Série TV : Faites le point sur vos visionnages...

Tout sur les séries à la TV, en DVD, en Blu-ray ou VOD.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 18297
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Série TV : Faites le point sur vos visionnages...

Post by Supfiction »

batfunk wrote: 28 Aug 21, 15:25
Vous avez aimé Ally McBeal, mais Calista Flockhart vous agaçait prodigieusement ?
Je ne vois pas comment ça peut être possible..
Spoiler (cliquez pour afficher)
Mais en fait un peu quand même.
batfunk
Electro
Posts: 897
Joined: 22 Apr 11, 00:38

Re: Série TV : Faites le point sur vos visionnages...

Post by batfunk »

Boston Justice(Saison 2)

Au menu de cette saison, les amours adultères d'un client avec une vache, une hilarante séquence de démembrement parfaitement... découpée et l'arrivée de deux guest stars de poids, j'ai nommé les charismatiques Tom Selleck et Michael J. Fox.
On constatera aussi la disparition de deux personnages secondaires hérités de The Practice au profit de deux nouveaux personnages beaucoup plus axés comédie, à savoir Denise Bauer(Julie Bowen) et Garrett wells(Justin Mentell). Denise, craquante divorcée de 34 ans, cherche désepérément un mari mais fond au moindre sourire d'un bel inconnu, ce qui donne lieu à d'hilarantes situations. Garrett, à peine sorti de l'adolescence, est un associé dans sa première année, formidable lèche cul prêt à tout pour réussir. Un bon point pour David E. Kelley, qui semblerait il, est un habitué de ce changement annuel et partiel de casting pour réveiller le spectateur.
Autre bon point pour lui, cette deuxième saison nous permet de faire plus ample connaissance avec les deux mystérieux personnages que sont Schmidt et Lewinston. Le développement, notamment de Lewinston, lui apporte une humanité jusqu'ici absente.Idem pour Shore, tiraillé entre ses idéaux et
son parfois sale boulot, ce qui donne libre cours à de surprenantes et très drôles phobies.
L''arrivée des deux stars que sont Selleck et Fox, là encore, est remarquablement traitée.Un peu comme Downey Junior dans Ally McBeal, Il ne s' agit pas de simple caméos mais de vrais personnages, incroyablement charismatiques(dans des genres différents), qui là encore, amènent un nouveau regard sur certains personnages. Une réussite totale. :D

Ce qui marque le plus à la fin de cette saison et à
l'aune de notre triste époque enfoncée dans l'auto- censure, c'est l'incroyable liberté accordée à David E Kelley en 2006 pour exprimer sa vision du monde dans une série grand public. Ça picole, ça fume, ça flirte, ça baise à tout va, j'ai du vérifier sur mon boîtier dvd qu'il ne s'agissait pas d'un remake de Mad Men :mrgreen:
Il n'hésite pas à dire ses quatre vérités à son pays et utilise pour celà à la perfection la condition de ses personnages, notamment un prodigieux William Shatner, qui comme une cigarette sans filtre, débite les pires horreurs neo-con. Par exemple, il fustige son ami de défendre une cliente modeste qui ne paie pas ses impôts, sous prétexte que cela met en danger les exemptions dont les riches bénéficient... Prodigieux. Un Denny Crane qui tire aussi(sur) tout ce qui bouge sans conséquences pour lui et prône le port d'arme visible pour tous. Troublant là encore puisque ce qui n'est qu' ici qu'une caricature, le Texas vient de l'autoriser dans le monde réel...
Cette liberté de ton s'accompagne logiquement aussi d'une liberté de forme:On à tout d'abord des personnages brisant le quatrième mur,mentionnant leur nature fictionnel, renforçant ainsi la complicité du spectateur À celà s'ajoute quelques clins d'œil visuels à des épisodes cultes précédents.
Cette fantaisie permanente va aboutir à un dernière épisode joyeux, véritable feu d'artifice, très proche du cartoon, avec en point d'orgue une poursuite à la Tom et Jerry et une montée de sève spectaculaire.
That's spring, folks !

