Menu
Test dvd

Teenage Caveman / Viking Women

DVD - Région 2
One Plus One
Parution : 4 / 7 / 2003

Image

 Avant l’envoi des deux films, l’éditeur prévient que, malgré l’effort consenti pour la restauration, il subsiste quelques défauts.
Le début du métrage comporte pas mal de poussières, de rayures et de points blancs. Heureusement, ces problèmes techniques s’amenuisent par la suite. La compression est d’assez bonne tenue bien qu’aléatoire (des plans en mouvement font apparaître de la rémanence). L’image est surexposée (cela se voit surtout sur les extérieurs) et manque singulièrement de contraste. La définition, de son côté, varie selon les plans. Cependant ces défauts semblent plutôt provenir des conditions de tournage que du travail effectué par l’éditeur. Pour un film d’une telle rareté, le rendu final reste de qualité. Pour finir, une question se pose : l’image serait-elle légèrement zoomée ? En effet, les personnages évoluant en bord cadre ont régulièrement le visage coupé. (Teenage Caveman)
Viking Women and the Sea Serpent semble un peu plus épargné que Teenage Caveman. Si l’on observe toujours des poussières et des points blancs (surtout visibles sur les scènes de nuit, la pellicule semble plus propre. La compression est moins maîtrisée (on observe régulièrement un phénomène évident de rémanence) mais les contrastes sont un peu mieux gérés (à ce niveau, la qualité du master reste toujours tributaire de la photographie du film). (Viking Women and the Sea Serpent)

Son

On entend un léger souffle sur l’ensemble du film. On notera aussi des variations du niveau sonore. Mais la piste sonore reste parfaitement audible et le film ne bénéficie pas d’effets particuliers, le soin apporté au mixage n’étant pas la marque de ce type de production. (Teenage Caveman)
Un léger souffle continu et un son un peu étouffé. Cependant les voix restent claires, même si l’on doit toujours déplorer un manque de dynamique dont la principale victime reste la musique, ce qui est peut-être un mal pour un bien… (Viking Women and the Sea Serpent)

Suppléments

Dès l’insertion du disque, on est amené à choisir entre les deux films. Les différents menus sont sonores et musicaux. Ils bénéficient d’un design séduisant, respectant l’esprit des films présentés. Il en va de même pour les transitions bleutées et sonores qui nous font circuler entre les menus.

Pour chaque film, le chapitrage est musical et comporte 12 vignettes animées réparties sur 3 pages.

Les suppléments comportent :

A propos du film : pour chaque film, un texte déroulant qui fournit quelques renseignements sur les conditions de production et de tournage

Galerie de photos : 1 affiche et 6 photos (pour Teenage Caveman), 1 affiche et 8 photos (pour Viking Women and the Sea Serpent)

Biographie et filmographie de Roger Corman sous la forme d’un texte déroulant

Biographie et filmographie (sélective) de Robert Vaughn sous la forme de textes déroulants

Série Roger Corman : l’éditeur propose de courts extraits des 7 films de sa collection

Série Mario Bava : il s’agit de bandes annonces des trois films de Mario Bava édités par One Plus One (en collaboration avec Mad Movies), Une hache pour la lune de miel (1’34’’), Lisa et le Diable (1’35’’) et Baron Vampire (1’50’’).

- Un court métrage (20’38’’) : De la confiture au cochons (1999) de Frédéric Jolfre. Un petit film français sympathique et techniquement irréprochable qui marie de jolie manière fantastique et humour. C’est une bonne idée de la part de One Plus One que d’offrir un espace à un court métrage, permettant ainsi à son auteur de se faire connaître.

Par Ronny Chester - le 23 juillet 2003