Menu
Test dvd

Les Enchaînés

DVD - Région 1
Criterion
Parution : 16 / 10 / 2001

Image

Edité en 2001, ce DVD est également proposé dans un coffret contenant The 39 steps (Les 39 marches, 1935), The lady Vanishes (Une femme disparaît, 1938), Rebecca (Rebecca, 1940) et Spellbound (La maison du docteur Edwardes, 1945).

Le transfert proposé ici est fidèle au format d’origine (1.33). Il a été restauré pour notre plus grand plaisir et il faudrait se lancer dans une analyse image par image pour y trouver la moindre tâche ou griffure. Côté définition, cette édition alterne le bon et le moyen. Si on la compare à celle de Spellbound, on observe un grain plus prononcé sur de nombreuses scènes. Mais l’utilisation des transparences et l’état de la pellicule d’origine (les meilleurs masters ont été très abîmés) expliquent ce phénomène. Evidemment on est loin de la qualité d’un Sunset Boulevard, mais pas d’affolement, ce DVD mérite des louanges et seul les gourous de la technique se plaindront de voir Notorious dans ces conditions ! Pour le reste nous pouvons noter que la gestion des contrastes est remarquable (les scènes sombres ont un superbe rendu), tandis que la compression est très discrète (aucun fourmillement ne vient parasiter la vision).

Son

Une bande son mono restaurée est proposée sur ce disque. Aucune autre piste ne vient l’agrémenter. Mais peu importe, cette dernière est fidèle au travail d’origine. Parfaitement nettoyée elle permet d’écouter les dialogues avec clarté et d’apprécier les effets sonores ainsi que la partition de Roy Webb.

Suppléments

Mis à part les commentaires audio, l’ensemble de ces suppléments est réparti dans une section du DVD nommée "Dossier". Aucun de ces bonus n’est sous-titré.

The song of the dragon : cette section contient le texte de la nouvelle à l’origine du script. Parue dans le Saturday evening post elle ne comblera que les inconditionnels du film …

Production correspondence : on trouve ici quelques lettres échangées par les producteurs, les comédiens et même Edgar Hoover. On apprend ainsi combien Ingrid Bergman était attaché à travailler avec Hitchcock sur ce projet mais également que Hoover fit interdire de citer les initiales FBI afin de ne pas donner une image négative du bureau d’état !

Rear Projection : ce document est très intéressant puisqu’il explique comment les transparences étaient utilisées par Hitchcock en s’appuyant sur des photos de plateau et des extraits du film. On réalise alors qu’elles furent particulièrement nombreuses sur ce projet et que, ni Hitchcock ni les comédiens n’ont mis les pieds à Rio !

Production Stills : 38 photographies d’Alfred Hitchcock et de ses comédiens composent ce supplément. Il faut noter combien ces clichés sont beaux alors que de nombreux DVD proposent des bonus équivalent avec des photos de qualité médiocre.

Deleted Scenes script excerpts : à la lecture du titre de ce bonus on aurait pu espérer voir les fameuses scènes coupées du film. Si j’en crois mes informations ces dernières sont présentes sur le laser disc. Mais ici, il ne s’agit que d’une description de ces scènes et de photos prises pendant leur tournage. C’est donc un bonus essentiel pour les admirateurs du film qui resteront cependant sur leur fin …

Alternate endings script excerpts : ici un texte décrit les différentes fins envisagées pour Notorious. A leur lecture, nous ne pouvons qu’approuver le choix d’Hitchcock !

Publicity Stills : ce n’est pas moins de 72 diapositives qui alimentent cette section. Ces magnifiques clichés d’Hitchcock au travail, du couple Bergman/Grant sont agrémentés de notes signées par la costumière. Celle-ci explique les choix qui furent opérés par Hitchcock pour habiller ces comédiens. Vous ne serez pas surpris d’apprendre combien la symbolique du noir ou du blanc était importante pour Sir Alfred. Ce bonus se termine par des photographies des affiches du film.

Trailers and Teasers : 4 bandes annonces sont proposées ici. La première est de bonne qualité mais a tendance à nous révéler beaucoup de secrets du récit. Les trois autres sont assez abîmées et offrent les mêmes images dans des versions plus ou moins courtes. Rien de bien original !

The fate of the unica key : ce diaporama de 2 minutes 34 raconte une très belle anecdote lié à la fameuse clé utilisée dans le film. Afin de préserver toute surprise, nous nous garderons de vous en révéler le secret !

Lux radio theater adaptation : les heureux possesseurs de l’édition de Spellbound retrouveront ici ce bonus original. Il s’agit d’une retransmission radio de Notorious. Entre 1934 et 1955 (date d’avènement de la TV), la radio proposait des représentations de romans, films et pièces à succès. Ici Ingrid Bergman reprend son rôle tandis que Joseph Cotten endosse le personnage de Devlin. Chapitré, ce supplément sonore dure environ 55 minutes.

Extra : arrival at Heathrow : extrait d’un document d’époque, cette video montre Hitchcock et Bergman arriver à l’aéroport de Londres. Sir Alfred pose deux questions à la belle Suédoise qui lui répond avec humour. Ce documentaire très court (44 secondes) nous laisse un arrière goût de trop peu !

Audio commentary by Marian Keane : ce commentaire est animé par une universitaire spécialiste du cinéma d’Hitchcock. Peu bavarde elle se concentre essentiellement sur une analyse de la symbolique des images de Notorious. Ses remarques fascineront les plus enclins à ce type d’analyse d’ordre psychologique. Pour les autres, c’est l’ennui assuré !

Audio commentary by Rudy Belhmer : ce biographe de Selznick nous offre ici un commentaire plus terre à terre. Il fait part d’anecdotes en tout genre et rappelle la genèse du film. On peut lui reprocher son débit de sénateur qui, si l’on n’y est pas préparé, peut facilement vous endormir …

Isolated music and effects track : trés beau bonus qui permet de découvrir le film sans dialogue. La partition de Roy Webb et le travail sur les effets sonores sont ainsi mis en évidence pour notre plus grand plaisir. Il est dommage que ce type de bonus ne soit pas d’avantage présent sur les éditions DVD. Rappelons tout de même que Warner en propose un sur North by Northwest.

Conclusion : Critérion offre encore une fois un superbe écrin à Hitchcock. En l’absence de toute édition zone 2, ce DVD s’impose comme une référence pour tous les cinéphiles en quête de suppléments.

Par François-Olivier Lefèvre - le 21 avril 2003