Twin Peaks

Tout sur les séries à la TV, en DVD, en Blu-ray ou VOD.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Rick Deckard
Assistant opérateur
Posts: 2169
Joined: 6 Jan 08, 18:06
Location: Los Angeles, 2049

Re: Twin Peaks

Post by Rick Deckard »

Je viens de réaliser que la femme à la bûche, en version originale the log lady, était un jeu de mot: log signifiant à la fois bûche et journal ! (Journal dans le sens de journal de bord, comme le Captain’s Log dans Star Trek) :o
Il ne faut pas confondre des mecs qui s’excusent et dégât des eaux
User avatar
jhudson
Décorateur
Posts: 3858
Joined: 27 Oct 11, 04:06

Re: Twin Peaks

Post by jhudson »

Twin Peaks : The Return [Blu-ray] a 29,99 € avec le blu ray Bonus, car amazon a aussi baissé son prix...

https://video.fnac.com/a11243254/Twin-P ... earchpos=1

Ps:Apparemment c'est une édition dans un boitier en plastique.
User avatar
shubby
Machino
Posts: 1100
Joined: 27 Apr 08, 20:55

Re: Twin Peaks

Post by shubby »

Ayé, S03 vue jusqu'au 08 !
Pour me remettre ds le bain, j'avais juste revu le film et c'est parfait comme ça.
Le kiff intégral (so far).
Lynch prend son temps et jusque là, en tout cas, propose une vision artistique dingue, mais cohérente, toujours dans les rails de sa folie, si toutefois le concept est envisageable. Ou connecté aux rails par un filin venu du cosmos, hein.
C'est de la pure SF en fait, qui ferait se mélanger de la hard science aux rêves.
C'te trip !
Et qu'est-ce qu'on se marre ! Cooper - Doogie à Las Vegas, j'en pouvais plus.
Son "Helloooooooooooo !" vaut largement un "Okééé !" côté visiteurs.
Et ce passage absurde ds le commissariat où le flic regrette de ne pas trouver ce qui manque : arf !
Et aussi, aussi, ce moment de ciné avec cette plongée sur le visage d'une jolie jeune femme, souriante jusqu'aux oreilles parce qu'elle vient de se sniffer une ligne de coque et croit aux belles paroles de son camé de mec. Avé la p'tite musique qui va bien. D'ailleurs : son et score, c'est le panard. Ces intermèdes ou conclusions en forme de concert au Bang bang bar... rhaaa oui !
Et l'effet madeleine de proust qui fonctionne à fond. Pas seulement avec Twin Peaks, on assiste aussi à une sorte de suite de Lost Highway, Mulholland drive ou même Blue Velvet ou Eraserhead - surtout après cette dinguerie d'épisode 08. Si "In heaven, everything is fine", en enfer v'là l'horreur ! Bob m'a de nouveau foutu les boules, ça faisait longtemps ! Salopard !
Quel culot. Et pas de posture arty tordue, non, on rentre bel et bien dans un univers, là. Un cauchemar qu'on a tellement appris à connaître que finalement on en arrive à s'y complaire, comme dans une bonne paire de charentaises confortables.

Bon j'y retourne, me dites-rien surtout. Je lirai vos posts après.

Sur ce : "coffeeeeee"
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 20785
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Twin Peaks

Post by Major Tom »

:D :D :D 8)
Image
Clique ici Image ... et ta vie va changer pour toujours
User avatar
shubby
Machino
Posts: 1100
Joined: 27 Apr 08, 20:55

Re: Twin Peaks

Post by shubby »

Quelle fin glauque !
Une sorte de Retour vers le futur 2 cauchemardé, c'est étrange. Lynchien, donc.
On y trouve largement de quoi se prendre la tête. De prime abord, j'y vois juste qq chose comme : on ne peut pas changer les gens, ni le temps qui passe. Qu'il ne sert à rien de retourner dans le passé pour sauver des gens ou pour y revivre une madeleine de proust. En cela, Lynch rejoindrait le Spielberg de Ready player One pour sortir du circuit fermé.
Très émouvante saison en tout cas, avec un bel au-revoir aux acteurs, aux personnages. Et à l'univers de Lynch tout entier, je dirais. Il pleure ses morts qui pleuvent. Hécatombe pendant ou autour du tournage : Bowie (Philipp Jeffries), la femme à la buche Catherine E. Coulson, Miguel "Albert" Ferrer etc. La frontière de la mort évoquée ds la série prend un sens tout autre ici.
La ballade fut unique.
User avatar
Truffaut Chocolat
Rene Higuita
Posts: 5662
Joined: 28 Jul 05, 18:33

Re: Twin Peaks

Post by Truffaut Chocolat »

Enfin vu.
Je ne sais pas par où commencer devant l’ampleur de la chose.
J’aurais du prendre des notes après chaque épisode pour ne rien oublier, tant pis.

