre-vérité (Red Tape) - /5

20. Un sale métier (By Hooker By Crook) - /5

21. Coucou, qui est là ? (Knock Knock... Who's There ?) - /5

22. Un coup de froid (Viking Bikers From Hell) - /5

23. Salut les artistes (Everybody's in Showbiz...) - /5

24. Les Lendemains de révolution (Heroes of the Revolution) - /5
Last edited by Edouard on 10 May 16, 11:41, edited 8 times in total.
Image
Edouard
Accessoiriste
Posts: 1717
Joined: 24 Oct 14, 09:28

Re: Deux Flics à Miami (Miami Vice)

Post by Edouard »

Image
1. Parodie de justice (Contempt of Court) - 4/5
Crockett et Tubbs arrêtent Frank Mosca, le chef d’une organisation criminelle du pays. Castillo charge les membres de son équipe de protéger les témoins ainsi que les jurés du futur procès. Mosca quant à lui cherche à réduire au silence le témoin Crockett que protège…
Episode intéressant car portant sur les rouages du mécanisme judiciaire américain. Cet épisode joue avec des situations déjà vu auparavant dans la série: Crockett qui emprisonné car refusant de révéler l'identité de son témoin, situation déjà vu dans.... mais aussi une vengeance, pistolet à la main, sur les marches du tribunal en guise de final qui rappelle celui de "Un œil de trop" (épisode 8 de la saison 1). Les fins sombres de la série sont intéressantes car elles permettent un réel suspens ici: le happy end n'est jamais acquis. Stanley Tucci s'en sort bien dans le rôle de Mosca.

2. Le prédicateur est devenu fou (Amen… Send Money) - 2/5
Sous couverture, Tubbs arrête la femme d'un télévangéliste qui désirait lui acheter de la drogue. Il va alors devenir la cible du prédicateur…
Cet épisode n'a d’intérêt que dans ce qu'il annonce la multiplication des chaînes de télévision et ce qui viendra avec, à savoir, la télé-poubelle. A ce titre, la réplique finale n'est pas anodine ("l'avantage avec la télévision, c'est que l'on peut la couper") et démontre une certaine forme d'ironie de la part des scénaristes. La dénonciation du télévangélisme est intéressante et évoque celles à venir dans le James Bond "Permis de Tuer" (1989) et la chanson "Jesus He Knows Me" de Genesis (groupe dont Phil Collins est membre, ce qui est amusant quand on sait les liens unissant l'artiste et la série télé). Pour le reste, cet épisode est très convenu. L'intrigue policière est ténue et la maigre scène d'action qu'il contient est plus que prévisible (une banale course-poursuite à pieds).

3. La Belle et la mort (Death & The Lady) - 5/5
Bien que dubitatifs, Crockett et Tubbs cherchent à savoir si une scène de meurtre dans un film pornographique est réelle ou non…

4. Les Génies qui venaient du froid (The Big Thaw) - 1/5
L’enquête de Crockett et Tubbs prend une tournure étrange quand ils se retrouvent mêlés à un litige concernant le cadavre cryogénisé d'un célèbre musicien de reggae…
L'épisode commence mal tant le postulat de départ est ridicule et décalé par rapport au ton de la série, d'autant plus que depuis la saison 3 celui-ci tend à devenir plus sombre et réaliste. L'apparition d'Izzy Moreno fait d'abord sourire car c'est toujours sympathique de voir un personnage récurrent d'une série revenir. Puis, on se rappelle rapidement que ce personnage est agaçant et qu'il est souvent une cause de la médiocrité d'un épisode. Celui-ci n'échappe pas à la règle.

