Menu
Test dvd

Un si doux visage

DVD - Région 2
Editions Montparnasse
Parution : 3 / 2 / 2004

Image

Ayant déjà fait l’objet d’une première édition il y a deux ans, Angel face intègre désormais la très belle collection Pocket des Editions Montparnasse. D’après ce que j’ai pu lire ici et là, il semblerait fort probable que le master utilisé pour cette réédition soit le même que précédemment. A savoir une copie tout ce qu’il y a de plus propre, remarquablement conservée, une photo superbement contrastée (le travail de Harry Stradling est très bien respecté) et peu d’artefacts à déplorer. Mais là où le bât blesse, c’est au niveau de la compression qui laisse à désirer : l’image est souvent figée dans ses arrière-plans et il convient de regretter de nombreux effets de rémanence et de mouvances. Si dans l’ensemble, cette compression moyenne ne gêne en rien la bonne vision du film, elle peut agacer lors des scènes les plus sombres où les carrés de pixels apparaissent clairement, et lors des différents travellings qui semblent logiquement flous. Si vous ne regardez pas ce DVD sur un trop grand écran (j’imagine qu’avec un rétroprojecteur, ça doit faire très mal), vous pourrez y trouver votre compte, la définition étant même très bonne et le noir et blanc magnifique.

Son

peu de reproches à faire sauf si vous décidez de regarder la version française, ce qui est de toute manière au départ un mauvais choix. Comment peut-on prendre du plaisir à ne pas écouter les vrais voix de Robert Mitchum et Jean Simmons ? Si vous persistez quand même, sachez que la VF est médiocre, les voix étant constamment étouffées et perdues dans un souffle persistant, un grésillement et une résonance forts désagréables tout au long du film. Alors, pas d’hésitations à avoir, la version originale est claire et le souffle, bien que présent, est cette fois très discret. En plus des véritables voix, la superbe musique de Dimitri Tiomkin peut enfin prendre son envol et vous faire venir des frissons dans le dos.

Suppléments

Comme pour tous les DVD de la collection, point de bonus si ce n’est la présentation toujours aussi sympathique et bon enfant d’un Serge Bromberg qui devient de plus en plus incontournable et indispensable dans le petit monde du support que nous chérissons, à l’instar d’un Patrick Brion ou d’un Eddy Mitchell à la télévision, puisque, outre se retrouver dans tous les DVD de cette série, c’est lui aussi qui est à l’origine de la remarquable collection Retour de flamme et qui présente certains courts métrages sortis chez MK2.

Par Erick Maurel - le 19 février 2007