Ce qui fonctionne dans cette saison 3 repose sur le culte que l’on voue à cette série et à sa mythologie : donner un visage et un corps à Diane, étendre l’univers Twin Peaks, voyager dans les dimensions, tout cela reflète une ambition qui donne un autre relief à la grande Histoire de Twin Peaks et qui quelque part, justifie encore plus le culte.

Étendre un univers c’est formidable, or à de nombreuses reprises, je me suis demandé ce que Lynch et Frost en faisaient.
C’est là où le bât blesse et ça m’emmerde de réemployer cette expression, mais très franchement, il y a un côté musée qui me pose problème.
Je ne comprends pas l’intérêt de faire revenir Audrey Horne ici : qu’est-ce qu’elle apporte à l’histoire ?
Ben Horne : il est devenu un bon gars mais on le savait déjà à la fin de la saison 2. Et ensuite ?
Que vient faire le Doc Jacoby ?
Shelly et sa fille : à part dire « telle mère telle fille » quel est l’objectif ici ? Shelly n’a pas bougé d’un iota depuis qu’on l’a quittée il y a 25 ans et elle n’a pas l’intention de bouger. Pourquoi donc la faire apparaître dans cette histoire ?
Moi aussi j’étais content de les revoir tous ces personnages, c’est comme reprendre des nouvelles d’un vieux pote, mais ce qui m’attriste, c’est qu’on n’avait pas grand chose à se dire.

Côté esthétique, plein de choses m’ont surpris, à commencer par les plans de caméra qui vibrent : il y en a trop, pendant des périodes parfois trop longues, je ne sais pas ce que Lynch avait derrière la tête ; si c’est pour nous dire d’avoir peur, c’est raté car il était capable de le faire avec un simple plan de ventilo suspendu au plafond.
Idem pour les surimpressions de surimpressions, ça me donne la même impression de béquille de réalisation alors qu’il n’avait pas besoin de ça par le passé.
Dommage.

On pourrait croire que j’ai pas aimé et c’est pas le cas, la preuve je lui ai mis 8 sur imdb (rires).
Malgré les défauts que j’ai pointé, je ne doute pas un instant que le travail n’a pas été fait avec passion, fidélité et sans compromis.
Pendant 18 épisodes, j’étais à le fois immergé dans ce que je voyais tout en désirant plus que tout me replonger dans la série, le film et dans cette saison 3 à nouveau.
Quelque part, c’est ce que Lynch et Frost pouvaient faire de mieux et rien que pour ça, je leur dis merci.

Sur ce, je vais enfin pouvoir vous lire !
Billy Budd
Bordeaux Chesnel
Posts: 26665
Joined: 13 Apr 03, 13:59

Re: Twin Peaks

Post by Billy Budd »

Truffaut Chocolat wrote:Enfin vu.
Je ne sais pas par où commencer devant l’ampleur de la chose.
J’aurais du prendre des notes après chaque épisode pour ne rien oublier, tant pis.

Ce qui fonctionne dans cette saison 3 repose sur le culte que l’on voue à cette série et à sa mythologie : donner un visage et un corps à Diane, étendre l’univers Twin Peaks, voyager dans les dimensions, tout cela reflète une ambition qui donne un autre relief à la grande Histoire de Twin Peaks et qui quelque part, justifie encore plus le culte.

Étendre un univers c’est formidable, or à de nombreuses reprises, je me suis demandé ce que Lynch et Frost en faisaient.
C’est là où le bât blesse et ça m’emmerde de réemployer cette expression, mais très franchement, il y a un côté musée qui me pose problème.
Je ne comprends pas l’intérêt de faire revenir Audrey Horne ici : qu’est-ce qu’elle apporte à l’histoire ?
Ben Horne : il est devenu un bon gars mais on le savait déjà à la fin de la saison 2. Et ensuite ?
Que vient faire le Doc Jacoby ?
Shelly et sa fille : à part dire « telle mère telle fille » quel est l’objectif ici ? Shelly n’a pas bougé d’un iota depuis qu’on l’a quittée il y a 25 ans et elle n’a pas l’intention de bouger. Pourquoi donc la faire apparaître dans cette histoire ?
Moi aussi j’étais content de les revoir tous ces personnages, c’est comme reprendre des nouvelles d’un vieux pote, mais ce qui m’attriste, c’est qu’on n’avait pas grand chose à se dire.