8/10

PS.:Ah,sinon parmi la pléthore de guest stars(un chouchou d'Ally McBeal,Robert wagner, Wes craven... encore un cameo Star trek avec la sculpturale Jerry Ryan :shock: Pauvre Denny.. :mrgreen:
rhizome21
Stagiaire
Posts: 38
Joined: 12 Sep 14, 12:14
Location: Nowhere near

Re: Série TV : Faites le point sur vos visionnages...

Post by rhizome21 »

Image



Capturé dans l'un des Avengers, Loki parvient à s'échapper mais est repris par le TVA, un organisme chargé de récupérer les Variants qui polluent la timeline. Après interrogatoire, il est recruté pour traquer une autre version de lui-même, qui élimine les agents lancés à ses trousses.
En temps normal, je suis de moins en moins fan du MCU, de ces films alternant tunnels explicatifs, punchlines et bastons mal chorégraphiées de CGI, et pourtant Loki m'a enchanté. Mélange de plein de genres, entre l'épopée, la SF et même le slapstick, Loki ne dure que 6 petits épisodes et c'est suffisant pour raconter une histoire complexe dans la mythologie Marvel (les Gardiens du temps, garants du bon déroulement de l'histoire) et à y glisser une critique affutée d'une bureaucratie fascisante et absurde, tout en explorant les multiples facettes d'un personnage à travers autant d'avatars distincts, et en se moquant gentiment de la pompe des films du MCU (les pierres d'éternité, le gros McGuffin d'Avengers, qui servent ici de presse papier à un bureaucrate de seconde zone). Tom Hiddleston y est épatant de veulerie et s'amuse visiblement beaucoup avec ce personnage si maltraité jusqu'alors, Owen Wilson y est aussi très bon en gratte-papier dépassé.
Plein de beaux moments visuels (les derniers instants d'un monde, rien que ça) et de contrepoints pied de nez (échapper à un monstre en camionnette de livraison de pizzas !), avec de vrais moments de pure épopée. Et en plus de ça, la B.O de la débutante Natalie Holt est souvent assez forte, et la saison 1 se clot sur un bon cliffhanger. Est-ce que par hasard ces mini-séries ne seraient pas le format idéale pour des adaptations de comics ? courtes (40mn ici) comme un numéro de comics, forcément sérielles et divisées en runs comme leur équivalent papier)... en tous cas, j'attend la saison 2 avec impatience.
"You will find me if you want me in the Garden / unless it's pouring down with Rain" (Einstürzende Neubauten)
User avatar
monk
Décorateur
Posts: 3690
Joined: 21 Jun 05, 09:55

Re: Série TV : Faites le point sur vos visionnages...

Post by monk »

rhizome21 wrote: 9 Sep 21, 15:52 En temps normal, je suis de moins en moins fan du MCU, de ces films alternant tunnels explicatifs, punchlines et bastons mal chorégraphiées de CGI,
Et bien pour ma part, c'est exactement ce que je reproche à Loki. Le production design influencé par Brazil est à saluer, mais les bastons ne sont pas intéressantes, et bien trop prévisibles ("ha, ça fait longtemps qu'ils parlent là, non ? Ça va arriver" et paf, baston), et c'est quand même très très bavard - ce qui est bien normal vu la complexité du "système" à expliquer. Plus ça allait et moins j'y trouvais d'intérêt, malgré quelques beaux efforts (le long plan séquence de l'Ep 3, le méchant de l'Ep 5) mais le final m'a lancé pantois. Je n'attends pas la saison 2.
User avatar
Spongebob
Mogul
Posts: 10055
Joined: 21 Aug 03, 22:20
Last.fm
Liste DVD
Location: Pathé Beaugrenelle

Re: Série TV : Faites le point sur vos visionnages...

