Béla Tarr

Rubrique consacrée aux DVD de films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

avalon
Machino
Posts: 1049
Joined: 2 Dec 03, 21:39
Location: paris

Béla Tarr

Post by avalon »

Sortie en avril chez clavis films de plusieurs films de Béla Tarr :

Le nid familial
L'outsider
Rapports préfabriqués
Almanach d'automne
Damnation
Satantango

J'ai beaucoup entendu parler de Damnation, mais sinon n'en ai vu aucun.

Que me conseillez-vous :?:
Image
Fatalitas
Bête de zen
Posts: 38662
Joined: 12 Apr 03, 21:58

Post by Fatalitas »

marcusbabel wrote:Tous !
:mrgreen:
Image
avalon
Machino
Posts: 1049
Joined: 2 Dec 03, 21:39
Location: paris

Post by avalon »

Fatalitas wrote:
marcusbabel wrote:Tous !
:mrgreen:
quelques précisions? :roll:
Image
Fatalitas
Bête de zen
Posts: 38662
Joined: 12 Apr 03, 21:58

Post by Fatalitas »

avalon wrote:
Fatalitas wrote:
:mrgreen:
quelques précisions? :roll:
ok, c'est un forum serieux, j'avais oublié :roll:

marcusbabel te conseillera, quand il verra le topic.
Image
User avatar
Marcus
Jamais trop Tarr
Posts: 5078
Joined: 5 Feb 04, 16:05
Location: En train de prendre le thé avec Bela Tarr

Post by Marcus »

Fatalitas wrote:
marcusbabel wrote:Tous !
:mrgreen:
:mrgreen:

Précisions précises:
1/Satantango, bien évidemment. Le sommet de la carrière de Tarr. Indispensable et insurpassable.
2/Damnation, brouillon de Satantango. Mieux vaut peut être commencer par celui-ci si tu ne connais pas encore le style Tarr.
3/Le nid familial, L'outsider, Rapports préfabriqués: on est plus proche de Cassavettes ou de Loach que du Bela Tarr de Satantango: films en couleurs (sauf le derniers), longs plan séquences mais qui serrent de près les personnages, pas de décors apocalyptique, peu d'extérieurs.
Almanach d'automne: pas vu, je l'attends de pied ferme.
Elle était belle comme le jour, mais j'aimais les femmes belles comme la nuit.
Jean Eustache, La Maman et la Putain
avalon
Machino
Posts: 1049
Joined: 2 Dec 03, 21:39
Location: paris

Post by avalon »

marcusbabel wrote:
Fatalitas wrote:
:mrgreen:
:mrgreen:

Précisions précises:
1/Satantango, bien évidemment. Le sommet de la carrière de Tarr. Indispensable et insurpassable.
2/Damnation, brouillon de Satantango. Mieux vaut peut être commencer par celui-ci si tu ne connais pas encore le style Tarr.
3/Le nid familial, L'outsider, Rapports préfabriqués: on est plus proche de Cassavettes ou de Loach que du Bela Tarr de Satantango: films en couleurs (sauf le derniers), longs plan séquences mais qui serrent de près les personnages, pas de décors apocalyptique, peu d'extérieurs.
Almanach d'automne: pas vu, je l'attends de pied ferme.
super précises et trop cool, merci :wink:
Image
Henry Chinaski
Assistant(e) machine à café
Posts: 221
Joined: 9 Feb 06, 09:35

Post by Henry Chinaski »

Toujours pas sorti ?

.../...

Les Harmonies Werckmeister
• Date de parution : 10 février 2005
• Éditeur : blaq out
Quelqu'un à un avis sur celui-ci ?
User avatar
Marcus
Jamais trop Tarr
Posts: 5078
Joined: 5 Feb 04, 16:05
Location: En train de prendre le thé avec Bela Tarr

Post by Marcus »

Henry Chinaski wrote:
Les Harmonies Werckmeister
• Date de parution : 10 février 2005
• Éditeur : blaq out
Quelqu'un à un avis sur celui-ci ?
Moi j'ai un avis en un mot composé: CHEF D'OEUVRE.
Le dvd est techniquement nickel.
Elle était belle comme le jour, mais j'aimais les femmes belles comme la nuit.
Jean Eustache, La Maman et la Putain
Henry Chinaski
Assistant(e) machine à café
Posts: 221
Joined: 9 Feb 06, 09:35

Post by Henry Chinaski »

Il restait qu'1 exemplaire dispo en ligne, j'ai acheté à l'aveugle avant qu'il ne soit trop Tarr...
Henry Chinaski
Assistant(e) machine à café
Posts: 221
Joined: 9 Feb 06, 09:35

Re: Béla Tarr

Post by Henry Chinaski »

avalon wrote:Sortie en avril

repoussé à début Mai...

