Menu
Test dvd

Mariage incognito

DVD - Région 2
Editions Montparnasse
Parution : 21 / 9 / 2004

Image

Si les amateurs de découvertes cinématographiques et de raretés seront aux anges, il ne faudrait pas qu’ils soient en plus des puristes de l’image sinon ils risquent de ne pas être à la fête. La copie est en effet extrêmement abîmée et, par la faute d’une compression très aléatoire, une espèce de trame grisâtre (du genre de celle que l’on trouvait déjà sur High Noon) perdure pendant toute la durée du film. Cependant, avouons que sur un téléviseur de petite taille, tout ceci ne se remarque absolument pas et que le confort de vision peut ainsi se trouver décuplé. Sur un écran de taille standard, elle peut s’avérer gênante surtout dans les scènes sombres (20’15). Si le master n’a pas été restauré (pluie de griffures, lignes verticales et tâches en tout genre), on peut deviner quand même des contrastes et une définition correctes même si le noir et blanc est parfois brûlé.

Son

Niveau son, si un souffle parcourt l’ensemble du film, il est assez discret et n’empêche en rien une bonne compréhension des dialogues qui sont très clairs. Nous éviterons de parler de la VF qui, pour une comédie américaine, est de toute façon à proscrire sous peine de ne pas avoir vu le même film ! A noter des sous titres jaunes plutôt discrets.

Suppléments

Comme pour les deux autres fournées de la collection, aucun chapitrage n’est proposé dans le menu, seulement une présentation de Serge Bromberg qui, pour ce film, jubile carrément. Sa passion est communicative et sans être aussi dithyrambique que lui, nous ne sommes pas mécontents de cette soirée passée en compagnie de Ginger Rogers et James Stewart.
Par Erick Maurel - le 4 septembre 2004