Côté esthétique, plein de choses m’ont surpris, à commencer par les plans de caméra qui vibrent : il y en a trop, pendant des périodes parfois trop longues, je ne sais pas ce que Lynch avait derrière la tête ; si c’est pour nous dire d’avoir peur, c’est raté car il était capable de le faire avec un simple plan de ventilo suspendu au plafond.
Idem pour les surimpressions de surimpressions, ça me donne la même impression de béquille de réalisation alors qu’il n’avait pas besoin de ça par le passé.
Dommage.

On pourrait croire que j’ai pas aimé et c’est pas le cas, la preuve je lui ai mis 8 sur imdb (rires).
Malgré les défauts que j’ai pointé, je ne doute pas un instant que le travail n’a pas été fait avec passion, fidélité et sans compromis.
Pendant 18 épisodes, j’étais à le fois immergé dans ce que je voyais tout en désirant plus que tout me replonger dans la série, le film et dans cette saison 3 à nouveau.
Quelque part, c’est ce que Lynch et Frost pouvaient faire de mieux et rien que pour ça, je leur dis merci.

Sur ce, je vais enfin pouvoir vous lire !
Twin Peaks, cela toujours été un tas d'éléments inutiles.
Everybody's clever nowadays
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 24139
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Twin Peaks

Post by tenia »

Le problème n'est pas leur présence mais leur manque d'intégration dans l'univers. On n'est plus dans une construction mais une revisite, donc ça donne plus l'impression de se faire troller longuement qu'autre chose. C'est vite lourd et redondant et surtout alourdissant considérablement une saison qui va déjà assez à 2 à l'heure comme ça. Je l'avais dit à l'époque mais je pense que Lynch aurait pu faire mieux avec seulement 10 épisodes.
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 20785
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Twin Peaks

Post by Major Tom »

tenia wrote:Le problème n'est pas leur présence mais leur manque d'intégration dans l'univers. On n'est plus dans une construction mais une revisite, donc ça donne plus l'impression de se faire troller longuement qu'autre chose. C'est vite lourd et redondant et surtout alourdissant considérablement une saison qui va déjà assez à 2 à l'heure comme ça. Je l'avais dit à l'époque mais je pense que Lynch aurait pu faire mieux avec seulement 10 épisodes.
Image
Image
Clique ici Image ... et ta vie va changer pour toujours
User avatar
shubby
Machino
Posts: 1100
Joined: 27 Apr 08, 20:55

Re: Twin Peaks

Post by shubby »

Lynch a voulu faire plaisir à tout le monde, verser des cachets par ci par là, aussi. Sans jamais oublier le spectateur, nous, qui rejoignons les figurants du Bang bang bar. Malgré le cauchemar, la bienveillance est palpable tout du long. sauf avec lui-même, qui retourne à ses pensées morbides. Il sauve Douggie, ce mec normal qu'il ne comprend pas, lui pour qui la norme reste l'anormal.
Ce mélange d'écrit, d'impro, d'adaptation, aussi, en fonction des acteurs, ça m'a semblé du grand art.
TOUT Lynch se mélange dans cette s03. Quand Cooper et Diane s'embrassent à la fin, on a grave un écho de Blue Velvet.
J'adore aussi ces sortes de boeuf en fin d'épisode. j'ai d'ailleurs acheté le cd.
Perso j'en aurais repris pour un tour avec plaisir. Je me sens désoeuvré une fois le délire terminé. Je crois que lynch nous a dit au-revoir là, c'est un beau et véritable crève coeur que de quitter ses rêves.
Lynch was the dreamer.
User avatar
Truffaut Chocolat
Rene Higuita
Posts: 5662
Joined: 28 Jul 05, 18:33

Re: Twin Peaks

Post by Truffaut Chocolat »

Billy Budd wrote:
Truffaut Chocolat wrote:Enfin vu.
Je ne sais pas par où commencer devant l’ampleur de la chose.
J’aurais du prendre des notes après chaque épisode pour ne rien oublier, tant pis.

Ce qui fonctionne dans cette saison 3 repose sur le culte que l’on voue à cette série et à sa mythologie : donner un visage et un corps à Diane, étendre l’univers Twin Peaks, voyager dans les dimensions, tout cela reflète une ambition qui donne un autre relief à la grande Histoire de Twin Peaks et qui quelque part, justifie encore plus le culte.