Quelqu'un a-t-il vu ces film en rayons ?
Melmoth
G.I. Joe
Posts: 6135
Joined: 12 Apr 03, 01:41

Re: Béla Tarr

Post by Melmoth »

Henry Chinaski wrote:
avalon wrote:Sortie en avril

repoussé à début Mai...

Quelqu'un a-t-il vu ces film en rayons ?
Ces éditions sont conçues en Hongrie (condition posée par Bela Tarr) pour toute l'Europe, ils sortiront aussi chez Artificial Eye en Angleterre par exemple, l'éditeur français étant le seul a avoir communiqué dessus je doute que se soit très sérieux, à mon avis le gars s'est un peu emballé quant aux dates de sortie.
Image
perfo
Assistant(e) machine à café
Posts: 296
Joined: 27 Apr 04, 14:44

Post by perfo »

marcusbabel wrote:
Henry Chinaski wrote:
Les Harmonies Werckmeister
• Date de parution : 10 février 2005
• Éditeur : blaq out
Quelqu'un à un avis sur celui-ci ?
Moi j'ai un avis en un mot composé: CHEF D'OEUVRE.
Le dvd est techniquement nickel.
Tu pourrais être plus précis ?

J'ai vu le film ce we, j'ai un peu du mal à m'en faire une idée.
Pour tout dire, je n'en ai pas compris grand chose.
J'aimerais quelques pistes pour décrypter le film.
Etonnement, contrairement aux plans-séquences (interminables) de Gerry là, je ne me suis pas ennuyé une seconde.
Envoûtant, mais (très) hermétique.
Henry Chinaski
Assistant(e) machine à café
Posts: 221
Joined: 9 Feb 06, 09:35

Post by Henry Chinaski »

J'ai toujours pas reçu mon exemplaire, avec des bouquins c'est forcément plus long :cry:
perfo me met la bave au lèvres.
User avatar
Marcus
Jamais trop Tarr
Posts: 5078
Joined: 5 Feb 04, 16:05
Location: En train de prendre le thé avec Bela Tarr

Post by Marcus »

perfo wrote: Tu pourrais être plus précis ?

J'ai vu le film ce we, j'ai un peu du mal à m'en faire une idée.
Pour tout dire, je n'en ai pas compris grand chose.
J'aimerais quelques pistes pour décrypter le film.
Etonnement, contrairement aux plans-séquences (interminables) de Gerry là, je ne me suis pas ennuyé une seconde.
Envoûtant, mais (très) hermétique.
La principale piste exploratoire du film, c'est la métaphore sur la chute du communisme et l'abandon progressif du peuple par le pouvoir (la baleine, les paysages désolés, les errances) et la montée du capitalisme et de l'individualisme, voire du fascisme (le Prince dont on ne verra jamais le visage, la révolte des villageois).

Le fait que tu cites Gerry est intéressant, puisque Van Sant a lui même déclaré que la vision des oeuvres de Tarr avait changé sa manière de faire du cinéma.
Elle était belle comme le jour, mais j'aimais les femmes belles comme la nuit.
Jean Eustache, La Maman et la Putain
perfo
Assistant(e) machine à café
Posts: 296
Joined: 27 Apr 04, 14:44

Post by perfo »

marcusbabel wrote:La principale piste exploratoire du film, c'est la métaphore sur la chute du communisme et l'abandon progressif du peuple par le pouvoir (la baleine, les paysages désolés, les errances) et la montée du capitalisme et de l'individualisme, voire du fascisme (le Prince dont on ne verra jamais le visage, la révolte des villageois).
Ok, c'est plus ou moins ce que j'en avais compris.
En tout cas pour la chute du communisme... pour ce qui est du rôle du prince et de la baleine :shock:
marcusbabel wrote:Le fait que tu cites Gerry est intéressant, puisque Van Sant a lui même déclaré que la vision des oeuvres de Tarr avait changé sa manière de faire du cinéma.
Au niveau des plans séquences, l'inspiration (voir la copie) est évidente, particulièrement celle en travelling ou deux personnages marchent cote à cote.