Menu
Test dvd

Okinawa

DVD - Région 2
Opening
Parution : 23 / 5 / 2012

Image

La copie n'a visiblement pas été restaurée car elle fourmille de points blancs et autres griffures tout du long. Cela dit, il n'y a absolument rien de rédhibitoire d'autant que la compression s'avère très bien gérée, pour preuve les longues séquences nocturnes parfaitement bien rendues. Heureusement que de ce point de vue l'éditeur ne s'est pas loupé car les innombrables travellings latéraux qui parsèment le film en auraient gravement souffert, ces mouvements de caméra ne supportant que très mal un travail numérique approximatif. Par ailleurs, la colorimétrie semble un poil terne et, contrairement à l'habitude, l'est de plus en plus au fur et à mesure de l'avancée du film, les dernières séquences paraissant avoir plus mal vieillies, quelques difficultés de superposition des trois bandes venant se montrer à nous. On a donc un ensemble loin d'être parfait mais néanmoins parfaitement regardable.

Son

Deux pistes nous sont proposées : la VF d'origine (on ne peut guère se tromper en entendant le doubleur traditionnel de Richard Widmark qui nous écorche un peu les oreilles) trop nasillarde et non dénuée de souffle, ainsi que la version originale plus claire et ne souffrant d'aucun défauts particuliers si ce n'est un peu de souffle.

Suppléments

Dans la section suppléments, on pourra se délecter de la présence d'une bande-annonce originale (un document toujours important) et d'un entretien avec Patrick Brion. Plus long et bien plus intéressant que sur le Blu-ray de La Gloire et la peur (22 minutes ici contre 7 minutes environ pour l'autre film), cet entretien replace bien le film dans son contexte, ainsi que la carrière du metteur en scène. Brion est très enthousiaste, cela fait toujours plaisir à observer, et sa connaissance extrêmement pointue du Hollywood de l'époque reste passionnante. Même si les cinéphiles les plus avertis n'y apprendront pas grand-chose, ce bonus reste fort sympathique.

Par Erick Maurel et Julien Léonard (bonus) - le 9 juillet 2012