Menu
Test dvd

Terre de violence

DVD - Région 2
Sidonis / Calysta
Parution : 6 / 7 / 2016

Image

L'éditeur Sidonis a enfin pu mettre la main sur ce très bon western inédit en salles en France, reprenant le master du DVD Columbia qui était sorti en zone 1 avec uniquement des sous-titres anglais. Comme sur ce dernier, la copie est donc plutôt fade mais les couleurs ternes pourraient néanmoins être en partie celles d’origine, car il faut rappeler que le film n’a bénéficié que d’un budget minimal. Assez granuleuse dans les extérieurs, manquant singulièrement de luminosité dans les scènes nocturnes, la copie n’est pas non plus très propre. Mais tout ceci ne nous empêche pas d’apprécier le film dans d’assez bonnes conditions compte tenu de son extrême rareté. A signaler que le grain est un peu moins accentué et l'image plus claire que sur le DVD américain et que l'on constate quelques centimètres d'image en plus, que ce soit en haut, en bas et sur les côtés. Une assez bonne surprise.

Son

Seule une piste anglaise mono nous est proposée, celle-ci étant tout à fait honnête malgré un peu de souffle. A signaler des sous-titres inamovibles à partir d'un lecteur de salon mais que l'on peut enlever en regardant le film à partir d'un PC. Cependant, à signaler aussi une traduction particulièrement médiocre : au-delà de certaines imprécisions, on trouve également quelques contresens assez gênants.

Suppléments

Outre une galerie de photos et une bande-annonce du film, le western de Nathan Juran est présenté par les deux compères habituels, Patrick Brion et Bertrand Tavernier. Ce dernier en ayant profité pour grandement réévaluer Fred McMurray, l'entretien a été découpé en deux, une partie étant entièrement consacrée à l'acteur dans un module de 8 min 48 au cours duquel le grand cinéaste français revient sur ce comédien qu'il regrette avoir autrefois vilipendé (on retrouve ce bonus en supplément de l'autre western de cette fournée, Le Salaire de la haine de Paul Wendkos). Puis il prend encore 25 min 12 pour parler du film, qu'il a revu lui aussi avec un regard nettement plus positif que par le passé tout en soulignant néanmoins tous les défauts et points faibles qu'il continue à lui imputer. Que l'on soit en phase ou non avec lui, c'est un exercice d'analyse et de décorticage toujours aussi stimulant pour le spectateur. Reste Patrick Brion qui en 14 min 34 nous fait part d'un enthousiasme non feint après avoir balayé l'année "westernienne" 1958 et nous avoir reparlé de Nathan Juran. Un ensemble assez copieux et constamment intéressant pour un western qui n'en méritait pas moins.

A signaler enfin une initiative pas très maligne de l'éditeur pour la "fabrication" du trailer de la future fournée de septembre : l'utilisation de copies absolument épouvantables du Massacre des Sioux de William Witney et de Tom Dooley de Ted Post qui ne font pas du tout envie de passer à la caisse dans cet état-là ; espérons que les copies proposées à ce moment-là soient d'une toute autre qualité !

Par Erick Maurel - le 16 juillet 2016