Menu
Test dvd

Les Sept chemins du couchant

DVD - Région 2
Sidonis / Calysta
Parution : 24 / 11 / 2011

Image

Sidonis nous offre pour ce western assez méconnu une copie de toute beauté. Il n'y a aucun réel défaut à déplorer puisque le master est non seulement très propre, bien défini et bien contrasté, mais de plus parfaitement bien compressé la plupart du temps. Certes, quelques plans ont moins bien résisté à l'outrage du temps et certains passages manquent de dynamisme au niveau des couleurs, mais ils sont très rares et n'empêchent pas l'impression d'ensemble d'être excellente.

Son

Deux pistes sonores nous sont proposées ici, la version française d'origine assez nasillarde mais néanmoins tout à fait correcte, ainsi que la version originale sous-titrée en français mais sans possibilité d'enlever les sous'titres ; une VO de bonne qualité malgré quelques séquences contenant pas mal de souffle.

Suppléments

Nous trouvons déjà comme suppléments de ce DVD la traditionnelle petite galerie de photos ainsi que la bande-annonce des quatre films sortis dans cette même salve de westerns. Et il faut bien évidemment ajouter les présentations du film par Patrick Brion (10 min) et Bertrand Tavernier (19 min). Si le second demeure d'intervention en intervention toujours aussi passionnant et intéressant, analysant parfaitement ici les qualités et les défauts du film en le réévaluant par la même occasion par rapport à sa première découverte, Patrick Brion nous offre ici l'une de ses quelques mauvaises "prestations". Une suite d'affirmations présomptueuses sur la mort proche du western à cette époque, d'une époque où en revanche on savait encore inventer de beaux titres, de grossières erreurs à propos du scénario comme s'il n'avait pas revu le film à cette occasion (Brion nous parle de l'intérêt des rapports entre les deux hommes rehaussé par le fait que l'homme de loi sache que son prisonnier a tué son frère... alors qu'ils sont au contraire passionnants par le fait que nous sommes les seuls à le savoir). On préfère largement l'historien du cinéma lorsqu'il nous raconte des anecdotes sur le tournage ou sur les participants des films présentés. Mais rien de grave ; juste un petit raté pour lequel on ne lui tiendra pas rigueur au vu de tout ce qu'il nous a offert par ailleurs en tant qu'écrivain et passeur.

Par Erick Maurel - le 15 novembre 2014