Béla Tarr

Rubrique consacrée aux DVD de films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Marcus
Jamais trop Tarr
Posts: 5078
Joined: 5 Feb 04, 16:05
Location: En train de prendre le thé avec Bela Tarr

Post by Marcus »

perfo wrote:
marcusbabel wrote:La principale piste exploratoire du film, c'est la métaphore sur la chute du communisme et l'abandon progressif du peuple par le pouvoir (la baleine, les paysages désolés, les errances) et la montée du capitalisme et de l'individualisme, voire du fascisme (le Prince dont on ne verra jamais le visage, la révolte des villageois).
Ok, c'est plus ou moins ce que j'en avais compris.
En tout cas pour la chute du communisme... pour ce qui est du rôle du prince et de la baleine :shock:
Oui, la baleine représenterait le communisme, le Prince le capitalisme. J'empoie le conditonnel puisque Tarr nie une quelconque métaphore dans ses films...
Elle était belle comme le jour, mais j'aimais les femmes belles comme la nuit.
Jean Eustache, La Maman et la Putain
perfo
Assistant(e) machine à café
Posts: 296
Joined: 27 Apr 04, 14:44

Post by perfo »

marcusbabel wrote:
perfo wrote:Ok, c'est plus ou moins ce que j'en avais compris.
En tout cas pour la chute du communisme... pour ce qui est du rôle du prince et de la baleine :shock:
Oui, la baleine représenterait le communisme, le Prince le capitalisme. J'empoie le conditonnel puisque Tarr nie une quelconque métaphore dans ses films...
Sans métaphore, l'histoire est sans queue ni tête.
User avatar
Marcus
Jamais trop Tarr
Posts: 5078
Joined: 5 Feb 04, 16:05
Location: En train de prendre le thé avec Bela Tarr

Post by Marcus »

Sans métaphore, ça reste assez poétique je trouve.
Elle était belle comme le jour, mais j'aimais les femmes belles comme la nuit.
Jean Eustache, La Maman et la Putain
perfo
Assistant(e) machine à café
Posts: 296
Joined: 27 Apr 04, 14:44

Post by perfo »

marcusbabel wrote:Sans métaphore, ça reste assez poétique je trouve.
Ca ne gâche rien à l'esthétisme et l'ambiance, mais prit au premier degré l'histoire est à la limite du ridicule.
Henry Chinaski
Assistant(e) machine à café
Posts: 221
Joined: 9 Feb 06, 09:35

Post by Henry Chinaski »

Je suis vert au bout de la 30 ème minutes mon lecteur DVD n'en veux plus :cry: :evil:
sansho
Stagiaire
Posts: 15
Joined: 15 Jun 06, 20:37

bela tarr

Post by sansho »

je viens d'avoir du nouveau sur les sorties Bela Tarr :
le 20 juin, sortie d'un coffret regroupant Nid familial, Almanach d'automne et Damnation
à l'automne, sortie enfin de Satantango et de Rapport préfabriqué. Plus que quelques mois à attendre...
User avatar
Marcus
Jamais trop Tarr
Posts: 5078
Joined: 5 Feb 04, 16:05
Location: En train de prendre le thé avec Bela Tarr

Re: bela tarr

Post by Marcus »

sansho wrote:je viens d'avoir du nouveau sur les sorties Bela Tarr :
le 20 juin, sortie d'un coffret regroupant Nid familial, Almanach d'automne et Damnation
A l'unité aussi?
Elle était belle comme le jour, mais j'aimais les femmes belles comme la nuit.
Jean Eustache, La Maman et la Putain
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89566
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: bela tarr

Post by Jeremy Fox »

marcusbabel wrote:
sansho wrote:je viens d'avoir du nouveau sur les sorties Bela Tarr :
le 20 juin, sortie d'un coffret regroupant Nid familial, Almanach d'automne et Damnation
A l'unité aussi?
Oui
User avatar
Marcus
Jamais trop Tarr
Posts: 5078
Joined: 5 Feb 04, 16:05
Location: En train de prendre le thé avec Bela Tarr

Re: bela tarr

Post by Marcus »

Jeremy Fox wrote:
marcusbabel wrote:
A l'unité aussi?
Oui
Cool 8)
J'ai déjà Nid familial et Damnation.
Elle était belle comme le jour, mais j'aimais les femmes belles comme la nuit.
Jean Eustache, La Maman et la Putain
hel
Stagiaire
Posts: 1
Joined: 8 Sep 06, 15:48

Post by hel »

bonjour, tous.
Je viens de m'inscrire sur ce forum suite à ce post trouvé de clic en clic via goût gueule en faisant une recherche sur Bela Tarr.
Parce que ça fait plaisir de trouver quelques personnes aimant ce réalisateur.
J'aimerais quelques pistes pour décrypter le film.
Les Harmonies, c est un film qui a trotté et fait entrechoqué mes 2 neurones (rescapés) pendant longtemps.
La principale piste exploratoire du film, c'est la métaphore sur la chute du communisme et l'abandon progressif du peuple par le pouvoir (la baleine, les paysages désolés, les errances) et la montée du capitalisme et de l'individualisme, voire du fascisme (le Prince dont on ne verra jamais le visage, la révolte des villageois).
C'est une façon de voir mais comme tous les grands films, il nous appartient à chacun et libre à nous de nous en faire notre propre représentation.
Mais comme tu sous entends, il s' agit d 'une piste, pas la seule.
si le message n'etait que politique, le film ne serait pas si immense ;)

