Menu

Test dvd

Zazie dans le métro

DVD - Région 2
Arte Vidéo
Parution :

Image

Avant de dire tout le bien que l’on pense du rendu technique, il faut noter que l’image présente parfois quelques points blancs et des variations d'intensité lumineuse. Mais tout cela reste assez rare et ne gêne en rien la vision du film. Car le master est propre et affiche de superbes couleurs d’époque. Les contrastes sont de bonne tenue et la définition est correcte sur la majorité du métrage. Rien à redire sur la compression. Bref, nous sommes en présence d’une restauration de plutôt bonne qualité.

Son

La piste sonore est suffisamment claire pour capter avec bonheur les délires verbaux des personnages. Evidemment, comme on l’avait précisé plus haut dans l’analyse, la postsynchronisation est très voyante, comme le voulait Louis Malle. Il ne s’agit donc pas d’un problème technique (au cas où certains spectateurs se poseraient la question). La bande-son présente néanmoins quelques grésillements, mais ces derniers ne gâchent en rien l’écoute. Le DVD ne contient aucun sous-titre.

Suppléments

Le menu principal est musical et animé.
Le chapitrage est fixe et muet, il est divisé en 18 chapitres répartis sur 5 pages.

Les suppléments comportent :

Entretien avec Jean-Paul Rappeneau
(9’89’’). Le scénariste / réalisateur parle de ses débuts et de son travail avec Louis Malle ainsi que de la relation qui les liait tous les deux avec Alain Cavalier. Il revient évidemment sur l’historique de Zazie dans le métro et l’ambition de Malle quant à sa volonté de trouver les équivalences visuelles au langage si particulier de Raymond Queneau. Enfin, il aborde l’échec du film et le choix de Louis Malle de rebondir avec une œuvre totalement différente (Vie privée).

Interview de Raymond Queneau (9’12’’). Il s’agit d’un court documentaire en noir et blanc pour la télévision réalisé en 1959, soit un an avant l’adaptation du roman à l’écran. L’écrivain explique ses motivations et évoque les personnages de son livre qui aspire à être un véritable récit d’initiation. On ne le sent pas très à l’aise devant la caméra et l’interviewer finit par en dire bien plus, Queneau se contentant la plupart de temps de confirmer les dires de ce dernier. La qualité sonore de ce document est malheureusement assez inégale.

Le Paris de Zazie, Philippe Colin témoigne (14’57’’). Celui qui fut assistant réalisateur sur Zazie dans le métro raconte le tournage du film en extérieurs. Il insiste particulièrement sur l’apport du célèbre photographe (et futur réalisateur) William Klein, consultant artistique de Louis Malle (et créateur des palissades mobiles) et l’emploi particulier des courtes focales. On suit Philippe Colin sur les lieux parisiens qui ont servi au tournage. Le film est intelligemment monté avec des extraits du film et des illustrations du scénario. Ce document produit par Allerton Films se révèle comme celui qui donne le plus d’informations sur l’élaboration de Zazie dans le métro.

Zazie dans le métro, reportages sonore d’Arte Radio. Il s’agit de différents entretiens sonores enregistrés par l’éditeur. On y retrouve certains comédiens du film, dont bien sûr une Catherine Demongeot adulte et ravie de replonger dans ses souvenirs. On trouve à boire et à manger dans ces courts reportages qui distillent un petit parfum de nostalgie plutôt appréciable. Ils sont divisés en trois parties : Zazie, 45 ans après (9’29’’), Image et Son, Louis Malle le précurseur (8’57’’) et enfin trois créations sonores réalisées à partir de la bande-son du film sur le modèle de l’OuLiPo cher à Raymond Queneau (Zazie passé à la moulinette de l’OuRaPo ou Ouvroir de la Radiophonie Potentielle) : Petite fugue (1’47’’), Education électronique (1’33’’) et Papa attend (1’31’’). Bizarre mais franchement anecdotique.

Collection Arte Vidéo : il s’agit d’un petit clip présentant les jaquettes des différents titres sortis chez l’éditeur sous la forme de plusieurs collections.

Technique

Durée : 89 min

Support : DVD9

Région : 2

Norme : PAL

Format cinéma : 1.37 : 1

Format vidéo : 4/3

Chapitrage : animé

Langues : Français Mono 2.0

Sous-titres : aucun

Le Film