5. Les Grandes Questions (Child’s Play) - 4/5
Alors en planque avec Tubbs, Crockett décide d’intervenir dans l'appartement voisin où un homme bat sa femme. Lorsque qu’une porte s'entre-ouvre et qu'il aperçoit une arme, il fait immédiatement feu à travers la cloison. Tubbs entre à son tour dans l’appartement. Une fois tout danger écarté, Crockett rentre dans la pièce et s'aperçoit qu'il vient d'abattre un enfant…
Dans cet épisode, l'enquête est secondaire et les raccourcis pour arriver à sa résolution sont énormes. L'intérêt de cet épisode réside, une fois de plus, dans l'exploration de la psychologie de Crockett qui se révèle être un personnage de plus en plus intéressant et complexe. Après le trauma qu'il a vécu, il va tenter de renouer avec son fils. C'est une bonne ide scénaristique car depuis son divorce, son ancienne cellule familiale n'était guère plus étudiée. On comprend alors pourquoi les scénario se focalisent de plus en plus sur Crockett au détriment de Tubbs et même du duo qu'ils forment.

6. La Mission (God’s Work) - 4/5
Tubbs, en tant qu’infiltré, doit faire affaire avec Francesco Cruz, un trafiquant d'arme. L'arrivée impromptue du frère de ce dernier, Felipe, golden boy de Wall Street, entraîne l’échec de l’opération. Castillo cherche à savoir si Felipe n'est pas revenu à Miami pour donner un aspect légal aux affaires criminelles de son père et de son frère...
Miami Vice prouve une fois de plus qu'elle était une série nhésiatnt pas à s'amparer de sujets de sociétés considérés comme tabous juuqe là.

7. Les Heures difficiles (Missing Hours) - /5

8. La Vedette du rock'n roll : 1re partie (Rock and a hard place : Part 1) - /5

9. La Vedette du rock’n roll : 2e partie (Rock and a Hard Place : Part 2) - /5

10. Le Soleil de la mort (The rising sun of death) - /5

11. Une idylle agitée (Love at first sight) - /5

12. La Source de vie (The Cows of October) - /5

13. Un vote de confiance (Vote of Confidence) - /5

14. Une partie mortelle (Baseballs of Death) - /5

15. Les Guerres (Indian Wars) - /5

16. La Loi du milieu (Honor Among Thieves) - /5

17. Le Message de l'au-delà (Hell Hath No Fury) - /5

18. L'Insigne du déshonneur (Badge of Dishonor) - /5

19. Des roses et des larmes (Blood & Roses) - /5

20. Une balle pour Crockett (A Bullet For Crockett) - /5

21. Délivrez-nous du mal (Deliver Us From Evil: Part 1) - /5

22. Le Disparu (Mirror Image: Part 2) - /5
Last edited by Edouard on 11 May 16, 19:01, edited 24 times in total.
Image
Edouard
Accessoiriste
Posts: 1717
Joined: 24 Oct 14, 09:28

Re: Deux Flics à Miami (Miami Vice)

Post by Edouard »

Image
1. Les Souvenirs : 1re partie (Hostile Takeover: Part 3) - /5

2. Les Souvenirs : 2e partie (Redemption in Blood: Part 4) - /5

3. Au cœur de la nuit (Heart of Night) - /5

4. Les Vacances (Bad Timing) - /5

5. Borrasca (Borrasca) - /5

6. La Ligne de feu (Line of Fire) - /5

7. La Filière asiatique (Asian Cut) - /5

8. Tous les coups sont permis (Hard Knocks) - /5

9. Le Fruit défendu (Fruit of the Poison Tree) - /5

10. Possession fait loi (To Have & To Hold) - /5

11. À contrecœur (Miami Squeeze) - /5

12. Le Dindon de la farce (Jack of All Trades) - /5

13. Une dernière chance (The Cell Within) - /5

14. La Madone a disparu (The Lost Madonna) - /5

15. Au-delà des limites (Over The Line) - /5

16. Les Victimes de circonstance (Victims of Circumstance) - /5

17. Un monde difficile (World of Trouble) - /5

18. L'Homme miracle (Miracle Man) - /5

19. La Grande Croisade (Leap of Faith) - /5

20. Trop, c'est trop tard (Too much, too late) - /5

21. La Dernière Aventure (Freefall) - /5
Last edited by Edouard on 10 May 16, 19:19, edited 4 times in total.
Image