Pour moi il s 'agit de la place de l'homme dans l'univers, homme qui s 'est perdu depuis des lustres ( métaphore sur les Harmonies que Werckmeister a brisé) et recherchant désespérement à trouver sa place et l'histoire des hommes est jonchée de prometteurs de tout poils ( là oui l'aspect politique rentre en jeu cf le prince)

Mais il y a un point ou je suis en désaccord avec le film, c est la scène où les villageois après la mise à sac de la ville s'arretent devant le vieillard et rebroussent chemin.
Je vois des gens réalisant l'Horreur (on pense à un rescapé d'un camps de concentration) et se détournent comme si ils réalisaient la portée de leurs actes.
"Plus jamais ça"
Hélas l'histoire nous démontre sans cesse le contraire (Yougoslavie, Rwanda...)
Béla Tarr serait- il un optimiste, finalement? :lol:

J'en profite ici pour remercier l'auteur de la chronique sur Nid Familial.

J'attends je suppose comme vous la suite de la parution des dvd et dans l'espoir de voir un jour son adaptation de Macbeth.
User avatar
gnome
Iiiiiiil est des nôôôôtres
Posts: 18959
Joined: 26 Dec 04, 18:31
Location: sleeping in the midday sun...

Post by gnome »

Marcus wrote:Sans métaphore, ça reste assez poétique je trouve.
Enfin vu hier... :D
Poétique est certainement le terme qui colle le mieux au film. Envoûtant, élégiaque (cette musique!!!! :shock: ). Un film formidable! Certes une peu hermétique, mais d'une richesse incommensurable. A voir et revoir pour en apprécier toutes les richesses...

Marcus, tu me confirmes que le DVD de chez Blaq out est irréprochable? Parce que j'ai bien envie de me le prendre...
User avatar
Marcus
Jamais trop Tarr
Posts: 5078
Joined: 5 Feb 04, 16:05
Location: En train de prendre le thé avec Bela Tarr

Post by Marcus »

gnome wrote: Marcus, tu me confirmes que le DVD de chez Blaq out est irréprochable? Parce que j'ai bien envie de me le prendre...
Je confirme.
Elle était belle comme le jour, mais j'aimais les femmes belles comme la nuit.
Jean Eustache, La Maman et la Putain
Boo!
Doublure lumière
Posts: 606
Joined: 14 Apr 03, 23:04

Post by Boo! »

Marcus wrote:
gnome wrote: Marcus, tu me confirmes que le DVD de chez Blaq out est irréprochable? Parce que j'ai bien envie de me le prendre...
Je confirme.
il ya aussi le artificial eyes en Angleterre pour le même pris avec Damnation en double programme, ça nevaut pas le coup de ce tourner vers cette édition plutôt ?
Il y a des sous titres anglais mais si j'ai bine compris, il n'y a pas excessivement de dialogues...

Satantango chez AE est moins cher qu'en France, surtout sur HMV UK...
Image
User avatar
Marcus
Jamais trop Tarr
Posts: 5078
Joined: 5 Feb 04, 16:05
Location: En train de prendre le thé avec Bela Tarr

Post by Marcus »

Gaffe au double Artificial Eye, Les Harmonies Werckmeister n'étaient pas au bon format sur la 1è fournée. L'éditeur a depuis rectifié le tir, mais il est possible que des anciens exemplaires circulent encore.
Elle était belle comme le jour, mais j'aimais les femmes belles comme la nuit.
Jean Eustache, La Maman et la Putain
User avatar
gnome
Iiiiiiil est des nôôôôtres
Posts: 18959
Joined: 26 Dec 04, 18:31
Location: sleeping in the midday sun...

Post by gnome »

hel wrote: Mais il y a un point ou je suis en désaccord avec le film, c est la scène où les villageois après la mise à sac de la ville s'arretent devant le vieillard et rebroussent chemin.
Je vois des gens réalisant l'Horreur (on pense à un rescapé d'un camps de concentration) et se détournent comme si ils réalisaient la portée de leurs actes.
"Plus jamais ça"
Hélas l'histoire nous démontre sans cesse le contraire (Yougoslavie, Rwanda...)
Béla Tarr serait- il un optimiste, finalement? :lol:
Voilà ce que Bela Tarr répond en interview :
Pouvez-vous expliquer cette scène étrange des "Harmonies Werckmeister", quand l’apparition d’un vieillard nu dans une baignoire marque l’arrêt brutal de l’attaque d’un hôpital par des bandes armées ?
"Les Harmonies Werckmeister" sont conçues comme un conte. Tout y est perçu selon le point de vue de Valushka, un innocent qui a des visions, comme cela est montré au début du film. Rien n’est vrai. Dans la scène de l’attaque de l’hôpital, les gens qui deviennent fous se constituent en hordes armées, détruisent tout autour d’eux et tabassent les malades : ils ne peuvent pas s’arrêter. Je suis certain, pourtant, que l’on ne peut tuer quelqu’un qui est absolument innocent, qui ne peut rien faire, qui se tient là, devant vous, nu, vieux, sans force. Je crois que chacun dispose au fond de soi d’une certaine humanité. Tout le monde s’arrête à un certain moment. Mais ce n’est peut-être qu’une illusion ou un souhait.
:wink:

interview que l'on peut lire en entier ici dans la rubrique "plus d'infos"