Post by Spongebob »

J'ai adoré le premier épisode mais mon intérêt et retombé au fur et à mesure de mon avancé dans la série. A tel point que je n'ai toujours pas visionné les deux dernier épisodes.
User avatar
Roilo Pintu
Machino
Posts: 1293
Joined: 7 Oct 17, 15:13

Re: Série TV : Faites le point sur vos visionnages...

Post by Roilo Pintu »

C'est très bavard et assez ennuyeux passé effectivement le premier épisode.
Avec Dr Who, les anglais te retournent la tête pour jouer avec le temps, les paradoxes temporels, voire te faire ressentir la fin du monde.
Seul Wanda Vision m'a plu jusque là.
User avatar
Karras
David O. Selznick
Posts: 12502
Joined: 15 Apr 03, 18:31
Location: La cité du Ponant

Re: Série TV : Faites le point sur vos visionnages...

Post by Karras »

Shadowplay (saison 1) : Mini série en 8 épisodes qui nous plonge dans l'ambiance Allemagne année zéro et le Berlin occupé par les alliés. Le scénario policier qui pourrait ressembler à un roman de Phlipp Kerr a parfois un côté un peu manichéen. Avec quelques acteurs plutôt en vue comme l'excellente Nina Hoss, c'est malgré tout une série plutôt plaisante à suivre. Saison 2 à priori en préparation.
A noter que le générique est une reprise d'un titre de Joy Division.
batfunk
Electro
Posts: 897
Joined: 22 Apr 11, 00:38

Re: Série TV : Faites le point sur vos visionnages...

Post by batfunk »

Boston Justice (saison 3)

Et la valse des seconds rôles continue, Denise Bauer devient un personnage récurrent, disparition de Garrett Wells et de Marisa au profit de deux nouveaux collaborateurs Jeffrey Coho(Craig Bierko) et Claire Simms(Constance Zimmer).
D'un point de vue comédie, l'arrivée de Coho dans cette basse cour qu'est le cabinet, va exacerber les tensions entre les coqs, notamment avec Brad Chase, ce qui va donner lieu à des rixes hilarantes :lol:
Mais ce qui fait le sel de cette saison, c'est l'arrivée de trois formidables freaks. Tout d'abord Jerry "Hands" Espenson(Christian Clemenson), avocat brillant mais atteint d'Asperger(un classique d'Ally McBeal) qui va nouer une solide et touchante amitié avec Alan Shore, sous le regard inquiet de Denny Crane
Puis vient Clarence Bell(Gary Anthony Williams), jeune homme bourré de complexes, qui se cache sous pas moins de trois personnalités différentes :shock:
Et Last but not least, la fabuleuse Bethany Horowitz(Meredith Hope Eaton Gordon), explosive avocate naine, dont Denny Crane va tomber amoureux.
Sa présence va donner lieu à ce que je considère l'un des meilleurs running gag de l'histoire des séries :lol:

Un point d'orgue de cette saison, un bel hommage aux show en direct de la télé américaine des années 50,avec un épisode qui est une suite directe d'un épisode de 1958,avec un jeune William Shatner, images d'époque à l'appui :shock:
Quand une série crée sa propre mythologie... Absolument brillant. :D

Un seul reproche à cette saison, un développement des personnages principaux assez limité. À part un éclat de noirceur et de dégoût de lui même révélé chez Alan Shore, Kelley se concentre sur Clarence et Jerry, qui sont admirablement développés. Et la relation entre Brad et Denise n'est ni crédible ni interessante, d'ailleurs Kelley donne son avis à travers Shirley :mrgreen:
Pour le reste, c'est un sans-faute, c'est constamment drôle, intelligent et bien écrit, avec toujours ce regard impitoyable sur la société américaine post 11 septembre, dans la droite ligne de la saison 2.Un régal pour moi, avec des pointes à 4 épisodes par soirée :D

8/10
User avatar
Ender
Machino
Posts: 1052
Joined: 6 Jan 07, 15:01
Location: Mizoguchigrad

Re: Série TV : Faites le point sur vos visionnages...

