Menu
Test dvd

Les Soeurs Brontë

DVD - Région 2
Gaumont
Parution : 16 / 5 / 2012

Image

Gaumont propose une copie magnifiquement restaurée des Sœurs Brontë et ayant fait l’objet d’un transfert numérique exemplaire. La photographie, extrêmement nuancée, de Bruno Nuytten est parfaitement respectée, que ce soit lors de séquences diurnes et extérieures à l’ensoleillement tout relatif - climat "typically british" du Yorkshire oblige - ou durant celles nocturnes et intérieures avant tout fondées sur le clair-obscur. Gaumont a, en outre, bien veillé à conserver le grain cinéma de la pellicule originelle à l’occasion de sa numérisation.

Son

On se montrera un peu moins enthousiaste en ce qui concerne la partie sonore du DVD. La bande-son souffre, heureusement très ponctuellement, d’un manque de clarté, rendant certains dialogues presque inaudibles. C’est notamment le cas lors de la toute première séquence où les propos du personnage sont comme noyés par la musique. Mais, encore une fois, ces quelques accidents sonores sont finalement peu nombreux. Et ils n’empêchent pas, pour l’essentiel, de goûter la qualité des dialogues d’André Téchiné et de Pascal Bonitzer, servis par une distribution exceptionnelle, ainsi que la très belle partition de Philippe Sarde.

Suppléments

Hormis la bande-annonce originale, Gaumont offre en supplément un documentaire rétrospectif de presqu’une heure sur Les Sœurs Brontë : Les Fantômes de Haworth. Réalisé spécialement pour ce DVD, il réunit quelques-uns des principaux artisans du film parmi lesquels André Téchiné, Pascal Bonitzer, Pascal Greggory ou bien encore Christian Gasc, en charge des costumes. Leurs témoignages sont accompagnés d’interventions de l’universitaire Claire Bazin, spécialiste de l’œuvre des Brontë. L’ensemble est d’autant plus intéressant qu’il fait fi de la "langue de bois" trop souvent de mise lorsqu’un bonus aborde un film contemporain. Il offre de très éclairants propos tant sur la genèse que sur les principaux traits thématiques et formels des Sœurs Brontë ; André Téchiné y insiste notamment sur la cohérence de son projet, de même que sur sa détermination à le mener à bien, malgré l’incompréhension de ses interprètes féminines ou bien encore de la production. Le tournage fut en effet marqué par d’importantes tensions, confirmées avec franchise par Pascal Greggory. Le documentaire ne fait, enfin, nullement l’impasse sur la réception pour le moins houleuse du film lors de sa présentation au Festival de Cannes en 1979. Concernant cette dernière, on pourra compléter le documentaire du DVD par le visionnage de cette archive télévisuelle disponible sur le site de l’INA. On y voit notamment s’exprimer Marie-France Pisier, témoignant de son enthousiasme quant à ce passionnant film qu'est Les Sœurs Brontë.

Par Pierre Charrel - le 31 mai 2012