Menu
Test dvd

Un Taxi pour Tobrouk

DVD - Région 2
Gaumont
Parution : 22 / 8 / 2012

Image

La restauration du master rend honneur à la belle photographie de Marcel Grigon. Les contrastes entre le noir profond et les nuances de gris sont alors parfaitement rendus. Cela est d’autant plus important que l’ensemble du film se déroule dans un désert, où la forte luminosité du soleil accentue les ombres qui se dessinent autour des êtres, des objets et des grains de sable. De la sorte, les personnages ressortent très bien de leur environnement. La netteté de l’image permet ainsi de profiter pleinement de cette odyssée désertique.

Son

Pour un film qui repose en grande partie sur ses dialogues, le son se devait être irréprochable. Si certaines répliques ne sont pas toujours d’une parfaite audibilité, cela tient plus au débit très rapide des acteurs qu’à l’édition elle-même. Dans l’ensemble, la qualité mono de la bande-son reste satisfaisante.

Suppléments

Excepté l’entretien avec Denys de la Patellière sur Michel Audiard, le DVD propose les mêmes suppléments que sur l’édition Gaumont de 2008 :

Aller Simple (24 min)
Ce premier supplément permet de découvrir la genèse d’Un Taxi pour Tobrouk.  Les intentions des auteurs, les conditions et les difficultés de tournage, l’atmosphère de franche camaraderie qui régnait au sein de l’équipe sont évoquées par Denys de la Patellière, Charles Aznavour et l’assistant réalisateur Pierre Granier-Deferre. Sans surprise, ces témoignages sont illustrés par des extraits et des photos prises sur le tournage. De caractère purement informatif, ce document est riche en anecdotes qui raviront les amateurs du film.

Le Petit Audiard illustré
Les dialogues de Michel Audiard sont émaillés d’expressions populaires et de mots d’essence argotique qu’il n’est pas toujours aisé de comprendre, surtout pour le spectateur d’aujourd’hui. De manière ludique, ce bonus décrypte six mots extraits du film et en fait une petite analyse sémantique.

Les apophtegmes du petit cycliste (3 min 50)
Cet autre supplément s’appuie sur des extraits d’Un Taxi Pour Tobrouk, des Tontons flingueurs et de Ne Nous fâchons pas pour dresser l’inventaire de certaines répliques de Michel Audiard mettant en cause la guerre. Il est amusant de retrouver son style dans ces trois films de la première moitié des années soixante. Mais ce court bonus demeure bien superficiel.

Entretien avec Denys de la Patellière sur Michel Audiard (22 min )
Ce témoignage de Denys de la Patellière permet de brosser le portrait d’une personnalité qui cultive les paradoxes. Misanthrope populaire, ancien critique désormais critiqué à son tour, homme de lettres à la réputation de scénariste peu cultivé, Michel Audiard est un homme à la personnalité difficile à cerner, qui a su imposer son style dans le paysage cinématographique des années cinquante et soixante. Il fait partie en effet de la lignée des grands dialoguistes qui ont façonné le cinéma français depuis l’arrivée du parlant.  Michel Audiard est aujourd’hui un nom admiré de tous, et dont l’aura dépasse même celle des metteurs en scène pour lesquels il a travaillé. Il est dommage tout de même que certains passages de ce bonus soient redondants avec Aller simple.

Bandes-annonces
Enfin, deux bandes-annonces mettent un point d’orgue aux suppléments. La première est une présentation du film faite en compagnie de l’écrivain René Havard, auteur d’Un Taxi pour Tobrouk et co-adapteur de la version cinématographique. Ensuite, Michel Audiard intervient et pose un regard avisé sur son rôle à jouer en tant que dialoguiste. Puis, Denys de la Patellière fait son entrée en scène. Le fait qu’il parle après Michel Audiard est révélateur de la place de faire-valoir qu’il occupe aux côtés de ce dernier. En compagnie de son interviewer, il fait la présentation des stars du film, grand succès populaire à sa sortie. Plus classique, la seconde bande-annonce, anglaise dans le texte, met l’accent sur le casting cinq étoiles du film et le cocktail d’aventure, de rire et de suspense qu’il contient.

Par François Giraud - le 23 août 2012