Post by Ender »

Star Wars: Visions, épisode 1, "The Duel" (Mizuno Takanobu) : le désormais traditionnel hommage à Kurosawa et au jidaigeki (cf. Mandalorian) ouvre le bal. Déclinaison très maniériste et graphiquement superbe, en noir et blanc charbonneux.

Star Wars: Visions, épisode 2, "Tatooine Rhapsody" (Kimura Taku/studio Colorido) : shônen-Star Wars plaisant, anecdotique. D'une durée et d'une économie auxquelles devraient s'astreindre plus de shônen : 13 minutes chrono, bagarre express, pour raconter la même chose que d'autres en 800 épisodes.

Star Wars: Visions, épisode 3, "The Twins" (Imaishi Hiroyuki/studio Trigger) : Imaishi, l'homme qui court sur mille jambes, réalise l'hyperspace jump ultime de la franchise SW et met chaque jour un pied de plus dans le hall of fame du cartoon, aux côtés des Chuck Jones et Tashlin.
User avatar
Jack Burns
Doublure lumière
Posts: 387
Joined: 19 Dec 08, 11:05

Re: Série TV : Faites le point sur vos visionnages...

Post by Jack Burns »

Karras wrote: 14 Sep 21, 23:29 Shadowplay (saison 1) : Mini série en 8 épisodes qui nous plonge dans l'ambiance Allemagne année zéro et le Berlin occupé par les alliés. Le scénario policier qui pourrait ressembler à un roman de Phlipp Kerr a parfois un côté un peu manichéen. Avec quelques acteurs plutôt en vue comme l'excellente Nina Hoss, c'est malgré tout une série plutôt plaisante à suivre. Saison 2 à priori en préparation.
A noter que le générique est une reprise d'un titre de Joy Division.
J ai bien aimé aussi ce polar historique très sombre situé à Berlin devenue la capitale du crime en 1946 ...La reconstitution historique est réussie tant au niveau de l ambiance que de la mise en valeur des décors ( ruines chaotiques). La mise en scène est classique avec je trouve une belle photo , les personnages sont ambivalents mais parfois un peu caricaturaux . J attends la saison 2.. :wink:
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 18297
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Série TV : Faites le point sur vos visionnages...

Post by Supfiction »

Taylor Kitsch est convaincant. Et Sebastien Koch est de la partie.
Pour ce qui est de la reconstitution historique, visuellement c’est pas mal, pour le reste je suis prudent. Il faudrait revoir La Scandaleuse de Berlin pour comparer.
User avatar
Jack Burns
Doublure lumière
Posts: 387
Joined: 19 Dec 08, 11:05

Re: Série TV : Faites le point sur vos visionnages...

Post by Jack Burns »

Ah oui , Sebastien Koch encore un beau role de salopard ..!
Après son role de médecin SS qui marque les mémoires dans l oeuvre sans auteur , il récidive de façon toujours convaincante en gyneco mafieux ,à la fois mielleux et manipulateur .
Il serait parfait dans le role de Mengele... :wink:
batfunk
Electro
Posts: 897
Joined: 22 Apr 11, 00:38

Re: Série TV : Faites le point sur vos visionnages...

Post by batfunk »

Boston Justice(Saison 4)

Et la rouetourne tourne :mrgreen: de nouveau :départ de poids lourds comme Denise Bauer(enceinte), Brad Chase, Paul Lewinston... et arrivée de Carl Sack(John Laroquette), Katie Lloyd(Tara Summers), Lorraine Weller(Saffron Burrows) et Whitney Rome(Taaraji P. Henson). Ouf! :lol:

Carl Sack, rappelé par son amante Shirley Schmidt à Boston, est chargé de remettre de l'ordre dans la maison. Pince sans rire, drôle et sarcastique, il va bien sûr compléterment échouer :lol:
Katie Lloyd est une adorable avocate, fraîchement diplômée, d'une gentillesse absolue, qui va nouer une profonde amitié avec Jerry.
Lorraine Weller, embauchée par Shirley, est une bombe atomique qui va retrouver ici son ancien amant, Alan Shore et renouer une relation ultra torride :oops:
Whitney Rome, dans les bagages de, Carl Sack, est une avocate rentre dedans, sans langue de bois, qui reprend la case vide laissée par Bethany.