Étendre un univers c’est formidable, or à de nombreuses reprises, je me suis demandé ce que Lynch et Frost en faisaient.
C’est là où le bât blesse et ça m’emmerde de réemployer cette expression, mais très franchement, il y a un côté musée qui me pose problème.
Je ne comprends pas l’intérêt de faire revenir Audrey Horne ici : qu’est-ce qu’elle apporte à l’histoire ?
Ben Horne : il est devenu un bon gars mais on le savait déjà à la fin de la saison 2. Et ensuite ?
Que vient faire le Doc Jacoby ?
Shelly et sa fille : à part dire « telle mère telle fille » quel est l’objectif ici ? Shelly n’a pas bougé d’un iota depuis qu’on l’a quittée il y a 25 ans et elle n’a pas l’intention de bouger. Pourquoi donc la faire apparaître dans cette histoire ?
Moi aussi j’étais content de les revoir tous ces personnages, c’est comme reprendre des nouvelles d’un vieux pote, mais ce qui m’attriste, c’est qu’on n’avait pas grand chose à se dire.

Côté esthétique, plein de choses m’ont surpris, à commencer par les plans de caméra qui vibrent : il y en a trop, pendant des périodes parfois trop longues, je ne sais pas ce que Lynch avait derrière la tête ; si c’est pour nous dire d’avoir peur, c’est raté car il était capable de le faire avec un simple plan de ventilo suspendu au plafond.
Idem pour les surimpressions de surimpressions, ça me donne la même impression de béquille de réalisation alors qu’il n’avait pas besoin de ça par le passé.
Dommage.

On pourrait croire que j’ai pas aimé et c’est pas le cas, la preuve je lui ai mis 8 sur imdb (rires).
Malgré les défauts que j’ai pointé, je ne doute pas un instant que le travail n’a pas été fait avec passion, fidélité et sans compromis.
Pendant 18 épisodes, j’étais à le fois immergé dans ce que je voyais tout en désirant plus que tout me replonger dans la série, le film et dans cette saison 3 à nouveau.
Quelque part, c’est ce que Lynch et Frost pouvaient faire de mieux et rien que pour ça, je leur dis merci.

Sur ce, je vais enfin pouvoir vous lire !
Twin Peaks, cela toujours été un tas d'éléments inutiles.
Lesquels ? Le café, les tartes, le soap, Lucy / Andy ?
Billy Budd
Bordeaux Chesnel
Posts: 26665
Joined: 13 Apr 03, 13:59

Re: Twin Peaks

Post by Billy Budd »

Truffaut Chocolat wrote: Lesquels ? Le café, les tartes, le soap, Lucy / Andy ?
Parmi d'autres, oui.
Everybody's clever nowadays
User avatar
Truffaut Chocolat
Rene Higuita
Posts: 5662
Joined: 28 Jul 05, 18:33

Re: Twin Peaks

Post by Truffaut Chocolat »

Billy Budd wrote:
Truffaut Chocolat wrote: Lesquels ? Le café, les tartes, le soap, Lucy / Andy ?
Parmi d'autres, oui.
Si on part du principe que Twin Peaks est un paradis perdu, est-ce que c’est si inutile que ça ?
Billy Budd
Bordeaux Chesnel
Posts: 26665
Joined: 13 Apr 03, 13:59

Re: Twin Peaks

Post by Billy Budd »

Truffaut Chocolat wrote:
Billy Budd wrote:
Parmi d'autres, oui.
Si on part du principe que Twin Peaks est un paradis perdu, est-ce que c’est si inutile que ça ?
C'est aussi applicable à tout ce que tu décris comme inutile dans cette saison 3.
Everybody's clever nowadays
User avatar
Truffaut Chocolat
Rene Higuita
Posts: 5662
Joined: 28 Jul 05, 18:33

Re: Twin Peaks

Post by Truffaut Chocolat »

Billy Budd wrote:
Truffaut Chocolat wrote:
Si on part du principe que Twin Peaks est un paradis perdu, est-ce que c’est si inutile que ça ?
C'est aussi applicable à tout ce que tu décris comme inutile dans cette saison 3.
Pas pour moi parce que y'a la démarche de ramener des personnages que l'on connait pour finalement ne pas s'en servir, ce qui pose question.
Dans la saison originelle, comme on les découvre en même temps que tout le reste, leur place ne se discute pas dans les mêmes proportions, je trouve.