Encore une fois, Kelley va se concentrer sur le développement des personnages secondaires, notamment Jerry qui est son chouchou(il ne devait jouer qu'un épisode au départ :shock: ). Après avoir vaincu son asociabilité, Jerry a droit à une vie amoureuse, guidée par son amie Katie :D
Quant à nos deux lascars, quasi status quo avec un Alan totalement dominé par Lorraine(un jeu de domination jubilatoire, qui déborde même sur le prétoire :shock:) et un Denny Crane qui pour la première fois va voir sa mort en face...
A noter une excellente apparition de Scott Bakula(encore un trekkie.. :mrgreen:), un Denny Crane candidat républicain pour la présidentielle de 2008(brillante idée mal exploitée par Kelley, dommage) et un chouette épisode devant la Court Suprême, digne de Mr Smith au Sénat. Capra et Kelley, même combat.

Au final, peu de surprises, ça commence un peu à ronronner, c'est confortable comme de bonnes vieilles charentaises mais l'écriture de, Kelley reste au taquet et commente à la perfection l'actualité de son pays.
La prochaine saison sera, avec raison, la dernière... :cry: En espérant un final satisfaisant pour ce qui est, à ne pas en douter, une des très grandes séries des années 2000 :D

7/10
batfunk
Electro
Posts: 897
Joined: 22 Apr 11, 00:38

Re: Série TV : Faites le point sur vos visionnages...

Post by batfunk »

Boston Justice (Saison 5)

Clap de fin pour les aventures du cabinet Crane, Pool and Schmidt avec une seule question:David E. Kelley a t il réussi sa sortie ?
On ne va pas tergiverser, la réponse est bien entendue positive ! Kelley a pris , avec raison, la décision de resserrer son intrigue, 13 épisodes seulement, immense prologue tendu vers le final, et d'aller au cœur de ce qu'est la série. Boston Justice, c'est tout d'abord un cabinet d'avocats qui va se transformer en famille d'adoption dysfonctionnelle pour ses protagonistes. Kelley, pour boucler la boucle, rappelle des personnages secondaires mémorables de la première saison:Lewinston fait son retour, la mamie tueuse aussi, Poole est rétabli...
Et quoi de mieux qu'un repas de Thanksgiving impromptu pour réunir tout ce beau monde ? Hilarant et mémorable :lol: Une famille qui va se prendre aussi de plein fouet la crise de 2008 et va faire front face à de nouveaux investisseurs inattendus....
Kelley s'attache aussi à conclure les arc narratifs ouverts avec les trois duos Jerry-Katie, Carl-Shirley et bien évidemment Alan-Denny:
Pour Jerry, formidable personnage secondaire qui s'est imposé dans la série, c'est une conclusion logique pour celui qui n'a cessé de progresser humainement au fil des épisodes. Mon chouchou :D Well done Jerry ! :D
Shirley, elle, a choisi entre sa vie sentimentale et professionnelle, ce qui va donner lieu à une scène hilarante entre un rabbin et un prêtre catholique, un grand moment de télé :lol:
Enfin, Alan et Denny... Probablement la plus belle amitié de l'histoire de la télé, une bromance inouïe qui va trouver une conclusion extraordinaire mais on ne peut plus logique. Bravo à Kelley pour avoir imposer cette idée, certes fantaisiste, mais à l'image de la série, humaniste, brillante et généreuse...
La dernière scène est un pur moment de grâce et de sérénité :cry:
Voilà, c'est fini et c'est avec un pincement au cœur que je quitte ces personnages merveilleux, qui m'ont ému et fait rire pendant cinq saisons.

8/10